SOURCE: Integra Gold Corp.

Integra Gold Corp

30 janv. 2015 14h42 HE

Integra Gold met en service quatre foreuses et prépare un programme de forage de 50 000 mètres pour 2015

VANCOUVER, BC--(Marketwired - 30 janvier 2015) -

Points saillants du programme de forage

  • Le programme de 2015 prévoit des forages totalisant environ 50 000 mètres (" m ").
  • Jusqu'à 35 000 m de trous de forage seront complétés cet hiver (de janvier à avril), alors qu'il pourra y avoir jusqu'à 7 foreuses en service.
  • Les travaux de forage prévus viseront notamment l'expansion des ressources, la mise en valeur de nouvelles cibles, et des forages de condamnation sur plusieurs cibles.
  • La firme Roth Capital Partners, LLC, servira de principal agent de liaison aux États-Unis pour Integra Gold sur le marché hors bourse OTCQX.

Integra Gold Corp. (TSX CROISSANCE: ICG) (OTCQX: ICGQF) (" Integra " ou la " Société ") est heureuse d'annoncer le lancement d'un programme de forage de 50 000 m à son projet aurifère Lamaque (le projet Lamaque), à Val-d'Or (Québec), au Canada. À l'heure actuelle, la Société a quatre foreuses au diamant en service sur la propriété et ce nombre devrait passer à 7 foreuses qui seront mises en service au cours des prochaines semaines.

Comme l'a fait observer Stephen de Jong, président du conseil et chef de la direction de la Société, " Nous sommes très heureux d'annoncer le lancement de la plus grande campagne d'exploration à ce jour au projet Lamaque. Les travaux de forage porteront principalement sur l'expansion des ressources dans les zones connues, en plus de viser plusieurs anomalies géophysiques et géologiques de la propriété, dont un certain nombre n'ont jamais été vérifiées ".

Programme de forage de 2015

Le programme de forage envisagé par la Société en 2015 prévoit des travaux de forage sur plus de 50 000 m, répartis dans environ 120 sondages. Le programme de 2015 mobilisera jusqu'à sept foreuses pendant les mois d'hiver, tandis que deux autres foreuses devraient être utilisés pendant les mois d'été et de l'automne. Les cibles proposées et les distances à forer en mètres pour la prochaine année sont les suivantes :

Forage d'extension dans la zone Triangle : 20 000 m
Forage de délimitation de la Mine n° 3 : 6 500 m
Forage de délimitation et d'extension de la Veine n° 6 : 7 500 m
Forage d'extension de la Cheminée n° 4 : 4 000 m
Forage de condamnation de la rampe dans la zone Parallèle : 1 500 m
Forage d'exploration des zones à veines horixontales : 5 000 m
Forage d'exploration de nouvelle cibles : 5 500 m

En plus des forages annoncés aujourd'hui, la Société mettra en service une autre foreuse pour poursuivre la cimentation amorcée dans les trous déjà forés. La cimentation est une opération préparatoire aux futurs travaux d'exploration et d'aménagement sous terre.

Pour afficher une carte qui donne des précisions sur l'emplacement des principales cibles dont traite ce communiqué, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://www.integragold.com/i/pdf/2015-01-27_NR-map.pdf

Forage dans la zone Triangle

La zone Triangle sera la principale cible de forage en 2015, et les travaux porteront principalement sur les extensions latérales de la minéralisation vers l'est, l'ouest et le sud. À l'est de la zone Triangle, les travaux de forage se concentreront sur des cibles qui demeurent ouvertes dans les environs des travaux de forage réalisés pendant la campagne de 2014, lesquels ont permis d'intercepter plusieurs zones de minéralisation à forte teneur, y compris une teneur de 14,23 grammes d'or par tonne (" g/t Au ") sur 11 m dans le trou TM-14-32 (voir le communiqué du 21 mai 2014).

