Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)

Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)

05 mai 2009 07h18 HE

IFAW : L'Union européenne interdit la vente de produits dérivés du phoque

OTTAWA, CANADA--(Marketwire - 5 mai 2009) - Le Parlement européen s'est prononcé aujourd'hui à 250 voix contre 49 en faveur de l'interdiction du commerce de tous les produits dérivés du phoque dans les pays de l'Union européenne. Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW - www.ifaw.org) a applaudi cette décision, y voyant une victoire importante dans sa campagne mise en branle il y a 40 ans en vue de mettre fin à la chasse commerciale aux phoques au Canada. La mesure adoptée aujourd'hui prévoit l'interdiction pour quiconque, à l'exception des Inuits et des membres de peuples autochtones, de vendre des produits dérivés du phoque au sein de l'Union européenne.

"Le Parlement européen vient d'enfoncer le dernier clou dans le cercueil du marché de produits dérivés du phoque dans l'Union européenne, a déclaré Lesley O'Donnell, directrice du bureau européen de l'IFAW. Les membres du Parlement européen ont répondu clairement aux dizaines de milliers de citoyens européens qui leur ont fait parvenir des courriels, des cartes postales et des messages."

"Nous sommes heureux que le Parlement européen ait répondu aux préoccupations des citoyens, sans se laisser prendre au jeu de la campagne émotionnelle de rhétorique et de désinformation entreprise en Europe par le gouvernement du Canada", a déclaré Sheryl Fink, chargée de recherches à l'IFAW.

A ce jour, 30 pays ont interdit la vente de produits dérivés du phoque, dont 7 des 10 principaux marchés d'exportation du Canada.

Le Canada a indiqué qu'il porterait toute décision d'interdiction en appel auprès de l'Organisation mondiale du commerce.

Mme Fink a qualifié la réaction du gouvernement de "décevante, mais peu surprenante". "Pour un gouvernement qui a démontré qu'il n'a pas de scrupule à dépenser des millions de dollars de l'argent des contribuables canadiens pour faire la promotion d'une industrie non viable économiquement, il est tout à fait logique qu'il n'hésite pas à en dépenser encore des millions pour porter la décision en appel auprès de l'OMC", a-t-elle poursuivi.

"Malheureusement pour les contribuables canadiens, le soutien irrationnel de notre gouvernement au massacre de phoques est devenu une question de fierté nationale pour de nombreux politiciens. Il s'agit d'une décision émotive et instinctive, irresponsable sur le plan social et économique."

Le Canada se retrouve de plus en plus isolé sur la scène mondiale dans le dossier de la chasse commerciale aux phoques. En mars, la Russie a annoncé l'interdiction de la chasse de phoques de moins d'un an, ce qui a permis de mettre fin à la chasse commerciale aux phoques du Groenland dans la mer Blanche.

Le sénateur canadien Mac Harb, qui a déposé récemment un projet de loi en vue de mettre fin à la chasse commerciale aux phoques au Canada, indique qu'il a reçu à ce jour plus de 500 000 signatures, courriels et lettres de soutien provenant de citoyens de partout dans le monde.

Notes : Vous trouverez des images de membres du Parlement européen et de partisans de l'IFAW célébrant cet événement mémorable à Strasbourg jointes à ce communiqué.

Vous pouvez également télécharger gratuitement d'autres vidéos et des images fixes à haute résolution à partir du site www.ifawimages.com.

Des porte-parole de l'IFAW sont disponibles pour fournir des commentaires en anglais, en français, en néerlandais et en allemand.

Renseignements