Héroux-Devtek Inc.
TSX : HRX

Héroux-Devtek Inc.

06 nov. 2017 07h00 HE

Héroux-Devtek publie ses résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2018

LONGUEUIL, QUÉBEC--(Marketwired - 6 nov. 2017) -

  • Ventes de 89,7 M$, comparativement à 91,6 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent
  • Résultat opérationnel de 4,6 M$ et résultat net de 3,2 M$, ou 0,09 $ par action
  • BAIIA ajusté(1) de 12,0 M$ et résultat net ajusté(1) de 4,1 M$, ou 0,11 $ par action
  • Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation de 15,7 M$, en hausse par rapport à 6,2 M$ l'an dernier
  • Hausse importante des flux de trésorerie disponibles(1) qui atteignent 13,3 M$, contre 1,0 M$ l'an dernier
  • Carnet de commandes totalisant 498 M$ au 30 septembre 2017, en hausse par rapport à 451 M$ trois mois plus tôt

Héroux-Devtek inc. (TSX:HRX) («Héroux-Devtek» ou la «Société»), important fabricant international de produits aérospatiaux, a publié aujourd'hui ses résultats du deuxième trimestre de l'exercice 2018 clos le 30 septembre 2017. À moins d'indication contraire, tous les montants sont en dollars canadiens.

«Héroux-Devtek a généré de solides flux de trésorerie disponibles au deuxième trimestre, ce qui a renforcé davantage sa situation financière. Le carnet de commandes s'est considérablement accru, en hausse de près de 100 M$ depuis le début de l'exercice. Après la fin du trimestre, nous avons reçu la certification d'un client à l'égard d'un procédé additionnel de traitement des surfaces à notre installation de Strongsville, en Ohio, dans le cadre de notre contrat à long terme pour les appareils Boeing 777 et 777X. Cette certification nous permettra de réaliser des activités à valeur ajoutée additionnelles à l'interne et de réduire nos coûts», a affirmé Gilles Labbé, président et chef de la direction de Héroux-Devtek.

«Le deuxième semestre de notre exercice est habituellement meilleur, et cette année ne devrait pas faire exception. En outre, nous sommes impatients de clore l'acquisition de Compañia Española de Sistemas Aeronauticos, S.A. («CESA»), annoncée le 2 octobre, vers la fin de notre exercice. Grâce à cette transaction hautement stratégique, nous continuerons de bâtir un avenir durable pour Héroux-Devtek en accroissant notre portée en Europe, en élargissant notre offre de produits et services exclusifs ainsi qu'en obtenant un important contenu dans plusieurs programmes d'envergure et un accès à de nouveaux clients, notamment une relation directe avec Airbus», a ajouté M. Labbé.

FAITS SAILLANTS FINANCIERS Trimestres clos les
30 septembre
Semestres clos les
30 septembre
(en milliers de dollars, sauf les données par action) 2017 2016 2017 2016
Ventes 89 677 91 571 176 534 187 161
Résultat opérationnel 4 644 11 584 10 052 19 180
BAIIA ajusté1 12 032 14 095 23 972 28 416
Résultat net 3 163 9 519 7 190 14 698
Par action - dilué ($) 0,09 0,26 0,20 0,41
Résultat net ajusté1 4 057 5 677 8 084 11 261
Par action ($) 0,11 0,16 0,22 0,31

1 Mesure non conforme aux IFRS. Veuillez consulter la rubrique intitulée «Mesures non conformes aux IFRS» à la fin du présent communiqué de presse.

RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE

Les ventes consolidées se sont établies à 89,7 M$, comparativement à 91,6 M$ au deuxième trimestre de l'exercice 2017. Cette baisse de 2,1 % est imputable au recul des ventes dans le marché de l'aérospatiale commerciale et aux fluctuations d'un exercice à l'autre de la valeur du dollar canadien par rapport aux devises, dont l'incidence nette négative sur les ventes du deuxième trimestre s'est chiffrée à 1,0 M$. Ces facteurs ont été contrebalancés en partie par une hausse des ventes dans le marché de l'aérospatiale lié à la défense.