Les forages à l'ouest de la zone Triangle permettront de vérifier des zones ciblées pendant les forages de condamnation réalisés en 2014 dans le secteur de la rampe d'accès de la zone Triangle, lesquels ont intercepté une minéralisation aurifère dont la teneur a atteint 101,85 g/t Au sur 1,6 m dans le trou TMC-14- 10 (voir le communiqué du 2 décembre 2014).

Au sud de la zone Triangle, la Société prévoit poursuivre la vérification des extensions de la minéralisation aurifère encaissée dans des roches volcaniques. En 2014, les forages dans les roches volcaniques que renferme la zone Triangle ont produit de très bons résultats de titrage, y compris une teneur de 23,02 g/t Au sur 5 m dans le trou TM-14-03A (voir le communiqué du 25 mars 2014).

Autres cibles

Les autres cibles des forages de délimitation et d'expansion comprennent la Veine n° 6, qui faisait partie de l'estimation révisée des ressources minérales de 2014, mais qui nà pas étét incluse dans la mise à jour de l'évaluation économique préliminaire (EEP). Cette zone contient des ressources indiquées de 79 550 onces d'or (245 200 tonnes d'une teneur de 7,8 g/t Au) et des ressources présumées de 24 590 onces d'or (93 400 tonnes d'une teneur de 7,4 g/t Au) (voir le communiqué du 28 janvier 2014). La Société réalisera par ailleurs des forages sur la cible de la Mine n° 3, qui doit encore faire l'objet d'une estimation des ressources contenues. Toutefois, les résultats antérieurs y faisaient état de teneurs qui atteignaient 32,32 g/t Au sur 3,0 m (voir le communiqué du 26 novembre 2013). Les estimations de ressources de ces deux zones ne figurent pas dans les ressources déclarées qui ont servi à la mise à jour de l'évaluation économique préliminaire récemment publiée (voir le communiqué du 13 janvier 2015).

Les travaux de forage à réaliser en 2015 porteront entre autres sur la vérification initiale d'un réseau filonien composé de filons stratoïdes, situés sur la limite entre le projet Lamaque Sud et les mines Sigma-Lamaque récemment acquises. L'exploitation minière de la propriété Sigma-Lamaque par le précédent exploitant, Century Mining Corporation, a pris fin en 2012. Un premier examen des données actuelles de coupes transversales et de plans horizontaux de la propriété Sigma-Lamaque indique que ces " filons stratoïdes " à haute teneur s'étendent au-delà de la limite du projet Lamaque Sud proprement dit, et débordent dans les environs proches des galeries de mine souterraine proposées dans l'EEP qu'a récemment publiée la Société (voir le communiqué du 13 janvier 2015). Cette cible se trouve à quelques centaines de mètres au nord de la zone de la Cheminée n° 5 et on peut y accéder par les galeries souterraines existantes à Sigma-Lamaque.

Les autres trous forés en 2015 serviront aux forages de délimitation dans la zone de la Cheminée n° 4, aux forages de condamnation de la rampe d'accès proposée dans la zone Parallèle, ainsi qu'à des travaux d'exploration dans des cibles isolées à magnétisme élevé " très nettement définies " relevées sur l'ensemble de la propriété. Une forte corrélation a été établie entre ces anomalies de fort magnétisme et les intrusions ou " les cheminées " connues dans le secteur susceptibles de renfermer un gisement aurifère, comme cela a été le cas pour l'ancienne mine de la Cheminée principale Lamaque, qui a produit 4,5 millions d'onces d'or.

Agent de liaison aux États-Unis sur le marché hors bourse OTCQX

La firme Roth Capital Partners, LLC agira comme principal agent de liaison aux États-Unis pour Integra Gold sur le marché hors bourse OTCQX et lui offrira des conseils professionnels sur les exigences du marché hors bourse OTCQX.

