Groupe TVA inc.
TSX : TVA.B

Groupe TVA inc.

27 févr. 2015 11h20 HE

Groupe TVA enregistre une perte nette attribuable aux actionnaires de 4,4 millions de dollars pour le quatrième trimestre se terminant le 31 décembre 2014

MONTRÉAL, CANADA--(Marketwired - 27 fév. 2015) - Groupe TVA inc. (la « Société ») (TSX:TVA.B) annonce qu'elle a enregistré une perte nette attribuable aux actionnaires de 4,4 millions de dollars, soit une perte de 0,19 $ par action au cours du quatrième trimestre de l'exercice 2014, alors qu'au trimestre correspondant de l'année 2013 elle avait enregistré un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 8,3 millions de dollars ou 0,35 $ par action.

Faits saillants liés à l'exploitation du quatrième trimestre :

  • Bénéfice d'exploitation ajusté1 consolidé de 6 814 000 $, soit une variation défavorable de 13 520 000 $ (-66,5 %) comparativement au trimestre correspondant de 2013;

  • Bénéfice d'exploitation ajusté du secteur télédiffusion et production de 5 073 000 $, soit une variation défavorable de 13 314 000 $ (-72,4 %) expliquée principalement par les éléments suivants :

    • La baisse de 4,1 % des produits d'exploitation du Réseau TVA dont une baisse de 3,4 % de ses revenus publicitaires; et

    • L'augmentation de la perte d'exploitation du service TVA Sports attribuable aux investissements en programmation et au lancement de TVA Sports 2;

  • Bénéfice d'exploitation ajusté du secteur magazines de 1 741 000 $, soit une variation défavorable de 206 000 $ (-10,6 %), principalement attribuable à la baisse de 8,3 % des revenus publicitaires et à la baisse de 1,9 % des revenus en kiosques;

  • Le 30 décembre 2014, la Société a finalisé l'acquisition de la presque totalité des actifs de Vision Globale A.R. ltée (« Vision Globale ») pour un prix d'acquisition total de 116 139 000 $ en espèces. Vision Globale exerce ses activités dans le secteur du cinéma et de la télévision en offrant des services de location de studios et d'équipements ainsi que des services de postproduction et d'effets visuels;

  • Le 17 novembre 2014, la Société a annoncé qu'elle avait conclu une entente avec Transcontinental inc. concernant l'acquisition de 15 magazines, pour une somme en espèces de 55,5 M$. Cette transaction est toutefois sujette à l'approbation du Bureau de la concurrence.

(1) Voir la définition du bénéfice (perte) d'exploitation ajusté(e) ci-après.

« Bien que les revenus publicitaires n'aient pas été à la hauteur de nos attentes au terme du quatrième trimestre de 2014 pour le secteur télédiffusion et production, nous sommes extrêmement heureux de la réponse des téléspectateurs à notre nouvelle offre sportive, avec près de 2,0 parts de marché pour TVA Sports et TVA Sports 2, comparativement à 0,4 part au trimestre correspondant de 2013. L'offre d'une solide programmation LNH nous a évidemment incités à réaliser des investissements importants dans le contenu sportif, notamment au chapitre du lancement du service TVA Sports 2 en septembre 2014, et les résultats de ces investissements se font sentir à tous les niveaux. Nous pouvons notamment penser à la réponse de nos annonceurs qui est très positive et qui se traduit par une croissance des revenus publicitaires de TVA Sports de plusieurs millions de dollars pour le dernier trimestre de 2014 versus celui de 2013. Les nouveaux contrats de distribution des chaînes TVA Sports et TVA Sports 2 ont permis aux revenus d'abonnement de l'ensemble de nos services spécialisés de croître de 62 % comparativement au trimestre correspondant de 2013 », a commenté Madame Julie Tremblay, présidente et chef de la direction de la Société.

« Le secteur magazines a connu une bonne performance financière avec une marge bénéficiaire de 11,4 % de ses revenus totaux. La réduction de 3,3 % des charges d'exploitation a permis à ce secteur d'amortir en bonne partie la baisse des produits d'exploitation, lesquels ont connu un recul de 4,2 % comparativement au trimestre correspondant de 2013. Nous sommes aussi très heureux de l'entente intervenue avec Transcontinental visant l'ajout de 15 titres prestigieux à notre portefeuille. Cette transaction permettra à la Société d'offrir à ses annonceurs un portefeuille de magazines complémentaires et diversifiés, d'accroître ses actifs numériques et de mieux concurrencer les grands groupes médias et compétiteurs numériques. Nous demeurons en attente de l'approbation du Bureau de la concurrence visant cette entente », a conclu Madame Julie Tremblay.

