COGECO Inc.
TSX : CGO

COGECO Inc.

October 16, 2006 08:16 ET

La câblodistribution et la radio stimulent la croissance de COGECO

MONTREAL, le 16 oct. - COGECO inc. (TSX: CGO) a annoncé
aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice
financier terminés le 31 août 2006.

La croissance soutenue de COGECO est principalement attribuable au
secteur de la câblodistribution qui, grâce à sa croissance interne et externe,
contribue à la performance de la Compagnie. Pour le quatrième trimestre, les
produits d'exploitation ont augmenté de 21,4 %, le bénéfice d'exploitation
avant amortissement de 21,5 % et le bénéfice net a fait un bond pour s'établir
à 10,3 millions $.


SECTEUR DE LA CABLODISTRIBUTION

Croissance générée par l'acquisition d'une entreprise et l'augmentation
de la base de clients
-------------------------------------------------------------------------


Grâce en grande partie à l'acquisition de Cabovisao - Televisao por Cabo,
S.A., (Cabovisao), le nombre d'unités de service(1) a bondi d'environ
1 348 000 au début de l'exercice financier à environ 2 185 000 à la fin d'août
2006. "L'arrivée de Cabovisao, au sein de notre Compagnie, avec près de 629
000 unités de service, est très prometteuse", affirme M. Louis Audet,
président et chef de la direction de COGECO. "Au Canada, nous sommes en très
bonne position pour soutenir la croissance, grâce à l'ajout de plus de 208 000
unités de service à notre clientèle en raison de l'incidence favorable de
notre service de Téléphonie numérique, et au Portugal, grâce à du
personnelcompétent et engagé à accroître notre part du marché portugais."

Au cours du quatrième trimestre, l'exploitation canadienne a enregistré
une forte augmentation des unités de service, soit une augmentation de plus de
44 000 comparativement à environ 10 000 pour la période correspondante de
l'exercice financier précédent, et une croissance de 12,7 % de ses produits
d'exploitation, tandis que son bénéfice d'exploitation avant amortissement a
grimpé de 11,8 %. Sur une base consolidée, les produits d'exploitation ont
bondi de 24,8 %, le bénéfice d'exploitation avant amortissement de 20 %,
tandis que le bénéfice net a plus que triplé pour atteindre 34 millions $.
----------------------
(1) Les unités de service représentent la somme des clients des services
de base, de Télévision numérique, d'IHV et de Téléphonie.

SECTEUR DES MEDIAS

Les produits d'exploitation sont légèrement en hausse comparativement à
ceux du quatrième trimestre de l'exercice financier 2005.

TQS : solide programmation automnale
------------------------------------


Au quatrième trimestre, TQS a conçu un nouveau logo ainsi qu'une nouvelle
image et a préparé la saison automnale, qui coincide avec le 20e anniversaire
de la station. "Le 20e anniversaire de TQS est la preuve qu'il y a de la place
pour une télévision générale qui offre un style et un contenu différents. Nous
prenons toutes les mesures nécessaires pour améliorer notre programmation en
ajoutant de nouvelles émissions qui plairont à nos annonceurs ainsi qu'à nos
téléspectateurs au cours des prochaines saisons", affirme M. Audet.

Radio : maintien de sa position
-------------------------------


En ce qui a trait à la radio, RYTHME FM demeure en tête du marché
francophone montréalais. "La concurrence est vive et nousnous travaillons
constamment pour demeurer en tête. C'est pourquoi nous avons lancé, en août,
une nouvelle émission du matin et avons engagé de nouveaux animateurs pour nos
émissions du midi et de l'après-midi", a déclaré M. Audet. Toutes les autres
stations renforcent leur position dans leur marché respectif.

PREVISIONS 2007

Perspectives consolidées
------------------------


Pour l'exercice financier 2007, COGECO prévoit améliorer de 33 % à 35 %
son bénéfice d'exploitation avant amortissement et, par conséquent, générer un
bénéfice net d'environ 15 millions $. Les flux de trésorerie nets devraient
s'établir entre 15 millions $ et 20 millions $ tel qu'annoncé au troisième
trimestre.

Secteur de la câblodistribution
-------------------------------


Pour les activités d'exploitation canadienne, la direction maintient ses
projections préliminaires 2007 annoncées en juillet dernier. Au Portugal, nous
prévoyons une augmentation de plus de 75 000 unités de service,
essentiellement réparties également entre les services du câble de base,
d'Internet haute vitesse (IHV) et de Téléphonie. Les produits tirés de
l'exploitation portugaise devraient dépasser 215 millions $ et le bénéfice
d'exploitation avant amortissement devrait atteindre environ 70 millions $, ce
qui correspond à une marge d'exploitation de 33 %. Conséquemment, la marge
bénéficiaire devrait atteindre environ 38 %.

"Pour l'exercice financier 2007, tous les employés de Cogeco Câble, ici
et à l'étranger, viseront à accroître la satisfaction de la clientèle grâce à
l'amélioration du service à la clientèle et de l'offre de produits et de
services. Nous continuerons d'exercer un contrôle rigoureux des coûts de
Cogeco Câble et nous nous efforcerons de poursuivre l'amélioration de nos
processus opérationnels. En ce qui concerne notre nouvelle filiale portugaise,
le plan d'intégration de Cabovisao va bon train, et nous croyons que Cabovisao
contribuera à la création de valeur pour les actionnaires de la Compagnie dès
le présent exercice financier", a conclu M. Audet.

Secteur des médias
------------------


Les nouvelles émissions, les nouveaux animateurs ainsi que les valeurs
sûres soutiendront la performance de TQS. L'émission Loft Story III rejoint un
vaste auditoire depuis le début de sa diffusion. Loft Story III et d'autres
émissions originales contribueront à augmenter l'auditoire de TQS. Pour ce qui
est de la radio, la direction mettra l'accent sur la domination continue du
marché clé de Montréal, tout en continuant d'améliorer la performance dans
l'ensemble des marchés régionaux.


FAITS SAILLANTS

Trimestres terminés Exercices financiers
(en milliers $, les 31 août terminés les 31 août
sauf les pourcentages (non vérifiés) (vérifiés)
et les données par
action)
2006 2005 % 2006 2005 %
varia- varia-
tion tion
------- ------- ----- ------- ------- -----

Produits
d'exploitation 199 351 $ 164 210 $ 21,4 $ 746 906 $ 675 605 $ 10,6
Bénéfice
d'exploitation
avant
amortissement 68 645 56 485 21,5 253 114 233 843 8,2

Bénéfice net
(perte nette) 10 300 630 - 23 101 (19 813) -

Flux de trésorerie
générés par
l'exploitation (1) 51 729 43 215 19,7 192 308 177 379 8,4
Moins :
Acquisition
d'immobilisations
et augmentation
des charges
reportées 55 309 49 361 12,0 168 131 132 649 26,7
------- ------- ----- ------- -------
Flux de
trésorerie
nets (1) (3 580) (6 146) (41,8) 24 177 44 730 (45,9)

Données par action
Bénéfice net
(perte nette)
de base 0,62 $ 0,04 $ - $ 1,40 $ (1,21) $ -

(1) Les flux de trésorerie générés par l'exploitation et les flux de
trésorerie nets n'ont pas de définitions normalisées selon les
principes comptables généralement reconnus (PCGR) au Canada et
devraient être traités comme tels. Pour plus de détails, consulter la
rubrique "Mesures financières non définies par les PCGR".

RAPPORT DE GESTION


Le présent communiqué de presse contient des énoncés qui pourraient être
de nature prospective au sens des lois sur les valeurs mobilières. Les énoncés
prospectifs représentent de l'information ayant trait à nos perspectives
futures et à des événements anticipés, à nos affaires, à notre exploitation, à
notre rendement financier, à notre situation financière ou à nos résultats et,
dans certains cas, peuvent être identifiés par des termes comme "pourrait",
"sera", "devrait", "prévoir", "planifier", "anticiper", "croire", "avoir
l'intention de", "estimer", "prédire", "potentiel", "continuer", "assurer" ou
autres expressions de même nature à l'égard de sujets qui ne constituent pas
des faits historiques. De manière plus précise, les énoncés concernant nos
résultats d'exploitation et notre rendement économique futurs, ainsi que nos
objectifs et stratégies, représentent des énoncés prospectifs. Ces énoncés se
fondent sur certains facteurs et hypothèses, y compris en ce qui a trait à la
croissance prévue, aux résultats d'exploitation, au rendement de l'entreprise
ainsi qu'aux perspectives et aux occasions, que nous jugeons raisonnables au
moment de les formuler. Bien que nous considérions ces hypothèses comme étant
raisonnables en fonction de l'information dont nous disposons au moment de les
formuler, elles pourraient s'avérer inexactes. Les énoncés prospectifs sont
aussi assujettis à certains facteurs, y compris ceux décrits dans la section
"Facteurs de risques et incertitudes" du rapport de gestion de l'exercice
financier 2005 de la Compagnie, qui pourraient faire en sorte que les
résultats réels diffèrent considérablement de nos prévisions actuelles. Ces
facteurs comprennent des conditions comme l'évolution de la technologie, du
marché et de la concurrence, les développements sur le plan des politiques
gouvernementales ou de la réglementation, les conditions de l'économie en
général, la conception de nouveaux produits et services, l'amélioration de
produits et services, la mise en marché de produits concurrentiels offrant des
avantages du point de vue de la technologie ou autre, dont bon nombre sont
indépendants de la volonté de la Compagnie. En conséquence, les événements et
résultats futurs pourraient être bien différents de ce que nous prévoyons
actuellement. Nous invitons le lecteur à ne pas s'appuyer outre mesure sur les
informations de nature prospective maintenant ou à une quelque autre date.
Bien que nous puissions décider de le faire, rien ne nous oblige (et nous
rejetons expressément une telle obligation) à mettre à jour ou à modifier ces
informations de nature prospective avant le prochain trimestre.

Ce rapport doit être lu conjointement avec les états financiers de la
Compagnie et les notes complémentaires, préparés conformément aux PCGR du
Canada et le rapport de gestion inclus dans le rapport annuel 2005 de la
Compagnie. Dans le présent rapport, tous les montants sont exprimés en dollars
canadiens, sauf indication contraire.

RAPPORT DE GESTION

STRATEGIES ET OBJECTIFS DE L'ENTREPRISE


COGECO a pour objectif de maximiser la valeur pour les actionnaires en
augmentant la rentabilité et en assurant une croissance continue. Dans le
secteur de la câblodistribution, les stratégies privilégiées pour atteindre
cet objectif sont une croissance soutenue de l'entreprise par une
diversification des produits et des services ainsi que de ses clientèles et de
ses territoires, une gestion efficace du capital et une gestion serrée des
coûts. Le secteur des médias se concentre sur l'amélioration continue de ses
grilles de programmation en vue d'accroître sa part de marché et, de ce fait,
sa rentabilité. La Compagnie mesure sa performance par rapport à ces objectifs
par la progression du bénéfice d'exploitation avant amortissement, les flux de
trésorerie nets(1) et la croissance des unités de service(2) (secteur de la
câblodistribution). Les réalisations des secteurs de la câblodistribution et
des médias vers l'atteinte des objectifs de COGECO au cours du quatrième
trimestre sont présentées ci-après.
-----------------------------
(1) Veuillez vous reporter à la section mesures financières non définies
par les PCGR
(2) Veuillez vous reporter à la section "Statistiques sur les clients" du
secteur de la câblodistribution" pour une explication détaillée.


Secteur de la câblodistribution


Croissance soutenue de l'entreprise et diversification des clientèles et
territoires

- Le 1 août 2006, la Compagnie a complété l'acquisition de Cabovisao, le
deuxième câblodistributeur en importance du Portugal en termes du
nombre de clients du service de base desservis. Au 31 août 2006,
Cabovisao comptait 826 369 foyers câblés, 629 041 unités de service et
269 694 clients du service de base, et offrait des services de
télévision analogique, d'IHV et de Téléphonie. De plus, les résultats
financiers d'un mois d'activités de cette entité sont incorporés dans
les résultats du quatrième trimestre de l'exercice financier 2006.

Diversification et amélioration de ses produits et services

- Services Télévision numérique :

- Lancement de cinq (5) nouvelles chaînes de télévision haute
définition (HD) et de deux (2) nouvelles chaînes de télévision de
définition standard dans la majorité des territoires en Ontario;

- Service de Téléphonie numérique :

- Au 31 août 2006, disponible à 66 % des foyers câblés des territoires
de Cogeco Câble;
- Depuis le 1 juin 2006, déploiement du service de Téléphonie numérique
à Niagara Falls, Pelham, Wallaceburg, Essex, Cornwall, Gananoque,
North Bay, Peterborough, Sarnia, Beamsville, Bright's Grove, Corunna,
Lindsay en Ontario, et Salaberry-de-Valleyfield, Magog, St-Sauveur,
Piedmont, Ste-Adèle, St-Jovite, Mont-Tremblant, Alma, Roberval et
Ste-Agathe au Québec.

- Services IHV :

- Augmentation des vitesses de téléchargement :
- Vitesse maximale haussée de 7Mbps à jusqu'à 10 Mbps pour le service
IHV Standard;
- Vitesse maximale haussée de 10 Mbps à jusqu'à 16 Mbps pour le service
IHV Pro.

Secteur des médias

- Au cours du quatrième trimestre, TQS a annoncé la diffusion de "Loft
Story III" à l'automne 2006. L'augmentation des engagements pris à
l'égard de la programmation devrait assurer la croissance continue des
auditoires et des recettes publicitaires pour l'exercice 2007;
- RYTHME FM s'engage à continuer à dominer le marché montréalais.
L'émission du matin a été renouvelée et de nouveaux animateurs ont été
engagés. Partout au Québec, les autres stations de RYTHME FM renforcent
leur position. De plus, la station 93,3 continue de gagner des
auditeurs parmi son public cible.

Croissance des unités de service


Au cours de l'exercice, le nombre d'unités de service pour les activités
canadiennes a progressé de 15,4 %. Au troisième trimestre de l'exercice
financier 2006, Cogeco Câble prévoyait une croissance des unités de service
entre 13 % et 15 % pour l'ensemble de l'exercice 2006. Une augmentation plus
importante que prévu de la croissance du nombre de clients des services du
câble de base, d'IHV, de Télévision numérique et de laTéléphonie numérique a
permis à la filiale de câblodistribution de dépasser son objectif de
l'exercice financier. Grâce à l'acquisition de Cabovisao le premier août 2006,
Cogeco Câble a enregistré un ajout de 629 041 unités de service, pour un total
de 2 184 977.

Bénéfice d'exploitation avant amortissement


Au cours de l'année financière, les produits d'exploitation consolidés ont
augmenté de 10,6 % en raison d'une augmentation plus importante que prévu du
nombre d'unités de services et, le 1 août, de l'acquisition de Cabovisao, dans
le secteur de la câblodistribution. Le bénéfice d'exploitation avant
amortissement a crû de 8,2 % alors que la Compagnie prévoyait un accroissement
de 4,3 % du bénéfice d'exploitation avant amortissement lors de la révision de
ses projections au troisième trimestre de l'exercice 2006.

Flux de trésorerie nets


Au cours de l'exercice financier 2006, COGECO a généré des flux de
trésorerie nets de 24,2 millions $, soit un montant supérieur aux prévisions,
principalement attribuable à une croissance plus importante des unités de
service dans le secteur de la câblodistribution. Les acquisitions
d'immobilisations et les charges reportées se sont chiffrées à
168,1 millions $, ce qui correspond aux projections révisées du troisième
trimestre de la Compagnie.

CONVENTIONS ET ESTIMATIONS COMPTABLES

Conversion des devises


Les états financiers des filiales étrangères autonomes sont convertis
selon le taux en vigueur à la date du bilan en ce qui a trait aux éléments
d'actif et de passif, et selon le taux de change moyen au cours de l'exercice
financier en ce qui a trait aux produits et aux charges. Les écarts de
conversion sont reportés et inscrits dans le compte d'écart de change
cumulatif et sont inclus dans les résultats seulement au moment de la
réalisation d'une réduction de l'investissement dans ces filiales étrangères.

Tous les autres actifs et passifs libellés en devises étrangères sont
convertis en dollars canadiens au taux en vigueur à la date du bilan en ce qui
a trait aux éléments monétaires et au taux en vigueur à la date de l'opération
pour ce qui est des éléments non monétaires. Les produits et les charges sont
convertis au cours moyen en vigueur durant l'exercice financier, à l'exception
des opérations faisant l'objet d'une couverture, lesquelles sont converties au
taux de change établi selon les conditions de la couverture. Les montants à
recevoir ou à payer sur les conventions d'échange de devises croisées,
lesquels sont tous utilisés aux fins de couverture de la dette libellée en
devises, sont inscrits au même moment que les gains ou pertes de change non
réalisés sur la dette faisant l'objet d'une couverture. Les autres gains ou
pertes de change sont inclus dans le bénéfice net, à l'exception des gains ou
pertes de change non réalisés sur la dette à long terme libellée en devises,
désignée comme couverture d'un investissement net dans une filiale étrangère
autonome, lesquels sont inclus dans le compte d'écart de change cumulatif.

