SOURCE: IC Potash Corp.

IC Potash Corp.

26 janv. 2014 20h42 HE

IC Potash s'apprête à faire progresser son projet Ochoa de SOP suite aux résultats positifs d'une étude de faisabilité

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - Jan 26, 2014) - IC Potash Corp. (TSX : ICP) (OTCQX : ICPTF) -- Sidney Himmel, président et chef de la direction d'IC Potash Corp. (« ICP » ou la « Société »), a annoncé aujourd'hui la conclusion positive d'une étude de faisabilité indépendante (l'« Étude ») concernant le projet Ochoa (le « Projet ») de sulfate de potasse (« SOP ») que la Société détient en totalité dans le sud-est du Nouveau-Mexique. Tous les montants en dollars figurant dans le présent communiqué s'entendent en dollars américains et les mentions de masses en tonnes font référence à des tonnes courtes.

L'Étude prévoit la création d'une installation d'extraction et de traitement économiquement viable, disposant des capacités et des réserves nécessaires à la production annuelle de 714 400 tonnes de SOP pendant une durée minimale de 50 années. L'Étude recommande à la Société de procéder à la mise en œuvre de cette installation en se conformant au processus suivant :

  • activités préalables d'ingénierie, d'approvisionnement et de gestion de construction (« IAGC »),
  • obtention des permis environnementaux, et
  • organisation du financement du Projet.

L'Étude a été conduite par un groupe d'entreprises internationales indépendantes de premier plan, spécialisées dans l'ingénierie, la conception de processus et la fourniture d'équipements, dirigé par SNC-Lavalin Inc. (« SNC-Lavalin »). SNC-Lavalin, un chef de file international dans les domaines du conseil, de la conception, de l'ingénierie et de la construction de projets miniers dans le monde entier, détient une expertise spécifique en matière d'extraction, traitement et distribution de la potasse.

M. Sidney Himmel a déclaré : « Cette étude de faisabilité a permis d'évaluer l'ensemble des aspects de notre programme visant à produire du SOP à partir de nos réserves minérales de polyhalite. Nous sommes satisfaits de la validation technique de ce projet d'exploitation et de traitement, ainsi que des caractéristiques économiques qui en résultent. Le projet Ochoa devrait permettre à ICP de figurer parmi les plus importants producteurs mondiaux de SOP et de maintenir ses charges dans le quartile inférieur de ce secteur. Nous avons l'intention de mettre immédiatement en œuvre les prochaines phases d'ingénierie et de financement. »

Résultats financiers

                                                                            
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Valeur de consolidation totale (c.-à-d. sans endettement)         Avant impôts      Après impôts  
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Coûts d'investissement                                           1,018 million $   1,018 million $
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Charges d'exploitation par tonne de SOP à l'état d'équilibre          195 $            195 $     
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Taux de rentabilité interne(A) (« TRI »)                             17,8 %           16,0 %    
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Valeur actuelle nette (« VAN »), facteur d'actualisation de 8 %     1 502,3 $        1 018,9 $   
--------------------------------------------------------------------------------------------------
VAN, facteur d'actualisation de 10 %                                 942,7 $          612,0 $    
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Durée d'amortissement                                                  -              5,4 ans  
--------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                                            

Le modèle financier couvre une période d'environ trois années de construction et de mise en service à partir du T2 2014 jusqu'au T2 2017, suivie de 50 années d'exploitation. La production de SOP en 2017 est estimée à 48 % de la capacité annuelle. La pleine capacité devrait être atteinte en 2018. Dans le modèle financier, aucun facteur d'inflation ou d'indexation n'a été appliqué aux encaissements et décaissements.

Le TRI après impôts est sensible aux hypothèses de coûts d'investissement, de charges d'exploitation et de chiffre d'affaires. Le tableau ci-dessous présente les effets d'écarts de +/-20 % par rapport à ces hypothèses.

                                                                            
----------------------------------------------------------------------------------------
Variable d'entrée du modèle financier      -20 %    -10 %  Cas initial    +10 %    +20 %
----------------------------------------------------------------------------------------
Coûts d'investissement                    19,3 %   17,5 %       16,0 %   14,7 %   13,6 %
----------------------------------------------------------------------------------------
Chiffre d'affaires                        11,3 %   13,8 %       16,0 %   18,1 %   20,1 %
----------------------------------------------------------------------------------------
Charges d'exploitation                    17,8 %   16,8 %       16,0 %   15,1 %   14,2 %
----------------------------------------------------------------------------------------
                                                                            

Coûts d'investissement

Les coûts d'investissement du Projet sont estimés à 1,018 millions $, avec une précision de +/-15 %. La conduite de l'estimation des coûts d'investissement est conforme aux normes définies par l'AACE International pour une estimation de classe 3.(B) Le tableau ci-dessous résume les principaux secteurs de l'estimation des coûts d'investissement.

