Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

27 avr. 2012 15h06 HE

Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue : Les besoins des vétérans canadiens doivent être la priorité

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 avril 2012) - Selon l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (l'Institut), l'entente de principe signée plus tôt aujourd'hui par les gouvernements du Canada et du Québec à propos de l'éventuel transfert de l'Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue (l'Hôpital) ne garantit pas que les intérêts de nos anciens combattants et les droits des employés prendront le pas sur les considérations financières lors des négociations à venir.

Dans une lettre adressée en mars au ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney, et au ministre de la Santé et des Services sociaux, le Dr Yves Bolduc, l'Institut avait déjà fait part de ses préoccupations selon lesquelles les intérêts de nos anciens combattants, ainsi que ceux des employés de l'Hôpital, semblaient complètement négligés dans les négociations entre les représentants des deux gouvernements. L'Institut représente quelque 250 employés chevronnés et dévoués de l'Hôpital qui prodiguent aux anciens combattants des soins de qualité exceptionnelle.

« Nous n'avons toujours pas reçu de réponses claires à nos questions. On ne nous a pas invité à la rencontre avec les employés cet après-midi. Mais on nous demande d'accorder une confiance aveugle aux propos de l'employeur et d'accepter de bonne foi le fait que les intérêts des patients et de nos membres sont entièrement pris en considération. S'il est normal, dans le contexte de la pénurie d'infirmières et d'autres professionnels de la santé que connaît le Québec, que son gouvernement soit intéressé à acquérir l'Hôpital et la main-d'œuvre professionnelle de premier plan qui y travaille, les négociations ne doivent pas se faire à leurs dépends », selon Gary Corbett, président de l'Institut.

Les gouvernements du Québec et du Canada doivent traiter les agents négociateurs et les employés de l'Hôpital comme des partenaires à part entière dans les discussions concernant le transfert de ce prestigieux établissement. « C'est la seule façon d'assurer que les besoins de nos anciens combattants, qui se sont tant sacrifiés pour notre pays, passent avant des questions secondaires telles que les considérations administratives ou financières », de conclure Corbett.

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada est un syndicat national qui représente près de 60 000 professionnels et scientifiques dans l'ensemble de la fonction publique du Canada.

Renseignements

  • Pierre Villon
    613-228-6310, poste 2228
    613-794-9369 (cell)