Opérations non monétaires


En juin 2005, l'Institut Canadien des Comptables Agréés a publié le
chapitre 3831 du Manuel de l'ICCA, intitulé "Opérations non monétaires",
lequel remplace les normes actuelles sur les opérations non monétaires. Le
nouveau chapitre pose de nouveaux critères pour l'évaluation à la juste valeur
des opérations non monétaires : maintenant, l'accent est mis sur la substance
commerciale au lieu de l'aboutissement du processus de génération du profit.
Une opération non monétaire a une substance commerciale si l'on s'attend à ce
que les flux de trésorerie futurs de l'entité varient de façon importante par
suite de l'opération. Ces normes s'appliquent à toutes les opérations non
monétaires effectuées au cours des périodes ouvertes le 1er janvier 2006 ou
après. Au cours du troisième trimestre, la Compagnie a adopté ces nouvelles
normes et déterminé qu'elles n'avaient pas d'incidence importante sur ses
états financiers consolidés.

Aucune autre modification importante n'a été apportée aux conventions et
aux estimations comptables de la Compagnie depuis le 31 août 2005. Le rapport
de gestion annuel 2005 de la Compagnie donne une description de ces
conventions et estimations.

RESULTATS D'EXPLOITATION


Pour le quatrième trimestre et l'exercice financier 2006, les produits
d'exploitation ont augmenté de 35,1 millions $, ou 21,4 %, et de 71,3 millions
$, ou 10,6 %, respectivement, comparativement aux mêmes périodes de l'exercice
précédent. Les produits d'exploitation tirés de la câblodistribution, mus par
la progression des tarifs, la hausse du taux de pénétration des services de
Télévision numérique, d'IHV et de Téléphonie ainsi que par l'acquisition de
Cabovisao, ont augmenté de 34,7 millions $, ou 24,8 % au quatrième trimestre
et de 65,6 millions $, ou 11,8 %, pour l'exercice financier 2006. Les produits
d'exploitation tirés des médias ont augmenté de 0,4 million $, ou 1,8 % au
quatrième trimestre et de 5,7 millions $, ou 4,7 % pour l'exercice financier
2006 en raison principalement de la hausse de revenus publicitaires dans le
domaine de la radio.

Le bénéfice d'exploitation avant amortissement a grimpé de 21,5 % pour
atteindre 68,6 millions $ au quatrième trimestre comparativement à
56,5 millions $ à la même période l'an dernier. Le secteur de la
câblodistribution a contribué à une augmentation de 12,1 millions $, et le
secteur des médias, à une baisse de 1,1 million $.

CHARGES FIXES

Trimestres terminés Exercices financiers
(en milliers de les 31 août terminés les 31 août
dollars, sauf les
pourcentages
2006 2005 % 2006 2005 %
varia- varia-
tion tion
------- ------- ----- ------- ------- -----
Amortissement 36 446 $ 30 769 $ 18,5 127 204 $ 130 551 $ (2,6)

Charges financières 16 864 $ 14 366 $ 17,4 59 176 $ 57 284 $ 3,3


L'amortissement s'est chiffré à 36,4 millions pour le quatrième trimestre
et à 127,2 millions $ pour l'exercice financier 2006 comparativement à
30,8 million $ et 130,6 millions $ pour les mêmes périodes l'an dernier.
L'amortissement a augmenté au cours du quatrième trimestre en raison de
l'acquisition de Cabovisao et a diminué pour l'exercice financier 2006 étant
donné que de nombreux modems câble et terminaux numériques du secteur de la
câblodistribution ont été pleinement amortis.

Au cours du quatrième trimestre et de l'exercice financier 2006, les
charges financières ont augmenté comparativement aux périodes correspondantes
de l'exercice financier précédent. Ces augmentations sont le résultat d'une
hausse de l'endettement (défini comme l'endettement bancaire et la dette à
long terme) requis pour financer l'acquisition de la filiale portugaise,
Cabovisao.

REDUCTION DE VALEUR DE L'ECART D'ACQUISITION ET DES AUTRES ACTIFS
INCORPORELS


A la suite d'une baisse des parts de marché de l'auditoire en télévision
généraliste associée à une migration du marché publicitaire de la télévision
généraliste vers la télévision spécialisée, des tests de dépréciation de
l'écart d'acquisition et des autres actifs incorporels relatifs à l'activité
de télédiffusion de l'unité d'exploitation des médias ont été effectués à la
fin du deuxième trimestre de l'exercice 2005. La Compagnie a conclu qu'une
dépréciation existait et a conséquemment radié l'écart d'acquisition qui se
chiffrait à 27,9 millions $ et réduit la valeur de ses licences de télévision
de 24,6 millions $. L'incidence de la réduction de valeur de l'écart
d'acquisition et des autres actifs incorporels sur le bénéfice net de
l'exercice financier 2005 est comme suit :

(en milliers $)

Réduction de valeur de l'écart d'acquisition et
des autres actifs incorporels 52 531
Impôts sur les bénéfices 3 270
--------------
Réduction de valeur tenant compte des impôts sur
les bénéfices s'y rattachant 49 261
Part des actionnaires sans contrôle 19 651
--------------
Réduction de valeur tenant compte des impôts sur
les bénéfices et de la part des actionnaires
sans contrôle s'y rattachant 29 610
--------------
--------------

IMPOTS SUR LES BENEFICES


Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2006, la Compagnie a constaté
une réduction d'impôts de 14 millions $, par rapport à une charge d'impôts de
5,1 millions $ en 2005, et ce, malgré la croissance des produits
d'exploitation. La diminution des impôts sur les bénéfices est surtout
attribuable au changement du taux d'imposition des sociétés établi par le
gouvernement fédéral canadien.. Le 2 mai 2006, le gouvernement fédéral a
annoncé son intention de réduire progressivement le taux d'impôt des sociétés
de 21 % à 19 % à compter de janvier 2010 et d'éliminer la surtaxe des sociétés
de 1,12 % le 1 janvier 2008. Ces mesures ont été considérées quasi-promulguées
le 6 juin 2006; par conséquent, les impôts futurs ont été réduits de
19,8 millions $ au quatrième trimestre de l'exercice financier 2006. Pour
l'exercice financier 2006, les impôts sur les bénéfices se sont établis à
6,8 millions $ comparativement à 15,4 millions $ pour la même période l'an
dernier.

PART DES ACTIONNAIRES SANS CONTROLE


La part des actionnaires sans contrôle représente une participation
d'environ 61 % aux résultats de Cogeco Câble et de 40 % dans TQS inc. Au cours
du quatrième trimestre de 2006, la part des actionnaires sans contrôle s'est
élevée à 19 millions $ comparativement à 5,4 millions $ à la même période l'an
dernier. Au cours de l'exercice financier 2006, la part des actionnaires sans
contrôle s'est élevée à 36,6 millions $ comparativement à une réduction de
2,7 millions $ l'an dernier. Durant l'exercice financier 2005, la part des
actionnaires sans contrôle incluait un ajustement de 19,7 millions $ relié à
la réduction de valeur de l'écart d'acquisition et des autres actifs
incorporels des activités de télédiffusion.

BENEFICE NET (PERTE NETTE)


Le bénéfice net pour le quatrième trimestre 2006 s'est chiffré à
10,3 millions $, soit 0,62 $ par action, comparativement à 0,6 million $, ou
0,04 $ par action, pour la période correspondante l'an dernier. En excluant
l'incidence de la réduction d'impôts après la part des actionnaires sans
contrôle de 7,9 millions $, le bénéfice net se serait établi à 2,4 millions $,
ou 0,15 $ par action, pour le trimestre. Pour l'exercice financier 2006, le
bénéfice net s'est chiffré à 23,1 millions $, ou 1,40 $ par action, et
excluant l'incidence de la réduction d'impôts, à 15,2 millions $, ou 0,92 $
par action respectivement comparativement à une perte nette de
19,8 millions $, ou 1,21 $ par action pour la même période de l'exercice
financier 2005. N'eut été de l'incidence de la réduction de valeur de l'écart
d'acquisition et des autres actifs incorporels de l'exercice financier 2005,
le bénéfice net se serait chiffré à 9,8 millions $. L'augmentation du bénéfice
net au cours de ces périodes est attribuable à la croissance du bénéfice
d'exploitation avant amortissement.

FLUX DE TRESORERIE ET LIQUIDITES

Trimestres terminés Exercices financiers
(en milliers de dollars) les 31 août terminés les 31 août
2006 2005 2006 2005
------- ------- ------- -------
Activités d'exploitation

Flux de trésorerie générés
par l'exploitation 51 729 $ 43 215 $ 192 308 $ 177 379 $
Variation des éléments hors
caisse liés à
l'exploitation 57 288 49 951 3 645 23 680
------- ------- ------- -------
109 017 93 166 195 953 201 059
------- ------- ------- -------
------- ------- ------- -------

Activités
d'investissement (1) (632 547)$ (48 942)$ (742 594)$ (130 585)$
------- ------- ------- -------
------- ------- ------- -------

Activités de
financement (1) 595 759 $ (44 224)$ 618 870 $ (70 474)$
------- ------- ------- -------
------- ------- ------- -------

Variation nette des espèces
et quasi-espèces 72 229 $ - $ 72 229 $ - $
------- ------- ------- -------
------- ------- ------- -------

(1) Excluant les acquisitions d'immobilisations en vertu de contrats de
location-acquisition.


Au cours du quatrième trimestre de l'exercice financier 2006, les flux de
trésorerie générés par l'exploitation ont atteint 51,7 millions $, surpassant
de 19,7 % ceux de la période correspondante l'an dernier, principalement en
raison de la croissance du bénéfice d'exploitation avant amortissement. La
variation des éléments hors caisse liés à l'exploitation a entraîné des
entrées de fonds plus importantes qu'à la période correspondante de l'exercice
financier précédent, essentiellement en raison de l'augmentation des
créditeurs et charges à payer découlant de l'augmentation des acquisitions
d'immobilisations.

Au cours de l'exercice financier 2006, les flux de trésorerie générés par
l'exploitation ont atteint 192,3 millions $, surpassant de 8,4 % ceux de la
période correspondante l'an dernier, principalement en raison de la croissance
du bénéfice d'exploitation avant amortissement. La variation des éléments hors
caisse liés à l'exploitation a entraîné des entrées de fonds moins importantes
qu'au dernier exercice financier, essentiellement en raison d'une augmentation
plus faible des créditeurs ainsi que des produits reportés et perçus d'avance.

Le 2 juin 2006, Cogeco Câble a conclu, avec Cable Satisfaction
International Inc. (CSII), Catalyst Fund Limited Partnership Iet Cabovisao,
une entente visant l'achat, pour une considération totale de 465,7 millions
(euro), de toutes les actions du deuxième câblodistributeur en importance du
Portugal, une filiale indirecte en propriété exclusive de CSII. Le prix
incluait le rachat de la créance de premier rang et le remboursement de
certains autres éléments de passif de Cabovisao. L'acquisition a été finalisée
le 1 août 2006. Le prix d'achat final sera établi au terme d'un ajustement du
fonds de roulement après clôture. Cogeco Câbleassumera un fonds de roulement
déficitaire de 20 millions (euro).

L'achat a été comptabilisé selon la méthode de l'acquisition. Les
résultats de Cabovisao ont été consolidés à compter de la date d'acquisition.


La répartition préliminaire du prix d'achat relatif à l'acquisition
s'établit comme suit :

-------------------------------------------------------------------------
( en milliers de dollars)
-------------------------------------------------------------------------
Contrepartie
Payée
Prix d'achat estimatif des actions 304 188 $
Dettes garanties des prêteurs et certains passifs
spécifiques de Cabovisao 274 761
Coûts relatifs à l'acquisition 4 193
-------------------------------------------------------------------------
583 142

Montants non réglés
Ajustement du fonds de roulement préliminaire 2 432
-------------------------------------------------------------------------
585 574
-------------------------------------------------------------------------

Actifs nets acquis
Espèces et quasi-espèces 5 711
Encaisse affectée 489
Débiteurs 16 570
Charges payées d'avance 1 324
Immobilisations 287 652
Créditeurs et charges à payer assumés (65 282)
Autres passifs spécifiques de Cabovisao assumés (91 914)
-------------------------------------------------------------------------
154 550
-------------------------------------------------------------------------

Excédent de la contrepartie sur les actifs nets acquis 431 024 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Répartition préliminaire de l'excédent de la contrepartie
sur les actifs nets acquis
Ecart d'acquisition préliminaire 431 024 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Les autres activités d'investissement liées aux acquisitions
d'immobilisations et l'augmentation des charges reportées, y compris les
actifs acquis en vertu de contrats de location-acquisition, ont augmenté de
55,3 millions $ et de 168,1 millions $, au cours du quatrième trimestre et de
l'exercice financier 2006 respectivement.

Au cours du quatrième trimestre et de l'exercice financier 2006, la hausse
des acquisitions d'immobilisation comparativement à l'an dernier est
principalement liée aux facteurs suivants :

- L'augmentation des équipements à l'abonné au quatrième trimestre de
l'exercice financier 2006 résulte essentiellement d'une plus grande
demande pour les services d'IHV et de Téléphonie numérique. Pour
l'exercice financier 2006, l'augmentation des équipements à l'abonné
découle principalement d'une hausse du nombre de terminaux numériques
loués aux clients, d'un plus grand ratio de terminaux numériques par
client des services de Télévision numérique ainsi que de l'augmentation
du nombre de clients des services de Téléphonie numérique et d'IHV.
- Pour l'exercice financier 2006, l'augmentation des dépenses en
infrastructure graduelle est principalement liée au soutien du
déploiement du service de Téléphonie numérique.
- Les dépenses liées à la modernisation et à la restructuration du réseau
pour l'exercice financier 2006 se sont accrus en raison de
l'accélération du programme visant à augmenter la bande passante à
750 MHz et à 550 MHz pour les réseaux de l'Ontario et du Québec
respectivement et de l'amélioration de la fiabilité du réseau.
L'augmentation du nombre de foyers ayant accès aux services
bidirectionnels a également été un facteur; le pourcentage de clients
ayant accès aux services bidirectionnels est ainsi passé de 89 % au
31 août 2005 à 93 % au 31 août 2006.


La croissance des charges reportées du quatrième trimestre et de
l'exercice financier 2006 s'expliquent par une hausse des frais de
rebranchement liée à l'augmentation significative du nombre d'unités de
service.

Des flux de trésorerie nets déficitaires de 3,6 millions $ ont été
enregistrés au quatrième trimestre de 2006 par rapport à un déficit de
6,1 millions $ l'année précédente. Des flux de trésorerie nets de
24,2 millions $ ont été générés pour l'exercice financier 2006 par rapport à
44,7 millions $ pour l'exercice financier précédent, en raison de
l'augmentation des acquisitions d'immobilisations et des charges reportées
dans le secteur de la câblodistribution, partiellement contrebalancée par la
hausse du bénéfice d'exploitation net avant amortissement dans ce secteur et
par une diminution des flux de trésorerie générés par l'exploitation dans le
secteur des médias. La diminution des flux de trésorerie nets de l'exercice
financier 2006 par rapport à l'exercice financier 2005 découle principalement
de la hausse des acquisitions d'immobilisations et des charges reportées afin
de soutenir la croissance du nombre d'unités de service plus grande que prévu,
et le déploiement du service de Téléphonie numérique.

Au cours du quatrième trimestre, le niveau d'endettement a augmenté de
607,7 millions $ principalement en raison de l'acquisition de Cabovisao et de
l'augmentation des espèces et quasi-espèces de 71,5 millions $ ainsi que des
charges reliées au nouveau crédit à terme de Cogeco Câble de $900 000 000
partiellement contrebalancées par la hausse des éléments hors caisse liés à
l'exploitation de 57,3 millions $. Pour la période correspondante de
l'exercice financier précédent, l'endettement a diminué de 42,2 millions $ en
raison principalement des éléments hors caisse liés à l'exploitation de
50 millions $. De plus, un dividende de 0,0625 $ par action pour les actions
subalternes à droit de vote et les actions à droits de vote multiples,
totalisant 1 million $, a été versé durant les quatrièmes trimestres des
exercices financiers 2006 et 2005.

Au cours de l'exercice financier 2006, le niveau d'endettement a augmenté
de 635,4 millions $ en raison de l'acquisition de Cabovisao, complétée durant
le quatrième trimestre et de l'augmentation des espèces et quasi-espèces de
71,5 millions $ ainsi que des charges reliées au nouveau crédit à terme de
Cogeco Câble de $900 000 000 partiellement contrebalancée par des flux de
trésorerie nets de 24,2 millions $. Pour la même période l'an dernier,
l'endettement a diminué de 65,7 millions $ en raison principalement de flux de
trésorerie nets de 44,7 millions $ et d'une augmentation des éléments hors
caisse liés à l'exploitation de 23,7 millions $. Des dividendes totalisant
4,1 millions $ ont été versés lors de l'exercice financier 2006 par rapport à
3,6 millions $ pour l'exercice financier précédent.

Au 31 août 2006, COGECO affichait un fonds de roulement déficitaire de
315,8 millions $ par rapport à 112,3 millions $, l'année précédente. La hausse
du déficit est principalement imputable à l'augmentation de la tranche à court
terme de la dette à long terme de Cogeco Câble, puisque les débentures
subordonnées garanties de série A de la filiale de câblodistribution
totalisant 125 millions $, échoient dans moins d'un an, ainsi qu'au fonds de
roulement déficitaire de 93,2 millions $ affiché par Cabovisao, COGECO
maintient un fonds de roulement déficitaire en raison de débiteurs peu élevés,
car la majorité des clients de Cogeco Câble paient avant que les services ne
soient rendus, contrairement aux créditeurs et charges à payer, qui sont payés
après que les produits et les services ont été rendus. De plus, la filiale de
câblodistribution utilise généralement les espèces et quasi-espèces pour
réduire l'endettement.