                                                      
Principaux secteurs de l'estimation des coûts d'investissement (en millions)        
----------------------------------------------------------------------------
Infrastructure et aménagement de la mine                               107 $
Usine de traitement                                                    527 $
Entreposage et chargement                                               37 $
                                                               -------------
Total des frais directs                                                671 $
                                                               -------------
Services IAGC                                                           99 $
Frais indirects liés à la construction                                  22 $
Marchandises, pièces de rechange et approvisionnement initial           34 $
                                                               -------------
Total des frais indirects                                              155 $
                                                               -------------
Coûts de possession                                                     80 $
Dépenses imprévues                                                     112 $
                                                               -------------
Coût total du Projet                                                 1 018 $
                                                               =============
                                                                            

Exploitation

Les charges d'exploitation sont estimées d'après la planification de la production, les besoins en équipement, les heures d'exploitation, les coûts de fonctionnement des équipements et les besoins en personnel. L'état d'équilibre couvre les années d'exploitation 2022 à 2065. Les années correspondant à l'état d'équilibre excluent généralement les principaux coûts ponctuels inclus dans les années 2017 à 2021, tels que les activités de démarrage, la location des équipements, les dépenses initiales liées à l'avancement de l'excavation et les ajustements de stocks.

                                                                            
----------------------------------------------------------------------------------
Estimation des charges d'exploitation par tonne de SOP                                     
----------------------------------------------------------------------------------
Production à état d'équilibre                         714 400 tonnes de SOP par an
----------------------------------------------------------------------------------
Coût d'exploitation minière par tonne                            78 $            
----------------------------------------------------------------------------------
Coût de traitement par tonne                                    108 $            
----------------------------------------------------------------------------------
Frais généraux et administratifs par tonne                        9 $             
----------------------------------------------------------------------------------
Total des charges d'exploitation par tonne                      195 $            
----------------------------------------------------------------------------------
% des charges d'exploitation : main-d'œuvre                    24,8 %           
----------------------------------------------------------------------------------
% des charges d'exploitation : électricité                     24,5 %           
----------------------------------------------------------------------------------
% des charges d'exploitation : gaz naturel                     20,7 %           
----------------------------------------------------------------------------------
Réinvestissement de maintien par tonne et par année              40 $            
----------------------------------------------------------------------------------
                                                                            

L'usine est conçue pour fonctionner 7 912 heures par année et pour employer environ 400 personnes à plein régime. Le modèle de l'usine prévoit un processus de récupération du K2O(C) de 82,2 % estimé d'après les résultats de l'essai pilote réalisé par des consultants indépendants et des fournisseurs d'équipements. Suite à cet essai pilote, l'Étude estime que la teneur en potassium, ou son équivalent en K2O, représentera 50,3 % à 53,7 % du produit SOP.

Les coûts énergétiques du Projet ont été obtenus à partir des sources du domaine public. Xcel Energy, le fournisseur d'électricité local, a fourni des devis conformes aux tarifs réglementés pour les tensions de l'acheminement principal et secondaire. Les frais d'acheminement de l'électricité ont été estimés à 0,0346 $/kWh pour l'acheminement principal et à 0,0348 $/kWh pour l'acheminement secondaire, hors frais liés à la demande.

Le prix du gaz naturel a été estimé à 3,69 $/MMBTU d'après les informations communiquées par la plateforme d'El Paso, qui constitue la référence appropriée compte tenu de sa proximité avec le Projet. En outre, les caractéristiques du gaz naturel de cette plateforme, telles que son pouvoir calorifique et son taux d'humidité, sont identiques à celles du gaz naturel qui sera utilisé sur le site de l'usine. Le prix du carburant diesel a été estimé à 3,95 $/gal, selon l'indice des Rocheuses pour le diesel n° 2.

