WWF-Canada

WWF-Canada
Une heure pour la Terre

Une heure pour la Terre

21 mars 2013 07h03 HE

Hauts lieux de la planète dans le noir pour célébrer les effets positifs sur l'environnement d'Une heure pour la Terre

SINGAPOUR, SINGAPOUR--(Marketwire - 21 mars 2013) - De l'Opéra de Sidney à la montagne de la Table au Cap, des Tours Petronas de Kuala Lumpur à la Porte de Brandebourg, à Berlin, de la Tour de Tokyo à l'Empire State Building - autant de lieux emblématiques célèbres dans le monde entier qui participeront à l'édition 2013 d'Une heure pour la Terre ce samedi 23 mars à 20 h 30, alors que la plus vaste mobilisation internationale pour l'avenir de la planète célébrera les effets positifs qu'ont les participants sur l'environnement partout dans le monde.

Plus de 150 pays et territoires participeront à l'événement cette année : la Palestine, la Tunisie, les îles Galapagos, le Surinam, la Guyane française, l'île Sainte-Hélène et le Rwanda sont parmi les nouveaux venus au sein du mouvement planétaire d'Une heure pour la Terre.

À Sidney, outre l'Opéra, le Harbour Bridge sera aussi plongé dans le noir pendant une heure à compter de 20 h 30 samedi soir, de même que les fameuses tours jumelles Petronas à Kuala Lumpur, le spectaculaire hôtel Marina Bay Sands de Singapour, le gratte-ciel Taipei 101, le stade Nid d'Oiseau à Beijing, la Porte des Indes à Bombay, le Burj Khalifa, plus haut gratte-ciel au monde, à Dubaï, l'antique citadelle d'Erbil au Kurdistan, le pont du Bosphore, le David de Michel-Ange à Florence, la Tour Eiffel, la Petite Sirène de Copenhague, les palais de Westminster et de Buckingham, les chutes Niagara et l'aéroport de Los Angeles, entre autres sites emblématiques de la planète qui ont confirmé leur participation en 2013.

La Russie se joindra à cette démonstration symbolique d'appui à la planète en éteignant l'éclairage d'environ 100 lieux d'intérêt dans 50 villes du pays. En 2012, les citoyens russes ont mené la marche d'Une heure pour la Terre en montrant comment ils peuvent, eux aussi, avoir un effet positif sur le monde où nous vivons. Le WWF-Russie a recueilli une pétition de 120 000 signatures en faveur d'une loi longtemps attendue visant à protéger les mers de la pollution par le pétrole. Cette pétition, organisée dans le cadre de la campagne « I Will If You Will » d'Une heure pour la Terre, a été présentée au gouvernement et a contribué à l'adoption de la loi par la Douma.

« La Russie a haussé considérablement les attentes en regard d'Une heure pour la Terre, devenant un exemple remarquable des extraordinaires effets pour le mieux-être de l'environnement que peuvent réaliser les gens quand ils agissent ensemble, collectivement, au-delà de cette heure symbolique », souligne Andy Ridley, Président et cofondateur d'Une heure pour la Terre.

Et ce n'est pas seulement en Russie que des résultats positifs sont atteints grâce au mouvement d'Une heure pour la Terre. En Ouganda, on a créé la première Earth Hour Forest, étape initiale d'une démarche visant à combattre la déforestation qui ravage le pays au rythme de 6 000 hectares par mois. Le WWF-Ouganda a désigné 2 700 ha de terres dégradées pour y planter 500 000 arbres d'essences indigènes dans le cadre de sa campagne 2013 d'Une heure pour la Terre.

Au Botswana, l'ancien président Festus Mogae a relevé le défi « I Will If You Will » en s'engageant à faire planter un million d'arbres indigènes en quatre ans. Le travail s'est amorcé avec la plantation de 100 000 arbres dans la région sérieusement dégradée de Goodhope, dans le sud du pays.

Au Canada, on éteindra les lumières de la Tour du CN, à Toronto, pour une sixième année consécutive depuis que la métropole est devenue la deuxième ville au monde à participer au mouvement. Une autre ville canadienne, Vancouver, a été choisie, en raison de son approche holistique et stratégique en matière d'action climatique, pour se mesurer à cinq autres villes du monde dans le cadre du Défi municipal du WWF qui déterminera la Capitale 2013 d'Une heure pour la Terre.

Aux États-Unis, près de 35 000 guides scoutes ont participé à l'édition 2012 d'Une heure pour la Terre en installant 132 141 ampoules écoénergétiques dans des centres communautaires et des maisons. Ce projet d'économie d'énergie qu'elles avaient elles-mêmes mis sur pied leur a permis d'éliminer 35 177 503 kilogrammes d'émissions de CO2, soit l'équivalent de ce que la plantation de plus de 3 000 ha d'arbres par année permettrait de capter.

En Argentine, les organisateurs de La Hora del Planeta et la Fundación Vida Silvestre Argentina associée au WWF mobilisent des milliers de participants afin de faire pression sur le Sénat pour qu'il adopte la loi qui fera de Banco Burwood la plus grande zone marine protégée du pays. Si la loi est votée, ces 3,4 millions d'hectares protégés feront passer de 1 % à 4 % la proportion de la zone économique exclusive de l'Argentine sous protection de l'État.

