SOURCE: Integra Gold Corp.

Integra Gold Corp

14 nov. 2014 16h06 HE

Integra Gold franchit la première étape importante d'obtention de permis du projet Lamaque grâce à son acquisition de l'usine, devançant ainsi le calendrier prévu de mise en œuvre

VANCOUVER, BC--(Marketwired - 14 novembre 2014) - Integra Gold Corp. (TSX CROISSANCE: ICG) (OTCQX: ICGQF)

  • Compte rendu sur les formalités de permis du gouvernement fédéral. Eu égard à l'acquisition récente, l'étude d'impact environnemental exigées par les autorités fédérales ne sera plus requises.
  • Compte rendu sur les formalités des demandes de permis du gouvernement provincial. Quatre certificats d'autorisation ont maintenant été transférés au nom d'Integra Gold. Par une simple modification, un de ces certificats permettra à la Société de commencer les travaux d'exploration sous terre dans la zone Parallèle.

Integra Gold Corp. (TSX CROISSANCE: ICG) (OTCQX: ICGQF) (" Integra " ou la " Société ") est heureuse d'annoncer que l'Agence canadienne d'évaluation environnementale (ACEE) a informé la Société qu'elle ne sera pas tenue de produire une évaluation environnementale (EE) en vertu de la législation fédérale, connue par ailleurs sous le nom d'étude d'impact environnementale (EIE), relativement au complexe de la mine et de l'usine Sigma-Lamaque (" l'usine ") et au projet Lamaque Sud (" Lamaque "), à Val-d'Or, au Québec.

La Société a déposé auprès de l' ACEE une description préliminaire du projet, conformément à la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale de 2012. Après avoir examiné la description préliminaire du projet, l'ACEE a conclu qu'une EE ne sera pas exigée de la Société, car la mise en valeur envisagée dans l'avenir pour le projet Lamaque n'atteint ou ne dépasse pas les paramètres établis en vertu du Règlement désignant les activités concrètes, qui nécessiteraient une EE. Cela s'explique par le fait que la perturbation en surface du projet Lamaque ne vise qu'une infime proportion de l'ensemble des terrains acquis récemment par Integra, et qui comprennent l'usine (se reporter aux communiqués de la Société du 3 septembre 2014 et du 9 octobre 2014). Integra apporte actuellement des modifications à son plan de mise en valeur pour tenir compte du changement às l'accès du minerai de la zone Parallèle que l'acquisition implique. Ce minerai ne sera plus extrait par une rampe au-dessus de la zone Parallèle mais plutôt par des galeries souterraines existantes acquises en même temps que l'usine Sigma, ce qui réduira d'autant l'impact sur le milieu ambiant. La majeure partie des permis exigés pour la propriété acquise sont déjà en vigueur et la plupart d'entre eux ont maintenant été transférés au nom d'Integra.

Comme l'a précisé le président et chef de la direction de la Société, Stephen de Jong, " Nous prévoyons réaliser d'importantes économies aux plans de l'exploitation et des immobilisations du fait de l'acquisition de la mine et de l'usine Sigma/Lamaque. Nous n'avions du reste pas pris pleinement conscience des répercussions substantielles que la transaction aurait sur le calendrier des formalités des autorisations et des permis provinciaux. Les formalités de permis sont un facteur très important pour la réussite d'un projet et c'est une étape qui est souvent négligée au stade de l'évaluation économique préliminaire (EEP). Nous confirmerons l'incidence complète qu'aura cette décision sur notre calendrier de mise en valeur dans notre EEP révisée, qui sera bientôt finalisée. Du point de vue des répercussions qu'aura ce délai écourté sur nos flux de trésorerie, nous estimons que la décision nous permettra de devancer de 6 à 12 mois le moment où nous déciderons de lancer la mise en production. À cela il faut ajouter les économies de temps qui découleront également de l'infrastructure obtenue par l'acquisition ".

Compte rendu sur les formalités de permis provinciales - Certificat d'autorisation pour la zone Parallèle

En plus de la décision de l'ACAA, la Société a également été avisée par les autorités provinciales que les travaux d'exploration sous terre dans la zone Parallèle pourraient commencer, sous réserve d'une modification relativement simple d'un certificat d'autorisation en vigueur. La Société a également obtenu ce certificat d'autorisation par le truchement de son acquisition de l'usine. D'autres comptes rendus seront fournis dès que la modification aura été déposée et acceptée.

Évaluation économique préliminaire révisée

La Société en est aux dernières étapes d'une évaluation économique préliminaire (EEP) révisée, qui permettra d'analyser les retombées économiques de l'acquisition de l'usine sur l'EEP actuel, qui porte sur le projet Lamaque (se reporter au communiqué du 11 mars 2014). L'EEP révisée portera principalement sur les charges d'exploitation réduites relatives à l'acquisition de l'usine et s'accompagnera d'un plan de devis technique pour l'aménagement des galeries d'accès à la zone Parallèle à partir des ouvrages souterrains existants obtenus par la transaction visant la propriété Sigma-Lamaque récemment acquise. La révision de l'EEP sera suivie d'un rapport technique révisé conforme à la NC 43-101 qui mettra à jour l'estimation des ressources à l'aide des données de nouveaux forages réalisés sur une distance de 40 000 mètres.

