Médecins du Monde Canada

Médecins du Monde Canada

10 janv. 2011 10h28 HE

Haïti, un an après : Pour sortir de l'urgence, tenir vite les promesses faites aux Haïtiens

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 10 jan. 2011) - Un an après le séisme, l'enjeu en Haïti demeure la poursuite des secours de première nécessité, mais la reconstruction tant attendue par la population doit se manifester de façon rapide et concrète.

Si les promesses des États se font toujours attendre, les organisations humanitaires telles que Médecins du Monde Canada, qui ont répondu à l'appel dès les premiers jours, continuent encore aujourd'hui à mener des actions en mode urgence. « La situation sanitaire est toujours alarmante, c'est pourquoi nos équipes et celles des autres délégations de Médecins du Monde en Haïti se déploient encore quotidiennement auprès des personnes sinistrées pour les soigner, mener des campagnes de prévention et livrer des messages de santé publique», explique André Bertrand, le directeur de général de Médecins du Monde Canada actuellement en mission en Haïti. « Nous avons dépensé sur le terrain 80% de l'argent donné par les Canadiens, ce qui nous a permis de sauver de nombreuses vies », ajoute monsieur Bertrand.

Depuis un an, l'ensemble des 7 délégations de Médecins du Monde présentes à un moment ou un autre durant la dernière année ont réalisé près de 600 000 consultations médicales, dont 20% pour des enfants de moins de 5 ans. 

Actuellement des efforts énormes sont faits pour lutter contre le choléra. « Depuis que nous avons initiés nos actions en partenariat avec le Ministère de la santé, le centre de santé CHAPI et la population de Cité Soleil, aucun décès n'a été constaté », précise le Dr Marc Paquette, coordonnateur général de Médecins du Monde Canada en Haïti.

Sur les 1 268 membres des équipes actuelles de Médecins du Monde sur le terrain, 95% sont Haïtiens. « Dès les premières heures suivant le séisme, et ce malgré la perte de leurs proches, ils se sont mobilisés et ont continué de travailler avec acharnement jour après jour. Médecins du Monde Canada tient à rendre hommage à la force et au courage exemplaire dont ils ont fait preuve », souligne le Dr Nicolas Bergeron, président de Médecins du Monde Canada.

Les équipes haïtiennes et internationales d'urgence, bien que critiquées, ont permis de faire face aux besoins vitaux, en revanche, les pays donateurs demeurent, eux bien loin de leurs engagements en matière de reconstruction. Sur les 10 milliards de dollars promis en mars 2010 lors de la conférence de New York par les bailleurs internationaux et les États membres des Nations Unies, seules quelques centaines de millions ont été décaissés. Si ces promesses ne sont pas tenues, Haïti risque de vivre un second séisme, celui-ci économique, social et donc politique.

« L'action des associations humanitaires reste essentielle et est appelée par les sinistrés à se poursuivre. Elle ne saurait remplacer le rôle central de l'État Haïtien. La réponse au problème de la reconstruction et du développement d'Haïti ne sera jamais une réponse humanitaire, elle est politique, sociale et haïtienne », déclare le Dr Bergeron. Dans cette perspective, Médecins du Monde Canada plaide pour la reconstruction rapide d'un système de santé juste et équitable mené par le Ministère de la Santé haïtien auquel l'organisation offre son appui. 

Renseignements

  • Médecins du Monde Canada
    Relations avec les médias - Montréal
    Sonia Djelidi
    514-281-8998 poste 20