Au nombre des hauts lieux d'intérêt qui seront plongés dans l'obscurité pour la première fois cette année dans le cadre d'Une heure pour la Terre, l'on compte la Petite Sirène de Copenhague et le David de Michel-Ange à Florence. Ce sera aussi la première fois que la montagne de la Table, au Cap, éteindra son illumination depuis que le site est l'une des Sept nouvelles merveilles de la nature.

La longue liste des emblèmes visuels de la planète qui passeront au noir durant Une heure pour la Terre comprend l'Opera House et le Harbour Bridge de Sidney, les deux premiers sites d'intérêt qui participent depuis le lancement du mouvement en 2007. Au fil des fuseaux horaires, à 20 h 30 samedi le 23 mars, les hauts lieux que sont la Tour de Tokyo, l'édifice Taipei 101, le stade Nid d'oiseau de Beijing et les tours Petronas de Kuala Lumpur, notamment, célébreront à leur tour les actions positives pour la planète.

Dans le sous-continent indien, la Porte des Indes éteindra son éclairage en même temps que des lanternes solaires seront distribuées dans quatre villages du Madhya Pradesh qui n'avaient jusque-là que des sources primitives pour s'éclairer. Une heure pour la Terre arrivera ensuite au Moyen-Orient où le gratte-ciel le plus haut du monde, le Burj Khalifa de Dubaï, sera plongé dans le noir pendant une heure, à l'instar de l'antique citadelle d'Erbil, au Kurdistan irakien. En Palestine, Une heure pour la Terre sera la première manifestation pour l'environnement à être organisée depuis que les Nations Unies ont reconnu l'État. L'obscurité se fera au Square Al-Jundi et à la Place de la Palestine, à Gaza, en même temps qu'à Naplouse, Bethléem et Ramallah en Cisjordanie.

De la Tunisie, qui participe officiellement à l'événement cette année, jusqu'au château de Vaduz, siège de la Principauté du Liechtenstein, l'Afrique et l'Europe suivront la marche d'Une heure pour la Terre au même rythme. Onze villes tunisiennes éteindront leur éclairage public, notamment le long de l'avenue Habib Bourguiba, à Tunis, là où ont débuté les manifestations qui ont mené au Printemps arabe. Le président Moncef Marzouki sera de la célébration. Les murs de l'antique cité portuaire de Dubrovnik, en Croatie, la Tour Eiffel à Paris et la Porte de Brandebourg à Berlin se joindront aussi à la plus grande mobilisation du monde en faveur de l'environnement.

À Londres, le palais de Buckingham, le Tower Bridge, les Chambres du Parlement et Big Ben seront les principaux hauts lieux du Royaume-Uni à s'éteindre. Traversant l'Atlantique, Une heure pour la Terre arrivera ensuite à Terre-Neuve avant de s'emparer du Québec et de l'Ontario, passant par Montréal pour atteindre Toronto et les chutes Niagara dont les illuminations nocturnes s'éteindront pour une heure.

Une heure pour la Terre se répandra dans toutes les Amériques. L'Amazone, aussi l'une des Sept nouvelles merveilles de la nature, verra l'heure remonter son cours jusqu'à Iquitos, à sa source, avant que la célébration traverse la cordillère des Andes pour arriver aux rives péruviennes du Pacifique.

Évidemment, New York ne sera pas en reste : Times Square, le Rockefeller Center et l'Empire State Building passeront tous au noir. À Las Vegas, le Strip sera aussi plongé dans l'obscurité pendant une heure, de même que l'aéroport de Los Angeles.

Une heure pour la Terre se déroulera de 20 h 30 à 21 h 30

partout sur la planète le samedi 23 mars 2013.

Pour suivre Une heure pour la Terre 2013 en temps réel à compter de jeudi le 21 mars, aller à earthhour.org/live

La vidéo officielle d'Earth Hour 2013 est diffusée à www.ehour.me/2013ViD; pour un extrait en français, voir earthhour.fr/

Des images destinées aux médias peuvent être téléchargées à partir de earthhour.org/media-centre/images

Des séquences vidéo de l'événement mondial seront disponibles en format téléchargeable à www.earthhour.org/media-centre/videos

Le centre de presse d'Une heure pour la Terre au Canada est à www.wwf.ca/fr/agir/uneheurepourlaterre/centre_des_medias/

Pour vous joindre à l'équipe d'Une heure pour la Terre :

À propos d'Une heure pour la Terre du WWF

Une heure pour la Terre du WWF permet aux individus, aux entreprises et aux collectivités partout dans le monde de s'unir et de lancer un puissant appel à l'action dans l'espoir d'un monde meilleur et d'une planète plus saine. À titre de commanditaire national d'Une heure pour la Terre du WWF, BMO Groupe financier et Bureau en Gros mettront à profit leur incroyable pouvoir de mobilisation pour diffuser notre message et encourager l'action individuelle. wwf.ca/uneheurepourlaterre

Renseignements