Hypothèses de chiffre d'affaires

Calculés d'après les qualités envisagées, les prix du SOP sont ceux de Jal, au Nouveau-Mexique, hors frais et taxes de transport (« FOB Jal ») et nets d'autres frais liés aux ventes. Pour les besoins de l'Étude, A.J. Roth and Associates, société américaine de conseil en engrais détenant une expertise internationale en potasse et en phosphates, a fourni des estimations de prix par catégories et par sites de réception. Les qualités de SOP pertinentes sont : standard, granulaire et soluble. À compter de la phase de production à plein régime estimée à 714 400 tonnes/an, la gamme de produits devrait être composée de 229 400 tonnes de SOP standard, 385 000 tonnes de SOP granulaire et 100 000 tonnes de SOP soluble. Le prix FOB Jal moyen pondéré du SOP utilisé dans le modèle financier était de 636 $/tonne. Comme mentionné par Green Markets, le prix moyen du SOP granulaire au T4 2013 était de 680 $/tonne pour une livraison en Californie. Les prix du SOP granulaire excèdent habituellement de 50 $/tonne ceux du SOP standard. ICP estime que le prix du SOP soluble durant le T4 2013 était de 740 $/tonne pour une livraison en Floride.

Ressources et réserves minérales

L'Étude a identifié des ressources mesurées et indiquées de 1 017,8 millions de tonnes d'une teneur moyenne de 83,9 % en poids de polyhalite. La ressource a été restreinte à une épaisseur minimale de polyhalite de 4 pieds et à une teneur minimale en ressources de 65 % de polyhalite. Les ressources minérales qui n'ont pas démontré leur viabilité économique ne constituent pas des réserves minérales. Les ressources minérales sont résumées dans le tableau ci-dessous.

                                                                            
-----------------------------------------------------------------------------------------
Ressources minérales (au 31 mai 2013)                             
-----------------------------------------------------------------------------------------
                   Épaisseur   Surface des        Tonnes                       K2SO4 
                    moyenne     ressources   sur site(1, 2, 3)  Polyhalite    équivalent   
Catégorie           (pieds)      (acres)         (millions)     (% poids)    (% poids)(7) 
-----------------------------------------------------------------------------------------
Mesurées(4)           5,2         26 166          511,7           84,5          24,4   
-----------------------------------------------------------------------------------------
Indiquées(5)          5,0         26 698          506,0           83,3          24,1   
-----------------------------------------------------------------------------------------
Total M. + I.         5,1         52 865         1 017,8          83,9          24,2   
-----------------------------------------------------------------------------------------
Présumées(6)          4,8         15 634          284,0           82,6          23,9   
-----------------------------------------------------------------------------------------
                                                                            

                                                    
----------------------------------------------------
Ressources minérales (au 31 mai 2013)     
----------------------------------------------------
                  Anhydrite     Halite     Magnésite 
Catégorie         (% poids)    (% poids)   (% poids)  
----------------------------------------------------
Mesurées(4)          4,02        3,27        7,94   
----------------------------------------------------
Indiquées(5)         4,00        3,30        8,61   
----------------------------------------------------
Total M. + I.        4,01        3,28        8,27   
----------------------------------------------------
Présumées(6)         4,11        3,37        8,82   
----------------------------------------------------
                                                    

(1)Densité en vrac moyenne sur site de 173,5 livres/pied cube.
(2)Épaisseur de coupure du lit de 4,0 pieds, teneur composite de coupure de 65,0 %, hors dilution de la veine.
(3)Les ressources minérales comprennent les réserves minérales.
(4)Ressources mesurées situées dans un rayon de 0,75 mile d'un puits d'exploration principal.
(5)Ressources indiquées situées dans un rayon compris entre 0,75 et 1,5 mile d'un puits d'exploration principal.
(6)Ressources mesurées situées dans un rayon compris entre 1,5 et 3,0 miles d'un puits d'exploration principal.
(7)Teneurs en polyhalite pure de 28,9 % en poids de K2SO4. Équivalentes à 15,6 % en poids de K2O.
Remarque : le pourcentage en poids de gypse est négligeable pour toutes les catégories de ressources.

En plus de définir les ressources et les réserves minérales, l'Étude définit un programme d'exploitation minière sur 50 années. Ce programme inclut environ 182,4 millions de tonnes récupérables de réserves confirmées et probables d'une teneur de 78,05 % en poids de polyhalite. L'exploitation minière a été restreinte à une teneur minimale en polyhalite de 66 %, ainsi qu'à une épaisseur minimale de polyhalite de 4 pieds. Le tableau ci-dessous présente un résumé de ces réserves minérales.

