SOURCE: Integra Gold Corp.

Integra Gold Corp

18 juin 2015 13h42 HE

Integra établit une cible d'exploration grâce aux travaux de compilation initiale de 6 téraoctets et de 75 années de données d'exploitation minière historique acquises par la transaction d'achat des mines Sigma-Lamaque

VANCOUVER, BC--(Marketwired - 18 juin 2015) -

  • À l'occasion de l'acquisition par Integra des mines et de l'usine Sigma et Lamaque, la Société a acquis 6 téraoctets de données numériques portant sur plus de 75 années d'exploitation minière aux mines Sigma et Lamaque.
  • Environ 5 ans et 5 000 000 $ ont été investis par les anciens propriétaires dans les activités de catalogage, de numérisation et de compilation des données sans que le travail n'ait pu jamais être conclu, en raison des contraintes financières et de l'importance accordée à la production par les anciens exploitants. Jusqu'à maintenant, les données n'avaient jamais été analysées à fond ou servies à la définition de cibles d'exploration.
  • Les données sont tirées notamment de plus de 30 000 anciens trous de forage, de plus de 500 000 essais de titrage aurifère, et des centaines de kilomètres (" km ") de galeries souterraines cartographiées, de statistiques minières, de coupes géologiques, de plans de niveau et de photographies.
  • La phase I de la compilation de cette vaste base de données, qui s'est échelonnée au cours des 9 derniers mois a permis de mettre à jour une grande quantité de points de données de validation de principe et d'interceptions de minéralisations, qui mettent en lumière plusieurs nouvelles zones et des extensions d'anciennes zones exploitées potentielles aux mines Sigma et Lamaque. Ces zones, pour la plupart, n'ont pas été sondées et présentent de bonnes possibilités de découvertes futures.
  • Au nombre de ces possibilités, il y a la cible la plus immédiate, soit la zone profonde Lamaque, qui concerne l'extension en aval-pendage au-delà de 1 100 mètres (" m ") à la verticale, à partir de la Cheminée principale de l'ancienne mine exploitée Lamaque. La mine Lamaque a été la plus importante mine d'or en exploitation au Québec entre les années 1955 et 1985.
  • Integra a identifié une cible d'exploration préliminaire, estimée entre 8 et 20 million de tonnes incluant des teneurs allant de 5.5 à 6.5 grammes/tonne d'or ("g/t Au"). Integra est conscient que ces quantités et teneurs potentielles sont de nature conceptuelle, qu'il n'y a pas eu suffisamment exploration de la zone profonde Lamaque pour définir une ressource minérale et qu'on ne peut être assuré que les futurs travaux d'exploration permettront d'établir cette cible d'exploration comme étant une ressource minérale.
  • Le travail de compilation approfondie de la phase II est maintenant en cours et devrait s'échelonner jusqu'à la fin du T3 2015 avec par la suite des travaux pour la génération de cibles.
  • En date du 18 juin 2015, 892 128 $ ont été amassés suite à l'exercice de 3 541 892 bons de souscription au prix de 0.23 $ et 0.26 $.

Integra Gold Corp. (TSX CROISSANCE: ICG) (OTCQX: ICGQF) (" Integra " ou " la Société ") est heureuse d'annoncer les premiers résultats de la phase I du travail de compilation des données d'exploitation et d'exploration minières, qui portent sur 75 années de production aux anciennes mines Sigma et Lamaque.

En octobre 2014, Integra a réalisé l'acquisition du complexe minier et de l'usine Sigma/Lamaque situés tout près de son projet Lamaque Sud et par la même occasion, la Société a acquis 6 téraoctets de données numériques sur l'exploitation et l'exploration minières historiques. Après l'acquisition, Integra a retenu les services de plusieurs spécialistes de l'industrie, dont InnovExplo Inc. (" InnovExplo ") pour reformater et examiner les données numériques. Integra a confié à InnovExplo, de Val-d'Or, le soin d'établir une compilation préliminaire de la base de données, ainsi que la responsabilité de réaliser un modèle tridimensionnel à partir de cette vaste base de données numérique sur l'exploitation et l'exploration minières. La Société a retenu aussi les services d'InnovExplo pour poursuivre le travail de compilation de la phase II, qui devrait être terminé d'ici trois à quatre mois.

