SOURCE: Institut Fraser

Institut Fraser

28 juin 2016 05h30 HE

Institut Fraser communiqué de presse : Depuis 1971, le Québec a perdu presque 600 000 habitants

MONTREAL, QC--(Marketwired - 28 juin 2016) - Chaque année depuis 1971 et jusqu'à 2015, le nombre de personnes ayant quitté le Québec est supérieur au nombre de personnes provenant d'autres qui l'ont rejoint : c'est le bilan que fait une nouvelle étude publiée aujourd'hui par l'Institut Fraser, un centre d'études et de recherches indépendant et non partisan sur les politiques canadiennes publiques.

" La migration, le déplacement de personnes d'une province à une autre, est un indicateur fort de la réussite ou des échecs d'une juridiction économique " affirme Jason Clemens, vice-président de l'Institut Fraser et co-auteur de La Migration Interprovinciale au Canada : Les Québécois votent avec leurs pieds.

Les chiffres pour le Québec sont stupéfiants. Depuis 1971, 1 651 776 résidents ont quitté la province du Québec, tandis que seulement 1 069 306 personnes s'y sont installées, ce qui constitue une perte nette de 582 470 personnes. En comparaison, au cours de la même période, le Canada atlantique a attiré près de deux fois plus de personnes provenant d'autres provinces (1 868 104) que le Québec.

" Le plus inquiétant c'est que ceux qui quittent le Québec sont jeunes et au début de leurs carrières professionnelles. Cette tendance contribue au vieillissement de la population du Québec, et pourrait avoir des ramifications considérables dans les années à venir " explique Yanick Labrie, attaché supérieur de recherche à l'Institut Fraser et co-auteur de l'étude.

L'étude dévoile aussi les tendances migratoires des autres provinces.

Curieusement, depuis 2003/04, la perte nette de l'Ontario de 142 514 personnes a dépassé celle du Québec (101 497). La plupart des personnes ayant quitté ces deux provinces au cours de cette province sont parties en Alberta ou en Colombie-Britannique.

" Les provinces qui perdent des habitants pourraient tirer les enseignements du passé récent. Dans les années 1990, la Saskatchewan perdait ses jeunes. Son gouvernement NDP de l'époque a donc voté des politiques économiques faisant la promotion de la croissance, des opportunités et de la compétitivité " indique Clemens.

Suivez l'Institut Fraser sur Twitter / Aimez notre page Facebook

L'Institut Fraser est une organisation indépendante à caractère éducatif de recherches sur les politiques publiques canadiennes qui dispose de bureaux à Vancouver, Calgary, Toronto et Montréal. De plus, il fait partie d'un réseau international de centres d'études et de recherches présent dans 87 pays. Sa mission consiste à améliorer la qualité de vie des Canadiens, de leurs familles et des générations à venir en étudiant, mesurant et diffusant largement les effets des politiques gouvernementales, de l'entrepreneuriat et des choix sur leur bien-être. Afin de préserver son indépendance, l'Institut n'accepte pas de subventions gouvernementales ni de contrats de recherche. Visitez notre site Web : www.fraserinstitute.org/fr.

Renseignements

  • PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS :
    Pour les entrevues avec M. Labrie, veuillez communiquer avec :
    Aanand Radia
    Spécialiste des relations avec les médias
    Institut Fraser
    416-363-6575 poste : 238
    aanand.radia@fraserinstitute.org