Technologies IBEX Inc.
TSX : IBT

Technologies IBEX Inc.

13 nov. 2006 10h35 HE

IBEX : Le test urinaire C2C fait la distinction entre les individus souffrant de douleurs aux genoux et ceux atteints d'arthrose précoce constatée par résonance magnétique

IBEX procède à la caractérisation du biomarqueur urinaire C2C indicateur de la dégradation du collagène pour diagnostiquer l'arthrite et suivre l'évolution de la maladie et à employer dans des modèles de réponse thérapeutique

WASHINGTON, DC ET MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 13 nov. 2006) - Aujourd'hui, à l'occasion de la 70e réunion annuelle de l'American College of Rheumatology, Technologies IBEX Inc. (TSX:IBT), société innovatrice en matière de développement de produits diagnostiques pour la prise en charge de l'arthrite et du cancer, a annoncé les résultats de deux études cliniques impliquant le test de la Société par le biomarqueur C2C. Le C2C est un biomarqueur indicateur de la dégradation du cartilage et du remodelage osseux, un processus normal chez les enfants et les adultes atteints d'arthrose et d'arthrite rhumatoïde. Le test C2C vendu actuellement mesure en temps réel la quantité de collagène dégradé dans le sang, de sorte que les chercheurs peuvent suivre l'évolution de l'arthrose et de l'arthrite rhumatoïde. Or, en raison des résultats préliminaires encourageants, IBEX prévoit lancer un test de C2C urinaire d'ici la fin de l'année 2006.

Présentation no 265 par Jolanda Cibere (et al). Ces chercheurs ont rapporté qu'ils étaient capables, en moyen d'une analyse d'urine au biomarqueur C2C, de faire la distinction entre les individus souffrant de douleurs aux genoux sans toutefois présenter d'anomalies décelables par résonance magnétique, et les individus repérés par résonance magnétique comme souffrant d'arthrose très précoce. Les auteurs ont constaté que la concentration de C2C urinaire était considérablement élevée en présence d'arthrose très précoce. Ceci laisse croire que le fait d'analyser l'urine par le biomarqueur C2C pourrait s'avérer utile pour repérer les sujets atteints d'arthrose, même ceux qui se trouvent à une étape très précoce de la maladie.

A. Robin Poole, Ph.D., DSc., professeur émérite au département de chirurgie de l'université McGill et directeur scientifique émérite au Réseau canadien de l'arthrite, commente ainsi les résultats de l'étude : "Cette étude démontre que le C2C urinaire peut faire la distinction entre l'arthrose précoce, non visible à la radiographie, et de simples genoux douloureux. Ces résultats importants répondent à un grand besoin médical demeuré sans solution."

Présentation no 42 par Lindsay E. King (et al), chercheurs chez IBEX. Ce groupe d'étude a fait rapport sur la première caractérisation des produits de dégradation du collagène C2C dans des prélèvements humains. En présence d'arthrite, la dégradation du cartilage n'est pas compensée par une synthèse entraînant la réparation de celui-ci et, avec le temps, il s'ensuit une nette détérioration du cartilage. Or, lors d'études animales et humaines, on a constaté que le biomarqueur C2C se trouvait en concentrations élevées dans les cas d'arthrose et d'arthrite rhumatoïde. Le fait de connaître le processus de dégradation du collagène entraînera une meilleure compréhension de la maladie en plus d'appuyer l'utilité du biomarqueur C2C en matière de diagnostic de l'arthrite.

Paul Baehr, président et chef de la direction d'IBEX, a déclaré : "Ces données importantes font la lumière sur la caractérisation biochimique du biomarqueur C2C dans l'urine adulte et infantile. Cette caractérisation biochimique a servi de point de départ au nouveau test d'urine C2C actuellement mis au point par IBEX et dont le lancement sur le marché est prévu pour la fin de 2006. Les données présentées par Cibere ont démontré pour la première fois que l'on trouve des concentrations élevées du biomarqueur C2C dans l'urine de patients atteints d'arthrose très précoce, avant même que la maladie ne puisse se déceler par radiographie. Ceci pourrait ouvrir la voie à de nouveaux outils devant faciliter le diagnostic précoce de l'arthrite."

IBEX a présenté d'autres résultats d'études à l'American College of Rheumatology, notamment :

La présentation no 1457 par Ronan H. Mullan (et al) a révélé que les chercheurs ont employé avec succès les biomarqueurs C2C et C1,2C pour mesurer la dégradation du collagène dans le cadre de leurs efforts visant à élucider le rôle de l'apoprotéine sérique amyloïde A en phase aiguë en présence d'arthrite inflammatoire.

La présentation no 1806 par K. Briot (et al) a révélé que les chercheurs ont employé avec succès les tests C2C et CP II comme biomarqueurs respectivement de la dégradation et de la synthèse du collagène, dans le cadre d'une étude analysant les effets thérapeutiques du traitement anti-TNF alpha sur des patients atteints de spondylarthrite. Les auteurs ont démontré que le traitement anti-TNF alpha a entraîné une réduction des concentrations de C2C et une augmentation des concentrations de CP II, confirmant que le traitement réduisait la destruction du cartilage et en augmentait la réparation (synthèse).