                                                                            
------------------------------------------------------------------------------------------
Réserves minérales(1) (au 9 janvier 2014)                        
------------------------------------------------------------------------------------------
                            Zone exploitée                                          
               Épaisseur   pdt prog. minier                                         
             d'extraction     sur 50 ans       Tonnes de        Récupération                
               moyenne(2)    (millions de   tout-venant(3, 4)  d'extraction(5)  Polyhalite 
Catégorie       (pieds)      pieds carrés)     (millions)            (%)        (% poids)   
------------------------------------------------------------------------------------------
Confirmées        5,9             246            125,0              47,1          78,42   
------------------------------------------------------------------------------------------
Probables         5,9             113             57,4              64,8          77,20   
------------------------------------------------------------------------------------------
Total C. + P.     5,9             359            182,4              51,5          78,05   
------------------------------------------------------------------------------------------
                                                                                          

                                                                  
------------------------------------------------------------------
Réserves minérales(1) (au 9 janvier 2014)           
------------------------------------------------------------------
                    K2SO4                                        
                équivalent     Anhydrite     Halite      Magnésite 
Catégorie      (% poids)(6)    (% poids)   (% poids)     (% poids)   
------------------------------------------------------------------
Confirmées          22,66        11,29        3,66         7,79    
------------------------------------------------------------------
Probables           22,31        11,60        3,65         8,30    
------------------------------------------------------------------
Total C. + P.       22,55        11,39        3,66         8,08    
------------------------------------------------------------------
                                                                  

(1)Les ressources minérales comprennent les réserves minérales.
(2)Épaisseur de coupure du lit de 4,0 pieds, teneur composite de coupure de 66,0 %, dilution de la veine inclue.
(3)Densité en vrac moyenne sur site de 173,5 livres/pied cube.
(4)Hors extraction des tonnes estimées.
(5)Récupération (en superficie de la zone exploitée) durant les 50 années du programme d'exploitation minière.
(6)Teneurs en polyhalite pure de 28,9 % en poids de K2SO4. Équivalentes à 15,6 % en poids de K2O.
Remarque : le pourcentage en poids de gypse est négligeable pour toutes les catégories de ressources.

Les mises à jour des estimations des ressources et des réserves minérales seront basées sur les résultats de l'achèvement du programme de forage d'exploration de phase 3A d'ICP, qui constitue la poursuite du programme d'exploration inclus dans le rapport en date du 30 décembre 2011 et intitulé Rapport technique conforme à la norme canadienne 43-101 concernant l'étude de préfaisabilité (« EDP ») du projet Ochoa dans le comté de Lea, au Nouveau-Mexique. Le programme d'exploration était conforme aux meilleures pratiques du secteur. Les enquêtes, les interprétations des données d'exploration, ainsi que les mesures d'assurance et de contrôle de la qualité concernant le programme de phase 3A étaient comme indiqué dans l'EDP.

Plus de 70 000 pieds de forage d'exploration ont été réalisés à ce jour. De plus, 855 puits de pétrole ont été intégrés au modèle (uniquement pour la corrélation stratigraphique et l'épaisseur des lits) par diagraphie géophysique. Une teneur minimale en polyhalite plus élevée (66 %) a été définie pour les réserves minérales, afin d'assurer leur conformité à la teneur de coupure des ressources minérales (65 %) lors de l'élaboration des prévisions minières.

Par rapport aux descriptions fournies dans l'EDP, les réserves minérales ont augmenté de plus de 30 %, passant de 139,5 à 182,4 millions de tonnes tout en conservant des teneurs en polyhalite similaires (79,39 % selon l'EDP et 78,05 % selon l'Étude). Les ressources mesurées et indiquées (d'une épaisseur minimale de 4 pieds) ont augmenté, passant de 983,8 à 1 017,8 millions de tonnes. L'Étude est basée sur une durée d'exploitation minière de 50 années.

Des ressources minérales mesurées et indiquées existent au nord, à l'est et à l'ouest des limites du programme d'exploitation minière sur 50 années. En outre, il est raisonnable d'estimer que ces ressources seront exploitables d'un point de vue économique, ce qui permettrait d'étendre l'exploitation minière au-delà de cette période de 50 années.

