Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

18 mars 2015 12h00 HE

Imposition de lourdes amendes pour la récolte illégale de mollusques

Deux hommes de Prince Rupert ont été pris en flagrant délit de récolte des coques dans une zone interdite

PRINCE RUPERT, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 18 mars 2015) - Le 25 février 2015, le tribunal provincial de Prince Rupert a condamné deux cueilleurs de mollusques à payer de lourdes amendes pour avoir contrevenu à la Loi sur les pêches. Wieler Leslie Innes, résident de Prince Rupert, et James Frank Russ, ancien résident de la région, ont plaidé coupables aux chefs d'accusation concernant la récolte de coques et leur conservation sur la plage contaminée et fermée du terminal à conteneurs Fairview. L'honorable juge E. F. De Walle les a condamnés à payer une amende de 1 000 $ chacun.

Faits en bref

  • Les hommes ont été appréhendés par des agents des pêches du ministère des Pêches et Océans (MPO) le 25 novembre 2011, au cours d'une patrouille de routine sur le terrain dans le cadre du Programme canadien de contrôle de la salubrité des mollusques (PCCSM) dans des zones de plages contaminées et fermées de la région de Prince Rupert.
  • Au moment de l'incident, les 244 coques confisquées avaient été remises à la mer vivantes.
  • La plage du terminal à conteneurs Fairview est très connue à l'échelle locale pour être un site contaminé interdit.
  • Il est essentiel pour la santé publique et la sécurité que les cueilleurs de mollusques bivalves vérifient toujours, avant la récolte, que les secteurs coquilliers sont ouverts et que la récolte y est autorisée.
  • La récolte de mollusques bivalves dans des zones contaminées est illégale, étant donné que la consommation de poisson contaminé peut avoir de graves répercussions sur la santé.
  • Les mollusques bivalves, dotés d'une coquille à charnière en deux parties, parmi lesquels on compte les huîtres, les myes, les pétoncles, les moules, et les coques, peuvent être touchés par la toxine paralysante (appelée également la marée rouge) et par des contaminations sanitaires (notamment la contamination aux matières fécales humaines et animales qui contiennent des bactéries ou des virus dangereux pour la santé humaine, comme le virus Norwalk, l'hépatite A, ou la salmonelle).
  • La consommation de bivalves qui ont été contaminés par la toxine paralysante (ou d'autres contaminants) peut provoquer des maladies graves ou la mort.
  • La cuisson des mollusques avant leur consommation ne détruit pas la toxine et n'élimine pas ces risques.
  • Toute récolte de mollusques dans des zones contaminées interdites en raison de risques pour la santé et la sécurité du public, activité illégale aux termes de la Loi sur les pêches, est préoccupante pour le MPO.
  • Environnement Canada et l'Agence canadienne d'inspection des aliments mettent en place des programmes d'échantillonnage de l'eau et des mollusques pour s'assurer que les zones sont sécuritaires aux fins de cueillette. Toute cueillette de mollusques est interdite dans les zones fermées par le MPO en raison de la présence de la toxine paralysante et de contamination sanitaire.

Le gouvernement du Canada est résolu à protéger la santé et la productivité à long terme des ressources halieutiques du Canada, de même que les habitats dont elles dépendent, au bénéfice des générations futures. Pêches et Océans Canada a pour mandat de protéger et de conserver les ressources de la mer et de poursuivre les contrevenants à la Loi sur les pêches. Le Ministère assure et encourage le respect de la Loi sur les pêches et des autres lois et règlements connexes à l'aide de patrouilles sur terre, dans les airs et sur l'eau, de même que par des activités de sensibilisation et d'éducation. Dans le cadre des mesures que prend Pêches et Océans Canada pour réprimer les activités illicites, le Ministère demande à la population de l'informer de toute activité de cette nature ou de toute autre infraction à la Loi sur les pêches et à son règlement. Le numéro sans frais à composer à cette fin est le 1-800-465-4336.

Liens connexes

Les renseignements relatifs aux fermetures attribuables à la présence de la toxine paralysante sont mis à jour régulièrement et peuvent être obtenus comme suit :

• en composant sans frais le numéro de la ligne d'information automatisée, laquelle est accessible en tout temps au 1-866-431-3474;

• en consultant la page Web de Pêches et Océans Canada sur la contamination des mollusques et crustacés : http://www.pac.dfo-mpo.gc.ca/fm-gp/contamination/index-fra.html;

• en communiquant avec un bureau local de Pêches et Océans Canada (voir http://www.pac.dfo-mpo.gc.ca/locations-bureaux-fra.htm) pendant les heures normales d'ouverture.

Information sur les fermetures pour cause de contamination sanitaire : http://www.pac.dfo-mpo.gc.ca/fm-gp/contamination/index-fra.html.

Internet: http://www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Leri Davies
    Conseillère, Relations stratégiques avec les médias
    Pêches et Océans Canada, région du Pacifique
    604-666-8675
    Cell. : 604-612-6837