Association des Ressources Intermédiaires d'Hébergement du Québec (ARIHQ)

Association des Ressources Intermédiaires d'Hébergement du Québec (ARIHQ)

23 mars 2017 15h59 HE

Hébergement des personnes vulnérables : Québec doit investir pour garantir la qualité

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 23 mars 2017) - L'Association des ressources intermédiaires d'hébergement du Québec (ARIHQ) exprime ses attentes en vue de la présentation du budget 2017-2018 du gouvernement du Québec. Le gouvernement du Québec doit enfin passer de la parole aux actes et investir dans l'hébergement en ressources intermédiaires (RI) pour des personnes vulnérables afin de garantir la qualité et la sécurité des résidents.

Alors que l'énoncé économique de l'automne 2016 annonçait des réinvestissements en soins à domicile, en CHSLD et en ressources intermédiaires, l'ARIHQ ne peut que constater l'absence de sommes dédiées à la consolidation des places actuelles d'hébergement dans les RI.

« Les ressources intermédiaires représentent un maillon incontournable dans le continuum de services offerts aux personnes vulnérables et représentent une solution privilégiée au désengorgement des urgences. Nous sommes des partenaires oubliés par le gouvernement, qui ne nous permet pas de jouer notre rôle à notre plein potentiel. Avec le vieillissement de la population, nos RI sont des lieux tout indiqués pour accueillir les résidents dans des milieux de vie humains, adaptés à leurs besoins et enracinés dans la communauté », affirme Johanne Pratte, directrice générale de l'ARIHQ.

Actuellement, les ressources intermédiaires accueillent 13 000 personnes vulnérables, confiées par le réseau public, en raison d'une perte d'autonomie liée au vieillissement, à un déficit Intellectuel ou un problème de santé mentale. Pour ce faire, plus de 10 000 employés offrent des soins au quotidien avec de lourdes responsabilités, et ce, sans aucun budget de formation pour soutenir ces employés. Avec le budget de la semaine prochaine, l'ARIHQ demande que le gouvernement du Québec priorise la qualité des services offerts pour de véritables milieux de vie en RI. Le ministre des Finances doit investir dans des mesures visant à permettre de la formation, de même qu'à favoriser la rétention et le recrutement de la main-d'œuvre en RI.

« Depuis plusieurs mois, l'ARIHQ s'exhorte à démontrer au ministère de la Santé et des Services sociaux qu'il est impossible, avec le financement actuel, de soutenir le réseau existant, de maintenir du personnel qualifié et formé afin de garantir la qualité des services et la sécurité des usagers. Les RI lancent un véritable cri du cœur, car leur travail auprès des personnes vulnérables est primordial. Les résidents ont droit à des services de qualité et, de leur côté, les préposés aux bénéficiaires ont besoin de formations adéquates ancrées dans leur réalité », ajoute madame Pratte.

À propos de l'ARIHQ

Rappelons que le réseau des ressources intermédiaires (RI) compte 880 ressources intermédiaires qui hébergent plus de 13 000 personnes vulnérables dans toutes les régions du Québec. Ces ressources embauchent plus de 10 000 employés, dont près de 80 % sont des femmes. L'ARIHQ est reconnue officiellement par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour représenter toutes les ressources intermédiaires d'hébergement du Québec.

Renseignements

  • Source :
    Luc Vallerand
    Directeur du service aux membres et des communications
    ARIHQ
    Cellulaire : 514-589-6564

    Information :
    Caroline Guimont
    Conseillère aux communications
    ARIHQ
    Bureau : 514 353-8933, poste 304