Les ventes commerciales ont diminué de 13,4 % pour atteindre 42,2 M$, contre 48,7 M$ à la période correspondante de l'exercice précédent. La diminution d'un exercice à l'autre s'explique principalement par l'achèvement prévu d'un contrat pour un client fournissant des produits à un fabricant d'équipement d'origine et par la baisse de la demande de clients pour certains programmes de jets d'affaires et d'avions de transport régionaux, ainsi que par des fluctuations défavorables des taux de change. Ces facteurs ont été en partie neutralisés par l'accélération des livraisons à Boeing pour le programme du 777.

Les ventes liées au secteur de la défense ont augmenté de 10,8 %, passant de 42,9 M$ à 47,5 M$. L'augmentation est essentiellement attribuable à la hausse des ventes aux clients civils découlant d'une plus forte demande pour des pièces de rechange et du rattrapage dans les livraisons de certains produits fabriqués ainsi qu'à une hausse des ventes de services de réparation et d'entretien à la U.S. Air Force. Ces facteurs ont été contrebalancés en partie par une baisse des ventes de services de réparation et d'entretien aux clients européens et par des fluctuations défavorables des taux de change.

La marge brute a été de 13,6 M$, ou 15,1 % des ventes, comparativement à 16,0 M$, ou 17,5 % des ventes, pour la période correspondante de l'exercice précédent. La baisse de la marge brute reflète surtout une sous-imputation plus importante de coûts de fabrication en raison d'un excès de capacité ainsi que les coûts excédentaires de traitement et de finition liés au programme du Boeing 777. Les coûts excédentaires de traitement et de finition devraient être normalisés une fois que les processus de qualification et d'approbation par le client des procédés de traitement des surfaces de Héroux-Devtek seront achevés. Ce facteur a été en partie annulé par des fluctuations favorables des taux de change d'un exercice à l'autre équivalant à 0,3 % des ventes.

Le résultat opérationnel s'est chiffré à 4,6 M$, ou 5,2 % des ventes, comparativement à 11,6 M$, ou 12,7 % des ventes, pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le résultat opérationnel du trimestre considéré comprend des frais liés à l'acquisition de 0,9 M$ relatifs à l'entente visant l'acquisition de CESA, tandis que celui du trimestre correspondant de l'exercice précédent comprenait un gain au règlement d'un litige de 5,2 M$, partiellement contrebalancé par des frais juridiques de 1,5 M$. En outre, les fluctuations d'un exercice à l'autre du taux de change entre le dollar canadien et les autres monnaies ont eu une incidence négative de 1,1 M$ sur le résultat opérationnel au deuxième trimestre de l'exercice 2018. Le BAIIA ajusté, qui exclut les éléments non récurrents, a été de 12,0 M$, ou 13,4 % des ventes, comparativement à 14,1 M$, ou 15,4 % des ventes, pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Le résultat net a atteint 3,2 M$, ou un bénéfice dilué par action de 0,09 $, au deuxième trimestre de l'exercice 2018, comparativement à 9,5 M$, ou un bénéfice dilué par action de 0,26 $, pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le résultat net ajusté, qui exclut les éléments non récurrents, après impôt, s'est chiffré à 4,1 M$, ou 0,11 $ par action, contre 5,7 M$, ou 0,16 $ par action, pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Au 30 septembre 2017, le carnet de commandes fermes de Héroux-Devtek totalisait 498 M$, comparativement à 451 M$ trois mois plus tôt. L'augmentation reflète principalement la confirmation de commandes additionnelles aux termes du contrat visant les Boeing 777 et 777X.

RÉSULTATS DU SEMESTRE

Pour les six premiers mois de l'exercice 2018, les ventes consolidées se sont établies à 176,5 M$, comparativement à 187,2 M$ pour les six premiers mois de 2017. Les fluctuations d'un exercice à l'autre de la valeur du dollar canadien par rapport aux devises ont augmenté les ventes de 0,4 M$. Les ventes commerciales ont atteint 85,5 M$, contre 99,3 M$ un an plus tôt, tandis que les ventes liées au secteur de la défense ont totalisé 91,0 M$, comparativement à 87,9 M$ pour la période correspondante l'an dernier.