Au 31 août 2006, la filiale de câblodistribution avait utilisé
623,3 millions $ de son crédit à terme et la Compagnie avait prélevé
19 millions $ à même son crédit à terme. Le 28 juillet 2006, le crédit à terme
et la marge de crédit d'exploitation de la filiale de la Compagnie, Cogeco
Câble inc., ont été restructurés en vertu d'une convention de crédit modifiée
et mise à jour portant totalisant 900 000 000 $. Le crédit à terme se compose
de quatre tranches : une première tranche correspondant à un crédit rotatif de
700 000 000 $ disponible en dollars canadiens, en dollars américains ou en
euros; une seconde correspondant à une marge de crédit d'exploitation de
25 000 000 $ disponible en dollars canadiens ou en dollars américains; une
troisième de 150 000 000 $, laquelle a été entièrement prélevée et une
quatrième de 17 358 700 (euro), laquelle a été également entièrement prélevée.
Le crédit à terme est remboursable le 28 juillet 2011, à l'exception de la
troisième tranche de 150 000 000 $, laquelle est remboursable selon les
modalités suivantes : 15 000 000 $ à rembourser le 28 juillet 2008,
22 500 000 $ à rembourser le 28 juillet 2009, 37 500 000 $ à rembourser le
28 juillet 2010 et le solde à rembourser le 28 juillet 2011. Des
remboursements anticipés peuvent être effectués sans pénalité. Le crédit à
terme nécessite des commissions d'engagement, et les taux d'intérêt sont basés
sur le taux des acceptations bancaires, le LIBOR, l'EURIBOR, le taux
préférentiel ou le taux de base sur les prêts en dollars américains, plus les
frais d'estampillage. Le crédit à terme est garanti par une charge fixe et
flottante de premier rang sur les actifs de Cogeco Câble et de certaines de
ses filiales à l'exception des affectations autorisées, y compris les
obligations relatives à l'achat de biens, les obligations capitalisées
existantes et l'octroi de toute sûreté par une entité avant qu'elle ne
devienne une filiale, sous réserve d'un montant maximal.

Les transferts de fonds de filiales de COGECO qui ne sont pas en propriété
exclusive sont soumis à l'approbation du conseil d'administration des filiales
et peuvent également être restreints en vertu des modalités de certains
instruments d'emprunt. Conformément au droit des sociétés et aux lois sur les
valeurs mobilières, des transferts de fonds importants effectués par Cogeco
Câble peuvent être assujettis à une approbation des actionnaires minoritaires.

SITUATION FINANCIERE


Depuis le 31 août 2005, des changements importants ont été apportés au
bilan. Le bilan de la Compagnie comprend les actifs et les passifs de la
filiale acquise récemment dans le secteur de la câblodistribution, Cabovisao.
Pour de plus amples détails, se reporter à la section "Flux de trésorerie et
liquidités".

A l'exception des changements décrits ci-dessus, les immobilisations ont
augmenté de 42,2 millions $ en raison de la croissance du nombre d'unités de
service du secteur de la câblodistribution et du déploiement du service de
Téléphonie numérique. Les charges reportées ont augmenté de 7,6 millions $,
principalement en raison de l'augmentation des unités de service dans le
secteur de la câblodistribution, et le niveau d'endettement a augmenté de
628,3 millions $ en raison des facteurs déjà présentés dans la section "Flux
de trésorerie et liquidités".

Le tableau suivant présente une description des données liées aux actions
de COGECO au 30 septembre 2006.

Nombre d'actions/ Montant
d'options (en milliers $)
----------------- -----------------
Actions ordinaires
Actions à droits de vote multiples 1 849 900 12
Actions subalternes à droit de vote 14 702 556 117 540


Options d'achat d'actions subalternes
à droit de vote
Options en cours 315 776
Options pouvant être levées 315 776


Dans le cours normal de ses activités, COGECO a contracté des obligations
financières principalement sous forme de dette à long terme, de contrats de
location-acquisition de location-exploitation et de garanties. A l'exception
des éléments relatifs à l'acquisition de Cabovisao et du nouveau financement
de la filiale Cogeco Câble, les obligations de COGECO, décrites dans le
rapport de gestion de l'exercice financier 2005, n'ont subi aucun changement
important depuis le 31 août 2005.

DECLARATION DE DIVIDENDES


Lors de sa réunion du 13 octobre 2006, le conseil d'administration de
COGECO a déclaré un dividende trimestriel de 0,0625 $ par action pour les
actions subalternes à droit de vote et les actions à droits de vote multiples,
qui sera payé le 10 novembre 2006 aux actionnaires inscrits le 27 octobre
2006.

SECTEUR DE LA CABLODISTRIBUTION
-------------------------------

STATISTIQUES SUR LES CLIENTS

Exploitation canadienne

Ajouts nets %
(pertes nettes) Pénétration(1)

Quatrième Exercices 31 août
trimestres financiers
31 août --------------- ---------------- ------------
2006 2006 2005 2006 2005 2006 2005
------- ------- ------- ------- ------- ------ -----
Unités de
services(2) 1 555 936 44 243 9 559 208 203 81 834
Clients du
service
de base 833 177 685 (5 891) 11 744 (2 422)
Clients des
services
IHV(3) 343 080 12 601 2 775 65 432 38 040 44,3 37,7
Clients des
services
vidéo
numérique 327 364 10 563 11 227 80 160 44 768 40,0 31,7
Clients du
service de
téléphonie
numérique 52 315 20 394 1 448 50 867 1 448 10,4 0,2

(1) En pourcentage des clients du service de base, là où le service est
offert.
(2) Représentent la somme des clients des services de base, d'IHV,
de Télévision numérique et de Téléphonie numérique.
(3) Le nombre de clients souscrivant seulement aux services Internet
était de 61 208 au 31 août 2006 comparativement à 55 057 au 31 août
2005.


Tous les services ont généré au quatrième trimestre une croissance
supérieure à celle du trimestre correspondant de l'exercice financier
précédent, à l'exception des services de Télévision numérique. Au cours de
l'exercice financier 2006, la croissance du service de Téléphonie numérique
est surtout attribuable au lancement de ce service dans de nouveaux marchés.
La couverture de foyers câblés par ce service a maintenant atteint 66 %,
comparativement à 21 % à l'exercice financier précédent. Pour la première fois
depuis des années, l'ajout net de clients au service de base au quatrième
trimestre a été positif et a atteint à 685 clients comparativement à une perte
de 5 891 clients au trimestre correspondant de l'exercice financier précédent.
Le nombre d'ajouts nets pour les services IHV s'est élevé à 12 601 clients,
comparativement à 2 775 clients pour le même trimestre de l'exercice financier
précédent. La croissance de la clientèle des services IHV et du service de
base, par rapport au trimestre correspondant de l'exercice financier
précédent, s'explique principalement par les activités promotionnelles,
l'amélioration de l'offre de produits et l'incidence du forfait de services de
Télévision, d'IHV et de Téléphonie numérique (trio de services).

Les ajouts nets de clients des services de Télévision numérique se sont
chiffrés à 10 563, contre 11 227 pour le trimestre correspondant de l'exercice
financier précédent. L'augmentation du nombre de clients au quatrième
trimestre de 2006 a été essentiellement similaire à celle constatée au
quatrième trimestre de 2005. Les clients continuent de démontrer un fort
intérêt pour la technologie HD.

Exploitation portugaise

Ajouts nets %
(pertes nettes) Pénétration(1)

Quatrième Exercices 31 août
trimestres financiers
31 août --------------- ---------------- ------------
2006 2006(3) 2005 2006(3) 2005 2006 2005
------- ------- ------- ------- ------- ------ -----

Unités de
services(2) 629 041 3 141 - 3 141 - - -
Clients du
service de
base 269 694 1 117 - 1 117 - - -
Clients des
services IHV 136 278 1 165 - 1 165 - 50,5 -
Clients du
service de
téléphonie 223 069 859 - 859 - 82,7 -

(1) En pourcentage des clients du service de base, là où le service est
offert.
(2) Représentent la somme des clients des services de base, d'IHV et de
Téléphonie.
(3) Les ajouts de clients sont pour le mois d'août 2006.


Pour la période d'un mois d'exploitation en tant que filiale, tous les
services ont généré une croissance de la clientèle. Les services de base,
d'IHV et de Téléphonie ont enregistré des augmentations respectives de
1 117 clients, de 1 165 clients et de 859 clients.

RESULTATS D'EXPLOITATION

Trimestres terminés Exercices terminés
(en milliers de les 31 août les 31 août
dollars, sauf les
pourcentages
2006 2005 % 2006 2005 %
varia- varia-
tion tion
------- ------- ----- ------- ------- -----
Produits
d'exploitation 174 875 $ 140 178 $ 24,8 620 001 $ 554 404 $ 11,8

Charges
d'exploitation 102 011 79 458 28,4 358 631 318 704 12,5
Honoraires de
gestion -
COGECO inc. - - - 8 392 8 179 2,6

Bénéfice
d'exploitation
avant
amortissement 72 864 60 720 20,0 252 978 227 521 11,2

Marge d'exploitation 41,7 % 43,3 % 40,8 % 41,0 %

Produits d'exploitation


Les produits d'exploitation consolidés du quatrième trimestre et de
l'exercice financier 2006 ont augmenté de 34,7 millions $ et de
65,6 millions $, respectivement.

Les produits d'exploitation du quatrième trimestre et de l'exercice
financier 2006 de l'exploitation canadienne ont augmenté de 17,8 millions $
soit 12,7%, et de 48,7 millions $, soit 8,8% respectivement, comparativement
aux périodes correspondantes de l'exercice financier 2005. Cette croissance
s'explique principalement par une augmentation du nombre de clients des
services de base, d'IHV et de Téléphonie numérique tel que mentionné sous la
rubrique "Statistiques sur les clients", ainsi que par des augmentations de
tarifs mises en place en juin et en août 2005. Des hausses tarifaires
mensuelles d'au plus 3 $ par client et d'en moyenne 0,50 $ par client du
service de base ont été mises en place le 15 juin 2005 en Ontario et le 1er
août 2005 au Québec. Le tarif mensuel de certains forfaits groupés a augmenté
de 1 $ en Ontario et d'autres hausses tarifaires limitées sur certains
services facultatifs ont été mises en oeuvre au Québec. En outre, la
réduction des tarifs de location de terminaux numériques d'août 2005 a été
plus que compensée par un plus grand nombre de clients louant leurs terminaux
numériques. De plus, des hausses tarifaires d'au plus $3 par client et d'en
moyenne $2 par client du service de base ont pris effet le 15 juin 2006 en
Ontario et le 1 août 2006 au Québec. Les produits d'exploitation générés par
la filiale portugaise, Cabovisao, se sont chiffrés à 16,9 millions $ pour le
quatrième trimestre et l'exercice financier 2006.

Charges d'exploitation


Les charges d'exploitation consolidées du quatrième trimestre et de
l'exercice financier 2006 ont augmenté de 22,6 millions $ et de
39,9 millions $, respectivement.

Durant le quatrième trimestre et l'exercice financier 2006, les charges
d'exploitation de l'exploitation canadienne, incluant les frais d'affiliations
mais excluant les honoraires de gestion payables à COGECO inc., ont augmenté
de 10,7 millions $, soit 13,4 %, et de 28 millions $, soit 8,8 %,
respectivement. Au cours du quatrième trimestre et l'exercice financier 2006,
les frais d'affiliation se sont accrus de 18,8 % et de 9,3 % respectivement,
comparativement aux périodes correspondantes de l'exercice financier 2005. Ces
augmentations ont été principalement attribuables au lancement du service de
téléphonie numérique, à l'augmentation des tarifs de vente en gros visant le
service APTN prescrite par le Conseil de la radiodiffusion et des
télécommunications canadiennes (CRTC) et à l'augmentation du nombre d'unités
de service. La baisse des frais de transport IP, malgré la croissance de la
clientèle des services d'IHV, a partiellement compensé cette hausse. Les
autres charges d'exploitation ont augmenté afin de desservir les unités de
service additionnelles, y compris celles du service de téléphonie numérique.
Pour le quatrième trimestre et l'exercice financier 2006, les charges
d'exploitation de Cabovisao se sont élevées à 11,9 millions $.

Bénéfice d'exploitation avant amortissement


Le bénéfice d'exploitation consolidé avant amortissement du quatrième
trimestre et de l'exercice financier 2006 a augmenté de 12,1 millions $ et de
25,5 millions $, respectivement. Le bénéfice d'exploitation avant
amortissement de Cabovisao pour le quatrième trimestre et l'exercice financier
2006 s'est chiffré à 5,0 millions $.

Au cours du quatrième trimestre et de l'exercice financier 2006, le
bénéfice d'exploitation avant amortissement de l'exploitation canadienne s'est
accru de 11,8 % et de 9,0 %, respectivement, comparativement aux périodes
correspondantes de l'exercice financier précédent en raison de l'augmentation
des produits d'exploitation surpassant l'augmentation des charges
d'exploitation. La marge bénéficiaire de Cogeco Câble a légèrement diminué au
quatrième trimestre de 2006, passant de 43,3 % à 43,0 % en raison du lancement
du service de Téléphonie numérique. Pour l'exercice financier 2006, la marge
bénéficiaire a légèrement augmenté passant de 41% pour la période
correspondante de l'exercice financier précédent à 41,1 %. L'exploitation
portugaise a généré une marge bénéficiaire de 29,5 % au quatrième trimestre et
pour l'exercice financier 2006. Par conséquent, la marge bénéficiaire de
Cogeco Câble pour le quatrième trimestre a reculé à 41,7 %comparativement à
43,3 % pour la période correspondante l'an dernier, et celle de l'exercice
financier 2006 à 40,8 % comparativement à 41 % en 2005.


GESTION DU CHANGE


Cogeco Câble a conclu des conventions d'échange de devises en vue de fixer
les paiements d'intérêt et de capital sur les billets garantis de premier rang
de 150 millions $ US. Grâce à ces conventions, le taux annuel du coupon
américain, soit 6,83 %, est converti en taux d'intérêt annuel fixe moyen de
7,254 % en dollars canadiens. Le cours du change applicable au capital de la
dette a été fixé à 1,5910 $ CA. Les montants dus en vertu des billets garantis
de premier rang, série A d'une valeur de 150 millions $ US ont diminué de 12,3
millions $ CA à la fin de l'exercice financier 2006 comparativement au 31 août
2005 en raison de l'appréciation du dollar canadien. Etant donné que les
billets garantis de premier rang, série A sont complètement couverts, la
fluctuation est entièrement contrebalancée par une variation du crédit reporté
décrit à la note 10 des états financiers intermédiaires du quatrième trimestre
de l'exercice financier 2006. Ce crédit reporté de 72,9 millions $ représente
l'écart entre le cours du change à la fin du trimestre et celui prévu dans les
conventions d'échange de devises qui fixent les paiements d'intérêts et de
capital sur les billets garantis de premier rang, série A.

SECTEUR DES MEDIAS
------------------

Résultats d'exploitation

Trimestres terminés Exercices terminés
(en milliers de les 31 août les 31 août
dollars, sauf les
pourcentages)
2006 2005 % 2006 2005 %
varia- varia-
tion tion
------- ------- ----- ------- ------- -----
Produits
d'exploitation 24 527 $ 24 082 $ 1,8 127 109 $ 121 386 $ 4,7

Charges
d'exploitation 27 315 25 770 6,0 127 730 114 587 11,5

Bénéfice
d'exploitation
avant
amortissement (2 788) (1 688) - (621) 6 799 -

Marge d'exploitation (11,4) % (7,0) % - % 5,6 %

Produits d'exploitation


Au cours du quatrième trimestre et de l'exercice financier 2006, les
produits d'exploitation ont augmenté de 0,4 million $ et de 5,7 millions $,
respectivement. Toutes les stations de radio ont contribué à la croissance des
revenus d'exploitation. En outre, depuis le 31 août 2005, les produits et les
charges d'exploitation des stations RYTHME FM de Sherbrooke et de
Trois-Rivières ne sont plus capitalisés. Les produits d'exploitation liés à la
télévision ont diminué de 6,8 % et de 2,6 % pour le quatrième trimestre et
l'exercice financier 2006 respectivement par rapport aux périodes
correspondantes de l'exercice financier précédent, en raison du marché de la
publicité qui demeure difficile pour la télévision conventionnelle dans le
marché francophone.

Bénéfice d'exploitation avant amortissement


Au cours du quatrième trimestre et de l'exercice financier 2006, le
bénéfice d'exploitation avant amortissement a diminué de 1,1 millions $ et 7,4
millions $ respectivement. La baisse des produits d'exploitation avant
amortissement de TQS pour le quatrième trimestre et l'exercice financier 2006
est attribuable aux investissements accrus dans la programmation télévisuelle
combinée à une légère réduction des produits d'exploitation. Le bénéfice
d'exploitation avant amortissement provenant de la radio s'est amélioré au
cours du quatrième trimestre et de l'exercice financier 2006 en raison d'une
hausse des produits d'exploitation.

