Junex inc.
TSX CROISSANCE : JNX

Junex inc.

29 oct. 2015 08h45 HE

Junex commente l'étude économique du Gouvernement du Québec sur Anticosti

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 29 oct. 2015) - Junex inc. (la « Société » ou « Junex ») (TSX CROISSANCE:JNX) accueille favorablement les conclusions d'une étude économique divulguée ce matin par le Ministère de l'Énergie et des ressources naturelles du Québec à propos du potentiel économique des Shales du Macasty sur l'Île d'Anticosti. Cette analyse fait partie des nombreux documents de consultation rendus publics dans le cadre de l'Étude environnementale stratégique (« EES ») actuellement en cours sur le projet d'exploration pétrolière et gazière d'Anticosti.

Selon cette étude, l'exploitation du potentiel en hydrocarbures de l'île d'Anticosti pourrait engendrer pour le gouvernement du Québec des bénéfices potentiels « estimés entre 46 milliards de dollars et 48 milliards de dollars sur les 75 ans d'exploitation, en incluant les bénéfices attribuables à ses participations directes et indirectes dans les entreprises détentrices de permis d'exploration ainsi que les redevances et les recettes liées aux impôts sur le revenu des sociétés ».

Plus spécifiquement, le projet aurait selon l'étude les impacts économiques suivants :

- un apport annuel au PIB québécois d'environ 2 milliards de dollars, soit plus de 0,4 % du PIB
anticipé en 2020;

- la création ou le maintien de plus de 2 000 emplois en moyenne par année;

- des retombées fiscales et financières directes et indirectes pour le gouvernement du Québec
d'au moins 650 millions de dollars en moyenne par année.

En général, cette étude est conforme à l'opinion de Junex quant à la viabilité économique potentielle du pétrole et du gaz naturel riche en hydrocarbures liquides contenus dans les Shales du Macasty situés dans le Fairway Profond sur Anticosti. Junex est par ailleurs d'avis que la viabilité économique de ces Shales sera plus facilement atteinte dans la partie profonde du Fairway Profond où se trouvent les propriétés de Junex. Notamment parce que la partie plus profonde du Fairway Profond devrait avoir plus de pression de réservoir (ou énergie du réservoir) dans les Shales du Macasty que toutes les zones moins profondes sur l'île, ce qui pourrait se traduire par une production accrue sur les permis de Junex.

L'étude économique peut être consultée à l'adresse suivante : http://hydrocarbures.gouv.qc.ca/documents/etudes/AECN01-AECN02.pdf

Position de Junex sur l'île d'Anticosti

Junex détient à 100% un bloc de permis sur l'île d'Anticosti qui couvre une superficie de 233 275 acres (364 milles carrés ou 944 kilomètres carrées). En 2011, Netherland, Sewell & Associates (« NSAI »), une firme de consultation pétrolière basée au Texas et reconnue mondialement, a établi à 12,2 milliards de barils sa meilleure estimation du pétrole en place à l'origine (« PEPO ») dans la formation géologique des Shales de Macasty située sur les cinq permis d'exploration de Junex sur l'île d'Anticosti (voir communiqué publié le 28 septembre 2011 par Junex pour plus de détails).

« Notre opinion sur le potentiel en pétrole et gaz naturel riche en hydrocarbures liquides de nos permis situés dans la partie profonde du Fairway Profond repose sur notre vaste expérience dans la zone de pétrole et du gaz naturel riche en hydrocarbures liquides des Shales d'Utica situés dans les Basses-Terres du St-Laurent, ainsi que sur l'analyse des données publiquement disponibles sur Anticosti et sur la comparaison avec les autres bassins de Shales déjà en production aux États-Unis. Nous avons largement échantillonné les puits existants sur l'île et nous avons appliqué les technologies de pointe afin d'établir le niveau de maturité thermique des Shales du Macasty sur toute l'île. De même, des indices de pétrole enregistrés dans des formations plus profondes que le Macasty dans un puits existant situé sur la partie la plus profonde de nos permis indiquent que nos permis sont bien situés en termes de potentiel en pétrole/hydrocarbures liquides. Ceux-ci concordent également avec résultats positifs dans les Shales d'Utica riches en pétrole et en hydrocarbures liquides en Ohio» a commenté M. Peter Dorrins, Président et chef de la direction de Junex.