Environnement et obtention des permis

Conformément à l'échéancier établi, la Société devrait recevoir début avril 2014 le compte-rendu de décision concernant son étude d'impact environnemental (« EIE »). Cette chronologie permettra de commencer la construction tel que planifié. Le service d'aménagement du territoire (« BLM », Bureau of Land Management) et son consultant désigné planchent actuellement sur les commentaires de révision en vue de la délivrance de l'EIE définitive. Une fois les commentaires de révision intégrés au document, le BLM publiera l'EIE définitive. L'avis de disponibilité de l'EIE définitive devrait être publié en février 2014.

Parallèlement au processus de l'EIE, ICP a également déposé une demande de permis relatif à la qualité de l'air en vue d'une construction auprès du bureau de la qualité de l'air de la Direction de l'environnement du Nouveau-Mexique (« NMED AQB », New Mexico Environment Department Air Quality Bureau). Le 13 décembre 2013, le NMED AQB a confirmé la conformité administrative de cette demande dont l'examen technique devrait être achevé au plus tard le 10 juin 2014. L'évaluation fournie avec cette demande de permis atteste de la conformité du Projet aux normes relatives à la qualité de l'air.

Comme annoncé précédemment par la Société, celle-ci a obtenu à ce jour deux permis d'importance majeure. Tout d'abord, la Société a fait l'objet d'une décision juridictionnelle du corps des ingénieurs de l'armée américaine (le « Corps ») qui concluait qu'aucune autorisation du Corps n'était requise pour la construction. Ensuite, le bureau de l'ingénieur d'État du Nouveau-Mexique a autorisé sans restriction la Société à s'approprier l'eau non potable de l'aquifère Capitan Reef dans le cadre de son exploitation minière et industrielle.

Exploitation

Une exploitation par chambres et piliers permettra d'extraire le minerai du dépôt selon un volume nominal de 3,7 millions de tonnes/an. Les équipements sélectionnés comprennent du matériel d'exploitation minière continue de grande puissance à la pointe du marché, actuellement utilisé dans le monde entier dans les secteurs du charbon, du trona et de la potasse. Au cours de l'Étude, ICP a effectué des essais de coupe linéaire sur le noyau de polyhalite. Un fabricant de matériel d'exploitation minière continue a examiné les résultats de ces essais, effectué des essais supplémentaires et recommandé l'utilisation d'excavatrices continues à tambour.

Le lit de minerai sera accessible via un puits de ventilation et de service de 25 pieds de diamètre à deux compartiments et via une pente longue de 12 000 pieds (aussi appelée « plan incliné » ou « rampe ») inclinée de 8,5 degrés. D'une profondeur de 1 525 pieds, le puits comprendra un compartiment d'admission d'air équipé d'un treuil et d'une nacelle d'évacuation d'urgence, ainsi que des câbles chargés d'acheminer les communications et l'électricité sous haute tension. Le deuxième compartiment assurera l'extraction d'air et contiendra de l'eau douce et la tuyauterie d'évacuation d'eau de la mine afin d'éviter le gel pendant les mois d'hiver. La ventilation générale de la mine sera assurée par des ventilateurs doubles de 11 pieds installés en parallèle dans le compartiment d'extraction du puits. La pente pourra s'adapter à une augmentation de la production souterraine, le cas échéant. Le minerai sera transporté vers la surface par un convoyeur incliné de 60 pouces d'une capacité de 4 000 tonnes/heure.

L'Étude recommande l'utilisation des méthodes d'extraction Dual Split Super Section (« DSSS »). Des ensembles parallèles d'entrées principales comprendront de cinq à sept entrées chacun. Les panneaux de production mesureront jusqu'à 1 000 pieds de large afin d'appliquer le concept DSSS, qui consiste à mettre en œuvre deux excavatrices continues positionnées côte à côte, tout en utilisant un convoyeur à bande unique situé au centre. La méthode DSSS prend en charge l'utilisation d'équipements communs tels que les chargeuses et les convoyeurs pour mine souterraine, ainsi que les chariots élévateurs. De plus, elle limite autant que possible les coûts d'investissement et les charges d'exploitation.