PROJECTIONS FINANCIERES POUR L'EXERCICE 2007

Projections
(en millions de dollars, révisées, Projections
sauf les données sur les 16 octobre 2006 préliminaires,
clients) Exercice 2007 Exercice 2007
----------------- -----------------
Secteur de la câblodistribution -
Projections financières
Produits d'exploitation 880 à 885 660 à 670
Bénéfice d'exploitation
avant amortissement 335 à 338 264 à 267
Marge d'exploitation Environ 38% Environ 40%
Charges financières 85 55
Amortissement 182 128
Acquisition d'immobilisations
et charges reportées 225 à 230 180
Flux de trésorerie nets 20 à 25 25 à 30

Projections d'additions du nombre
de clients
Service de base 25 000 à 30 000 3 000 à 6 000
Services IHV 55 000 à 60 000 35 000 à 40 000
Services Vidéo numérique 55 000 à 60 000 55 000 à 60 000
Service de Téléphonie numérique 67 000 à 72 000 45 000 à 50 000
Unités de service 202 000 à 222 000 138 000 à 156 000

Secteur des médias -
Projections financières
Produits d'exploitation 131 à 135 131 à 135
Bénéfice d'exploitation avant
amortissement 1 à 3 1 à 3
Amortissement 7 7
Acquisition d'immobilisations
et charges reportées 7 7

Projections financières consolidées
Produits d'exploitation 1 010 à 1 020 790 à 805
Bénéfice d'exploitation avant
amortissement 336 à 341 265 à 270
Bénéfice net 15 19
Flux de trésorerie nets 15 à 20 20 à 25

Secteur de la câblodistribution


Les projections financières préliminaires de l'exercice financier 2007
excluent celles de Cabovisao. Au moment d'établir les projections révisées, la
direction de Cogeco Câble a maintenu les projections financières préliminaires
pour l'exploitation canadienne, et ajouté celles pour Cabovisao.

Exploitation canadienne


La croissance des produits d'exploitation d'environ 10 % à 12 % devrait
découler principalement de l'augmentation de la pénétration du service IHV et
de Téléphonie numérique de l'annualisation des ajouts d'unités de service de
2006. De plus, des hausses tarifaires d'au plus 3 $ par client au Québec et en
Ontario, soit 2 $ en moyenne par client du service de base, une plus grande
pénétration du service de Télévision numérique contribueront également à la
croissance des produits d'exploitation. Cogeco Câble prévoit élargir sa
clientèle du service de base par un marketing efficace, des offres de produits
concurrentielles et un service à la clientèle hors pair. Au fur et à mesure de
l'augmentation de la pénétration des services IHV et de vidéo numérique, la
demande pour ces produits devrait ralentir mais devrait être compensée par une
augmentation de la demande pour le service de Téléphonie numérique. Par
conséquent, le bénéfice d'exploitation avant amortissement de l'exploitation
canadienne devrait augmenter de 6 % à 8 % pour se chiffrer entre
264 millions $ et 267 millions $, ce qui correspond à une marge d'exploitation
d'environ 40 %. L'amortissement des immobilisations et des charges reportées
devrait augmenter de 11 millions $, en raison des acquisitions
d'immobilisations et des charges reportées qui seront engagées pour la
croissance des unités de service de l'exercice financier 2007, ainsi que de
l'annualisation de la croissance des unités de service constatée en 2006.
Comparativement à l'exercice financier 2006, la hausse des acquisitions
d'immobilisations et des charges reportées découlera principalement
d'augmentations d'environ 6 millions $ associées aux infrastructures
graduelles liées à l'équipement de têtes de ligne pour soutenir les services
IHV, de Télévision numérique et de Vidéo sur Demande (VSD), de 7 millions $
associés aux équipements à l'abonné et de 4 millions $ associés aux mises à
niveau des systèmes d'information.

Exploitation portugaise

Les unités de service devraient augmenter d'environ 75 000,
essentiellement réparties de façon égale entre les clients des services de
câble de base, d'IHV et de téléphonie. Par conséquent, les produits
d'exploitation devraient atteindre de 215 millions $ à 220 millions $, en
utilisant un taux de conversion de 1,40 $ par euro, tandis que le bénéfice
d'exploitation avant amortissement devrait se chiffrer entre 69 millions $ et
71 millions $, ce qui correspond à une marge d'exploitation d'environ 33 %.
Les acquisitions d'immobilisations nécessaires pour assurer la croissance
prévue des produits d'exploitation, incluant 4,4 millions $ pour le lancement
du service de Télévision numérique, devraient atteindre de 45 millions $ à
50 millions $, soit environ 22 % des produits d'exploitation prévus.
L'amortissement des immobilisations et des charges reportées devrait se
chiffrer à 54 millions $.

Secteur des médias


Les produits d'exploitation devraient s'accroître de 5 % à 7 % par rapport
à l'exercice financier 2006. Au cours de l'exercice financier 2007, les
produits d'exploitation liés aux activités de radiodiffusion devraient
augmenter de 15 % à 17 %, tandis que les produits d'exploitation de TQS
devraient augmenter de 2 % à 3 %.

Perspectives consolidées


Pour l'exercice financier 2007, COGECO prévoit une croissance du bénéfice
d'exploitation avant amortissement allant de 33 % à 35 %. Les flux de
trésorerie nets devraient se chiffrer entre 15 millions $ et 20 millions $, et
le bénéfice net devrait atteindre environ 15 millions $ grâce à la croissance
du bénéfice d'exploitation avant amortissement.

FACTEURS DE RISQUES ET INCERTITUDES


La présente section donne un aperçu des risques généraux ainsi que des
risques particuliers auxquels COGECO et ses filiales sont exposées, lesquels
sont susceptibles d'avoir une incidence importante sur la situation
financière, les résultats d'exploitation ou les activités de la Compagnie.
Elle ne vise pas à décrire toutes les éventualités ou tous les facteurs
susceptibles d'avoir une incidence sur la Société ou ses activités à tout
moment donné. En outre, les risques et incertitudes décrits dans la présente
section peuvent finir par se matérialiser ou ne pas se matérialiser, évoluer
différemment des prévisions, ou entraîner des conséquences autres que celles
prévues aux présentes.

COGECO suit un processus continu de gestion des risques comprenant une
évaluation trimestrielle des risques auxquels la Compagnie et ses filiales
sont exposées, sous la surveillance du comité de vérification. Dans le cadre
de ce processus, la Compagnie s'efforce de définir les risques susceptibles
d'avoir une incidence importante sur la situation financière, les résultats
d'exploitation ou les activités de la Compagnie, et de les réduire de manière
proactive en prenant des mesures raisonnables et appropriées selon les
circonstances. La présente section reflète les opinions actuelles concernant
les incertitudes et les principaux facteurs de risque pris en considération
dans le cadre de ce processus.

Risques liés aux marchés et à la concurrence

Secteur de la câblodistribution
-------------------------------


Les marchés des télécommunications à large bande au Canada et au Portugal
sont très dynamiques et hautement concurrentiels. Ils se caractérisent par une
âpre rivalité entre les fournisseurs de services conventionnels terrestres à
fil et sans fil, ainsi que les fournisseurs de services par satellite, en ce
qui a trait à la gamme croissante de services à large bande comprenant la
téléphonie fixe et mobile, l'accès Internet, la communication de données, la
diffusion de contenu audio et vidéo, les guides de programmation électronique
et la navigation électronique, les produits de sécurité et d'autres services
connexes ou accessoires. Tandis que les fournisseurs de télécommunications par
câble à large bande ont pénétré les marchés de la communication vocale et de
la communication de données, traditionnellement dominés par les compagnies de
téléphone titulaires, les compagnies de téléphone sont de plus en plus actives
sur le marché de la diffusion de contenu audio et vidéo, dans le contexte du
phénomène mondial que l'on appelle la convergence. Un certain nombre de
nouveaux concurrents ont également pénétré divers marchés des
télécommunications par l'intermédiaire d'Internet et de l'accès aux
installations de compagnies de téléphone et de sociétés de télécommunications
par câble.

Dans un tel contexte de convergence, la concurrence dans le secteur de la
câblodistribution se joue de plus en plus sur les forfaits de services offerts
à des tarifs globaux attrayants, tandis que les concurrents s'efforcent de
répondre à l'ensemble des besoins de communications des clientèles
résidentielle et commerciale de façon à obtenir une part maximale de leur
budget global de communications. La rivalité porte sur la composition des
forfaits de services, les prix des forfaits et la perception de leur valeur,
les offres promotionnelles ou offres de lancement, la durée de l'engagement du
client, les appareils et le service à la clientèle. Les coûts importants
associés aux installations à large bande et à l'acquisition de la clientèle de
services à large bande, conjugués avec les importants taux de croissance
annuelle des unités de service atteints par les concurrents, font généralement
en sorte que les guerres des prix pures et simples sur des services et
forfaits de services particuliers sont moins attrayantes comme stratégie
concurrentielle. Au fur et à mesure que les marchés arriveront à maturité et
que les gains liés à la pénétration des services d'accès Internet haute
vitesse, de télévision numérique et de téléphonie numérique diminuent, les
stratégies d'établissement des prix de détail pourraient devenir plus
audacieuses, exerçant ainsi une pression à la baisse sur les marges
d'exploitation des services particuliers ainsi que des forfaits de services
pour le secteur de la câblodistribution.

Dans ses divers marchés géographiques, Cogeco Câble offre des duos et des
trios de services comprenant de multiples combinaisons de services de
communication vocale, d'Internet et de diffusion de contenu vidéo, offerts à
des tarifs forfaitaires attrayants. Des quatuors de services, incluant les
services de télécommunications mobiles, ont également fait leur apparition
dans ces marchés, mais ont jusqu'à maintenant eu une incidence limitée sur le
marché en général. Cogeco Câble continue pour le moment à se concentrer sur
ses gammes de services existantes afin de saisir les occasions de croissance
restantes dans sa zone de couverture en ce qui a trait aux services d'accès
IHV, de Télévision numérique et de Téléphonie numérique, faisant ainsi l'usage
le plus efficace de son propre réseau hybride fibre optique-câble coaxial. Les
entreprises de télécommunications mobiles offrent maintenant des services de
diffusion de contenu audio et vidéo directement à leur clientèle des services
de télécommunications mobiles, mais ce nouveau mode de diffusion de contenu
n'a pas encore eu d'incidence mesurable sur la diffusion de contenu par réseau
filaire et par satellite. Au fur et à mesure que les marchés évolueront et que
les services de télécommunications mobiles deviendront une solution de
rechange plus rentable que les services conventionnels à fil, Cogeco Câble et
ses filiales pourraient devoir ajouter des composantes de mobilité à ses
forfaits de services, au moyen d'ententes appropriées relatives à des réseaux
mobiles virtuels conclues avec des entreprises existantes de
télécommunications mobiles.

Au Canada, Cogeco Câble subit une concurrence dans ses zones de service
livrée principalement par deux services nationaux de radiodiffusion directe
par satellite, soit Star Choice et Bell ExpressVu (ce dernier service étant
contrôlé par BCE Inc., la société canadienne de télécommunications la plus
importante et la plus intégrée), et de compagnies de téléphone titulaires
comme Telus, Bell Canada (contrôlée par BCE Inc.) et Bell Nordiq (également
contrôlé par BCE Inc.). Star Choice et Bell ExpressVu offrent toutes les deux
un large éventail de services audio et vidéo concurrentiels en mode
entièrement numérique. Telus, Bell Canada et Bell Nordiq offrent toutes un
large éventail de services d'accès Internet résidentiel et commercial, de
services de télécommunications vocales et de télécommunications de données.
Rogers, Telus et Bell Canada offrent toutes des services de télécommunications
mobiles en Ontario et au Québec. Telus, offre aussi maintenant des services de
diffusion de contenu audio et vidéo dans la région du Bas-Saint-Laurent et qui
fait ainsi concurrence directe à Cogeco Câble. Telus et Bell Canada ont
récemment annoncé qu'elles deviendraient des fonds de revenu. Cogeco Câble
collabore toutefois avec Telus dans d'autres parties de la zone de couverture
de Cogeco Câble pour offrir le service de Téléphonie numérique de Cogeco
Câble. Bell Canada offre un nouveau service de téléphonie numérique en Ontario
et au Québec et devrait lancer au cours de 2007 un nouveau service de
diffusion de contenu vidéo numérique par l'intermédiaire de son réseau
filaire, d'abord dans les grandes agglomérations urbaines de l'Ontario et du
Québec, dont certaines comprises dans la zone de couverture du réseau câblé de
Cogeco Câble. Cogeco Câble subit également la concurrence d'autres
fournisseurs de services de télécommunications, dont Vonage, Primus et
Téléphonie résidentielle de Rogers (auparavant connue sous le nom de Sprint),
ainsi que de nouveaux fournisseurs de services qui utilisent les ententes
existantes en matière de revente ou d'accès par des tiers. Même si le spectre
permettant de nouvelles formes de distribution sans fil à large bande a été
attribué depuis un bon moment déjà, de telles nouvelles formes de concurrence
sans fil tardent à faire leur apparition dans la zone de couverture de Cogeco
Câble. Elles pourraient toutefois devenir un facteur concurrentiel plus
important au cours des prochaines années.

Au Portugal, la filiale de Cogeco Câble, Cabovisao, subit dans ses zones
de service la concurrence principale de l'entreprise de télécommunications
titulaire Portugal Telecom, SGPS, S.A. ("PT") et de ses filiales, du
conglomérat portugais Sonae, SGPS, S.A. ("Sonae") et de ses filiales, ainsi
que de l'entreprise de télécommunications ONI, dont le principal actionnaire
est Energias do Portugal (EDP), la compagnie titulaire des services
d'électricité du Portugal. En plus d'être propriétaire de l'exploitant de
réseau téléphonique national PT Communicaçues, PT est propriétaire de TV Cabo,
la plus importante entreprise de télécommunications par câble à large bande du
Portugal, laquelle offre également au marché portugais un service de
radiodiffusion directe par satellite. Sonae est propriétaire et exploitante de
Clix et de Novis, lesquelles offrent des services de communication vocale, de
communication de données et d'accès Internet haute vitesse au marché
résidentiel et au marché commercial, respectivement. PT, Sonae et ONI offrent
toutes des services de télécommunications mobiles au Portugal par l'entremise
de leurs filiales respectives TMN et OPTIMUS et Vodaphone. La concurrence
comprend également AR Telecom (auparavant connue sous le nom Jazztel), Tele 2
et Redvo Telecom, un service de distribution à large bande par faisceau
hertzien lancé récemment qui utilise la technologie Wi-Max. Jusqu'à
dernièrement, Cabovisao était le seul fournisseur de trios de services dans sa
zone de couverture, mais Clix a récemment lancé un service de diffusion de
contenu vidéo numérique par l'intermédiaire de lignes téléphoniques, et ses
trios de services concurrentiels devraient s'étendre progressivement sur
environ 60 % de la zone de couverture de Cabovisao. TV Cabo, qui offre aussi
un service téléphonie numérique en utilisant la norme SIP (Session Initiation
Protocol), ainsi que des services de vidéo numérique est ainsi en position
d'offrir des trios de services concurrentiels dans environ 60 % de la zone de
couverture de Cabovisao. Les services de diffusion de contenu vidéo offerts
par Cabovisao sont analogiques seulement et ne comprennent pas véritablement
la VSD pour le moment, mais Cabovisao examine activement l'opportunité et le
choix du moment du déploiement de ses propres services numériques, puisque son
réseau hybride fibre optique-câble coaxial permet d'offrir des services
numériques en plus de ses services analogiques existants.

Le contexte concurrentiel des télécommunications à large bande au Portugal
se distingue du contexte canadien, surtout en ce qui concerne les facteurs
suivants : la densité d'unités d'habitation en milieu urbain dans la zone de
couverture de la Société au Portugal est d'environ le double de la densité
d'unités d'habitation en milieu urbain dans sa zone de couverture au Canada;
il existe des installations de câblodistribution concurrentielles dans environ
60 % de la zone de couverture de Cabovisao et des installations
concurrentielles de câble sont actuellement contrôlées par la compagnie de
téléphone titulaire. Cependant, il n'y a qu'un seul fournisseur concurrent
portugais qui offre des services de radiodiffusion directe par satellite, et
la pénétration des services de radiodiffusion directe par satellite est très
limitée en milieu urbain.

Le degré de piratage de signaux vidéo et la pénétration réelle de services
de vidéo illicites dans les ménages compris dans les zones de couverture de la
Société peuvent également avoir une incidence importante sur les activités de
la Société et la compétitivité de ses forfaits de services.

