Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

18 avr. 2005 10h12 HE

Irresponsable de gaspiller un an de travail parlementaire

Les syndicats canadiens veulent des engagements postélectoraux Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur à l'international, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales OTTAWA --(CCNMatthews - 18 avril 2005) - Le Congrès du travail du Canada s'inquiète grandement de la perte possible de tout le travail effectué sur les priorités législatives des familles travailleuses et citoyennes depuis la dernière élection, il y a neuf mois et demi à peine.

« Il serait irresponsable de gaspiller une année complète de débats parlementaires et de mesures législatives en laissant tomber des enjeux aussi importants qu'un programme national de garde des enfants, le mariage entre personnes de même sexe, la protection des salaires et des pensions, l'équité salariale et le réaménagement urbain », explique Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada. « Nous voulons l'assurance que cela n'arrivera pas. »

Sur la colline du Parlement aujourd'hui, M. Georgetti était aux côtés des dirigeants de plusieurs grands syndicats canadiens pour faire valoir que les familles travailleuses canadiennes veulent qu'on agisse sur leurs priorités et que les partis politiques explicitement s'engagent au dépôt à nouveau de certaines initiatives, peu importe le résultat d'élections hâtives.

Basil (Buzz) Hargrove, président des Travailleurs canadiens de l'automobile, Paul Moist, président du Syndicat canadien de la fonction publique, Robert Bouvier, président des Teamsters Canada et Hassan Yussuff, secrétaire-trésorier du Congrès du travail du Canada ont livré avec M. Georgetti une lettre adressée au chef des quatre formations politiques du Parlement pour leur demander un tel engagement. (Voir lettre ci-dessous.)

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site Web : www.clc-ctc.ca

Renseignements :
Jean Wolff, (613) 526-7431 ou (613) 878-6040
Jeff Atkinson, (613) 526-7425 ou (613) 863-1413
communications@clc-ctc.ca

TEXTE DES LETTRES au très honorable Paul Martin, à l''honorable Stephen Harper, à l'honorable Gilles Duceppe et à l'honorable Jack Layton.

Monsieur le premier ministre,

Les trois millions de travailleuses et travailleurs syndiqués du Congrès du travail du Canada et leurs familles s'inquiètent grandement de la perte possible de tout le travail effectué sur leurs priorités législatives depuis la dernière élection, il y a neuf mois et demi. C'est pourquoi nous vous demandons de vous engager, vous et votre parti, à soutenir le dépôt à nouveau des initiatives suivantes, quel que soit le résultat d'éventuelles élections hâtives.

• Un programme national de garde des enfants fondé sur l'obligation de respecter des normes et de rendre des comptes, financé à hauteur minimale de 5 milliards de dollars par année sur cinq ans;

• Les 28 recommandations du comité de RHDCC sur des modifications au programme d'assurance-emploi, notamment la réduction des heures admissibles, une période maximale plus longue de prestations et la hausse du taux de prestation;

• Les projets sur l'assurance-formation qui font actuellement l'objet de pourparlers auprès de différents ministères en vue de la mise sur pied d'un programme d'aide au perfectionnement des compétences au sein de la main-d'oeuvre canadienne;

• La protection des pensions et des salaires des travailleuses et travailleurs dans les cas de faillite, comme l'ont promis tous les députés de tous les partis politiques;

• Le réexamen patronal-syndical de la Partie III du Code canadien du travail qui vient à peine de s'amorcer et qui sera la première démarche de ce type depuis que le Code existe;

• Le financement de l'initiative de lutte au racisme, d'une extrême importance avec les changements démographiques en cours au Canada;

• Une loi qui confirme le droit égal au mariage;

• Une loi qui assure la protection des dénonciateurs et des dénonciatrices d'actes fautifs au travail;

• Le rapport du groupe de travail sur l'équité salariale qui doit maintenant être traduit en actes pour corriger la discrimination actuelle à l'égard des travailleuses;

• Le Protocole de Kyoto et une transition équitable pour les travailleuses et travailleurs affectés par ce genre d'initiatives;

• Le transfert de la taxe sur l'essence promise aux municipalités, et un programme complet de réaménagement et de rénovation de l'infrastructure publique de nos villes.

Les familles travailleuses canadiennes attachent une grande importance à ces initiatives. Elles ne doivent pas partir en fumée si des élections fédérales hâtives devaient être déclenchées.

Au nom de toute la population canadienne, nous vous demandons de prendre l'engagement, en votre nom en qualité de chef et en celui de votre parti, que si des élections surviennent avant que ces questions ne soient réglées, vous verrez à ce qu'elles soient de nouveau présentées dans le cadre du prochain Parlement.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Le président,
Kenneth V. Georgetti /Renseignements: Jeff Atkinson, 613-526-7425 ou 613-863-1413/ IN: ÉCONOMIE, FINANCE, TRAVAIL, POLITIQUE, SOCIAL

Renseignements

  • Jean Wolff, Directeur, Service des Communications, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-526-7431
    Numéro de téléphone secondaire: 613-878-6040
    Courriel: communications@clc-ctc.ca