SOURCE: Integra Gold Corp.

Integra Gold Corp

10 juil. 2014 12h15 HE

Integra met en service trois foreuses à diamant pour son programme d'été au projet Lamaque

VANCOUVER, BC--(Marketwired - 10 juillet 2014) - Integra Gold Corp. (TSX VENTURE: ICG) (" Integra " ou la " Société ") est heureuse d'annoncer la reprise de son programme de forage pour l'année 2014 après une interruption de sept semaines, qui a suivi une campagne de forage d'hiver intensive pour un total de 28 500 mètres (" m ") au cours des quatre premiers mois de l'année. Il y a maintenant trois foreuses au diamant en service au projet aurifère Lamaque de la Société, à Val-d'Or, au Québec, et Integra Gold a l'intention de réaliser d'autres forages pour environ 20 000 m au cours du reste de l'année.

Des travaux de forage ont débuté dans la zone Fortune et il s'agira essentiellement de terminer le programme de forage de délimitation amorcé au cours de l'hiver. Jusqu'ici cette année, la Société a foré 14 trous pour environ 3 200 m dans la zone Fortune, les résultats des analyses de titrage n'étant toujours pas connus. Au cours de l'été, Integra envisage de forer un autre 3 000 m dans la zone Fortune.

La deuxième foreuse au diamant est affectée à un programme de condamnation sur le périmètre des éléments d'infrastructure envisagés (rampe d'accès, haldes du minerai et de stériles, bureaux, etc.) et retenus pour la mise en valeur de la zone Triangle. Le programme comprendra un total de 10 trous pour 1 200 m, la totalité des trous devant se situer entre 200 et 800 m à l'ouest du gisement de la zone Triangle. Après la conclusion du forage de condamnation, cette même foreuse servira au sondage d'un certain nombre de cibles géophysiques de grande priorité à proximité de la zone Triangle et de la Cheminée n° 4. D'autres précisions sur ce programme seront données sous peu.

La troisième foreuse est utilisée pour compléter le programme de cimentation lancé l'hiver dernier. Il faut procéder à la cimentation des trous de forage de surface pour empêcher l'eau de filtrer dans les indrastructures souterraines, et de porter atteinte à la stabilité du sol et à la sécurité du personnel pendant les opérations minières.

Outre la foreuse employée pour la cimentation, ce travail devant être terminé à la fin août, la Société entend conserver au moins deux foreuses au diamant en service sur la propriété pendant le reste de l'année. La Société peut décider d'accroître le nombre de foreuses en service sur la propriété pour la réalisation d'un programme de forage ou subvenir à d'autres travaux de forage, selon ce que dicteront les résultats d'exploration. Pour le reste de l'année, des forages supplémentaire comptant pour 15 000 m sont prévu sur un certain nombre de cibles importantes d'exploration. Ce travail de forage commencera après la conclusion des programmes décrits ci-dessus.

Comme l'a précisé le président et chef de la direction d'Integra Gold, M. Stephen de Jong, " Ces programmes illustrent encore une fois l'engagement qu'a pris la Société de faire progresser rapidement le projet aurifère Lamaque vers la mise en valeur. Nous souhaitons être la prochaine nouvelle mine d'or du Québec et pour atteindre cet objectif, nous devons impérativement lancer des travaux d'élimination des risques, comme les forages de condamnation, de définition et de cimentation. Pour le reste de l'année 2014, les programmes de forage permettront de faire avancer le projet et d'alimenter substantiellement le fil de presse en bonnes nouvelles, tandis que nous continuons à tester de nouvelles cibles dans l'axe de la minéralisation des gisements existants ".

Projet et profil de la Société

Le projet aurifère Lamaque d'Integra est situé au cœur du camp aurifère de Val d'Or dans la province de Québec, au Canada, à environ 550 km au nord-ouest de Montréal. Le Québec se classe parmi les meilleures régions minières au monde. Les infrastructures, les ressources humaines et l'expertise minière y sont facilement accessibles.

Le principal objectif de la Société est de continuer à prouver la présence de ressources minérales supplémentaires tout en faisant progresser les ressources existantes vers la phase de production. Le projet se divise en trois groupements principaux de gisements aurifères, soit les groupements Nord, Sud et Ouest. Le groupement Nord, composé des gisements Parallèle, Fortune, de la Cheminée n° 5 et de la Mine n° 3, est situé à environ 1 km au nord-ouest du groupement Sud, qui comprend les gisements de la Cheminée n° 4 et les zones Triangle et Triangle Sud. La zone Seize et la Veine n° 6 forment le groupement Ouest.