La marge brute pour le premier semestre de l'exercice 2018 a été de 26,5 M$, ce qui équivaut à 15,0 % des ventes, comparativement à 32,1 M$, ou 17,2 % des ventes, au premier semestre de l'exercice 2017. Le résultat opérationnel s'est chiffré à 10,1 M$, ou 5,7 % des ventes, contre 19,2 M$, ou 10,2 % des ventes, un an plus tôt. Les fluctuations d'un exercice à l'autre de la valeur du dollar canadien par rapport aux devises ont réduit le résultat opérationnel de 1,1 M$. Le BAIIA ajusté a atteint 24,0 M$, ou 13,6 % des ventes, contre 28,4 M$, ou 15,2 % des ventes, un an plus tôt.

Le résultat net s'est chiffré à 7,2 M$, ou un bénéfice dilué par action de 0,20 $, pour le premier semestre de l'exercice 2018, comparativement à 14,7 M$, ou un bénéfice dilué par action de 0,41 $, pour le premier semestre de l'exercice 2017. Le résultat net ajusté a été de 8,1 M$, ou 0,22 $ par action, contre 11,3 M$, ou 0,31 $ par action, l'an dernier.

SOLIDES FLUX DE TRÉSORERIE ET EXCELLENTE SITUATION FINANCIÈRE

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation se sont chiffrés à 15,7 M$ au deuxième trimestre de l'exercice 2018, contre 6,2 M$ au deuxième trimestre de l'exercice 2017. Cette amélioration reflète principalement une variation favorable nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement. Par conséquent, Héroux-Devtek a généré de solides flux de trésorerie disponibles de 13,3 M$ au deuxième trimestre de l'exercice 2018, une hausse considérable par rapport à 1,0 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent. Pour le premier semestre de l'exercice 2018, les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation se sont chiffrés à 18,3 M$, comparativement à 11,5 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent, tandis que les flux de trésorerie disponibles se sont élevés à 13,7 M$, contre 0,5 M$ pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Étant donné les montants de flux de trésorerie disponibles générés, la situation financière de Héroux-Devtek demeurait excellente au 30 septembre 2017. La trésorerie et les équivalents de trésorerie s'établissaient à 52,8 M$ et la dette à long terme, y compris la tranche à court terme, mais compte non tenu des frais de financement différés nets, était de 130,7 M$. La dette à long terme comprend un emprunt de 52,4 M$ sur la facilité de crédit d'un montant autorisé de 200,0 M$ de la Société. Par conséquent, la dette nette s'inscrivait à 77,9 M$ à la fin du deuxième trimestre, en baisse par rapport à 91,8 M$ trois mois plus tôt. Le ratio de la dette nette/capitaux propres était de 0,21:1 au 30 septembre 2017, comparativement à 0,25:1 trois mois plus tôt.

TÉLÉCONFÉRENCE

Héroux-Devtek inc. tiendra une conférence téléphonique pour discuter de ces résultats le lundi 6 novembre 2017 à 8 h 30, heure de l'Est. Les personnes intéressées peuvent participer à l'appel en composant le 1-877-223-4471 (Amérique du Nord) ou le 1-647-788-4922 (ailleurs dans le monde). Il sera également possible de participer à la conférence en direct sur le site Web de Héroux-Devtek au http://www.herouxdevtek.com/fr-CA/investisseurs/evenements ou encore à l'adresse http://www.gowebcasting.com/9007.

Dans la mesure où il vous serait impossible de participer à la conférence téléphonique, vous pourrez avoir accès à un enregistrement de celle-ci en téléphonant au 1-800-585-8367 et en composant le code 1602325 sur votre clavier téléphonique. Cet enregistrement sera accessible à compter du lundi 6 novembre 2017 à 11 h 30, heure de l'Est, et ce, jusqu'à 23 h 59, heure de l'Est, le lundi 13 novembre 2017.