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation générés au cours du trimestre ont été de 9,5 millions de dollars comparativement à 5,1 millions de dollars pour le trimestre correspondant de 2013. Cette hausse de 4,4 millions de dollars s'explique essentiellement par la variation favorable des éléments hors liquidités notamment les créditeurs, droits et charges à payer, contrebalancée en partie par la baisse du bénéfice d'exploitation ajusté.

Résultats pour l'exercice 2014

Pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2014, le bénéfice d'exploitation ajusté consolidé de la Société s'est élevé à 29,4 millions de dollars comparativement à 60,6 millions de dollars pour l'exercice précédent soit une baisse de 51,4 %. Le secteur de la télédiffusion et production a connu une baisse de 62,8 %, tandis que le secteur magazines a connu une croissance de son bénéfice d'exploitation ajusté de 28,5 %. La croissance du secteur magazines est attribuable en partie à l'ajout favorable des résultats d'exploitation du magazine « La Semaine » depuis le 18 juillet 2013, à la baisse des charges d'exploitation des autres magazines et à l'impact des économies reliées au plan de rationalisation mis en place depuis le second trimestre de 2013. La diminution du bénéfice d'exploitation ajusté du secteur télédiffusion et production est attribuable à la baisse du bénéfice d'exploitation ajusté du Réseau TVA découlant de l'effet combiné de la baisse des revenus publicitaires, de l'impact favorable qu'avait eu la rétroactivité pour droits de retransmission sur les produits d'exploitation en 2013 et des investissements accrus dans les coûts de contenu, ainsi qu'à l'augmentation de la perte d'exploitation ajustée de TVA Sports, conséquence directe des investissements en programmation.

Les produits d'exploitation consolidés se sont élevés à 439,3 millions de dollars pour l'exercice 2014 comparativement à 444,8 millions de dollars pour l'exercice précédent soit une baisse de 1,2 %. Pour cette même période, la perte nette attribuable aux actionnaires de la Société a été de 41,1 millions de dollars soit une perte de 1,73 $ par action comparativement à un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 15,7 millions de dollars ou 0,66 $ par action pour l'exercice 2013.

De plus, au cours du troisième trimestre 2014, la Société a revu son plan d'affaires et ses prévisions pour ses activités, notamment celles du secteur télédiffusion et production. La Société a alors conclu que les valeurs recouvrables de sa licence de télédiffusion et de son écart d'acquisition étaient inférieures à leurs valeurs comptables. Conséquemment, des charges non monétaires de dépréciation de 32 462 000 $ et de 8 538 000 $ ont été comptabilisées respectivement au niveau de ces actifs.

Définition

Bénéfice ou perte d'exploitation ajusté(e)

Dans son analyse des résultats d'exploitation, la Société définit le bénéfice (la perte) d'exploitation ajusté(e) comme le bénéfice net (la perte nette) avant l'amortissement des immobilisations et des actifs incorporels, les charges financières, les frais de rationalisation des activités d'exploitation, dépréciation d'actifs et autres, les impôts sur le bénéfice et la part de la perte (du bénéfice) dans les entreprises associées. Le bénéfice (la perte) d'exploitation ajusté(e), tel(le) que défini(e) ci-dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux Normes internationales d'information financières (« IFRS »). Ce n'est pas non plus une mesure destinée à remplacer d'autres outils d'évaluation du rendement financier ou l'état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidité. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS.

La direction et le conseil d'administration de la Société utilisent cette mesure pour évaluer tant les résultats consolidés de la Société que les résultats des secteurs d'activités qui en font partie. Cette mesure élimine le niveau substantiel de dépréciation et d'amortissement des actifs corporels et incorporels et n'est pas affectée par la structure du capital ou par les activités d'investissement de la Société et de ses différents secteurs d'activités. En outre, le bénéfice (la perte) d'exploitation ajusté(e) est utile, car il constitue un élément important des régimes de rémunération incitative annuels de la Société. Signalons que la définition du bénéfice (de la perte) d'exploitation ajusté(e) adoptée par la Société peut différer de celle d'autres entreprises.