Secteur des médias
------------------


CRTI, une filiale de COGECO dans le secteur des médias, exerce toutes ses
activités commerciales de radiodiffusion et de télédiffusion dans le marché
francophone de la province de Québec. En ce qui concerne l'auditoire, les
recettes publicitaires et l'acquisition de contenu de programmation, TQS Inc.
(TQS) est en concurrence directe avec trois autres réseaux de télévision
générale de langue française exploités, respectivement par Quebecor Média inc.
(TVA), la Société Radio-Canada, une société du secteur public fédéral (SRC),
et la Société de télédiffusion du Québec, une société du secteur public
provincial (Télé-Québec). TQS est également en concurrence avec divers
services de télévision spécialisée et payante de langue française, dont la
plupart sont contrôlés par Astral Communications Inc. et Quebecor Média inc.,
et sont distribués à grande échelle par des télédiffuseurs à la grandeur du
Québec. Dans le marché montréalais, où une grande partie de l'auditoire est
bilingue, TQS est également en concurrence avec divers services de télévision
générale, spécialisée et payante de langue anglaise. Dans les marchés
régionaux de Jonquière, Sherbrooke et Trois-Rivières, TQS exploite une
association de chaînes locales affiliées respectivement au réseau TQS et au
réseau de la SRC. TQS a connu une légère diminution de son auditoire en faveur
des deux chefs de file du marché, soit TVA et SRC, mais plus important encore,
tous les réseaux de télévision générale enregistrent une diminution graduelle
de leur auditoire et de leurs produits d'exploitation en faveur des services
de télévision spécialisée. Comme les services de télévision spécialisée
bénéficient des recettes publicitaires et des revenus d'abonnement,
l'établissement de frais de diffusion payables par les télédiffuseurs aux
réseaux de télévision générale, qui fait actuellement l'objet de discussions
avec le CRTC, constitueraient une nouvelle source de revenu pour TQS et lui
permettraient de produire et d'acquérir des émissions plus concurrentielles.

CRTI exploite le service de radiodiffusion Rythme FM, dont les stations
diffusent dans les marchés de Montréal, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières,
et la station 93,3 , qui diffuse à Québec. Les stations de radio de CRTI sont
en concurrence directe avec les stations dirigées respectivement par Astral
Communications Inc., Corus Entertainment Inc. et Radio Nord Communications
Inc. Bien que Rythme FM jouisse actuellement d'une première position dans le
marché montréalais, les concurrents dominent dans les autres marchés locaux
servis par CRTI. Le CRTC a récemment autorisé trois nouvelles stations de
radio commerciales à servir le marché de Québec, ce qui accroîtra davantage la
concurrence dans ce marché local.

Risques liés à la technologie

Secteur de la câblodistribution
-------------------------------


L'évolution des techniques de radiodiffusion et des technologies de la
télécommunication se fait très rapidement, propulsée par une forte concurrence
à l'échelle mondiale pour tout ce qui a trait au contenu numérique, aux biens
de consommation électroniques et aux produits et services à large bande. La
Compagnie surveille le développement des technologies utilisées pour la
transmission, la distribution, la réception et le stockage des données et leur
utilisation par divers concurrents actuels ou potentiels sur le marché des
télécommunications à large bande.

Plusieurs technologies de transmission terrestre et par satellite sont
actuellement offertes pour toute une gamme de services de communication
électronique pour la maison à divers degrés de flexibilité et d'efficacité,
créant une concurrence aux télécommunications à large bande par câble. Bien
que la solution du courant porteur en ligne (CPL) se soit peu développée
jusqu'à présent, la menace concurrentielle exercée par d'autres solutions
comme les technologies à large bande sans fil de troisième génération et
Wi-Max, les technologies de lignes d'accès numérique évoluée comme les
services VDSL+ et l'utilisation de fibres optiques desservant les locaux
(FTTP) ou de fibres optiques jusqu'aux noeuds (FTTN) par les autres
compagnies de téléphone titulaires s'accroît chaque année.

D'un autre côté, les télécommunications par câble continuent de bénéficier
des améliorations rapides, notamment en matière de modulation, de compression
numérique, de fractionnement des liens optoélectroniques, de multiplexage, de
distribution en HD et de distribution vidéo commutée. La direction de Cogeco
Câble continue à croire que la distribution à fil à large bande par fibre et
câble coaxial demeurera une plate-forme concurrentielle, économique et fiable
pour la distribution d'une gamme complète de produits et services de
communication électronique dans un avenir rapproché. Le caractère
concurrentiel de la plate-forme de télécommunications à large bande par câble
continuera cependant d'exiger des investissements de capital additionnel en
temps opportun en raison d'un marché incertain et toujours plus concurrentiel.

La pénétration accrue des connexions à large bande de tout genre,
l'augmentation rapide de la vitesse de transmission offerte par les
concurrents sur le marché et l'émergence de la nouvelle norme vidéo MPEG-4
encore plus puissante favorisent une augmentation de la distribution et de la
consommation de contenu vidéo directement sur Internet. Le contenu vidéo, qui
est gourmand en matière de largeur de bande, compte déjà pour plus de 50 % du
total du trafic de données poste-à-poste sur Internet. Eventuellement, ce
phénomène pourrait entraîner une fragmentation du marché de détail pour les
services de distribution vidéo numérique et analogique existants de Cogeco
Câble et la désintermédiation graduelle entre les fournisseurs de contenu
vidéo et les clients de Cogeco Câble. Dans ce contexte, les produits
d'exploitation et les marges liés aux services IHV de Cogeco Câble pourraient
ne pas compenser entièrement pour la diminution des produits d'exploitation ou
des marges liée aux services de distribution vidéo de la Société à l'avenir.
D'autres types de services de communication de données et de communication
vocale abondent également sur Internet, ce qui risque également d'entraîner
dans l'avenir une fragmentation et une désintermédiation relativement au
service de téléphonie numérique de Cogeco Câble.

Les communications électroniques reposent de plus en plus sur une
technologie et des appareils de sécurité de pointe afin d'assurer un accès
conditionnel et l'intégrité du service. La technologie de la sécurité est
fournie à l'échelle mondiale par un nombre restreint de fournisseurs
internationaux sur une base exclusive. Comme d'autres fournisseurs de
communications électroniques, Cogeco Câble dépend de l'efficacité de la
technologie de sécurité pour bon nombre de ses services et de la capacité des
fournisseurs de technologie de sécurité d'offrir des solutions rapides et
rentables dans l'éventualité où l'intégrité des niveaux de sécurité serait
compromise.

Secteur des médias
------------------


Les services de radiodiffusion multi-canaux numérique par satellite sont
maintenant offerts à la grandeur du Canada, mais les installations de
transmission et de réception de la plupart des stations de radio commerciales
locales n'ont pas encore fait la transition au numérique. Alors que la SRC a
déjà commencé à diffuser des émissions numériques haute définition et que TVA
prévoit le faire dans un avenir rapproché, TQS n'a pas encore annoncé quand
elle prévoit commencer à diffuser des émissions haute définition.

Risques liés à la réglementation

Secteur de la câblodistribution
-------------------------------


Au Canada, les installations et les services de télécommunications à large
bande sont assujettis à des exigences réglementaires, principalement en
fonction du type d'installations visées, du statut d'entreprise titulaire des
fournisseurs de services et de leur influence relative sur le marché, de la
technologie utilisée et du fait que les activités soient classées comme des
télécommunications ou de la radiodiffusion. Les installations et les services
canadiens de télécommunications à large bande par câble sont tenus de
respecter diverses exigences, principalement en vertu de la législation
canadienne régissant la radiodiffusion, la radiocommunication, les
télécommunications, les droits d'auteur et le respect de la vie privée et en
vertu de la législation provinciale régissant la protection des consommateurs
et l'accès à certaines propriétés et structures de soutènement détenues par
lescompagnies d'énergie. Des licences sont encore exigées pour l'exploitation
des plus grands réseaux de câblodistribution (catégories 1 et 2), alors que
l'exploitation des réseaux de câblodistribution moins importants (catégorie 3)
ne requiert maintenant plus de licence. Diverses conditions liées aux licences
et aux exemptions de licence s'appliquent toujours au Canada. Les
câblodistributeurs canadiens doivent également respecter des exigences en
matière de contrôle et de propriété au Canada.

Un rapport récemment publié par le Groupe d'étude sur le cadre
réglementaire des télécommunications contient un vaste ensemble de
recommandations incluant une période transitoire menant à la déréglementation
de tous les services de télécommunications, la création d'un tribunal de la
concurrence en télécommunications spécialisé, une revue de la Loi sur les
télécommunications (Canada) et la levée des restrictions à la propriété pour
les entreprises de télécommunications, sous réserve de certaines conditions.
Le rapport tient également compte du fait que la séparation traditionnelle des
activités de radiodiffusion et de télécommunication à des fins réglementaires
n'est plus appropriée dans un marché en pleine convergence. Le gouvernement
fédéral n'a pas encore formulé de réponse officielle au rapport. Le
gouvernement fédéral a également demandé que le CRTC fasse connaître sa
décision d'ici la fin de 2006 et réponde à une vaste gamme de questions sur
l'avenir du système canadien de radiodiffusion, lequel comprend les services
de radiodiffusion.

Pendant le déroulement de ce processus global d'étude sur le cadre
réglementaire, deux décisions clés en matière de télécommunications du Conseil
de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), soit le
statut de la réglementation sur les services téléphoniques d'accès local de
voix sur IP des compagnies de téléphone titulaires et l'abstention de
réglementation visant l'accès local des services de télécommunications encore
régis par le CRTC, ont été contestées par les compagnies de téléphone
titulaires. Le 1er septembre 2006, le CRTC a confirmé sa décision de continuer
à réglementer les services téléphoniques d'accès local de voix sur IP des
compagnies de téléphone titulaires jusqu'à ce que certaines conditions soient
respectées, mais a convenu de reconsidérer le seuil exigé d'une perte de 25 %
de la part de marché par les compagnies de téléphone titulaires dans les
marchés pertinents pour qu'une déréglementation survienne. Cette décision
pourrait être à nouveau contestée par les compagnies de téléphone titulaires.
Nous ne savons pas encore si le gouvernement fédéral exigera un nouvel examen
de la décision du CRTC relativement à l'abstention de réglementation pour les
services téléphoniques d'accès local en général ou s'il infirmera cette
décision. L'échéancier et le résultat final du processus d'étude sur le cadre
réglementaire et les contestations de ces décisions clés en matière de
télécommunications pourraient avoir une incidence importante sur le
développement de la nouvelle gamme de services de téléphonie numérique de
Cogeco Câble et, incidemment, sur les stratégies de commercialisation pour les
forfaits de services qui incluent la téléphonie numérique.

Le CRTC a récemment entamé une procédure visant l'examen des politiques
relatives à la radiodiffusion hertzienne au Canada qui pourrait entraîner
l'établissement d'une tarification pour les services traditionnels de
radiodiffusion hertzienne des radiodiffuseurs, y compris les
câblodistributeurs, les compagnies de téléphone et les diffuseurs par
satellite. L'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI)
évalue également la question d'une tarification pour la distribution de
signaux dans le cadre de sa procédure visant l'ébauche d'un nouveau traité
multilatéral sur la protection des signaux de radiodiffusion. A l'heure
actuelle, les radiodiffuseurs canadiens paient des frais de distribution de
signaux pour la télévision payante et les émissions spécialisées mais non pour
les services traditionnels de radiodiffusion hertzienne. Le CRTC devrait
également entamer l'an prochain un examen de ses politiques de radiodiffusion.
L'échéancier et le résultat final de ces initiatives visant des politiques
pourraient avoir une incidence importante sur le chiffre d'affaires de Cogeco
Câble en ce qui a trait aux services analogiques et numériques et sur la
pénétration de ses divers niveaux de services de distribution vidéo.

Au Portugal, une vaste réforme de la législation nationale à l'égard des
communications électroniques a déjà eu lieu grâce à la publication de la loi
5/2004 (la loi sur les communications électroniques, connue sous le nom
REGICOM) le 10 février 2004, conformément aux exigences de base des directives
applicables de la Commission européenne. En vertu de cette nouvelle
législation nationale, l'Autoridade Nacional das Comunicaçoes (ANACOM) a mis
en oeuvre un régime d'autorisation général qui n'a plus recours à l'octroi
de licences pour les activités de télécommunications à fil. Les marchés des
télécommunications au Portugal sont ouverts à la concurrence depuis le 1er
janvier 2000 et aucune restriction ne s'applique aux fournisseurs de services
de communications électroniques quant à la propriété étrangère ou quant à la
propriété d'installations de télécommunications à large bande au Portugal. La
majeure partie de la surveillance d'ANACOM est concentrée sur l'analyse du
caractère concurrentiel des marchés de télécommunications pertinents et sur
l'adoption de mesures sélectives lorsqu'il est déterminé qu'un concurrent a
trop d'influence dans un marché pertinent. ANACOM a analysé 16 des 18 marchés
de gros et de détail pertinents cernés par la Commission européenne et a
déterminé que PT a une influence considérable dans la plupart de ces marchés.
Par conséquent, diverses exigences de réglementation précises s'appliquent à
la prestation de certains services par les sociétés PT. En outre, conformément
à la directive 2002/77/EC de la Commission européenne (directive sur la
concurrence), les activités des réseaux de télécommunications et de télévision
par câble des compagnies de téléphone titulaires dans les Etats membres de
l'UE doivent être distinctes et doivent être exercées par des sociétés
distinctes. TV Cabo, le concurrent direct de Cabovisao en câblodistribution
(distribution de services viédo et IHV), est exploité par l'intermédiaire de
PT Multimedia, une entité séparée de PT Communicaçoes qui exploite le réseau
de télécommunications de PT (services de téléphonie et d'IHV sur ADSL), et les
services fournis par chacune de ces entités font l'objet d'une facturation
distincte. Les conditions liées à la propriété et à l'exploitation de diverses
entités de PT, y compris PT Multimedia, pourraient toutefois être modifiées
dans un avenir rapproché en raison de l'offre publique d'achat de Sonae
présentement en cours, d'autres offres faites par d'autres parties intéressées
et des propositions de restructuration ou de propriété présentées par PT
elle-même. Il existe une possibilité d'avoir deux compagnies offrant le trio
de services complets, PT Comunicaçoes et PT Multimedia, chacune propriété d'un
groupe distinct, suite à la réalisation de l'offre publique de rachat
présentement en attente de Sonae, chacune avec un pouvoir de marché
significatif entraînant de nouvelles requêtes réglementaires.

Le 29 juin 2006, la Commission européenne a lancé une initiative globale
d'examen des politiques sur les communications électroniques ayant pour but de
stimuler la concurrence entre les sociétés de télécommunications des Etats
membres de l'Union européenne et de créer un seul marché pour les services
utilisant le spectre des radiofréquences. L'échéancier et le résultat final de
ces propositions législatives et leur transposition aux politiques et aux lois
internes du Portugal pourraient éventuellement avoir une incidence sur les
activités de communication électronique futures de Cabovisao et sur le
caractère concurrentiel de la prestation de services de communication
électronique au Portugal.

Risques liés aux charges d'exploitation

Secteur de la câblodistribution
-------------------------------


Cogeco Câble s'efforce de maîtriser le coût des produits vendus de manière
à assurer la croissance continue de la marge d'exploitation. Les deux
principaux facteurs du coût des produits vendus sont les frais d'affiliation
versés aux fournisseurs de services audio et vidéo, ainsi que les frais de
transport de données et de connectivité, surtout liés au trafic Internet. Le
marché canadien des services de programmation audio et vidéo se caractérise
déjà par un degré élevé d'intégration des fournisseurs, des rigidités
structurelles imposées par le cadre de réglementation du CRTC en matière de
distribution de radiodiffusion et la forte position de négociation qui en
résulte pour les fournisseurs de programmation. La récente prise de contrôle
de CHUM Limited par Bell Globemedia Inc., si elle est approuvée par le CRTC et
le Commissaire de la concurrence, aurait pour effet d'accroître de façon
importante le degré de concentration des services traditionnels de
radiodiffusion hertzienne ainsi que des services de programmation spécialisée
et payante dans le marché canadien en général, et d'accroître de façon
importante l'emprise de Bell Globemedia Inc. sur le marché. Le renouvellement
des contrats d'affiliation de Cogeco Câble relatifs aux services spécialisés
de CHUM et de Bell Globemedia est actuellement en cours de négociation.

Puisque les marchés du transport des données et de la connectivité
demeurent très concurrentiels au Canada et au Portugal, Cogeco Câble et
Cabovisao ont négocié par le passé des ententes rentables relatives au
transport de la voix et des données. Toutefois, étant donné que le trafic
global augmente et que la capacité des installations de télécommunications à
large bande existantes est de plus en plus exploitée, Cogeco Câble pourrait ne
plus être en mesure d'assurer des économies de coûts additionnelles à
l'avenir.

Au Portugal, l'offre de nouveaux services audio et télévision numérique
par Cabovisao nécessitera la négociation d'ententes appropriées avec les
fournisseurs de programmation existants ainsi que nouveaux. Même si les
contrats d'affiliation ainsi que le groupage et la vente au détail de services
de programmation font l'objet de moins de contraintes réglementaires au
Portugal qu'au Canada, la négociation de telles nouvelles ententes n'a pas
encore eu lieu.

Secteur des médias
------------------


En ce qui concerne le secteur des médias, les coûts de production et
d'acquisition d'émissions de télévision continuent d'augmenter année après
année et le taux de croissance annuel composé de ces coûts pourrait excéder le
taux de croissance des recettes publicitaires de la télévision au cours des
années à venir à moins que la tendance actuelle ne soit renversée. Les coûts
de programmation de CRTI sont également en hausse en raison des efforts
déployés pour améliorer la position de RYTHME FM le matin et la position
générale de la station 93,3 à Québec.

Risques liés aux systèmes d'information


Les systèmes d'information souples, fiables et rentables sont essentiels
au traitement d'options de service complexes, à la gestion des comptes
clients, aux contrôles internes, à l'approvisionnement, à la facturation et au
lancement de nouveaux services pour le secteur de la câblodistribution, ainsi
que pour le routage et la facturation du secteur des médias. Cogeco Câble
utilise des outils et des bases de données différentes pour la gestion des
relations avec les clients des exploitations ontarienne, québécoise et
portugaise, respectivement. L'entente avec le principal tiers fournisseur de
systèmes d'information pour l'exploitation ontarienne vient à échéance en 2008
et les modalités relatives à l'utilisation continue des systèmes d'information
pertinents par l'exploitation ontarienne sont en cours de négociation.