Présentation sur la zone profonde Lamaque

Une présentation de format "PowerPoint " du concept de zone profonde Lamaque a été élaborée de pair avec ce communiqué. La présentation met en lumière les premières conclusions de la première phase du travail de compilation. La présentation contient également un résumé des données de validation de principe qui ont permis de délimiter une zone d'exploration dans la zone profonde Lamaque. On peut accéder à la présentation en cliquant sur le lien que voici :

http://www.integragold.com/i/pdf/LamaqueDeepsFRA.pdf

Les mines Lamaque et Sigma se trouvent à une distance de 500 mètres l'une de l'autre et l'équipe d'exploration et de géologie de la Société a donc traité les ressources des deux mines comme celles d'un seul gisement. Ces deux mines ont chacune produit plus de 4,5 millions d'onces d'or. Toutefois, la mine Sigma avait des galeries qui atteignaient une profondeur supplémentaire de 700 m par rapport à la mine Lamaque. La mine Lamaque a cessé ses activités en 1985 en raison de la chute du prix des métaux, de l'agitation ouvrière et des limites à la mise en valeur du fait d'une infrastructure déficiente, et non pas en raison du système de minéralisation qui avait été épuisé au-delà de ses limites. La mine Lamaque a été le plus important producteur d'or du Québec pendant 30 ans, de 1955 à 1985, année où elle a cessé ses activités. Ces données historiques compilées par la Société attestent de façon non équivoque de la présence d'une extension en aval-pendage et en profondeur du système de minéralisation aurifère de la Cheminée principale de la mine Lamaque.

Comme l'a commenté Stephen de Jong, président et chef de la direction de la Société, " La zone profonde Lamaque est une cible d'exploration aurifère de classe mondiale, elle se trouve sur un territoire de premier choix, en plus de pouvoir compter sur une usine dotée de tous les permis requis.

Integra est bien pourvue en capitaux et dispose de 15 millions de dollars en fonds de roulement, et outre le travail de compilation et de définition de cibles qui se poursuit dans cette zone profonde, nous maintenons le cap sur l'exécution de notre stratégie d'exploration pour Lamaque Sud, ce qui comprend notamment le programme d'expansion des ressources en cours dans la zone Triangle. Nous prévoyons que les deuxième et troisième phases du travail de compilation et de définition de cibles dans la zone profonde devraient se poursuivre jusqu'à la fin de 2015. Nous continuerons à évaluer les possibilités de créer de la valeur pour nos actionnaires et le dévoilement de la cible de la zone profonde Lamaque n'est qu'un autre exemple des perspectives favorables en matière de ressources potentielles chez Integra, au même titre que la valeur créée incidemment par l'acquisition par la Société des mines et de l'usine Sigma/Lamaque ".

Résumé de la base de données : plus de 30 000 trous de forage, 500 000 essais de titrage d'or, des centaines de kilomètres de galeries souterraines

Selon l'estimation de la Société, les exploitants précédents des mines Sigma et Lamaque ont investi plus de 5 000 000 $ et 5 ans dans la numérisation de documents comme les plans d'exploitation minière et les coupes géologiques, ainsi que pour la compilation numérique de plus de 75 années d'exploitation et d'exploration minière. À l'examen de ces données, il est manifeste que les anciens exploitants n'ont jamais eu l'occasion de mener à terme la compilation des données et de les exploiter pleinement, dans le but de définir des cibles susceptibles de renfermer de forts volumes de ressources. Cette initiative plus récente d'examen de données minières a fait intervenir la compilation des données visant plus de 30 000 anciens trous de forage, 500 000 essais de titrage aurifère, de centaines de kilomètres de galeries souterraines d'exploitation minière, des données sur des chantiers d'abattage précis, des statistiques d'exploitation minière, des coupes géologiques, des plans de niveau, et des photographies. Ce qui en fait l'une des plus vastes bases de données de l'industrie.

Cible d'exploration de la zone profonde Lamaque : modélisation géologique préliminaire 3D réalisée

La recherche et la modélisation de données qui portent principalement sur les extensions latérales et en profondeur de la cheminée principale sont bien avancées. À partir de cette première compilation, un modèle tridimensionnel préliminaire des principales structures minéralisées et de la géologie des mines Sigma-Lamaque a été produit et il indique clairement les possibilités d'importantes extensions de la ressource.

Avec le soutien de la firme InnovExplo, l'équipe technique d'Integra a défini plusieurs zones de la base de données qui valident la présence dans certains cas d'une minéralisation aurifère de faible teneur et à teneur élevée et des zones élargies de plus de 90 m d'épaisseur dans l'extension en profondeur de la mine Lamaque. Dans certains cas, ces interceptions historiques se présentent dans des extensions et jusqu'à 500 m des zones précédemment exploitées. L'équipe technique de la Société a conclu que ces extensions établissent hors de tout doute la présence d'une continuité de la minéralisation aurifère en profondeur, ce qui justifie la réalisation d'autres travaux.

