Greenpeace Canada

Greenpeace Canada

09 nov. 2006 10h22 HE

Kimberly-Clark transforme notre forêt boréale en papier de toilette

Kimberly-Clark transforme les arbres de notre forêt boréale - Greenpeace bloque le siège social du fabricant des produits Kleenex en Italie

Attention: Affectateur, Rédacteur à l'environnement, Rédacteur de la santé, Directeur général et de l'information, Photographe éditeur TURIN/ITALIE--(CCNMatthews - 9 nov. 2006) - Une vingtaine de militants de Greenpeace ont manifesté aujourd'hui devant le siège social régional de Kimberly-Clark à Turin pour convaincre la multinationale de cesser de « jeter les arbres des forêts anciennes aux toilettes ». Ils ont bloqué l'entrée de l'édifice, attaché à des sièges de toilette avec des troncs d'arbres sortant de la cuvette, et ont suspendu une énorme banderole au toit de l'édifice.

Greenpeace mène une importante campagne pour forcer Kimberly-Clark, le plus important fabricant de papiers jetables au monde, à cesser de détruire la forêt boréale pour en faire des mouchoirs et du papier de toilette. Kimberly-Clark vend toute une gamme de papiers jetables de marques connues au Canada et en Europe, notamment Kleenex, Andrex, Scottex, Page et Hackle. Environ 20 % de toute la pâte et près du tiers des fibres vierges qu'utilise Kimberly-Clark pour fabriquer ses produits européens sont extraits des forêts canadiennes, et plus particulièrement de la forêt boréale, en utilisant des méthodes de coupes dévastatrices.(1)

« Près de 90 % des arbres extraits de la forêt boréale du Canada sont récoltés en faisant des coupes à blanc. Autrement dit, on rase d'énormes tranches de forêts anciennes pour en faire du papier jetable. Comment Kimberly-Clark peut-elle justifier de pareils gestes, surtout quand on sait qu'il y a de nombreuses solutions de rechange beaucoup plus vertes? », demandait Sergio Baffoni, le responsable de la campagne Forêts pour Greenpeace Italie.(2)

Greenpeace demande à Kimberly-Clark d'augmenter radicalement la proportion de fibres recyclées dans toutes ses lignes de produits et de s'approvisionner en fibres vierges uniquement auprès de fournisseurs certifiés qui respectent les normes strictes de la certification FSC, connu aussi comme le Conseil de la bonne gestion forestière.(4)

« Il est totalement irresponsable de la part de Kimberly-Clark de transformer notre précieux patrimoine forestier en papier de toilette pour l'Europe » affirmait Mélissa Fillion, responsable de la campagne pour Greenpeace au Québec. « On déloge des troupeaux de caribous dans les forêts du Canada pour faire du papier jetable. C'est insensé. »

La forêt boréale du Canada représente plus de 25 % des forêts anciennes de la Terre encore en existence. Elle constitue l'un des plus importants puits de carbone terrestres au monde et elle joue ainsi un rôle critique pour lutter contre les changements climatiques.

Personnes-ressources et documents visuels :

Sergio Baffoni, campagne Forêts, Greenpeace Italie : (39) 348 398 8680
Mélissa Filion, campagne Forêts, Greenpeace Canada : 514-581-8216
Andrew Male, responsable des communications, Greenpeace Canada : 416-880-2757

B-roll et photos du blocus disponibles

Notes :

(1) Voir www.kimberlyclark.com/aboutus/Sustainability2005/2005SustainabilityReport.pdf et www.kimberly-clark.com/aboutus/KC_Europe_Tissue.pdf

(2) Kimberly-Clark pourrait facilement utiliser de bien plus importantes quantités de fibres recyclées après-consommation. À preuve, Cascades, le quatrième plus important fabricant de papiers jetables en Amérique du Nord, fabrique ses produits en utilisant 97 % de fibres recyclées. SCA, le troisième plus important fabricant au monde, s'est engagé à acheter toute sa fibre vierge de producteurs qui respectent les normes du Conseil de la bonne gestion forestière.

(3) Chaque année, on détruit environ 13 millions d'hectares de forêts dans le monde, et il s'agit de forêts anciennes dans la majorité des cas. Ce rythme de coupe alarmant correspond à la superficie d'un terrain de football à toutes les deux secondes. Source : Évaluation des ressources forestières mondiales 2005, Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, Rome, 2005. www.fao.org/forestry/fra2005

(4) Le Conseil de la bonne gestion forestière (Forest Stewardship Council - FSC) est le seul organisme international d'évaluation et de certification des pratiques forestières qui fait appel à des normes écologiques universellement reconnues et qui assurent une traçabilité depuis la production originale jusqu'au consommateur. www.fsc.org IN: ENVIRONNEMENT, FORESTERIE, POLITIQUE

Renseignements

  • Andrew Male, Communications Coordinator
    Numéro de téléphone: 416-880-2757
    Numéro de téléphone secondaire: 416-597-8408 poste 3030
    Courriel: andrew.male@yto.greenpeace.org