Risques liés aux sinistres


La Compagnie s'est dotée d'un plan de secours en cas de catastrophes
naturelles, de mise en quarantaine, de pannes de courant, d'actes terroristes,
d'intrusions, de piratage informatique ou d'altération de données. Cependant,
les activités et installations de Cabovisao ne sont pas encore visées par ce
plan, puisque Cabovisao est devenue une filiale de Cogeco Câble le 1er août
2006 seulement. La couverture de Cabovisao a été intégrée dans la couverture
de la Compagnie. Les plans et procédures d'urgence en vigueur ne peuvent
toutefois donner l'assurance que l'incidence des sinistres éventuels pourra
être atténuée conformément au plan. La Compagnie n'est plus assurée contre les
pertes de données et compte par conséquent sur les systèmes de protection et
de recouvrement des données qu'elle a mis en place avec des tiers fournisseurs
de services. CRTI a mis en place des procédures de secours en cas de
catastrophe mais n'a pas adopté, à ce jour, un plan global de secours pour
l'ensemble des opérations de radio et télédiffusion au Canada.

Risques liés au financement de l'acquisition de Cabovisao

Secteur de la câblodistribution
-------------------------------


L'acquisition de Cabovisao a été financée au moyen des facilités de crédit
de Cogeco Câble. La principale tranche du prix d'achat de Cabovisao (environ
465,7 millions (euro)) a été empruntée directement en euros, tandis qu'une
tranche de 104 millions (euro) a été empruntée en dollars canadiens puis
convertie en euros. Le reste du prix d'achat consiste en des passifs pris en
charge. Aucune entente n'est actuellement en vigueur concernant la couverture
du risque de fluctuation des taux d'intérêt résultant de tels emprunts; il y a
toutefois un effet de couverture naturelle des emprunts libellés en euros
ainsi que des intérêts débiteurs et distributions en espèces intersociétés
libellés en euros provenant des filiales européennes. De plus, pour les
besoins de cette acquisition, Cogeco Câble a défini une structure comprenant
une de ses filiales d'exploitation canadiennes ainsi que des sociétés de
portefeuille et de financement intermédiaires situées au Luxembourg, de sorte
à en maximiser le rendement. Cogeco Câble examine actuellement des
arrangements financiers afin de prolonger l'échéance au moyen d'une source de
financement de rechange et de fixer le taux d'intérêt applicable au prêt à
terme.

MESURES FINANCIERES NON DEFINIES PAR LES PCGR


Cette section décrit les mesures financières non définies par les PCGR
qu'utilise COGECO tout au long de ce rapport de gestion. Elle présente
également un rapprochement de ces mesures financières non définies par les
PCGR et des mesures financières les plus comparables préparées selon les PCGR.
Ces mesures financières n'ont pas de définitions normalisées prescrites par
les PCGR du Canada et elles peuvent ne pas être comparables avec des mesures
semblables utilisées par d'autres sociétés. Ces mesures comprennent les "flux
de trésorerie provenant de l'exploitation" et les "flux de trésorerie nets".

Flux de trésorerie provenant de l'exploitation


La direction de COGECO et les investisseurs utilisent les flux de
trésorerie provenant de l'exploitation pour évaluer les flux de trésorerie
liés aux activités d'exploitation, exclusion faite de l'incidence de la
variation du fonds de roulement. Cette mesure permet à la Compagnie d'isoler
les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation de l'incidence des
décisions en matière de gestion de la trésorerie. Les flux de trésorerie
provenant de l'exploitation sont ensuite utilisés lors du calcul des "flux de
trésorerie nets" et bénéfice net excluant la réduction des taux d'impôts et la
réduction de valeur de l'écart d'acquisition et des autres actifs incorporels,
une autre mesure non définie par les PCGR. Le calcul des flux de trésorerie
provenant de l'exploitation est présenté ci-dessous :

Trimestres terminés Exercices terminés
(en milliers de dollars) les 31 août les 31 août
2006 2005 2006 2005
------- ------- ------- -------
Flux de trésorerie liés aux
activités d'exploitation 109 017 $ 93 166 $ 195 953 $ 201 059 $
Variation des éléments hors
caisse liés à
l'exploitation (57 288) (49 951) (3 645) (23 680)
------- ------- ------- -------
Flux de trésorerie
provenant
de l'exploitation 51 729 $ 43 215 $ 192 308 $ 177 379 $
------- ------- ------- -------
------- ------- ------- -------

Flux de trésorerie nets


La direction de COGECO et les investisseurs utilisent les flux de
trésorerie nets pour mesurer la capacité de la Compagnie à rembourser sa
dette, à distribuer des capitaux à ses actionnaires et à financer sa
croissance. Le calcul des flux de trésorerie nets est présenté ci-dessous :

Trimestres terminés Exercices terminés
(en milliers de dollars) les 31 août les 31 août
2006 2005 2006 2005
------- ------- ------- -------
Flux de trésorerie
provenant de
l'exploitation 51 729 $ 43 215 $ 192 308 $ 177 379 $
Acquisitions
d'immobilisations (46 112) (43 725) (144 469) (115 354)
Augmentation des charges
reportées (8 929) (5 217) (20 657) (15 316)
Actifs acquis par contrats
de location-acquisition
- se reporter à la
note 10 b) (268) (419) (3 005) (1 979)
------- ------- ------- -------
Flux de trésorerie nets (3 580)$ (6 146)$ 24 177 $ (44 730)$
------- ------- ------- -------
------- ------- ------- -------

Bénéfice net excluant la réduction des taux d'impôts et la réduction de
valeur de l'écart d'acquisition et des autres actifs incorporels


COGECO et les investisseurs font appel au bénéfice net excluant la
réduction des taux d'impôt et la réduction de valeur de l'écart d'acquisition
et des autres actifs incorporels pour évaluer le bénéfice net qui aurait été
dégagé, exclusion faite de la réduction des taux d'impôt et de la réduction de
valeur de l'écart d'acquisition et des autres actifs incorporels. Cette mesure
permet à la Compagnie d'isoler l'ajustement exceptionnel en vue d'évaluer le
bénéfice net lié aux activités continues.

Trimestres terminés Exercices terminés
(en milliers de dollars) les 31 août les 31 août
2006 2005 2006 2005
------- ------- ------- -------
Bénéfice (perte) net(e) 10 300 $ 630 $ 23 101 $ (19 813)$
Ajustements :
Réduction des taux d'impôt
net de la part des
actionnaires
sans contrôle (7 866) (7 866)
Réduction de valeur de
l'écart d'acquisition
et des autres actifs
incorporels (1) 29 610
------- ------- ------- -------
Bénéfice net excluant la
réduction de valeur de
l'écart d'acquisition et
des autres actifs
incorporels 2 434 $ 630 $ 15 235 $ 9 797 $
------- ------- ------- -------
------- ------- ------- -------

(1) Pour de détails, veuillez vous reporter à la section "Réduction de
valeur de l'écart d'acquisition et des autres actifs incorporels".

RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES


Ce rapport de gestion a été préparé le 16 octobre 2006. Des renseignements
supplémentaires se rapportant à la Compagnie, y compris sa notice annuelle,
sont disponibles sur le site Internet de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

AU SUJET DE COGECO


COGECO est une entreprise de télécommunications diversifiée. Par sa
filiale Cogeco Câble, elle procure environ 1 556 000 unités de service à
environ 1 477 000 foyers câblés dans les territoires servis au Canada et 629
000 unités de service à environ 826 000 foyers câblés dans les territoires
servis au Portugal. Grâce à ses réseaux bi-directionnels à large bande, Cogeco
Câble fournit à sa clientèle résidentielle et commerciale des services vidéo
et audio, tant analogiques que numériques, des services d'Internet haute
vitesse ainsi que des services de téléphonie. Par l'intermédiaire de sa
filiale Cogeco Radio-Télévision, COGECO détient une participation de 60 % dans
le réseau TQS et l'exploite, de même que six stations de télévision de TQS et
trois stations de télévision affiliées à la SRC, en partenariat avec CTV
Television. Cogeco Radio-Télévision exploite, en propriété exclusive, les
stations de radio RYTHME FM à Montréal, Québec, Trois-Rivières et Sherbrooke,
de même que le 93,3 à Québec. Les actions à droit de vote subalterne de COGECO
sont inscrites à la Bourse de Toronto (CGO). Les actions subalternes à droit
de vote de Cogeco Câble sont également inscrites à la Bourse de Toronto (CCA).

Appel conférence pour les analystes financiers :

Lundi 16 octobre 2006, à 11 h HAE
Les médias sont invités à assister à titre d'auditeurs seulement.

Prière d'utiliser les liaisons téléphoniques suivantes en composant
10 minutes avant le début de la conférence, le :

Numéro d'accès pour le Canada et les Etats-Unis: 1 800 967-7134
Numéro d'accès international : +1 719 457-2625 Code de confirmation :
1255847
Par Internet à www.cogeco.ca/investisseurs

Une retransmission de l'appel conférence sera disponible jusqu'au
23 octobre en composant le :
Numéro d'accès pour le Canada et les Etats-Unis : 1 888 203-1112
Numéro d'accès international: + 1 719 457-0820
Code de confirmation : 1255847


Renseignements financiers trimestriels complémentaires


Trimestres terminés les
(en milliers de dollars, Exercice 2006
sauf les pourcentages et ------------------------------------------
les données par action) 30 nov. 28 fév. 31 mai 31 août

Produits d'exploitation 180 478 $ 177 359 $ 189 718 $ 199 351 $
Bénéfice d'exploitation
avant amortissement 60 593 57 765 66 111 68 645
Marge d'exploitation 33,6% 32,6% 34,8% 34,4%
Amortissement 29 883 30 217 30 658 36 446
Charges financières 13 961 14 231 14 120 16 864
Réduction de valeur - - - -
Impôts sur les bénéfices 6 611 5 706 8 461 (13 950)
Bénéfice net 5 455 4 842 7 293 19 022
Part des actionnaires sans
contrôle 4 593 2 679 5 529 10 300
Flux de trésorerie générés
par l'exploitation 46 842 41 644 52 093 51 729

Bénéfice net (perte nette)
par action 0,28 0,16 $ 0,33 $ 0,62 $



Trimestres terminés les
(en milliers de dollars, Exercice 2005
sauf les pourcentages et ------------------------------------------
les données par action) 30 nov. 28 fév. 31 mai 31 août

Produits d'exploitation 171 411 $ 166 566 $ 173 418 $ 164 210 $
Bénéfice d'exploitation
avant amortissement 58 928 54 616 63 814 56 485
Marge d'exploitation 34,4% 32,8% 36,8% 34,4%
Amortissement 33 616 33 383 32 783 30 769
Charges financières 14 240 14 237 14 441 14 366
Réduction de valeur - 52 531 - -
Impôts sur les bénéfices 4 582 (130) 5 869 5 052
Bénéfice net 3 256 (16 940) 5 603 5 422
Part des actionnaires sans
contrôle 3 117 (28 524) 4 964 630
Flux de trésorerie générés
par l'exploitation 44 503 40 962 48 699 43 215 $

Bénéfice net (perte nette)
par action 0,19 $ (1,74) $ 0,30 $ 0,04$



Les résultats d'exploitation de la filiale de câblodistribution ne sont
généralement pas soumis à des variations saisonnières significatives.
Toutefois, la perte de clients du service de base est généralement plus
importante et l'ajout de clients des services d'IHV est généralement plus
faible au troisième trimestre parce que les étudiants quittent leur campus à
la fin de l'année scolaire. Cependant, les résultats d'exploitation du secteur
des médias peuvent faire l'objet de variations saisonnières prononcées. Les
produits d'exploitation dépendent des cotes d'écoute et du marché pour les
dépenses de publicité à la radio et à la télévision conventionnelle dans la
province de Québec. Les ventes de publicité, principalement la publicité à
l'échelle nationale, sont généralement plus faibles au cours des deuxième et
quatrième trimestres et, par conséquent, la marge d'exploitation est
habituellement moins élevée.

La perte nette importante de COGECO au deuxième trimestre de l'exercice
financier 2005 est attribuable à la part de 60 % de COGECO dans la réduction
de valeur de l'écart d'acquisition et des autres actifs incorporels des
activités de télédiffusion qui se sont chiffrés à 29,6 millions $. Se reporter
à la rubrique "Réduction de valeur de l'écart d'acquisition et des autres
actifs incorporels" pour une description de cet ajustement.


COGECO INC.
Statistiques de la câblodistribution
31 août 31 août
2006 2005
------------------------------------------------------------------------

Foyers câblés
Ontario 1 002 187 986 401
Québec 474 717 462 332
----------- -----------
Canada 1 476 904 1 448 733
Portugal 826 369 -
----------- -----------
Total 2 303 273 1 448 733
----------- -----------
----------- -----------

Unités de service
Ontario 1 104 157 968 749
Québec 451 779 378 984
----------- -----------
Canada 1 555 936 1 347 733
Portugal 629 041 -
----------- -----------
Total 2 184 977 1 347 733
----------- -----------
----------- -----------

Clients du service de base
Ontario 587 289 581 631
Québec 245 888 239 802
----------- -----------
Canada 833 177 821 433
Portugal 269 694 -
----------- -----------
Total 1 102 871 821 433
----------- -----------
----------- -----------

Clients des volets facultatifs
Ontario 463 783 461 038
Québec 192 895 183 320
----------- -----------
Canada 656 678 644 358
Portugal - -
----------- -----------
Total 656 678 644 358
----------- -----------
----------- -----------

Clients du service de télévision payante
Ontario 84 425 80 817
Québec 38 455 35 407
----------- -----------
Canada 122 880 116 224
Portugal 100 079 -
----------- -----------
Total 222 959 116 224
----------- -----------
----------- -----------

Clients du service Internet à haute vitesse
Ontario 269 328 226 133
Québec 73 752 51 515
----------- -----------
Canada 343 080 277 648
Portugal 136 278 -
----------- -----------
Total 479 358 277 648
----------- -----------
----------- -----------

Clients des services vidéo-numérique
Ontario 213 556 159 734
Québec 113 808 87 470
----------- -----------
Canada 327 364 247 204
Portugal - -
----------- -----------
Total 327 364 247 204
----------- -----------
----------- -----------

Clients du service de téléphonie
Ontario 33 984 1 251
Québec 18 331 197
----------- -----------
Canada 52 315 1 448
Portugal 223 069 -
----------- -----------
Total 275 384 1 448
----------- -----------
----------- -----------

COGECO INC.
ETATS CONSOLIDES DES RESULTATS

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars,
sauf les données par action) 2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)

Produits d'exploitation 199 351 $ 164 210 $ 746 906 $ 675 605 $

Charges d'exploitation 130 706 107 725 493 792 441 762
------------------------------------------------------------------------

Bénéfice d'exploitation
avant amortissement 68 645 56 485 253 114 233 843

Amortissement (note 5) 36 446 30 769 127 204 130 551
------------------------------------------------------------------------

Bénéfice d'exploitation 32 199 25 716 125 910 103 292

Charges financières
(note 10) 16 864 14 366 59 176 57 284
------------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant impôts sur
les bénéfices et les
éléments suivants 15 335 11 350 66 734 46 008

Réduction de valeur de
l'écart d'acquisition et
des autres actifs
incorporels (note 8) - - - 52 531

Impôts sur les
bénéfices (note 6) (13 950) 5 052 6 828 15 373

Part des actionnaires
sans contrôle 19 022 5 422 36 612 (2 659)

Perte sur dilution suite
à des émissions d'actions
par une filiale - - - 108

Quote-part du bénéfice (perte)
d'une société en nom
collectif 37 (246) (193) (468)
------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net (perte nette) 10 300 $ 630 $ 23 101 $ (19 813)$
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

Bénéfice (perte) par action
(note 7)
De base 0,62 $ 0,04 $ 1,40 $ (1,21)$
Dilué(e) 0,62 0,04 1,39 (1,21)
------------------------------------------------------------------------


COGECO INC.
ETATS CONSOLIDES DES BENEFICES NON REPARTIS

Douze mois terminés les 31 août
------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars) 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(vérifié) (vérifié)

Solde au début 185 762 $ 209 188 $
Bénéfice net (perte nette) 23 101 (19 813)
Dividendes sur actions à droits de
vote multiples (462) (407)
Dividendes sur actions subalternes
à droit de vote (3 667) (3 206)
------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 204 734 $ 185 762 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


COGECO INC.
BILANS CONSOLIDES

------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars) 31 août 31 août
2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(vérifié) (vérifié)

Actif
Court terme
Espèce et quasi-espèce 71 516 $ - $
Encaisse affectée 569 -
Débiteurs 71 989 55 529
Charges payées d'avance 7 204 4 704
Droits de diffusion 15 632 14 168
------------------------------------------------------------------------
166 910 74 401
------------------------------------------------------------------------

Droits de diffusion 18 083 16 076
Placements 539 539
Immobilisations 1 048 998 726 270
Charges reportées 49 433 41 797
Licences de radiodiffusion et droits
de clients (note 8) 1 017 892 1 017 892
Ecart d'acquisition (note 8) 422 108 -
------------------------------------------------------------------------
2 723 963 $ 1 876 975 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