Voici un sommaire de quelques-unes des extensions de minéralisation interceptées par les anciens forages en direction de l'aval-pendage, et jusqu'à 500 m de distance des anciennes activités d'extraction connues, sous la Cheminée principale de la mine Lamaque.

      
      
Tableau 1
Sommaire des résultats de forages historiques, sur la direction et en aval-pendage à partir des activités d'exploitation minière connues*
      
DDH From (ft) To (ft) Length (ft) Au (g/t) Length (m)
17112 1612.0 1651.8 39.8 6.94 12.13
including 1623.8 1637.9 14.1 16.44 4.30
17383 373.8 462.6 88.8 2.72 27.07
including 373.8 400.0 26.2 4.96 7.99
including 446.2 455.0 8.8 6.66 2.68
17384 71.0 97.0 26.0 1.15 7.92
17431 432.2 736.1 303.9 1.36 92.63
including 440.6 500.0 59.4 2.74 18.11
which includes 452.0 485.2 33.2 3.66 10.12
17911 20.5 23.5 3.0 4.51 0.91
17912 116.5 126.6 10.1 4.18 3.08
      
*Information et analyses soutirées de la base de données historique de la Mine Sigma (période McWatters); de - à et valeur moyenne des composites non formellement validés par la Compagnie; aucune épaisseur minimale; la sélection des intervalles faite strictement à partir des teneurs existantes avec aucun teneur de coupure appliquée.

Similitudes aux plans de la roche encaissante, des structures et de l'importance de la cible définie

Le travail de compilation de la phase I établit que la cible de la zone profonde Lamaque contient la majeure partie des structures aurifères et des roches encaissantes prometteuses des deux mines, à savoir : des cheminées dioritiques intrusives qui sont des roches encaissantes prometteuses présentant un pendage vers le nord-est, en direction de la mine Sigma, accompagnées d'un réseau filonien de quartz-tourmaline-pyrite similaire à teneur en or qui a la même configuration sub-verticale et stratoïde associée aux zones de cisaillement courantes. En outre, la projection de la majeure partie des zones de cisaillement minéralisées a pendage sud de la mine Sigma, en direction de l'extension des cheminées intrusives de la mine Lamaque, constitue une zone cible quasi inexplorée sous le niveau de 1 100 m à la mine Lamaque. Cette partie de la mine a fait l'objet dans le passé d'un nombre extrêmement limité de travaux de forages dans un fort volume de roches. Les données historiques indiquent que des teneurs en or importantes ont été interceptées par des forages historiques qui n'ont pas été réalisés aux angles optimaux. De fait, les forages ont eu lieu en parallèle et sous les structures de cisaillement aurifères, ce qui n'a manifestement pas permis d'intercepter les diverses cibles présentes à un angle optimal. Par ailleurs, les interceptions de minéralisation aurifère recueillies jusqu'à maintenant indiquent de manière probante une continuité en profondeur, indiquant la présence possible d'une zone située à au moins 1 000 m en profondeur, mesurant 700 m dans l'axe de la direction et qu'il reste à évaluer correctement.

Paramètres des cibles d'exploration de la zone profonde Lamaque

Suite aux résultats des travaux de compilation de la Phase 1, l'équipe technique d'Integra a identifié la cible d'exploration de la zone profonde Lamaque qui pourrait représenter entre 8 et 20 millions de tonnes à des teneurs allant de 5.5 à 6.5 grammes/tonne d'or ("g/t Au"). Integra est conscient que ces quantités et teneurs potentielles sont de nature conceptuelle, qu'il n'y a pas eu suffisamment exploration de la zone profonde Lamaque pour définir une ressource minérale et qu'on ne peut être assuré que les futurs travaux d'exploration permettront d'établir cette cible d'exploration comme étant une ressource minérale. Ces quantités et teneurs potentielles ont été déterminées par la compilation de forages historiques, des données géologiques et de production des mines Sigma et Lamaque et de l'interprétation de ces données pour localiser le pendage aval et les extensions latérales de la minéralisation des mines Sigma et Lamaque (en particulier la cheminée principale de Lamaque). La compilation en cours, la validation, les tests de cibles et l'intégration de ces données dans la modélisation 3-D sont susceptibles d'améliorer les modèles géologiques de la zone de minéralisation des mines Sigma et Lamaque et fourniront plus de certitude pour le potentiel des cibles.