Mise en garde concernant l'information prospective

Les énoncés figurant dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques peuvent constituer des énoncés prospectifs assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses importantes connus et inconnus qui sont susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats réels de la Société dans des périodes futures et ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables à l'utilisation du conditionnel, à des expressions prospectives comme « proposer », « s'attendre à », « pouvoir », « anticiper », « avoir l'intention de », « estimer que », « prévoir », « désirer » ou « croire » ou la tournure négative de ces expressions ou de leurs variantes ou toute terminologie similaire. Au nombre des facteurs pouvant entraîner un écart entre les résultats réels et les attentes actuelles figurent la saisonnalité, les risques d'exploitation (y compris les mesures relatives à l'établissement des prix prises par des concurrents), le risque lié aux coûts de contenu de la programmation et de production, le risque de crédit, les risques associés à la réglementation gouvernementale, les risques associés à l'aide gouvernementale, aux effets de la conjoncture économique et de la fragmentation du paysage médiatique ainsi que les risques liés aux relations de travail. Les investisseurs et autres personnes devraient noter que la liste des facteurs mentionnés ci-dessus, qui sont susceptibles d'influer sur les résultats futurs, n'est pas exhaustive et éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de la Société et les attentes actuelles, veuillez vous reporter aux documents publics déposés par la Société qui sont accessibles à www.sedar.com et http://groupetva.ca y compris, en particulier, à la section « Risques et incertitudes » du rapport de gestion annuel de la Société pour l'exercice terminé le 31 décembre 2014.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse reflètent les attentes de la Société au 27 février 2015 et sont sous réserve de changements pouvant survenir après cette date. La Société décline expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables le requièrent.

Groupe TVA

Groupe TVA inc., filiale de Québecor Média inc., est une entreprise de communication intégrée active dans l'industrie de la télédiffusion, de la production cinématographique et télévisuelle et des magazines. Groupe TVA inc. est la plus importante entreprise de diffusion d'émissions de divertissement, d'information et d'affaires publiques et d'édition de magazines de langue française en Amérique du Nord et une des plus grandes entreprises privées de production. Ses actions classe B sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole TVA.B.

Les états financiers consolidés vérifiés, accompagnés des notes afférentes, ainsi que le rapport de gestion annuel, peuvent être consultés sur le site internet de la Société à l'adresse suivante : http://groupetva.ca.