Passif et avoir des actionnaires
Passif
Court terme
Endettement bancaire (note 9) 7 891 $ 605 $
Créditeurs et charges à payer 312 837 151 985
Droits de diffusion à payer 7 721 7 337
Impôts sur les bénéfices à payer 666 299
Produits reportés et perçus d'avance 26 737 25 034
Portion de la dette à long terme
échéant à court terme 126 904 1 400
------------------------------------------------------------------------
482 756 186 660
------------------------------------------------------------------------

Dette à long terme (note 10) 1 209 254 713 739
Part du déficit d'une société en nom
collectif 841 648
Produits reportés et perçus d'avance 10 525 10 522
Droits de diffusion à payer 5 777 4 112
Passifs relatifs aux avantages
sociaux futurs 11 098 10 628
Passif d'impôts futurs 211 848 208 434
Part des actionnaires sans contrôle 472 605 439 643
------------------------------------------------------------------------
2 404 704 1 574 386
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

Avoir des actionnaires
Capital-actions (note 11) 117 552 116 167
Surplus d'apport - rémunération à
base d'actions 1 425 660
Bénéfices non répartis 204 734 185 762
Ecart de change cumulatif (note 12) (4 452) -
------------------------------------------------------------------------
319 259 302 589
------------------------------------------------------------------------

2 723 963 $ 1 876 975 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


COGECO INC.
ETATS CONSOLIDES DES FLUX DE TRESORERIE

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars) 2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)

Flux de trésorerie liés aux
activités d'exploitation
Bénéfice net (perte nette) 10 300 $ 630 $ 23 101 $ (19 813)$
Eléments sans incidence
sur les espèces et
quasi-espèces
Amortissement (note 5) 36 446 30 769 127 204 130 551
Amortissement des charges
de financement reportées 416 241 1 140 1 102
Réduction de valeur de
l'écart d'acquisition et
des autres actifs
incorporels - - - 52 531
Impôts futurs (note 6) (14 900) 5 419 1 709 12 055
Part des actionnaires
sans contrôle 19 022 5 422 36 612 (2 659)
Rémunération à base
d'actions (534) 743 356 2 087
Perte sur disposition
d'immobilisations 963 - 1 135 56
Autres 16 (9) 1 051 1 469
------------------------------------------------------------------------
51 729 43 215 192 308 177 379

Variation des éléments hors
caisse liés à l'exploitation
(note 13a))
57 288 49 951 3 645 23 680
------------------------------------------------------------------------
109 017 93 166 195 953 201 059
------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie liés aux
activités d'investissement
Acquisition
d'immobilisations
(note 13b)) (46 112) (43 725) (144 469) (115 354)
Augmentation des charges
reportées (8 929) (5 217) (20 657) (15 316)
Augmentation de l'encaisse
affectée (91) - (91) -
Acquisition d'entreprise,
net des espèces et
quasi-espèces acquises
(note 3) (577 431) - (577 431) -
Autres 16 - 54 85
------------------------------------------------------------------------
(632 547) (48 942) (742 594) (130 585)
------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie liés
aux activités de financement
Augmentation (diminution)
de l'endettement bancaire (6 165) (14 966) 7 286 (3 946)
Augmentation de la dette à
long terme 633 402 1 000 633 402 557
Remboursement de la dette
à long terme (19 536) (28 278) (5 304) (62 332)
Augmentation des charges
de financement reportées (10 110) - (10 110) -
Emission d'actions
subalternes à droit de vote 111 - 1 385 546
Dividendes sur actions à
droits de vote multiples (115) (116) (462) (407)
Dividendes sur actions
subalternes à droit de vote (918) (912) (3 667) (3 206)
Emission d'actions
subalternes à droit de vote
par une filiale aux
actionnaires sans contrôle 62 20 228 742
Dividendes payés par une
filiale aux actionnaires
sans contrôle (972) (972) (3 888) (2 428)
------------------------------------------------------------------------
595 759 (44 224) 618 870 (70 474)
------------------------------------------------------------------------
Variation nette des
espèces et
quasi-espèces 72 229 - 72 229 -
Effet de la variation des
taux de change sur les
espèces et quasi-espèces
libellées en devises
étrangères (713) - (713) -
------------------------------------------------------------------------
Espèces et quasi-espèces
à la fin 71 516 $ - $ 71 516 $ - $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Voir les informations supplémentaires sur les flux de trésorerie
à la note 13.


COGECO INC.
Notes afférentes aux états financiers consolidés
31 août 2006
(les données des tableaux sont en milliers de dollars, sauf les données
par action)


1. Mode de présentation

De l'avis de la direction, les états financiers consolidés
intermédiaires non vérifiés ci-joints, dressés selon les principes
comptables généralement reconnus du Canada, contiennent tous les
ajustements nécessaires pour présenter fidèlement la situation
financière de COGECO inc. aux 31 août 2006 et 2005, ainsi que les
résultats de son exploitation et ses flux de trésorerie pour les
périodes de trois et douze mois terminées les 31 août 2006 et 2005.

Bien que la direction estime que l'information est divulguée de façon
adéquate, ces états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés
et les notes afférentes doivent être lus conjointement avec les états
financiers consolidés annuels de COGECO inc. Les conventions
comptables utilisées dans la préparation de ces états financiers
consolidés intermédiaires non vérifiés sont les mêmes que celles
utilisées pour les plus récents états financiers consolidés annuels, à
l'exception des éléments mentionnés à la note 2.

Les états financiers consolidés intermédiaires pour la période de
trois mois terminée le 31 août 2005 n'ont pas fait l'objet d'une revue
par les vérificateurs externes de la Compagnie.


2. Récentes prises de position

Opérations non monétaires

En juin 2005, l'Institut Canadien des Comptables Agréés a publié le
chapitre 3831, Opérations non monétaires, qui modifie et remplace les
recommandations actuelles sur les opérations non monétaires. Dans le
cadre de ce nouveau chapitre, le critère d'évaluation des opérations
non monétaires à la juste valeur a été modifié afin de mettre l'accent
sur l'évaluation de la substance commerciale au lieu de
l'aboutissement du processus de génération du profit. Une opération
non monétaire présente une substance commerciale lorsque la variation
attendue des flux de trésorerie futurs de l'entité à la suite de à
l'opération est significative. Ces recommandations s'appliquent aux
opérations non monétaires amorcées au cours des périodes ouvertes à
compter du 1er janvier 2006. Au cours du troisième trimestre, la
Compagnie a adopté ces nouvelles recommandations et a conclu qu'elles
n'avaient aucun impact significatif sur les états financiers
consolidés.


3. Acquisition d'entreprise

Acquisition de Cabovisao - Televisao por Cabo, S.A.

Le 2 juin 2006, une filiale de la Compagnie, Cogeco Câble Inc., a
conclu, avec Cable Satisfaction International Inc. ("CSII"),
Catalyst Fund Limited Partnership I et Cabovisao - Televisao por Cabo,
S.A. ("Cabovisao"), une entente visant l'achat du second
câblodistributeur du Portugal, Cabovisao, filiale indirecte à part
entière de CSII, pour une considération totale de 465,7 millions
(euro) . Le prix inclut le rachat de la créance de premier rang et le
remboursement de certains des autres éléments de passif de Cabovisao.
L'acquisition a été finalisée le 1er août 2006. Le prix d'achat final
sera établi au terme d'un ajustement du fonds de roulement après
clôture. La filiale de la Compagnie assume 20 millions (euro) de fonds
de roulement déficitaire de Cabovisao.

L'acquisition a été comptabilisée selon la méthode de l'acquisition.
Les résultats de Cabovisao ont été consolidés à compter de la date
d'acquisition.

La répartition préliminaire du prix d'achat relatif à l'acquisition
s'établit comme suit:

-----------------------------------------------------------------------
Contrepartie
Payé
Prix d'achat estimatif des actions 304 188 $
Dettes garanties des prêteurs et certains passifs
spécifiques de Cabovisao 274 761
Coûts relatifs à l'acquisition 4 193
------------------------------------------------------------------------
583 142
Montants non réglés
Ajustement du fonds de roulement préliminaire 2 432
------------------------------------------------------------------------
585 574
------------------------------------------------------------------------

Actifs nets acquis
Espèces et quasi-espèces 5 711
Encaisse affectée 489
Débiteurs 16 570
Charges payées d'avance 1 324
Immobilisations 287 652
Créditeurs et charges à payer assumés (65 282)
Autres passifs spécifiques de Cabovisao assumés (91 914)
------------------------------------------------------------------------
154 550
------------------------------------------------------------------------

Excédent de la contrepartie sur les actifs nets acquis 431 024 $
------------------------------------------------------------------------

Répartition préliminaire de l'excédent de la contrepartie
sur les actifs nets acquis
Ecart d'acquisition préliminaire 431 024 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

Pour financer la transaction, le crédit à terme et la marge de crédit
d'exploitation de la filiale de la Compagnie, Cogeco Câble inc., ont
été restructurées par une convention de crédit amendée et redressée
(voir note 10).

La direction effectue actuellement des analyses plus précises et des
changements seront apportés à la répartition de l'excédent de la
contrepartie sur les actifs nets au fur et à mesure que ces
informations seront disponibles. Entre autre, l'évaluation de la
juste valeur des immobilisations corporelles n'ayant pas été complétée
lors de la répartition préliminaire, les immobilisations corporelles
ont donc été présentées au coût. L'évaluation des actifs incorporels
à durée de vie indéfinies et à durée de vie définies est aussi en
cours d'évaluation. De plus, en conformité avec la Loi sur les impôts
des Compagnies du Portugal, les pertes fiscales accumulées ne peuvent
être déduites si au moins 50% du capital social a changé de propriété
depuis le moment ou les pertes fiscales ont été générées, sauf si une
autorisation est obtenue avant un tel changement de propriété. A cet
effet, une requête pour le maintien des pertes fiscales a été déposée
par Cabovisao le 28 juillet 2006. Ces pertes fiscales n'ont pas été
incluses dans la répartition préliminaire du prix d'achat. Enfin, la
filiale de la Société n'a pas complété l'évaluation des coûts
éventuels reliés à la restructuration et l'intégration des activités
de Cabovisao pouvant donner lieu à la constatation d'un passif dans la
répartition du prix d'achat. Par conséquent, les montants réels
attribués à chacun des actifs identifiables acquis et des passifs
assumés et les résultats d'exploitation connexes varieront par rapport
aux montants enregistrés initialement et les écarts pourraient être
significatifs.


4. Information sectorielle

Les activités de la Compagnie se divisent en deux secteurs
d'exploitation : le secteur de la câblodistribution et celui des
médias. Le secteur de la câblodistribution inclut toutes les
activités de câblodistribution, d'accès Internet à haute vitesse et de
téléphonie alors que celui des médias inclut les activités reliées à
la radiodiffusion et à la télédiffusion.

Les principaux renseignements financiers par secteur d'activités sont
les suivants :

Câblodistribution Médias
------------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés
les 31 août 2006 2005 2006 2005
(non vérifié)
-----------------------------------------------------------------------

Produits d'exploitation 174 875 $ 140 178 $ 24 527 $ 24 082 $
Charges d'exploitation 102 011 79 458 27 315 25 770
Bénéfice (perte)
d'exploitation avant
amortissement 72 864 60 720 (2 788) (1 688)
Amortissement 34 801 29 460 1 600 1 329
Bénéfice (perte)
d'exploitation 38 063 31 260 (4 388) (3 017)
Charges financières 16 374 14 004 156 133
Impôts sur les bénéfices (12 298) 6 220 (1 224) (367)
-----------------------------------------------------------------------
Actif net investi (1) (2) 2 210 823 $ 1 595 216 $ 70 550 $ 75 561 $
Actif total (2) 2 602 603 1 755 796 112 609 114 393
Immobilisations (2) 1 021 538 697 526 26 794 28 014
Ecart d'acquisition (2) 422 108 - - -
Acquisition
d'immobilisations 44 350 41 443 2 030 2 647
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

Siège social
et éliminations Consolidé
------------------------------------------------ ---------------------
Trois mois terminés
les 31 août 2006 2005 2006 2005
(non vérifié)
------------------------------------------------ ---------------------

Produits d'exploitation (51)$ (50)$ 199 351 $ 164 210 $
Charges d'exploitation 1 380 2 497 130 706 107 725
Bénéfice (perte)
d'exploitation avant
amortissement (1 431) (2 547) 68 645 56 485
Amortissement 45 (20) 36 446 30 769
Bénéfice (perte)
d'exploitation (1 476) (2 527) 32 199 25 716
Charges financières 334 229 16 864 14 366
Impôts sur les bénéfices (428) (801) (13 950) 5 052
------------------------------------------------ ---------------------
Actif net investi (1) (2) 7 477 $ 7 208 $ 2 288 850 $ 1 677 985 $
Actif total (2) 8 751 6 786 2 723 963 1 876 975
Immobilisations (2) 666 730 1 048 998 726 270
Ecart d'acquisition (2) - - 422 108 -
Acquisition
d'immobilisations - 54 46 380 44 144
------------------------------------------------ ---------------------
------------------------------------------------ ---------------------

(1) Actif total moins les espèces et quasi-espèces, les créditeurs et
charges à payer, les droits de diffusion à payer et les produits
reportés et perçus d'avance.
(2) Aux 31 août 2006 et 2005.

Câblodistribution Médias
------------------------------------------------------------------------
Douze mois terminés
les 31 août 2006 2005 2006 2005
(vérifié)
-----------------------------------------------------------------------

Produits d'exploitation 620 001 $ 554 404 $ 127 109 $ 121 386 $
Charges d'exploitation 367 023 326 883 127 730 114 587
Bénéfice (perte)
d'exploitation avant
amortissement 252 978 227 521 (621) 6 799
Amortissement 120 782 125 088 6 251 5 306
Bénéfice (perte)
d'exploitation 132 196 102 433 (6 872) 1 493
Charges financières 57 366 55 692 678 528
Réduction de valeur de
l'écart d'acquisition
et des autres actifs
incorporels - - - 52 531
Impôts sur les bénéfices 9 274 18 020 (2 962) (2 899)
-----------------------------------------------------------------------
Actif net investi (1) (2) 2 210 823 $ 1 595 216 $ 70 550 $ 75 561 $
Actif total (2) 2 602 603 1 755 796 112 609 114 393
Immobilisations (2) 1 021 538 697 526 26 794 28 014
Ecart d'acquisition (2) 422 108 - - -
Acquisition
d'immobilisations 143 839 112 289 3 528 4 940
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

Siège social
et éliminations Consolidé
------------------------------------------------ ---------------------
Douze mois terminés
les 31 août 2006 2005 2006 2005
(vérifié)
------------------------------------------------ ---------------------

Produits d'exploitation (204) (185)$ 746 906 $ 675 605 $
Charges d'exploitation (961) 292 493 792 441 762
Bénéfice (perte)
d'exploitation avant
amortissement 757 (477) 253 114 233 843
Amortissement 171 157 127 204 130 551
Bénéfice (perte)
d'exploitation 586 (634) 125 910 103 292
Charges financières 1 132 1 064 59 176 57 284
Réduction de valeur de
l'écart d'acquisition
et des autres actifs
incorporels - - - 52 531
Impôts sur les bénéfices 516 252 6 828 15 373
------------------------------------------------ ---------------------
Actif net investi (1) (2) 7 477 7 208 $ 2 288 850 $ 1 677 985 $
Actif total (2) 8 751 6 786 2 723 963 1 876 975
Immobilisations (2) 666 730 1 048 998 726 270
Ecart d'acquisition (2) - - 422 108 -
Acquisition
d'immobilisations 107 104 147 474 117 333
------------------------------------------------ ---------------------
------------------------------------------------ ---------------------

(1) Actif total moins les espèces et quasi-espèces, les créditeurs et
charges à payer, les droits de diffusion à payer et les produits
reportés et perçus d'avance.
(2) Aux 31 août 2006 et 2005.


La filiale de câblodistribution considère toutes ses activités de
câblodistribution, d'accès Internet à haute vitesse et de téléphonie
comme un seul secteur d'exploitation. Le secteur de câblodistribution
exerce ses activités au Canada et au Portugal.

Le secteur du Portugal inclus les résultats d'opération depuis la date
de l'acquisition de contrôle, le 1er août 2006.

Les principaux renseignements financiers par secteur d'activités sont
les suivants :

Canada Portugal Consolidé
------------------------------------------------ ----------------------
Trois mois terminés
les 31 août
(non
vérifié) 2006 2005 2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------ ----------------------
Produits
d'exploi-
tation 158 009 $ 140 178 $ 16 866 $ - $ 174 875 $ 140 178 $
Charges
d'exploi-
tation 90 116 79 458 11 895 - 102 011 79 458
Honoraires
de gestion - - - - - -
Bénéfice
d'exploi-
tation avant
amortisse-
ment 67 893 60 720 4 971 - 72 864 60 720
Amortisse-
ment 30 373 29 460 4 428 - 34 801 29 460
Bénéfice
d'exploi-
tation 37 520 31 260 543 - 38 063 31 260
Charges
finan-
cières 16 103 14 004 271 - 16 374 14 004
Impôts sur
les
bénéfices (12 612) 6 220 314 - (12 298) 6 220
Bénéfice
net (perte
nette) 34 029 11 036 (42) - 33 987 11 036
------------------------------------------------ ----------------------
Actif net
investi
(1) (2) 1 649 631 $ 1 595 216 $ 561 192 $ - $ 2 210 823 $ 1 595 216 $
Actif
total (2) 1 842 312 1 755 796 760 291 - 2 602 603 1 755 796
Immobili-
sations (2) 741 024 697 526 280 514 - 1 021 538 697 526
Ecart
d'acquisi-
tion (2) - - 422 108 - 422 108 -
Acquisition
d'immobili-
sations 40 145 41 443 4 205 - 44 350 41 443
------------------------------------------------ ----------------------
------------------------------------------------ ----------------------

(1) Actif total moins les espèces et quasi-espèces, les créditeurs et
charges à payer et les produits reportés et perçus d'avance.
(2) Aux 31 août 2006 et 2005.