Projet et profil de la Société

Le projet aurifère Lamaque Sud et le complexe de l'usine et de la mine Sigma-Lamaque sont situés à proximité et directement à l'est de la ville de Val-d'Or, dans la zone prolifique de roches vertes de l'Abitibi, dans la province de Québec, au Canada, à environ 550 km au nord-ouest de Montréal. Le Québec se classe parmi les meilleures régions minières au monde. Les infrastructures, les ressources humaines et l'expertise minière y sont facilement accessibles.

Le principal objectif de la Société est de poursuivre la planification de ses travaux d'exploration et de mise en valeur au projet à haute teneur Lamaque Sud. Le projet se divise en trois groupements principaux de gisements aurifères, soit les groupements Nord, Sud et Ouest. Les principales cibles sont les zones à haute teneur Parallèle dans le groupement Nord et Triangle, dans le groupement Sud. L'usine Sigma acquise par la Société se trouve à 1 kilomètre de la zone Parallèle et à 3 kilomètres de la zone Triangle. Elle s'accompagne de tous les permis requis et il s'agit d'une installation qui a une capacité de traitement de 2 200 tonnes par jour et qui comporte une installation de gestion des résidus. Le complexe de l'usine et de la mine Sigma-Lamaque renferme les anciennes mines Sigma et Lamaque qui ont été en exploitation pendant 75 ans et 52 ans, respectivement, et qui ont permis de produire en tout plus de 9 millions d'onces d'or.

Personnes qualifiées

Le projet d'exploration Lamaque Sud et le complexe minier Sigma-Lamaque, connus collectivement comme le projet Lamaque, sont directement supervisés par MM. Hervé Thiboutot, ingénieur et premier vice-président de la Société, et François Chabot, ingénieur et directeur des opérations et de l'ingénierie de la Société, tous deux des personnes qualifiées (" PQ ") au sens de la Norme canadienne 43-101. De plus, Alain-Jean Beauregard, géologue (géologie) et Daniel Gaudreault, ingénieur (géologie); pour Geologica, agissent en tant que PQ indépendantes, au sens de la Norme canadienne 43-101. Les PQ de la Société ont approuvé le contenu technique et scientifique de ce communiqué.

Assurance et contrôle de la qualité (" AQ/CQ ")

Des protocoles stricts d'AQ/CQ sont suivis dans le cadre du projet Lamaque, y compris l'insertion de jeux d'échantillons doubles, d'échantillons blancs et d'échantillons standards dans tous les trous de forage. Les échantillons de carotte sont soumis directement au Laboratoire d'analyse Bourlamaque de Val-d'Or, aux fins de leur préparation et de leur analyse. L'analyse est menée sur des aliquotes de 1 tonne d'essai. L'analyse de l'or est effectuée au moyen d'une méthode d'essai pyrognostique avec finition par absorption atomique, avec finition gravimétrique pour les échantillons dépassant 5 g/t d'or, ou tamisage métallique pour tous les échantillons contenant de l'or visible. S'ils sont connus, les résultats des essais gravimétriques et de tamisage métallique servent à déterminer les intervalles composites rapportés.

Les PQ de la Société ont également examiné et approuvé le contenu technique et scientifique de ce communiqué.

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Stephen de Jong
Président et chef de la direction