Au sujet du programme d'IBEX portant sur l'arthrite

Les tests d'IBEX à base de biomarqueurs pour l'arthrose et l'arthrite rhumatoïde impliquent certaines molécules dans le sang qui sont des sous-produits de la dégradation et de la synthèse du collagène. Les tests d'IBEX à base de biomarqueurs de l'arthrite sont actuellement employés par des chercheurs académiques de pointe ainsi que par certaines des plus importantes sociétés pharmaceutiques au monde, en vue de mesurer avec davantage de précision l'efficacité de nouveaux traitements pour l'arthrite; les tests servent aussi à repérer les patients qui sont les plus susceptibles de répondre aux thérapies potentielles, ou encore, ceux dont la maladie risque d'évoluer rapidement.

Des données indicatives au sujet des tests d'IBEX pour l'arthrite furent présentées lors des réunions de 2004 et de 2005 de l'American College of Rheumatology par Centocor, distributeurs du composé anti-TNF alpha / anti-arthritique REMICADE(MD), concernant les concentrations de certains biomarqueurs chez un sous-groupe de patients ayant participé à l'étude ASPIRE(MD). L'étude ASPIRE constitue la plus grande étude qui ait jamais été entreprise au sujet de l'arthrite rhumatoïde précoce. Or, les résultats révélaient que les tests d'IBEX à base du biomarqueur C2C répondaient de manière satisfaisante à l'un des plus importants paramètres cliniques de l'étude.

On estime à 10 millions le nombre de personnes qui souffrent d'arthrite rhumatoïde dans le monde, et à plus de 80 millions celles qui sont atteintes d'arthrose. Qui plus est, le nombre des personnes affectées s'accroît à mesure que la population de la terre avance en âge. Les deux formes d'arthrite précitées sont celles qui sont le plus en prévalence et qui représentent le plus grand potentiel en matière de diagnostic et de traitement. Précisons qu'il n'existe aucun moyen de guérir l'arthrose, et le recours aux médicaments n'est qu'un palliatif qui compte sur les analgésiques comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Quant à l'arthrite rhumatoïde, il existe un plus grand éventail de médicaments pour la soigner, y compris les médicaments anti-rhumatismaux modificateurs de la maladie, de découverte récente, qui ont pour effet de cibler le système immunitaire et de ralentir ainsi l'évolution de la maladie.

Au sujet d'IBEX

IBEX commercialise un certain nombre de produits, notamment ses enzymes brevetées de grande pureté (les héparinases et les chondroïtinases), ainsi qu'une série de tests pour l'arthrite et de tests à base de kallicréines. Son enzyme appelée Héparinase I IBEX est employée dans de nombreux dispositifs de pointe servant à contrôler l'hémostase, alors que les tests d'IBEX pour l'arthrite sont employés par de grandes sociétés pharmaceutiques à des fins de recherche.

IBEX concentre ses efforts sur la mise au point de produits diagnostiques pour la prise en charge du cancer et de l'arthrite. Le programme de la Société qui porte sur l'arthrite se base sur une série de biomarqueurs indicateurs de la dégradation et de la synthèse du cartilage. Quant au programme de la Société qui s'adresse au diagnostic du cancer, il a pour fondement une famille inédite de gènes appelés des kallicréines. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site web de la Société au www.ibex.ca.

Pour un complément d'information au sujet de l'American College of Rheumatology ou pour consulter des extraits des études, veuillez accéder au site http://www.rheumatology.org/.

Enoncé d'exonération

Toutes les déclarations contenues dans le présent communiqué, outre celles vérifiables par des moyens indépendants à la date susmentionnée, constituent des pronostics sur l'avenir. Ces déclarations sont fondées sur les attentes actuelles de la direction et, comme telles, elles supposent de nombreux risques et incertitudes connus et inconnus. Voici quelques exemples des risques connus : la conjoncture économique en général, les conditions générales propres à l'industrie pharmaceutique, les modifications aux règlements en vigueur pour les ressorts territoriaux où IBEX exerce ses activités, la volatilité du marché des valeurs mobilières, la fluctuation des coûts et les changements que peut subir le milieu de la concurrence en raison de consolidations ou d'autres facteurs. Par conséquent, les résultats réels à venir pourraient être sensiblement différents des résultats anticipés dans les pronostics sur l'avenir. IBEX décline toute intention ou obligation de mettre à jour ces déclarations.

Renseignements

  • Technologies IBEX Inc.
    Paul Baehr
    Président et chef de la direction
    514-344-4004
    pbaehr@ibex.ca
    ou
    LaVoie Group
    Bryan P. Murphy
    Directeur, Relations publiques
    978-745-4200 poste105
    bmurphy@lavoiegroup.com