Les prochaines étapes : compilation de la phase II, définition de cibles et forages de vérification

Au cours des semaines et des mois qui viennent, la Société offrira d'autres indications en ce qui a trait au travail de compilation de la firme InnovExplo qui se poursuit sur les données sur la zone profonde Lamaque. La base de données Sigma-Lamaque contient plus de 6 téraoctets, ce qui la classe d'office dans les travaux d'analyse de bases de données d'une ampleur inégalée. D'autres indications seront fournies prochainement en ce qui concerne les méthodes de définition des cibles de forage. Ces travaux permettront au bout du compte de proposer une campagne de forages de vérification dans cette zone profonde Lamaque, dès que les travaux de compilation et de reconnaissance des cibles auront été réalisés.

Bons de souscription exercés :

La société est de même heureuse d'annoncer qu'un total de 3 541 892 bons de souscription ont été exercés pour un montant de 892,128.64 $. Un total de 8 190 379 bons de souscription au prix de 0.23 $ et 0.26 $ expireront en 2015 et s'ils étaient exercés, s'élèveraient à 1 956 406.49 $.

Projet et profil de la Société

Le projet aurifère Lamaque Sud et le complexe de l'usine et de la mine Sigma-Lamaque sont situés à proximité et directement à l'est de la ville de Val-d'Or, dans la zone prolifique de roches vertes de l'Abitibi, dans la province de Québec, au Canada, à environ 550 km au nord-ouest de Montréal. Le Québec se classe parmi les meilleures régions minières au monde. Les infrastructures, les ressources humaines et l'expertise minière y sont facilement accessibles.

Le principal objectif de la Société est de poursuivre la planification de ses travaux d'exploration et de mise en valeur au projet à haute teneur Lamaque Sud. Le projet se divise en trois groupements principaux de gisements aurifères, soit les groupements Nord, Sud et Ouest. Les principales cibles sont les zones à haute teneur Parallèle dans le groupement Nord et Triangle, dans le groupement Sud. L'usine Sigma acquise par la Société se trouve à 1 kilomètre de la zone Parallèle et à 3 kilomètres de la zone Triangle. Elle s'accompagne de tous les permis requis et il s'agit d'une installation qui a une capacité de traitement de 2 200 tonnes par jour et qui comporte une installation de gestion des résidus. Le complexe de l'usine et de la mine Sigma-Lamaque renferme les anciennes mines Sigma et Lamaque qui ont été en exploitation pendant 75 ans et 52 ans, respectivement, et qui ont permis de produire en tout plus de 9 millions d'onces d'or.

Personnes qualifiées

Le projet d'exploration Lamaque Sud et le complexe minier Sigma-Lamaque, connus collectivement comme le projet Lamaque, sont directement supervisés par MM. Hervé Thiboutot, ingénieur et premier vice-président de la Société, Langis St-Pierre, chef de l'exploitation, Jacques Simoneau, directeur de l'exploration, et François Chabot, ingénieur et directeur des opérations et de l'ingénierie de la Société. Mrs Thiboutot, Simoneau et Chabot agissent chacun en tant que personnes qualifiées au sens de la Norme canadienne 43-101 et ils ont approuvé le contenu technique et scientifique de ce communiqué.

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Stephen de Jong
Président et chef de la direction

Suivez Integra Gold sur :
• Twitter : http://twitter.com/integragoldcorp

La Bourse de croissance TSX ainsi que son Fournisseur de services réglementaires (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) déclinent toute responsabilité quant à l'adéquation ou l'exactitude du présent communiqué de presse.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs. Certains renseignements contenus dans le présent communiqué de presse constituent des énoncés prospectifs, ce qui comprend le moment de la préparation d'une estimation révisée des ressources, le moment de la préparation d'une

EEP révisée et la conclusion de la transaction Sigma-Lamaque. Au cours de l'élaboration des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse, la Société a appliqué certains facteurs et hypothèses qui sont fondés sur ses convictions actuelles ainsi que sur les hypothèses formulées par la Société et les informations qui lui sont actuellement disponibles, y compris le fait qu'elle soit en mesure d'obtenir une approbation, émise par le gouvernement ou toute autre entité de réglementation, qu'elle soit en mesure de se procurer le personnel, l'équipement et les fournitures nécessaires à ses activités d'exploration en quantité suffisante et en temps opportun, et que les résultats réels des activités d'exploration s'avèrent conformes aux attentes de la direction. Bien que la Société considère ces hypothèses comme raisonnables en fonction des informations dont elle dispose actuellement, celles-ci peuvent se révéler inexactes, et les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont assujettis à de nombreux risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient entraîner un écart sensible entre les résultats futurs et ceux exprimés ou sous-entendus dans de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque comprennent, entre autres, les questions soulevées par les exigences d'information continue, y compris le rapport de gestion de la direction le plus récent. Le lecteur ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société n'a pas l'intention, et décline expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou pour toute autre raison, sauf si cela est exigé par la loi.

Renseignements