GROUPE TVA INC.
États consolidés des résultats
(non audités)
(en milliers de dollars, sauf les montants par action)
Périodes de trois mois
terminées les 31 décembre
Exercices terminés
les 31 décembre
2014 2013 2014 2013
Revenus 129 794 $ 120 022 $ 439 340 $ 444 816 $
Achats de biens et services 92 063 69 519 283 571 253 485
Coûts liés au personnel 30 917 30 169 126 343 130 761
Amortissement des immobilisations et actifs incorporels 5 533 5 474 22 104 21 430
Charges financières 1 058 1 476 4 231 6 265
Frais de rationalisation des activités d'exploitation, dépréciation d'autres actifs et autres 3 485 991 3 594 4 865
Dépréciation d'une licence de l'écart d'acquisition 41 000
(Perte) bénéfice avant (recouvrement) dépense d'impôts et part de la perte dans les entreprises associées (3 262 ) 12 393 (41 503 ) 28 010
(Recouvrement) dépense d'impôts (2 058 ) 2 564 (8 753 ) 6 110
Part de la perte dans les entreprises associées 3 214 1 501 8 338 6 154
(Perte nette) bénéfice net attribuable aux actionnaires (4 418 ) $ 8 328 $ (41 088 ) $ 15 746 $
Résultat par action de base et dilué attribuable aux actionnaires (0,19 ) $ 0,35 $ (1,73 ) $ 0,66 $
GROUPE TVA INC.
États consolidés du résultat global
(non audités)
(en milliers de dollars)
Périodes de trois mois
terminées les 31 décembre
Exercices terminés
les 31 décembre
2014 2013 2014 2013
(Perte nette) bénéfice net (4 418 ) $ 8 328 $ (41 088 ) $ 15 746 $
Autres éléments du résultat global qui ne seront pas reclassés aux résultats :
Régimes à prestations définies :
(Perte) gain sur réévaluations (11 993 ) 11 304 (11 993 ) 35 304
Impôts différés 3 227 (3 036 ) 3 227 (9 536 )
(8 766 ) 8 268 (8 766 ) 25 768
Résultat global attribuable aux actionnaires (13 184 ) $ 16 596 $ (49 854 ) $ 41 514 $
GROUPE TVA INC.
États consolidés des capitaux propres
(non audités)
(en milliers de dollars)
Capitaux propres attribuables aux actionnaires
Capital-
actions
Surplus
d'apport
Bénéfices
non repartis
Cumul des
autres éléments
du résultat
global - Régimes
à prestations
définies
Total des
capitaux
propres
Solde au 31 décembre 201298 647$581$187 937 $(20 620)$266 545 $
Bénéfice net 15 746 15 746
Autres éléments du résultat global 25 768 25 768
Solde au 31 décembre 201398 647 581 203 683 5 148 308 059
Perte nette (41 088) (41 088)
Autres éléments du résultat global (8 766) (8 766)
Solde au 31 décembre 201498 647$581$162 595 $(3 618)$258 205 $
GROUPE TVA INC.
Bilans consolidés
(non audités)
(en milliers de dollars)
31 décembre
2014
31 décembre
2013
Actif
Actif à court terme
Espèces - $ 7 717 $
Débiteurs 136 811 136 408
Impôts sur le bénéfice 5 256 124
Émissions, droits de diffusion et de distribution et stocks 74 765 61 428
Charges payées d'avance 3 734 2 380
220 566 208 057
Actif à long terme
Droits de diffusion et de distribution 31 989 31 985
Placements 12 111 14 822
Immobilisations 201 429 100 962
Licences et autres actifs incorporels 83 647 112 566
Écart d'acquisition 48 266 44 536
Actif au titre des prestations définies 2 964 8 238
Impôts différés 1 060 885
381 466 313 994
Total de l'actif 602 032 $ 522 051 $
Passif et capitaux propres
Passif à court terme
Découvert bancaire 4 486 $ - $
Créditeurs et charges à payer 92 756 85 960
Impôts sur le bénéfice 777 1 828
Droits de diffusion et de distribution à payer 45 660 17 304
Provisions 321 645
Revenus reportés 8 690 9 302
Facilité de crédit de la société mère 100 000 -
Dette échéant à court terme 938 74 640
253 628 189 679
Passif à long terme
Dette à long terme 72 757 -
Autres éléments de passif 9 967 3 974
Impôts différés 7 475 20 339
90 199 24 313
Capitaux propres
Capital-actions 98 647 98 647
Surplus d'apport 581 581
Bénéfices non répartis 162 595 203 683
Cumul des autres éléments du résultat global (3 618 ) 5 148
Capitaux propres attribuables aux actionnaires 258 205 308 059
Total du passif et des capitaux propres 602 032 $ 522 051 $
GROUPE TVA INC.
États consolidés des flux de trésorerie
(non audités)
(en milliers de dollars)
Périodes de trois mois
terminées les 31 décembre
Exercices terminés
les 31 décembre
2014 2013 2014 2013
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation
(Perte nette) bénéfice net (4 418 ) $ 8 328 $ (41 088 ) $ 15 746 $
Ajustements pour :
Amortissement 5 604 5 525 22 326 21 632
Dépréciation d'actifs 832 483 832 2 093
Dépréciation d'une licence et de l'écart d'acquisition 41 000
Part de la perte dans les entreprises associées 3 214 1 501 8 338 6 154
Impôts différés (5 670 ) (86 ) (9 838 ) 1 162
Fonds générés par l'exploitation courante (438 ) 15 751 21 570 46 787
Variation nette hors caisse des actifs et passifs d'exploitation 9 916 (10 657 ) 15 116 (20 509 )
Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation 9 478 5 094 36 686 26 278
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement
Acquisitions d'immobilisations (4 244 ) (2 055 ) (22 158 ) (16 245 )
Acquisitions d'actifs incorporels (806 ) (1 308 ) (2 489 ) (3 003 )
Acquisition d'entreprises, nette des espèces (116 115 ) (116 616 ) (6 607 )
Variation nette des placements (1 911 ) (1 177 ) (6 459 ) (3 325 )
Flux de trésorerie utilisés pour les activités d'investissement (123 076 ) (4 540 ) (147 722 ) (29 180 )
Flux de trésorerie liés aux activités de financement
Découvert bancaire 4 486 4 486
Augmentation de la facilité de crédit de la société mère 100 000 100 000
Remboursement de la dette à long terme (75 000 ) (75 000 )
Augmentation de la dette à long terme 74 737 74 737
Frais de financement (904 ) (904 )
Flux de trésorerie générés par les activités de financement 103 319 103 319
Variation nette des espèces (10 279 ) 554 (7 717 ) (2 902 )
Espèces au début de la période 10 279 7 163 7 717 10 619
Espèces à la fin de la période $ 7 717 $ $ 7 717 $
Intérêts et impôts classés au titre des activités d'exploitation
Intérêts versés 2 117 $ 2 188 $ 4 169 $ 4 514 $
Impôts sur le bénéfice versés (déduction faite des remboursements) 1 486 191 7 266 1 005
GROUPE TVA INC.
Information sectorielle
(non auditée)
(en milliers de dollars)

