BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montreal

10 févr. 2012 17h08 HE

Journée d'affranchissement des dépenses alimentaires 2012 : BMO souligne cet important jalon pour les consommateurs canadiens et prévoit une baisse des coûts des denrées alimentaires

- Les Canadiens affectent en moyenne 10 pour cent de leur revenu disponible à leur alimentation

- À la lumière du raffermissement de la concurrence dans le secteur des ventes au détail, les consommateurs profiteront vraisemblablement d'une baisse des coûts des denrées alimentaires en 2012

- Une étude de BMO révèle que 86 pour cent des consommateurs, malgré les augmentations de prix récentes, estiment important d'acheter des produits alimentaires faits au Canada

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 10 fév. 2012) - BMO Banque de Montréal souligne un important jalon pour les consommateurs canadiens, la Journée d'affranchissement des dépenses alimentaires 2012, qui aura lieu ce dimanche. Selon la Fédération canadienne de l'agriculture, le 12 février est la date à laquelle le consommateur canadien moyen aura gagné assez d'argent depuis le début de l'année pour payer sa facture d'épicerie pour toute l'année.

Les Canadiens dépensent en moyenne un peu plus de 7 000 $ pour leur alimentation chaque année, ce qui représente environ 10 pour cent des dépenses des ménages, comparativement à 5 700 $ (11,4 pour cent des dépenses des ménages) en 1997. En comparaison, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, la consommation alimentaire compte pour 45 pour cent des dépenses des ménages en Indonésie, 39 pour cent en Chine et plus de 13 pour cent aux États-Unis.

« Les préoccupations à l'égard de la hausse généralisée des coûts des denrées alimentaires s'estompent peu à peu à mesure que les perspectives d'augmentation des stocks de divers produits agricoles s'améliorent, affirme Kenrick Jordan, économiste en chef, BMO Marchés des capitaux. La concurrence féroce qui fait rage dans le secteur des ventes au détail des denrées alimentaires contribue également à freiner les hausses de prix. Globalement, on s'attend à ce que les augmentations de prix des denrées alimentaires soient légèrement inférieures, en moyenne, à celles de 2011. »

Interrogés dans un sondage récent de BMO, 86 pour cent des Canadiens ont affirmé qu'ils trouvaient important ou très important d'acheter des aliments produits au Canada.

« Les consommateurs canadiens profitent d'un système agricole solide et stable s'appuyant sur des sources alimentaires fiables et une sécurité sans égale dans le monde. Les résultats de notre étude confirment la valeur que les consommateurs accordent à ces facteurs lorsqu'ils choisissent les aliments qu'ils achètent pour eux-mêmes et pour leur famille, précise David Rinneard, directeur national - Services financiers aux agriculteurs, BMO Banque de Montréal. M. Rinneard ajoute que « la Journée d'affranchissement des dépenses alimentaires offre aux Canadiens l'occasion de remercier nos agriculteurs et de les soutenir dans les efforts qu'ils déploient pour maintenir un secteur agricole solide et dynamique. »

« En soulignant la Journée d'affranchissement des dépenses alimentaires, nous espérons également attirer l'attention sur le processus qui mène à la production des aliments sûrs et de qualité que les Canadiens mettent sur leur table et les encourager à choisir chez l'épicier des produits qui soutiennent l'industrie agricole et agroalimentaire canadienne », a poursuivi Ron Bonnett, président de la Fédération canadienne de l'agriculture.

Les racines de BMO dans le secteur agricole canadien remontent à 1817, lorsque le groupe a commencé à travailler avec des agriculteurs. BMO Banque de Montréal procure des solutions personnalisées de crédit et de dépôt aux propriétaires d'entreprises agricoles canadiens, qui forment le plus important secteur commercial que la Banque dessert. BMO Banque de Montréal a annoncé récemment une injection de crédit supplémentaire de 10 milliards de dollars au cours des trois prochaines années à l'intention des entreprises canadiennes, dont celles des secteurs agricole et agroalimentaire, qui cherchent à innover, à rehausser leur productivité et à prendre de l'expansion.

Le secteur agricole canadien en bref :

  • Le secteur agricole et agroalimentaire joue un rôle déterminant dans l'économie canadienne puisqu'il produit directement un emploi sur huit et compte pour 8,1 pour cent du PIB national, selon Agriculture et Agroalimentaire Canada.
  • Les marchés fermiers locaux génèrent plus d'un milliard de dollars de ventes et ont une incidence économique globale de plus de trois milliards de dollars.

Le sondage a été effectué en ligne du 23 au 25 janvier 2012, auprès d'un échantillon de 1 523 Canadiens choisis parmi l'échantillon Internet de la firme Léger Marketing, LégerWeb. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 2,51 pour cent, 19 fois sur 20.

Renseignements