PROFIL

Héroux-Devtek inc. (TSX:HRX) est une entreprise internationale qui se spécialise dans la conception, la mise au point, la fabrication ainsi que la réparation et l'entretien de systèmes et de composants de trains d'atterrissage et d'actionnement destinés au marché de l'aérospatiale. Troisième plus importante entreprise de trains d'atterrissage à l'échelle mondiale, la Société fournit de nouveaux systèmes et composants de trains d'atterrissage aux secteurs commercial et de la défense du marché de l'aérospatiale, de même que des produits et services sur le marché secondaire. La Société fabrique également des systèmes hydrauliques, des systèmes de filtration des fluides et des boîtiers pour systèmes électroniques. La Société réalise environ 90 % de ses ventes à l'extérieur du Canada, dont environ 65 % aux États-Unis. La Société a son siège social à Longueuil, au Québec, et possède des installations dans le Grand Montréal (Longueuil, Laval et Saint-Hubert), à Kitchener, Cambridge et Toronto en Ontario, à Springfield et à Strongsville dans l'Ohio, à Wichita au Kansas, à Everett dans l'État de Washington et à Runcorn, Nottingham et Bolton au Royaume-Uni.

DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

À l'exception de l'information historique, ce communiqué peut contenir de l'information et des déclarations de nature prospective en ce qui concerne la performance future de la Société. Ces déclarations se fondent sur des hypothèses et des incertitudes, ainsi que la meilleure évaluation possible de la direction en ce qui a trait aux événements futurs. Parmi les facteurs susceptibles de causer un écart dans les résultats figurent, entre autres, les fluctuations des résultats trimestriels, l'évolution de la demande pour les produits et services de la Société, l'incidence de la concurrence sur les prix, ainsi que les tendances générales du marché et les changements de la conjoncture économique. En conséquence, le lecteur est averti qu'un écart peut survenir entre les résultats réels et les prévisions. Consultez la rubrique intitulée «Prévisions» du rapport de gestion de la Société pour le trimestre clos le 30 septembre 2017 afin d'obtenir de plus amples détails concernant les principales hypothèses sur lesquelles se fondent les prévisions. Ces prévisions sont fournies afin d'aider le lecteur à comprendre la performance financière et les perspectives de la Société et de lui présenter l'évaluation par la direction des projets et activités à venir, et le lecteur est prié de noter que ces déclarations pourraient ne pas se prêter à d'autres fins.

MESURES NON CONFORMES AUX IFRS

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement («BAIIA»), le BAIIA ajusté, le résultat net ajusté, le résultat par action ajusté et les flux de trésorerie disponibles ne sont pas des mesures de rendement conformes aux Normes internationales d'information financière («IFRS»). Il est donc peu probable qu'elles puissent être comparables à des mesures similaires publiées par d'autres émetteurs. La direction estime toutefois qu'elles procurent aux investisseurs des renseignements utiles pour leur permettre d'évaluer la rentabilité et les liquidités de la Société, ainsi que la capacité de celle-ci de générer des fonds pour financer ses activités. Consultez la rubrique intitulée «Mesures financières non conformes aux IFRS» dans la section Résultats d'exploitation du rapport de gestion de la Société pour les définitions et les rapprochements aux mesures conformes aux IFRS les plus directement comparables.

Avis aux lecteurs : Les états financiers consolidés résumés intermédiaires non audités complets et le rapport de gestion sont accessibles sur le site Web de Héroux-Devtek à l'adresse www.herouxdevtek.com

Renseignements

  • De :
    Héroux-Devtek inc.
    Gilles Labbé
    Président et chef de la direction
    (450) 679-3330

    Contact:
    Héroux-Devtek inc.
    Stéphane Arsenault
    Chef de la direction financière
    (450) 679-3330

    MaisonBrison
    Martin Goulet, CFA
    (514) 731-0000