Personnes qualifiées

Le projet d'exploration Lamaque est directement supervisé par MM. Hervé Thiboutot, ingénieur et premier vice-président de la Société, et François Chabot, ingénieur et directeur des opérations et de l'ingénierie de la Société, tous deux des personnes qualifiées (" PQ ") au sens de la Norme canadienne 43-101. De plus, Alain-Jean Beauregard, géologue (géologie) et Daniel Gaudreault, ingénieur (géologie); pour Geologica, agissent en tant que PQ indépendantes, au sens de la Norme canadienne 43-101. Les PQ de la Société ont passé en revue le contenu technique de ce communiqué.

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Stephen de Jong
Président et chef de la direction

Suivez Integra Gold sur :

La Bourse de croissance TSX ainsi que son Fournisseur de services réglementaires (tel que ce terme est défini dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) déclinent toute responsabilité quant à l'adéquation ou l'exactitude du présent communiqué de presse.

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs : Aucune bourse, commission des valeurs mobilières ni autre autorité de réglementation n'a approuvé ni désapprouvé les renseignements figurant dans les présentes. Cette présentation contient des énoncés prospectifs au sujet des résultats financiers ou d'exploitation futurs d'Integra Gold Corp (" Integra " ou la " Société ") et d'autres énoncés qui rendent compte des attentes ou des estimations de la direction quant à des développements, situations ou résultats futurs. En règle générale, des énoncés prospectifs se caractérisent par l'emploi de termes ou d'expressions à caractère prospectif comme " chercher à ", " croire ", " prévoir ", " planifier ", " continuer ", " inscrire au budget ", " programmer ", " estimer ", " s'attendre à ", " prédire ", " avoir l'intention de ", " projeter ", " anticiper ", " proposer ", " potentiel ", " cibles ", ainsi que des variations de ces mots et ces expressions, ou encore par des énoncés indiquant que certains actions, événements ou résultats peuvent, pourront, pourraient, devraient, survenir, se produire ou être atteints. Toutes ces formulations désignent des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs qui apparaissent dans cette présentation contiennent des énoncés sur une minéralisation et des ressources minérales possibles, l'hypothèse d'exploitation minière proposée pour le projet aurifère Lamaque Sud, y compris de l'information sur l'infrastructure de soutien, la durée de vie possible de la mine, les taux d'emploi et les incidences des mesures prises pour atténuer les effets locaux et les dates d'achèvement prévu des travaux d'exploration et des forages, les résultats d'exploration, les dépenses d'exploration et administratives estimatives et futures, la réalisation d'études de délimitation de l'étendue, une évaluation économique préliminaire, des études de préfaisabilité ou de faisabilité, et des projets et des objectifs futurs d'Integra. Même si tous les énoncés prospectifs comportent divers risques et incertitudes, ces énoncés reposent sur certaines hypothèses que la direction d'Integra juge raisonnables, y compris de ne pouvoir obtenir de financement à des conditions raisonnables, que ses objectifs actuels d'exploration et d'autres objectifs pourront être atteints, que se travaux d'exploration et d'autres activités se dérouleront comme prévu, que ses façons de procéder en matière de relations communautaires et de gestion des incidences environnementales donneront les résultats escomptés, que la situation générale de l'entreprise et que la conjoncture économique ne changeront pas de manière substantielle, qu'Integra ne subira aucun accident ou conflit de travail majeur ou, défaillance ou pénurie de matériel d'importance, et que toutes les autorisations gouvernementales nécessaires exigées pour ses travaux d'exploration prévus et ses activités de mise en valeur futures seront obtenues rapidement et à des conditions acceptables. Il ne peut y avoir aucune garantie que les énoncés prospectifs seront exacts et les résultats réels et les événements futurs peuvent différer très largement de ceux prévus dans ces énoncés. Parmi les facteurs importants susceptibles de faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon marquée des attentes d'Integra, il y a entre autres : les résultats réels des activités d'exploration en cours qui varient en regard de ceux prévus par Integra; des changements dans les paramètres du projet, alors que les plans continuent d'être ajustés; des changements dans les ressources minérales estimées; le prix futur des métaux; le coût accru de la main-d'oeuvre, du matériel ou des matériaux; la disponibilité de l'équipement; le mauvais fonctionnement de l'équipement; des accidents; les effets des conditions météorologiques et d'autres phénomènes naturels; les risques en matière de relations communautaires et les activités des intervenants; et des retards dans l'obtention d'une approbation gouvernementale ou d'un financement. Même si Integra a tenté de cerner les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent largement de ceux prévus, il peut y avoir d'autres facteurs qui seraient susceptibles de produire des résultats autres que ceux prévus, évalués ou attendus. Il ne peut y avoir aucune assurance que ces énoncés seront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient très largement varier de ceux prévus dans les énoncés. Il s'ensuit que le lecteur ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société n'a pas l'intention, et décline expressément toute intention ou obligation, de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou pour toute autre raison, sauf si cela est exigé par la loi.

Renseignements