Installations en surface

L'usine effectuera plusieurs opérations unitaires essentielles à la transformation du flux continu de minerai de polyhalite extrait de la mine en produits SOP finis. Les principaux circuits de traitement comprennent le broyage et le lavage, la calcination, le lessivage, l'évaporation et la cristallisation, ainsi que le séchage et la granulation. Associé à la phase de broyage, le lavage élimine le chlorure de sodium présent dans le minerai et fournit un combustible de haute qualité dont le calibre est adapté à la calcination. Les fours à calcination à lit fluidisé permettent de contrôler précisément la température et d'obtenir un minerai facilement soluble dans l'eau. Un circuit de lixiviation à contre-courant en deux étapes produit une saumure contenant des sulfates de potassium et de magnésium. Cette saumure est introduite dans les circuits d'évaporation et de cristallisation où le SOP est cristallisé. À l'issue de la cristallisation, le séchage et la granulation des cristaux génèrent les produits finaux. L'exploitation d'une usine pilote a confirmé que le procédé est techniquement et économiquement viable lorsqu'il est mis en œuvre de manière continue. Certaines parties de ce processus sont couvertes par le brevet américain 8 551 429, d'autres brevets américains et étrangers étant en cours d'homologation.

Selon les prévisions, les produits SOP seront transportés par camion sur 22 miles jusqu'à l'installation de chargement ferroviaire et de répartition des camions. Depuis cette installation, ICP pourra atteindre les marchés ferroviaires et routiers nationaux, ainsi que la quasi-totalité des installations portuaires internationales du continent américain prenant en charge le vrac sec. La gestion des résidus mettra en œuvre différents bassins d'évaporation et puits d'injection, en plus d'une installation d'entreposage de gypse par empilage à sec. Les eaux salines profondes seront prélevées depuis l'aquifère Capitan Reef et traitées, le cas échéant, par osmose inverse.

Consultants en ingénierie et ingénieurs clients

« Au vu de leurs prestations hors du commun, nous adressons nos sincères remerciements aux personnes qui ont contribué à cette étude », a déclaré Randy Foote, chef d'exploitation chez ICP. « Au cours de nos travaux, ICP et les consultants en ingénierie ont identifié de nouvelles possibilités susceptibles d'accroître l'efficacité des traitements et de réduire les coûts d'investissement et les charges d'exploitation. Nous sommes résolus à mettre en œuvre ces améliorations. »

Aux côtés de SNC-Lavalin, les autres principaux groupes de génie-conseil, de conception de processus et de fourniture d'équipements comprennent :

  • Agapito Associates Inc. (« AAI »), société basée dans le Colorado qui fournit des services de conseil en géologie et en exploitation minière.
    AAI a été chargée d'examiner et de vérifier le programme d'exploration, de développer le modèle géologique des ressources et les estimations des ressources et des réserves, d'élaborer la conception et l'ingénierie de la mine et d'en déterminer les charges d'exploitation et les coûts d'investissement.
  • Veolia Eau Solutions et Technologies (« Veolia »), fournisseur mondial de solutions et d'équipements technologiques qui propose des services de traitement et d'évaporation de l'eau, ainsi que des technologies de cristallisation.
    L'entreprise Veolia a été chargée de développer les circuits d'évaporation et de cristallisation et d'effectuer les essais pilotes.
  • Novopro Projects Inc. (« Novopro »), société basée au Canada qui fournit des services d'ingénierie et de développement et gestion de projets, ainsi qu'une expertise spécialisée dans le traitement du minerai de potasse.
    Novopro a agi en tant qu'ingénieur de la maîtrise d'œuvre en prenant en charge la gestion du Projet, le développement des processus, les essais et les services de développement du marché.
  • Resource Development Inc. (« RDi »), entreprise basée au Colorado qui propose des services internationaux de traitement des minéraux, de lixiviation et de récupération en circuit.
    RDi a fourni des avis techniques globaux sur les technologies de traitement et les installations en surface.
  • Upstream Resources, entreprise de géosciences basée à Washington qui fournit des services de conception et de mise en œuvre de programmes d'exploration, d'analyse de données et de modélisation de la géologie et des ressources, bénéficiant d'une considérable expérience internationale en matière d'exploration et d'exploitation de la potasse.
    Upstream Resources a mené en grande partie les programmes d'exploration et l'analyse des données ultérieure, ainsi que l'interprétation et la modélisation géologique.
  • Hazen Research Inc. (« Hazen »), entreprise basée au Colorado qui propose des services englobant la recherche et le développement dans le cadre de l'adaptation de technologies connues à des situations nouvelles, les essais en usine pilote, l'ingénierie préliminaire et l'analyse des coûts.
    Hazen a conçu de nombreuses procédures d'essai de processus, fourni des laboratoires et des installations d'essai à l'échelle pilote et fabriqué des éléments de l'usine pilote. Hazen a également validé l'ensemble des étapes du processus d'ICP visant à optimiser la transformation de la polyhalite en SOP.
  • INTERA Incorporated (« INTERA »), entreprise basée au Nouveau-Mexique qui fournit des services de planification, de développement et de gestion des ressources en eau.
    INTERA a géré et coordonné les demandes de permis environnementaux et la modélisation hydrogéologique.
  • Walsh Environmental Scientists and Engineers (« Walsh »), entreprise basée au Colorado qui détient une expertise en matière de services de conseil environnemental, d'études et d'enquêtes écologiques, d'évaluation de sites et de règlements relatifs au National Environmental Policy Act.
    Walsh a contribué aux demandes de permis environnementaux et aux activités connexes.

