Association canadienne de l'industrie du caoutchouc

Association canadienne de l'industrie du caoutchouc

12 mai 2014 09h00 HE

Importantes lacunes en matière de gonflage des pneus-Sondage

Seulement 31 % des conducteurs canadiens mesurent la pression de leurs pneus chaque mois, une pratique pourtant essentielle à la sécurité routière, l'économie de carburant et la protection de l'environnement.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 12 mai 2014) - Selon un nouveau sondage sur le comportement des Canadiens en matière de gonflage et d'entretien des pneus, mené par Léger pour le compte des fabricants de pneumatiques, les conducteurs canadiens doivent rafraîchir leurs connaissances sur le gonflage des pneus.

Ce sondage a permis d'identifier des lacunes flagrantes dans les connaissances des conducteurs en matière de gonflage des pneus, même si 96 % des automobilistes estiment qu'il est important que les pneus soient gonflés adéquatement.

Encore aujourd'hui, plus des deux tiers (69 %) des conducteurs canadiens ne mesurent pas la pression de leurs pneus tous les mois. Parmi ceux qui ne vérifient pas mensuellement la pression d'air :

  • 31 % croient qu'il suffit de vérifier la pression d'air quand il devient apparent qu'elle est basse. (Note : un pneu peut être sous-gonflé de 20 % ou plus et paraître normal.)
  • 23 % ne mesurent pas la pression mensuellement parce que leur véhicule est doté d'un système de surveillance de la pression des pneus (TPMS). (Note : les systèmes de surveillance de la pression des pneus ne sont pas tous semblables et plusieurs n'avertissent le conducteur que lorsque la pression d'air s'éloigne beaucoup des limites de la fourchette optimale.)
  • 21 % ne savent pas qu'ils doivent vérifier la pression des pneus chaque mois.

Le sondage a révélé que plusieurs conducteurs (45 %) ne savent pas où trouver la bonne pression de gonflage pour leur véhicule. Toutefois, 55 % savent que la pression d'air recommandée est affichée sur l'étiquette (habituellement placée sur le montant de la porte du conducteur ou à l'intérieur du volet du réservoir à essence) ainsi que dans le manuel du propriétaire.

De plus, près des deux tiers (65 %) ne savaient pas que la pression doit être mesurée lorsque les pneus sont froids. En fait, un véhicule devrait avoir été immobilisé pendant au moins trois heures ou n'avoir pas roulé plus de deux kilomètres avant la vérification de la pression des pneus.

Il est décevant de constater que 31 % gonflent leurs pneus à la pression indiquée sur le flanc du pneu. La pression d'air figurant sur le flanc fait référence à la pression de gonflage maximale du pneu sous une charge maximale, et non au niveau de pression recommandé par le fabricant du véhicule. La conduite prolongée à cette pression peut provoquer une usure inégale et diminuer l'adhérence, particulièrement sur les chaussées mouillées.

Le sondage suggère aussi que les conducteurs se fient peut-être trop à l'inspection visuelle et aux systèmes de surveillance de la pression des pneus (TPMS). Près des trois quarts (72 %) citent « des pneus qui ont l'air mou » comme raison de mesurer le niveau de la pression d'air, et 32 % disent que « l'apparition d'une lumière d'avertissement ou voyant d'alarme » est un facteur qui les motive à vérifier la pression des pneus.

Une bonne nouvelle qui ressort du sondage est que 69 % des conducteurs utilisent un manomètre personnel pour mesurer la pression. De plus, 78 % déclarent qu'ils ont procédé à une permutation des pneus l'année précédente et 56 % ont fait vérifier l'alignement des roues au cours des 12 derniers mois.

« Ces résultats devraient réveiller les automobilistes canadiens », déclare Glenn Maidment, président de l'Association canadienne de l'industrie du caoutchouc, qui représente les fabricants de pneus. « Les conducteurs peuvent assurer le rendement optimal de leurs pneus, diminuer leurs factures de carburant et protéger l'environnement simplement en prenant connaissance de quelques faits sur le gonflage des pneus et en mesurant la pression d'air mensuellement pour s'assurer que les pneus sont gonflés au niveau recommandé par le fabricant du véhicule. »

Économie de carburant, avantages environnementaux

La vérification mensuelle de la pression des pneus peut engendrer d'importantes économies. Un automobiliste qui parcourt annuellement 20 000 kilomètres sur des pneus sous-gonflés pourrait économiser au moins 100 $ par année. Ceux qui parcourent de plus longues distances économiseront beaucoup plus.

Les avantages environnementaux du gonflage adéquat des pneus sont tout aussi importants. On estime que les conducteurs dont le véhicule roule sur des pneus sous-gonflés vont gaspiller plus de 500 millions de litres de carburant en 2014, une quantité suffisante pour faire fonctionner 275 000 véhicules pendant une année complète. Cette consommation inutile de carburant va également émettre 1,2 million de tonnes supplémentaires de gaz carbonique dans l'atmosphère.

Le sondage a également fait ressortir qu'en dépit du prix élevé de l'essence, 81 % des conducteurs canadiens connaissent mal les pneus à faible résistance au roulement (LRR). Ces pneus issus des technologies de pointe sont conçus et construits pour réaliser un meilleur rendement énergétique; ils vous font épargner à la pompe parce qu'ils roulent plus en douceur et exigent moins d'énergie pour les propulser sur la route.

Les fabricants de pneus ont rapporté que les pneus à faible résistance au roulement peuvent réduire le coût du carburant de 4,5 %. L'automobiliste moyen qui utilise ces pneus de technologies avancées peut s'attendre à économiser des centaines de dollars pendant leur vie utile.

Près des deux tiers des personnes (61 %) ont exprimé un intérêt pour l'acquisition de pneus à faible résistance au roulement. De plus, 92 % étaient motivées par l'amélioration du rendement énergétique et 44 % désiraient protéger l'environnement en diminuant les émissions nocives du véhicule.

Du 12 au 18 mai 2014, se tiendra la Semaine nationale Gardez vos pneus en forme, au cours de laquelle l'industrie du pneumatique rappellera aux automobilistes les avantages du gonflage approprié et du bon entretien des pneus : meilleur rendement énergétique, sécurité routière et protection de l'environnement.

Les Canadiens peuvent en apprendre plus en visitant www.pneusenforme.ca.

Méthodologie

Un sondage réalisé en ligne à l'aide du panel LegerWeb de Léger, entre le 7 et le 11 avril 2014, auprès de 1 002 automobilistes canadiens. Un échantillon aléatoire de même taille donnerait une marge d'erreur de ± 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Renseignements

  • Sophie Allard
    AH!COM
    514-499-3030, poste 771
    sa@ahcom.ca