Au cours de l'exercice 2014, la direction a modifié le nom de ses secteurs d'activités afin de mieux refléter sa réalité opérationnelle. Ainsi, le secteur de la télévision est devenu le secteur télédiffusion et production et celui de l'édition, le secteur magazines.

Au début de l'exercice 2014, la direction a apporté des modifications à la structure de gestion de la Société. Suite à ces changements, les activités d'édition sur mesure, de productions commerciales imprimées et de services prémédias, anciennement exercées par la division TVA Studio du secteur magazines, ont été intégrées aux activités de TVA Accès inc. du secteur télédiffusion et production. L'information financière de la période précédente a été retraitée pour tenir compte de cette nouvelle présentation.

Les activités de la Société se composent des secteurs suivants :

  • Le secteur télédiffusion et production inclut les activités du Réseau TVA (y compris les filiales et divisions TVA Productions inc., TVA Ventes et Marketing inc., TVA Nouvelles et TVA Interactif), des services spécialisés, de la commercialisation de produits numériques associés aux différentes marques télévisuelles, les activités de production commerciale et de doublage de TVA Accès inc., les activités de distribution de produits audiovisuels de la division TVA Films, les activités de télé-achat et de boutiques en ligne de la division TVA Boutiques jusqu'au deuxième trimestre de 2013, et les services de location de studios et d'équipements ainsi que les services de post production de Montréal Studios & Équipements s.e.n.c. depuis le 30 décembre 2014.

  • Le secteur magazines inclut les activités de TVA Publications inc. et de Les Publications Charron & Cie inc., qui se spécialisent dans l'édition de magazines de langue française dans des domaines variés incluant les arts, le spectacle, la télévision, la mode et la décoration ainsi que la commercialisation de produits numériques associés aux différentes marques liées aux magazines.
Périodes de trois mois
terminées les 31 décembre
Exercices terminés
les 31 décembre
2014 2013 2014 2013
Revenus
Télédiffusion et production 116 173 $ 104 772 $ 380 178 $ 386 009 $
Magazines 15 275 15 947 62 614 61 964
Éléments intersectoriels (1 654 ) (697 ) (3 452 ) (3 157 )
129 794 $ 120 022 $ 439 340 $ 444 816 $
Bénéfice d'exploitation ajusté(1)
Télédiffusion et production 5 073 18 387 19 728 53 023
Magazines 1 741 1 947 9 698 7 547
6 814 20 334 29 426 60 570
Amortissement des immobilisations et actifs incorporels 5 533 5 474 22 104 21 430
Charges financières 1 058 1 476 4 231 6 265
Frais de rationalisation des activités d'exploitation, dépréciation d'autres actifs et autres 3 485 991 3 594 4 865
Dépréciation d'une licence et de l'écart d'acquisition 41 000
(Perte) bénéfice avant (recouvrement) dépense d'impôts et part de la perte dans les entreprises associées (3 262 ) $ 12 393 $ (41 503 ) $ 28 010 $

Les éléments intersectoriels mentionnés précédemment représentent les éliminations de transactions dans le cours normal des activités effectuées entre les secteurs d'activités de la Société en ce qui a trait aux revenus et aux dépenses.

(1) Le chef de la direction utilise le bénéfice (la perte) d'exploitation ajusté(e) comme mesure de rendement financier pour évaluer la performance de chaque secteur d'activités de la Société. Le bénéfice (la perte) d'exploitation ajusté(e) est défini(e) comme le bénéfice net (la perte nette) avant l'amortissement des immobilisations et actifs incorporels, les charges financières, les frais de rationalisation des activités d'exploitation, dépréciation d'actifs et autres, les impôts sur le bénéfice et la part de la perte (du bénéfice) dans les entreprises associées. Le bénéfice (la perte) d'exploitation ajusté(e), tel(le) que défini(e) ci-dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS.

Renseignements

  • Denis Rozon, CPA, CA
    Vice-président et chef de la direction financière
    (514) 598-2808