En plus des consultants mentionnés ci-dessus, plusieurs autres entreprises professionnelles réputées ont contribué à la conduite de l'Étude. Celles-ci comprennent :

  • AB Engineering Inc.
  • Chastain Consulting
  • Chemfelt Engineers
  • FEECO International
  • Fakatselis Consulting Inc.
  • Gundlach Equipment Corporation
  • Harrison Western Construction Corp.
  • Metso Minerals Industries Inc.
  • SGS Lakefield Research Limited
  • Sage Earth Sciences
  • Western Technologies Inc.

Personnes qualifiées

Gary Skaggs, ingénieur professionnel et vice-président principal d'AAI, est la personne qualifiée indépendante chargée des programmes miniers et des réserves minérales ; Leo Gilbride, ingénieur professionnel et vice-président d'AAI, est la personne qualifiée indépendante chargée des ressources minérales ; Tom Vandergrift, ingénieur professionnel et vice-président principal d'AAI, est la personne qualifiée indépendante chargée de l'analyse géotechnique de la mine ; le Dr Susan Patton, ingénieure professionnelle et associée principale d'AAI, est la personne qualifiée indépendante chargée du capital minier et des charges d'exploitation ; Vanessa Santos, géologue professionnelle certifiée et géologue en chef d'AAI, est la personne qualifiée indépendante chargée des sections de l'Étude portant sur la géologie et l'exploration. Chacune de ces personnes est une personne qualifiée au sens de la norme canadienne NI 43-101 - Standards of Disclosure for Mineral Projects (Normes de divulgation des projets miniers) (« NI 43-101 »).

Lawrence Berthelet, MBA, ingénieur professionnel et vice-président de Potash et de SNC-Lavalin, est la personne qualifiée indépendante chargée du traitement des minéraux, des essais métallurgiques, de la récupération et de l'infrastructure de projet ; Phillipe Poirer, ingénieur professionnel et vice-président des finances de SNC-Lavalin, est la personne qualifiée indépendante chargée de l'analyse économique. Ces deux personnes sont des personnes qualifiées au sens de la norme NI 43-101.

Les personnes qualifiées indépendantes, au sens de la norme NI 43-101, chargées des processus d'évaporation et de cristallisation sont John DiMonte, ingénieur professionnel et vice-président des opérations ; Tony Banasiak, ingénieur professionnel et responsable de l'électricité ; Jean Claude Gallot, titulaire d'une maîtrise de sciences et ingénieur des processus ; John Pitts, ingénieur CHMM ; Harry Parker, ingénieur professionnel et gestionnaire technique chargé de la tuyauterie et des installations ; David Gamache, ingénieur chimiste et directeur de la recherche et du développement ; Shawn Thornton, titulaire d'une maîtrise de sciences et employé à la recherche et au développement ; le Dr Charlotte Bessiere, employée à la recherche et au développement. Toutes ces personnes qualifiées indépendantes sont employées par Veolia Eau Solutions et Technologies.

Conformément à la norme NI 43-101, ICP va déposer sur SEDAR un rapport technique conforme abordant les articles pertinents mentionnées dans le présent communiqué de presse, dans les 45 jours suivant la date de cette divulgation.

L'ensemble des informations scientifiques et techniques contenues dans le présent communiqué de presse ont été élaborées sous la supervision et avec l'approbation du Dr Deepak Malhotra, membre agréé de la SME et président de Resource Development Inc., qui est une personne qualifiée au sens de la norme NI 43-101, ainsi qu'un conseiller de la Société.

