Institut Fraser

Institut Fraser

16 déc. 2013 06h15 HE

Institut Fraser : Le Québec, province la moins généreuse en dons de charité

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 16 déc. 2013) - Les Québécois sont toujours les moins généreux de tous les Canadiens, selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui par l'Institut Fraser, organisme canadien indépendant et non partisan de réflexion sur les politiques publiques.

Cette étude, intitulée Generosity in Canada and the United States: The 2013 Generosity Index, mesure les dons à des organismes de bienfaisance enregistrés relevés dans les déclarations de revenus des particuliers dans les dix provinces et les trois territoires canadiens, dans les 50 États américains, et à Washington D. C.

« Pour la quinzième année consécutive, le Québec se classe au dernier rang des provinces canadiennes selon l'indice de générosité des dons de bienfaisance privés établi par l'Institut Fraser. Cette parcimonie compromet la capacité des organismes de bienfaisance québécois à servir leurs communautés », a déclaré Charles Lammam, co-auteur de l'étude et chercheur résident en politique économique à l'Institut Fraser.

En utilisant les données fiscales de 2011 (les plus récentes données disponibles), l'étude constate que les Québécois donnent 0,30 % de leur revenu total à des organismes de bienfaisance. Ce pourcentage est le plus faible parmi toutes les provinces et équivaut à moins de la moitié de la moyenne nationale, qui est de 0,64 %. Si les Québécois faisaient don du même pourcentage de leur revenu que l'ensemble des Canadiens, les organismes de bienfaisance du Québec auraient reçu 985 millions de dollars de plus en 2011, c'est-à-dire que ceux-ci auraient pu recueillir 1,8 milliard de dollars au lieu de 858 millions de dollars.

Les Manitobains, les plus généreux Canadiens, ont donné 0,89 % de leur revenu aux organisations caritatives. C'est également au Manitoba que l'on trouve le pourcentage le plus élevé (25,9 %) de contribuables qui donnent de l'argent à des organismes de bienfaisance, tandis que le Québec se classe au huitième rang des donateurs (21,2 %).

En ce qui concerne les dons moyens à des organismes de bienfaisance, lesquels ne sont pas pris en compte dans le calcul de l'indice global de générosité, le Québec se classe au dernier rang des provinces canadiennes. Une moyenne de 655 $ consentis par les donateurs québécois représente moins de la moitié de la moyenne nationale de 1 519 $. L'Alberta se trouve en tête du classement (2 321 $), suivie par la Colombie-Britannique (1 889 $) et l'Ontario (1 714 $).

« Même si les Québécois s'enorgueillissent d'être charitables, le fait est qu'ils donnent moins aux organismes de bienfaisance enregistrés que les Canadiens des autres provinces tant en moyenne qu'en proportion du revenu », de dire M. Lammam.

Lorsque l'on compare l'ensemble des 64 territoires nord-américains selon l'indice de générosité, le Québec se classe au 59e rang. L'Utah est le plus généreux et le Manitoba est la province canadienne qui se classe le mieux (35e). Le Nunavut occupe la dernière place du classement.

L'étude, qui n'est publiée qu'en anglais, peut être consultée gratuitement en format PDF sur le site fraserinstitute.org.

L'Institut Fraser est un organisme canadien indépendant de recherche en politique publique et d'éducation qui possède des bureaux à Vancouver, Calgary, Toronto et Montréal, et collabore avec 86 centres d'études et de recherches dans le monde. Sa mission consiste à mesurer, à analyser et à faire connaître les effets d'un marché concurrentiel et de l'intervention gouvernementale sur le bien-être des citoyens. Afin de préserver son indépendance, l'Institut refuse toute subvention et tout contrat de recherche des Administrations publiques. Consultez son site à l'adresse www.fraserinstitute.org.

Renseignements