Societe canadienne d'hypotheques et de logement

Societe canadienne d'hypotheques et de logement

30 mai 2011 08h15 HE

Hausse des mises en chantier d'habitations à Hamilton et à Brantford en 2012

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 30 mai 2011) - Selon l'édition du printemps du rapport Perspectives du marché de l'habitation diffusé aujourd'hui par la SCHL pour les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Hamilton et de Brantford, les logements mis en chantier seront moins nombreux cette année qu'en 2010. Des rapports de cette même série sont disponibles pour tous les autres grands centres urbains du pays.

Voici les points saillants du rapport :

  • Les ventes et les nouvelles inscriptions MLS® seront à la baisse pendant la majeure partie de 2011, puis elles se redresseront en 2012, en phase avec l'économie et le marché de l'emploi. Le prix moyen des logements existants augmentera légèrement à Hamilton et à Brantford.
  • À cause du nombre limité de terrains disponibles à certains endroits et de la hausse prévue des taux hypothécaires, la construction résidentielle ralentira. Le prix accru des habitations neuves est un autre facteur qui incitera certains acheteurs à opter pour un logement neuf moins cher que prévu ou pour une propriété existante.
  • Une croissance modérée des emplois et de la population active tout au long de 2011 et en 2012 viendra soutenir la demande de logements.

" Si la demande recule sur le marché de l'habitation, c'est parce que le coût des unités pour propriétaire-occupant augmente et que la reprise de l'emploi est lente, a déclaré Sarah Fong, analyste principale de marché à la SCHL pour Hamilton et Brantford. En revanche, les perspectives d'emploi s'annoncent plus encourageantes pour 2012, et la demande de logements devrait suivre, a-t-elle ajouté. "

" Au cours des prochaines années, les acheteurs s'intéresseront de plus en plus aux logements de prix abordable, en particulier dans les marchés du Sud de l'Ontario où les habitations sont plus chères qu'ailleurs dans la province, en raison du resserrement des conditions sur le marché du crédit hypothécaire. Ce déplacement de la demande est de bon augure pour les constructeurs d'immeubles d'appartements destinés à des propriétaires-occupants ou à des locataires, a déclaré Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario. Les marchés du Nord de l'Ontario font exception à la règle, car la forte activité dans le secteur minier et le fait qu'il coûte relativement moins cher de se loger dans ces régions sont des facteurs qui soutiendront la demande croissante de logements de faible densité, a ajouté M. Tsiakopoulos. "

Mettant à contribution 65 années d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions importantes.

Also available in English

Renseignements