Entreprise partenaire de stériles

La Société est heureuse d'annoncer que les clauses de confidentialité concernant l'identité de l'entreprise avec laquelle Integra Gold s'est associée (entreprise partenaire de stériles) aux fins de l'acquisition du complexe de l'usine et de la mine Sigma-Lamaque ont été levées. Ce partenariat concerne une grande entreprise bien connue du Québec, L. Fournier et Fils Inc. (" Fournier "). Fournier est une entreprise de services miniers de Val-d'Or, en plus d'être un important fournisseur et producteur de produits de béton et de granulats. Fondée en 1938, Fournier offre ses services dans la grande région de l'Abitibi depuis plus de 70 ans.

Pour obtenir d'autres précisions sur Fournier, consultez le site Web que voici :

http://www.fournier-fils.com/fr/custompage.aspx?resourceid=35ff75b4-1829-4deb-baaa-76852d7ecde3

Projet et profil de la Société

Le projet aurifère Lamaque Sud d'Integra est situé au cœur du camp aurifère de Val-d'Or dans la province de Québec, au Canada, à environ 550 km au nord-ouest de Montréal. Le Québec se classe parmi les meilleures régions minières au monde. Les infrastructures, les ressources humaines et l'expertise minière y sont facilement accessibles.

Le principal objectif de la Société est de poursuivre ses travaux d'exploration au projet Lamaque Sud. Le projet se divise en trois groupements principaux de gisements aurifères, soit les groupements Nord, Sud et Ouest. Les principales cibles sont les zones à haute teneur Parallèle dans le groupement Nord et Triangle, dans le groupement Sud. L'usine Sigma récemment acquise se trouve à 500 mètres de la zone Parallèle et à 2 kilomètres de la zone Triangle. Elle s'accompagne de tous les permis requis et il s'agit d'une installation qui a une capacité de traitement de 2 200 tonnes par jour et qui comporte une installation de gestion des résidus. Le complexe de l'usine et de la mine Sigma-Lamaque comprend les anciennes mines Sigma et Lamaque qui ont été en exploitation pendant 75 ans et 52 ans, respectivement, et qui ont permis de produire en tout plus de 9 millions d'onces d'or.

Personnes qualifiées

Le projet d'exploration Lamaque est directement supervisé par MM. Hervé Thiboutot, ingénieur et premier vice-président de la Société, et François Chabot, ingénieur et directeur des opérations et de l'ingénierie de la Société, tous deux des personnes qualifiées (" PQ ") au sens de la Norme canadienne 43-101, ainsi que par Alain-Jean Beauregard, géologue, et Daniel Gaudreault, ingénieur, de Géologica Inc., deux personnes qualifiées indépendantes conformément à la NC 43-101. MM. Thiboutot et Chabot ont passé en revue et approuvé le contenu technique et scientifique de ce communiqué.

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Stephen de Jong
Président et chef de la direction

La Bourse de croissance TSX ainsi que son Fournisseur de services réglementaires (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) déclinent toute responsabilité quant à l'adéquation ou l'exactitude du présent communiqué de presse.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs. Certains renseignements contenus dans le présent communiqué de presse constituent des énoncés prospectifs, ce qui comprend les incidences de l'acquisition de l'usine sur la mise en valeur du projet Lamaque, le moment de la préparation d'une estimation révisée des ressources, le moment de la préparation d'une EEP révisée et les résultats de cette EEP révisée. Au cours de l'élaboration des énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse, la Société a appliqué certains facteurs et hypothèses qui sont fondés sur ses convictions actuelles ainsi que sur les hypothèses formulées par la Société et les informations qui lui sont actuellement disponibles, y compris le fait qu'elle soit en mesure d'obtenir une approbation, émise par le gouvernement ou toute autre entité de réglementation, nécessaire à l'exécution du placement privé et des activités d'exploration prévues par la Société, qu'elle soit en mesure de compléter ce placement privé, qu'elle soit en mesure de se procurer le personnel, l'équipement et les fournitures nécessaires à ses activités d'exploration en quantité suffisante et en temps opportun, et que les résultats réels des activités d'exploration s'avèrent conformes aux attentes de la direction. Bien que la Société considère ces hypothèses comme raisonnables en fonction des informations dont elle dispose actuellement, celles-ci peuvent se révéler inexactes, et les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont assujettis à de nombreux risques, incertitudes et autres facteurs qui pourraient entraîner un écart sensible entre les résultats futurs et ceux exprimés ou sous-entendus dans de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque comprennent, entre autres, les questions soulevées par les exigences d'information continue, y compris le rapport de gestion de la direction le plus récent. Le lecteur ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société n'a pas l'intention, et décline expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou pour toute autre raison, sauf si cela est exigé par la loi.

Renseignements