Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)

Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)

08 févr. 2010 13h21 HE

IFAW : Le Canada favori pour remporter l'épreuve annuelle d'abattage au gourdin de phoques sans défense

GUELPH, CANADA--(Marketwire - 8 fév. 2010) - A quelques jours de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2010, le monde entier a les yeux tournés vers le Canada. Mais cela n'a pas empêché le gouvernement d'annoncer son intention d'abattre jusqu'à 50 000 bébés phoques gris sur la côte est du pays. L'IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux - www.ifaw.org) condamne cette pratique, d'autant plus que l'abattage aura vraisemblablement lieu dans une aire naturelle protégée.

Le plan prévoit la mise à mort du trois quart des bébés phoques de l'année.

"Ce programme d'extermination, financé par le fédéral, vise des animaux sans défense, pour des raisons politiques, expliquait Sheryl Fink, chercheuse principale à l'IFAW. On ne peut pas justifier cet abattage, ni pour des motifs commerciaux, ni pour des motifs de conservation des espèces. Il ne reste que quelques rares marchés en déclin pour les produits dérivés du phoque, et il n'y a aucune étude qui démontre que le fait de tuer des phoques pourrait contribuer au rétablissement des stocks de poisson. Le geste du gouvernement est pathétique."

Les observateurs ont décrit le mode de "récolte" des phoques gris comme l'un des plus cruels qui soit. Les bébés paniqués sont poursuivis, assommés et écorchés devant leurs semblables et des mères en train d'allaiter les plus petits. Les chasseurs ont le droit de pénétrer dans les attroupements et d'abattre les petits de trois semaines, alors qu'ils ne peuvent pas encore nager ni s'échapper.

"Avec les Olympiques à nos portes, le Canada a bien choisi le moment pour attirer l'attention du monde sur l'épreuve annuelle d'abattage au gourdin de phoques sans défense, ajoutait Fink. Si on ajoute à cela l'exportation d'amiante et le dossier de sables bitumineux, le Canada est certain d'occuper une place de choix sur le podium de la honte."

Renseignements