Suivez Integra Gold sur :
• Twitter : http://twitter.com/integragoldcorp

La Bourse de croissance TSX ainsi que son Fournisseur de services réglementaires (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) déclinent toute responsabilité quant à l'adéquation ou l'exactitude du présent communiqué de presse.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs : Aucune bourse, commission des valeurs mobilières ni autre autorité de réglementation n'a approuvé ni désapprouvé les renseignements figurant dans les présentes. Ce communiqué contient des énoncés prospectifs au sujet des résultats financiers ou d'exploitation futurs d'Integra Gold Corp. (" Integra " ou la " Société ") et d'autres énoncés qui rendent compte des attentes ou des estimations de la direction quant à des développements, situations ou résultats futurs. En règle générale, des énoncés prospectifs se caractérisent par l'emploi de termes ou d'expressions à caractère prospectif comme " chercher à ", " croire ", " prévoir ", " planifier ", " continuer ", " inscrire au budget ", " programmer ", " estimer ", " s'attendre à ", " prédire ", " avoir l'intention de ", " projeter ", " anticiper ", " proposer ", " potentiel ", " cibles ", ainsi que des variations de ces mots et ces expressions, ou encore par des énoncés indiquant que certains actions, événements ou résultats peuvent, pourront, pourraient, devraient, survenir, se produire ou être atteints. Les énoncés prospectifs que contient ce communiqué comprennent des énoncés sur le plan d'exploitation minière proposé du projet Lamaque, y compris de l'information relative aux résultats économiques prévus du projet Lamaque, (y compris le taux de rendement, la période de récupération des investissements et la VAN du projet Lamaque), les immobilisations prévues et d'autres coûts d'aménagement de la mine, l'évolution prévue du prix de l'or pendant la durée de vie du projet, la cadence de la mise en valeur et de la production, la minéralisation et les réserves minérales possibles, de l'information sur l'infrastructure de soutien, la durée de vie possible de la mine, les taux d'emploi et les incidences des mesures prises pour atténuer les effets locaux et les dates d'achèvement prévu des travaux d'exploration et des forages, les résultats d'exploration, les dépenses d'exploration et administratives estimatives et futures, la réalisation d'études de délimitation de l'étendue, une évaluation économique préliminaire, des études de préfaisabilité ou de faisabilité, et des projets et des objectifs futurs d'Integra. Même si tous les énoncés prospectifs comportent divers risques et incertitudes, ces énoncés reposent sur certaines hypothèses que la direction d'Integra juge raisonnables, y compris de ne pouvoir obtenir de financement à des conditions raisonnables, que les données de l'EEP se révéleront pour l'essentiel exactes, que ses objectifs actuels d'exploration et d'autres objectifs pourront être atteints, que se travaux d'exploration et d'autres activités se dérouleront comme prévu, que ses façons de procéder en matière de relations communautaires et de gestion des incidences environnementales donneront les résultats escomptés, que la situation générale de l'entreprise et que la conjoncture économique ne changeront pas de manière substantielle, qu'Integra ne subira aucun accident ou conflit de travail majeur ou, défaillance ou pénurie de matériel d'importance, et que toutes les autorisations gouvernementales nécessaires exigées pour ses travaux d'exploration prévus et ses activités de mise en valeur futures seront obtenues rapidement et à des conditions acceptables. Il ne peut y avoir aucune garantie que les énoncés prospectifs seront exacts et les résultats réels et les événements futurs peuvent différer très largement de ceux prévus dans ces énoncés. Parmi les facteurs importants susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon marquée des attentes d'Integra, il y a entre autres : les résultats réels des activités d'exploration en cours qui varient en regard de ceux prévus par Integra; des changements dans les paramètres du projet, alors que les plans continuent d'être ajustés; des changements dans les ressources minérales estimées; le prix futur des métaux; le coût accru de la main-d'oeuvre, du matériel ou des matériaux; la disponibilité de l'équipement; le mauvais fonctionnement de l'équipement; des accidents; les effets des conditions météorologiques et d'autres phénomènes naturels; les risques en matière de relations communautaires et les activités des intervenants; et des retards dans l'obtention d'une approbation gouvernementale ou d'un financement. Même si Integra a tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent largement de ceux prévus, il peut y avoir d'autres facteurs qui seraient susceptibles de produire des résultats autres que ceux prévus, évalués ou attendus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces énoncés seront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient très largement varier de ceux prévus dans les énoncés. Il s'ensuit que le lecteur ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société n'a pas l'intention, et décline expressément toute intention ou obligation, de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou pour toute autre raison, sauf si cela est exigé par la loi.

Renseignements