Au cours des années 2014 et 2015, Hydrocarbures Anticosti SEC a complété des sondages stratigraphiques dont plusieurs ont été réalisés à proximité des permis détenus par Junex.

« Nous considérons que le forage d'un grand nombre de sondages stratigraphiques par nos voisins à proximité de nos permis témoigne de l'importance d'être situé dans les parties plus profondes du Fairway Profond. Compte tenu de toutes ces indications, nous espérons que nos voisins implanteront leurs trois puits horizontaux prévus en 2016 dans la partie plus profonde de leurs permis. Le forage et la stimulation par fracturation de ces trois puits, en cas de résultats positifs, devrait mettre en valeur nos permis sans investissement de capitaux ou de dilution de notre intérêt de 100 % dans nos permis » a poursuivi M. Dorrins.

Dans un autre ordre d'idées, Junex annonce également qu'elle a décidé de ne pas donner suite au régime de droits des actionnaires annoncé le 26 septembre 2014 et que celui-ci n'est donc plus en vigueur.

Résultats du rapport de NSAI

NSAI, une firme de consultation pétrolière réputée mondialement a été mandatée par Junex pour conduire un rapport d'évaluation de ressources («le Rapport») sur le Pétrole en place à l'origine (« PEPO ») détenues par Junex dans la Formation du Macasty sur ses permis d'exploration situés sur l'Ile d'Anticosti au Québec. Pour ce faire, NSAI a utilisé son expertise dans l'analyse d'autres réservoirs fracturés et le Rapport inclut notamment une analyse pétrophysique détaillée des données de puits disponibles incluant une revue des carottes et analyses de laboratoire disponibles ainsi que des données sismiques 2D. Tous les résultats ont été préparés en accord avec l'Instruction générale relative au Règlement 51-101 sur l'information concernant les activités pétrolières et gazières au Canada.

Les réserves sont les quantités restantes estimées de pétrole, de gaz naturel et d'autres substances reliées qui sont anticipées comme étant être récupérables d'accumulations connues, à une certaines date, et qui sont qualifiées en fonction du degré de certitude associé à ces estimations.

Les réserves prouvées sont les quantités de pétrole qui peuvent être estimées être récupérables avec un haut degré de certitude. Il est possible que les quantités de réserves restantes récupérées soient supérieures aux réserves prouvées estimées.

Les réserves probables sont les réserves additionnelles dont le degré de certitude de récupération est moindre que celui des réserves prouvées. Il est possible que les quantités de réserves restantes récupérées soient supérieures aux réserves prouvées estimées.

Les ressources découvertes de Pétrole en place à l'origine sont les quantités de pétrole estimées à une date précise et contenues dans des accumulations connues avant leur production.

Les ressources éventuelles sont les quantités de pétrole estimées à une date précise qui sont potentiellement récupérables à partir d'accumulations connues mais pour lesquelles le projet n'est pas encore considéré assez mature pour un développement commercial en raison d'une ou plusieurs contingences.

Il n'y a pas de certitude à l'effet qu'il sera viable de produire commercialement aucune des ressources éventuelles, si attribuée.

Les ressources non-découvertes sont les quantités de pétrole estimées à une date précise et contenues dans des accumulations qui n'ont pas encore été découvertes.