Définitions
(A)Le TRI est une mesure utilisée pour établir la viabilité économique du Projet. Il s'agit du taux d'intérêt qui correspond aux valeurs actualisées (i) des coûts d'investissement estimés pour la construction de la mine et des installations en surface et (ii) des prévisions des flux de trésorerie générés durant les 50 années du programme d'exploitation minière utilisé pour établir les réserves confirmées et probables.

(B)Les normes de l'AACE International définissent les estimations de classe 3 comme étant celles servant de référence pour les autorisations budgétaires, les crédits et le financement. Les estimations de classe 3 citent l'ensemble des principaux constituants du capital. Ces derniers comprennent les diagrammes des flux industriels et sanitaires, la conception préliminaire de la tuyauterie et des instruments et les listes complètes des équipements.

(C)L'équivalent en K2O fait référence au pourcentage de teneur en potassium d'un engrais potassique minéral particulier. Cette valeur est basée sur un pourcentage hypothétique d'oxyde de potassium en poids de sulfate de potassium. Le sulfate de potassium pur, c'est-à-dire une teneur de 100 % en poids de sulfate de potassium, correspond à un équivalent en K2O de 54,06 %.

À propos d'IC Potash Corp.
La société ICP (la « Société ») a fait la démonstration d'une méthode peu coûteuse pour produire du sulfate de potasse (« SOP ») à partir d'Ochoa, le dépôt de polyhalite qu'elle détient en totalité dans le sud-est du Nouveau-Mexique. La Société envisage de devenir un important fournisseur de SOP à long terme. Le marché mondial du SOP s'élève à 5,5 millions de tonnes/an et ses producteurs profitent de tarifs notablement supérieurs à ceux de la potasse ordinaire, connue sous le nom de muriate de potasse (« MOP »). Le SOP est un engrais potassique sans chlorure utilisé intensivement dans le secteur de l'horticulture et des cultures à forte valeur ajoutée telles que les fruits, les légumes, le tabac et les pommes de terre. Il est adapté aux sols associés à une importante activité agricole, aux terres affichant une salinité élevée et aux régions arides. Le projet Ochoa dispose d'excellentes ressources en main-d'œuvre locale, d'électricité et de gaz naturel à faible coût, de réserves d'eau, de lignes de chemin de fer et d'installations portuaires à Galveston, au Texas. Les terrains détenus par ICP font l'objet de permis fédéraux de prospection couvrant près de 90 000 acres de sous-sol potassique et de baux d'exploitation minière potassique établis par l'État du Nouveau-Mexique. Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site www.icpotash.com.

Énoncés prospectifs
Certaines informations mentionnées dans le présent communiqué de presse peuvent contenir des énoncés prospectifs qui impliquent des incertitudes et des risques importants, connus et inconnus, ainsi que d'autres facteurs, susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats, les performances et les accomplissements réels d'ICP et ceux décrits, de façon implicite ou explicite, par de tels énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs comprennent des énoncés qui utilisent des termes prospectifs tels que « pourrait », « fera », « s'attend à », « anticipe », « croit », « continue », « potentiel », leur forme négative, d'autres variantes de ceux-ci ou toute terminologie comparable. De tels énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, les estimations des réserves, la position envisagée d'ICP parmi les producteurs de SOP les plus économiques au monde, les dates de réception et de publication des permis environnementaux d'ICP, la suffisance des soldes de trésorerie d'ICP, le calendrier de production et d'autres énoncés ne constituant pas des faits avérés. Ces énoncés prospectifs sont soumis à de nombreux risques et incertitudes dont certains échappent au contrôle d'ICP, ce qui comprend, sans s'y limiter, les risques associés aux activités d'exploration et d'exploitation minière, l'impact des conditions économiques générales, la conjoncture du secteur, la dépendance aux approbations réglementaires, l'incertitude d'obtenir un financement supplémentaire et les risques associés à la transformation des réserves en produit. Le lecteur est averti du fait que les hypothèses utilisées dans la préparation de telles informations, bien que considérées raisonnables au moment de leur préparation, peuvent s'avérer imprécises et que, à ce titre, une confiance excessive ne doit pas être accordée auxdits énoncés prospectifs.

Renseignements



  • POUR OBTENIR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS, VEUILLEZ CONTACTER :
    M. Mehdi Azodi
    Directeur des relations avec les investisseurs
    Tél. : 416-779-3268
    E-mail : mazodi@icpotash.com