Les ressources prometteuses de PEPO sont les quantités de pétrole estimées à une date précise qui sont potentiellement récupérables à partir d'accumulations non-découvertes. S'il y a découverte, elles seraient techniquement et économiquement viables pour récupération en menant des projets de développement futurs. Les ressources prometteuses ont une possibilité de découverte ainsi qu'une possibilité de développement. Rien ne garantit la découverte de toute partie des ressources non découvertes. En cas de découverte, rien ne garantit la viabilité commerciale de l'exploitation de toute partie de cette catégorie de ressources

Les réserves, les ressources éventuelles et les ressources prometteuses ne devraient pas être combinées sans reconnaître les différences significatives des critères associés à leur classification. Toutefois, dans certains cas (par exemple l'étude du potentiel d'un bassin) il peut être souhaitable de référer à certains sous-ensembles du PEPO total. Pour de tels buts, le terme « ressources » devrait inclure les adjectifs de clarification «restantes » et « récupérables » appropriés. Par exemple, la somme des réserves, ressources éventuelles et prometteuses estimées implique des risques additionnels, plus spécifiquement le risque de ne pas atteindre la commercialité ainsi que les risques d'exploration, respectivement, qui sont non applicables aux estimés de réserves. Toutefois, quand les catégories de ressources sont combinées, il est important que chaque composante de la somme soit fournie et il devrait être clair que les composantes de la somme ont été ou non ajustées en fonction du risque.

Aucune évaluation quantitative des risques géologiques n'a été complétée par NSAI pour cette propriété. Les risques géologiques de ressources prometteuses abordent la probabilité de succès de découverte de pétrole. Cette analyse de risque est effectuée indépendamment des estimés des volumes de pétrole probabilistes et ce, sans regard aux possibilités de développement. Les éléments de risque principaux du système pétrolier incluent : i. caractéristiques d'étanchéité et de piège; ii. présence et qualité du réservoir; iii. capacité, qualité et maturité de la roche-mère; et iv. l'échéancier, la migration et la préservation du pétrole en relation avec la formation de piège et l'étanchéité.

Les ressources évaluées dans le Rapport sont basées sur des estimés de volumes de réservoir et d'efficacité de récupération ainsi que par analogie des propriétés avec des caractéristiques géologiques et de réservoir similaires. Il sera nécessaire de réviser ces estimés dès que des données additionnelles seront disponibles. De plus, les estimés des ressources pourraient augmenter ou diminuer suite aux opérations futures.

À propos du projet Anticosti, aucun estimé n'a été fait quant aux coûts totaux requis pour atteindre la production commerciale. Il n'y a aucun estimé quant à l'échéancier spécifique pour l'ensemble du projet ni quant à la date de la première production commerciale. La technologie prévue serait la récupération primaire du pétrole suite à la stimulation par fracturation. Aucune opération n'est actuellement en cours sur ce projet.

La date effective du Rapport est le 1 septembre 2011.

À propos de Junex

Junex est une compagnie junior d'exploration pétrolière et gazière qui détient des droits d'exploration sur environ 5,2 millions d'acres situés dans le bassin géologique des Appalaches au Québec, incluant la propriété de Galt en Gaspésie, des permis sur l'Île d'Anticosti et des permis dans les Basse-Terre du St-Laurent. Parallèlement à ses efforts d'exploration au Québec et d'expansion à l'extérieur, la compagnie opère une division active dans les services de forage.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Certains énoncés figurant dans ce communiqué de presse peuvent être de nature prospective. Ces énoncés prospectifs sont fondés sur les meilleures estimations dont dispose Junex à ce jour et comportent un certain nombre de risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations de Junex diffèrent de façon importante des résultats, du rendement ou des réalisations futurs, exprimés ou escomptés dans les énoncés prospectifs. Une description des risques touchant l'entreprise et les activités de Junex est présentée à la rubrique « Risques et incertitudes » aux pages 7 à 10 du rapport de gestion annuel 2014 de Junex, lequel peut être consulté sur le site Web de SEDAR à l'adresse www.sedar.com. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l'information prospective se produiront, ou s'ils se produisent, quels seront les avantages que Junex pourra en tirer. Plus particulièrement, rien ne garantit le rendement financier futur de Junex. Junex n'assume aucunement l'obligation de mettre à jour ou de modifier ces énoncés prospectifs pour tenir compte de nouveaux renseignements ou de tout autre évènement. Le lecteur est averti de ne pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Renseignements

  • Junex Inc.
    M. Peter Dorrins
    Président et Chef de la direction
    418-654-9661

    Junex Inc.
    M. Dave Pépin
    Vice- président - Finances et Affaires corporatives
    418-654-9661