Canada Portugal Consolidé
------------------------------------------------ ----------------------
Douze mois terminés
les 31 août
(vérifié) 2006 2005 2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------ ----------------------
Produits
d'exploi-
tation 603 135 $ 554 404 $ 16 866 $ - $ 620 001 $ 554 404 $
Charges
d'exploi-
tation 346 736 318 704 11 895 - 358 631 318 704
Honoraires
de gestion 8 392 8 179 - - 8 392 8 179
Bénéfice
d'exploi-
tation avant
amortisse-
ment 248 007 227 521 4 971 - 252 978 227 521
Amortisse-
ment 116 354 125 088 4 428 - 120 782 125 088
Bénéfice
d'exploi-
tation 131 653 102 433 543 - 132 196 102 433
Charges
finan-
cières 57 095 55 692 271 - 57 366 55 692
Impôts sur
les
bénéfices 8 960 18 020 314 - 9 274 18 020
Bénéfice
net (perte
nette) 65 598 28 721 (42) - 65 556 28 721
------------------------------------------------ ----------------------
Actif net
investi
(1) (2) 1 649 631 $ 1 595 216 $ 561 192 $ - $ 2 210 823 $ 1 595 216 $
Actif
total (2) 1 842 312 1 755 796 760 291 - 2 602 603 1 755 796
Immobili-
sations (2) 741 024 697 526 280 514 - 1 021 538 697 526
Ecart
d'acquisi-
tion (2) - - 422 108 - 422 108 -
Acquisition
d'immobili-
sations 139 634 112 289 4 205 - 143 839 112 289
------------------------------------------------ ----------------------
------------------------------------------------ ----------------------

(1) Actif total moins les espèces et quasi-espèces, les créditeurs et
charges à payer et les produits reportés et perçus d'avance.
(2) Aux 31 août 2006 et 2005.


5. Amortissement

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)

Immobilisations 31 139 $ 25 112 $ 105 213 $ 107 366 $
Charges reportées 5 307 5 657 21 991 23 185
------------------------------------------------------------------------
36 446 $ 30 769 $ 127 204 $ 130 551 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

6. Impôts sur les bénéfices

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)

Exigibles 950 $ (367)$ 5 119 $ 3 318 $
Futurs (14 900) 5 419 1 709 12 055
------------------------------------------------------------------------
(13 950)$ 5 052 $ 6 828 $ 15 373 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

Le tableau suivant présente le rapprochement entre les impôts sur les
bénéfices selon les taux d'imposition fédéral et provinciaux
réglementaires du Canada et les impôts sur les bénéfices selon le taux
d'imposition effectif consolidé :

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)

Impôts sur les bénéfices selon
le taux d'imposition de base
combiné de base combiné de
35,51 % (34,15 % en 2005) 5 804 $ 3 717 $ 23 631 $ (2 387)$
Pertes ou bénéfices
assujettis à des taux
d'imposition plus ou
moins élevés (567) 339 (226) 2 060
Diminution de l'impôt
relatif à la réduction
des taux futurs
pratiquement en vigueur (19 831) - (19 922) -
Impôts des grandes
sociétés (1 837) 127 614 1 534
Impôt sur les bénéfices
découlant de la
réduction de valeur
non déductible de
l'écart d'acquisition
et des licences de
radiodiffusion - - - 10 570

Impôts sur les bénéfices
provenant de dépenses
non-déductibles 1 593 - 1 593 -
Impôts retenus à la source
sur les intérêts d' une
filiale étrangère 314 - 314 -
Variation de la provision
pour moins-value (34) 1 624 (34) 4 078
Autres 608 (755) 858 (482)
------------------------------------------------------------------------
Impôts sur les bénéfices
selon le taux
d'imposition effectif (13 950) $ 5 052 $ 6 828 $ 15 373 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


7. Bénéfice (perte) par action

Le tableau suivant présente un rapprochement entre le bénéfice (perte)
par action de base et le bénéfice (perte) par action dilué(e) :

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)

Bénéfice net
(perte nette) 10 300 $ 630 $ 23 101 $ (19 813)$
Moyenne pondérée du
nombre d'actions à
droits de vote
multiples et d'actions
subalternes à droit de
vote en circulation 16 544 443 16 450 004 16 507 666 16 419 584
Effet de dilution des
options d'achat
d'actions (1) 84 820 171 548 121 692 -
------------------------------------------------------------------------
Moyenne pondérée du
nombre d'actions à
droits de vote
multiples et
d'actions subalternes
à droit de vote
diluées en circulation 16 629 263 16 621 552 16 629 358 16 419 584
------------------------------------------------------------------------
Bénéfice (perte)
par action
De base 0,62 $ 0,04 $ 1,40 $ (1,21)$
Dilué(e) 0,62 0,04 1,39 (1,21)
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

(1) Pour les périodes de trois et douze mois se terminant le 31 août
2006, un total de 36 443 et 38 293 (43 843 pour la période de trois
mois terminée le 31 août 2005) options d'achat d'actions ont été
exclues du calcul du bénéfice par action dilué étant donné que le
prix d'exercice des options était supérieur à la moyenne du prix des
actions subalternes à droit de vote. Aussi, pour la période de douze
mois terminée le 31 août 2005, l'effet de 366 400 options d'achat
d'actions n'a pas été inclus dans le calcul de la perte par action
diluée, étant donné que leur prise en compte avait un effet
antidilutif.


8. Ecart d'acquisition et droits de clients

Droits de Droits de Ecart
clients diffusion d'acquisition Total
------------------------------------------------------------------------
(vérifié) (vérifié) (vérifié) (vérifié)

Solde au 31 août 2004 989 772 $ 52 726 $ 27 925 $ 1 070 423 $
Réduction de valeur - (24 606) (27 925) (52 531)
------------------------------------------------------------------------
Solde au 31 août 2005 989 772 28 120 - 1 017 892
Acquisition d'entreprise
(note 3) - - 431 024 431 024
Ecart de change cumulatif - - (8 916) (8 916)
------------------------------------------------------------------------
Solde au 31 août 2006 989 772 $ 28 120 $ 422 108 $ 1 440 000 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


9. Endettement bancaire

En avril 2006, la marge de crédit d'exploitation disponible de
TQS inc., une filiale indirecte de la Compagnie, a été révisée à la
hausse passant de 10 000 000 $ à 20 000 000 $. Cette marge de crédit,
sous forme de crédit à terme, est garantie par une charge fixe et
flottante de premier rang au montant de 20 000 000 $ sur les actifs de
TQS inc. et de ses filiales.


10. Dette à long terme

------------------------------------------------------------------------
Echéance Taux 31 août, 31 août
d'intérêt 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(vérifié) (vérifié)
Compagnie mère
Crédit à terme 2009 (1) 6,27 % (2) 19 000 $ 22 500 $
Obligations découlant
de contrats de
location-acquisition 2010 6,49 - 6,61 138 55

Filiales
Crédit à terme (3)
Crédit à terme 2011 5,71 (2) 150 000 -
Crédit à terme
- 17 358 700 (euro) 2011 4,50 (2) 24 573 -
Crédit rotatif
- 317 000 000 (euro) 2011 4,50 (2) 448 745 -
Débentures garanties
de premier rang
série 1 2009 6,75 150 000 150 000
Billets garantis
de premier rang
Série A -
150 millions $ US 2008 6,83 (4) 165 795 178 065
Série B 2011 7,73 175 000 175 000
Débentures subordonnées
garanties série A 2007 8,44 125 000 125 000
Crédit reporté (5) 2008 - 72 855 60 585
Obligations découlant de
contrats de location-
acquisition 2010 6,42 - 8,36 5 009 3 831
Autres - - 43 103
------------------------------------------------------------------------
1 336 158 715 139
Moins portion court terme 126 904 1 400
------------------------------------------------------------------------
1 209 254 $ 713 739 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

(1) Le crédit à terme de COGECO inc. a été prolongé de un an en janvier
2006.
(2) Taux d'intérêt moyen sur la dette au 31 août 2006, incluant les frais
d'estampillage.
(3) Le 28 juillet 2006, le crédit à terme et la marge de crédit
d'exploitation de la filiale de la Compagnie, Cogeco Câble inc., ont
été restructurées en vertu d'une convention de crédit modifiée et
mise à jour totalisant 900 000 000 $. Le crédit à terme est composée
de quatre tranches : la première tranche, un crédit rotatif pour un
montant de 700 000 000 $ disponible en dollars canadiens, américains
ou en Euros; une seconde tranche, une marge de crédit d'exploitation
de 25 000 000 $ disponible en dollars canadiens ou américains; une
troisième tranche de 150 000 000 $ entièrement utilisée et une
quatrième tranche de 17 358 700 (euro) entièrement utilisée. Le
crédit à terme est remboursable le 28 juillet 2011 à l'exception de
la troisième tranche de 150 000 000 $ qui est remboursable selon les
modalités suivantes : 15 000 000 $ le 28 juillet 2008, 22 500 000 $
le 28 juillet 2009, 37 500 000 $ le 28 juillet 2010 et le solde le 28
juillet 2011. Des remboursements anticipés peuvent être effectués,
sans pénalité. Le crédit à terme nécessite des commissions
d'engagement et les taux d'intérêt sont basés sur le taux des
acceptations bancaires, le LIBOR, l'EURIBOR, le taux préférentiel ou
le taux de base sur les prêts en dollars américains, plus les frais
d'estampillage. Le crédit à terme est garanti par une charge fixe et
flottante de premier rang sur les actifs de la filiale de la
Compagnie et de certaines de ses filiales à l'exception des
affectations autorisées, y compris les obligations relatives à
l'achat de biens, des obligations capitalisées existantes et l'octroi
de toute sûreté par une entité avant qu'elle ne devienne une filiale,
sous réserve d'un montant maximal. Les dispositions prévues dans ces
ententes prévoient des limites quant aux opérations et aux activités
de la filiale de la Compagnie. De façon générale, les plus
importantes restrictions visent les investissements autorisés, le
versement de dividendes sur les actions à droits de vote multiples et
subalternes à droit de vote, le remboursement de la dette à long
terme et le maintien de certains ratios financiers en ce qui a trait
au bénéfice d'exploitation avant amortissement, aux charges A
financières et au total de l'endettement.
(4) Les conventions d'échange de devises croisées ont donné lieu à un
taux d'intérêt annuel réel de 7,254% sur l'équivalent en dollars
canadiens de la dette libellée en dollar US de la filiale de la
Compagnie, Cogeco Câble inc.
(5) Le crédit reporté représente le montant qui serait payable aux
31 août 2006 et 31 août 2005 en vertu des conventions d'échange de
devises couvrant les billets garantis de premier rang série A
libellés en dollars US de la filiale de la Compagnie, Cogeco Câble
inc.

Les intérêts sur la dette à long terme pour les périodes de trois et
douze mois terminées le 31 août 2006 totalisent 15 892 000 $ et
56 020 000 $ (13 325 000 $ et 53 475 000 $ en 2005).


11. Capital-actions

Autorisé, en nombre illimité

Actions privilégiées de premier et de second rang pouvant être
émises en série, ne comportant aucun droit de vote,
sauf tel qu'il est prévu par la loi ou aux statuts de la Compagnie.

Actions à droits de vote multiples, 20 votes par action.

Actions subalternes à droit de vote, 1 vote par action.

-------------------------------------------------------------------------
31 août 31 août
2006 2005
-------------------------------------------------------------------------
(vérifié) (vérifié)

Emis

1 849 900 actions à droits de vote multiples 12 $ 12 $
14 702 556 actions subalternes à droit
de vote (14 600 104 au 31 août 2005) 117 540 116 155
------------------------------------------------------------------------
117 552 $ 116 167 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

Au cours de la période, les transactions sur les actions subalternes
à droit de vote ont été les suivantes :

Douze mois Douze mois
terminés le terminés le
31 août 2006 31 août 2005
------------------------------------------------------------------------
(vérifié) (vérifié)
------------------------------------------------------------------------
Nombre Nombre
d'actions Montant d'actions Montant
------------------------------------------------------------------------
Solde au début 14 600 104 116 155 $ 14 522 456 115 609 $
Actions émises contre
espèces en vertu du
régime d'achat
d'actions offert aux
employés et du régime
d'options d'achat
d'actions 102 452 1 385 77 648 546
------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 14 702 556 117 540 $ 14 600 104 116 155 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

Régimes d'intéressement au capital

La Compagnie offre à ses employés et à ceux de ses filiales un régime
d'achat d'actions, et offre également à certains dirigeants un régime
d'options d'achat d'actions qui sont décrits dans les états financiers
consolidés annuels de la Compagnie. Aucune option d'achat d'action n'a
été octroyée aux employés de COGECO inc. au cours de l'exercice courant.
Cependant, la filiale de la Compagnie, Cogeco Câble inc., a octroyé
136 059 options d'achat d'actions (140 766 en 2005) comportant un prix
d'exercice variant de 24,15 $ à 29,05 $ (21,50 $ en 2005) dont 31 743
options d'achat d'actions (38 397 en 2005) ont été octroyées à des
employés de COGECO inc. La Compagnie comptabilise un coût de rémunération
pour les options octroyées depuis le 1er septembre 2003. Une charge de
202 000 $ et 775 000 $ (132 000 $ et 484 000 $ en 2005) a été
comptabilisée pour les périodes de trois et douze mois terminées le
31 août 2006. Si le coût de rémunération avait été déterminé selon la
méthode de la juste valeur à la date d'attribution des options, pour les
options octroyées entre le 1er septembre 2001 et le 31 août 2003, le
bénéfice net (perte nette) et le bénéfice (perte) par action pour les
périodes de trois et douze mois terminées les 31 août 2006 et 2005
auraient été réduits (augmentées) aux montants pro forma suivants :

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)


Bénéfice net (perte nette)
Présenté(e) 10 300 $ 630 $ 23 101 $ (19 813)$
Pro forma 10 292 550 23 069 (20 133)

Bénéfice (perte)
par action de base
Présenté(e) 0,62 $ 0,04 $ 1,40 $ (1,21)$
Pro forma 0,62 0,03 1,40 (1,23)

Bénéfice (perte)
par action dilué(e)
Présenté(e) 0,62 $ 0,04 $ 1,39 $ (1,21)$
Pro forma 0,62 0,03 1,39 (1,23)
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

La juste valeur des options octroyées par la filiale de la Compagnie,
Cogeco Câble inc., durant la période de douze mois terminée le
31 août 2006 était de 9,32 $ (7,46 $ en 2005) par option. La juste
valeur a été estimée à la date d'attribution, pour les fins de
détermination des coûts de rémunération reliés aux options, au moyen
du modèle d'évaluation d'options binomial en fonction des hypothèses
suivantes :

-------------------------------------------------------------------------
2006 2005
-------------------------------------------------------------------------
Taux de dividende prévu 1,27 % 1,27 %
Volatilité prévue 39 % 43 %
Taux d'intérêt sans risque 3,70 % 3,70 %
Durée prévue en années 4,0 4,0
-------------------------------------------------------------------------

Au 31 août 2006, la Compagnie avait des options d'achat d'actions en
circulation permettant d'acquérir 315 776 actions subalternes à droit
de vote. Ces options peuvent être levées à des prix variant de
6,60 $ à 37,50 $ et à diverses dates allant jusqu'au 19 octobre 2011.

Une filiale indirecte de la Compagnie, TQS inc., a aussi adopté un
régime d'options d'achat d'actions pour certains dirigeants et
employés-clés. Au cours des douze mois terminés le 31 août 2006,
206 341 options d'achat d'actions (77 000 en 2005) ont été octroyées
par TQS inc. Aucune charge (41 000 $ en 2005) n'a été comptabilisée
au cours de la période de trois mois terminée le 31 août 2006 et une
charge de 154 000 $ (162 000 $ en 2005) a été comptabilisé pour la
période de douze mois terminée le 31 août 2006.

12. Ecart de change cumulatif

L'écart de change cumulatif qui est présenté à l'avoir des
actionnaires est le résultat de la fluctuation des taux de changes
lors de la conversion des investissements nets dans les
établissements étrangers autonomes ainsi que des gains et pertes de
change sur la dette à long terme libellée en devise qui est utilisée
comme élément de couverture de ces investissements nets. La
variation nette de l'écart de change cumulatif pour 2006 se résume
comme suit :


------------------------------------------------------------------------
(vérifié)
------------------------------------------------------------------------
Effet de la fluctuation du taux de change sur la
conversion des investissements nets dans des filiales
étrangères autonomes (12 412)$
Effet de la fluctuation du taux de change sur la
conversion de la dette à long terme utilisée comme
élément de couverture des investissements nets dans
des filiales étrangères autonomes, net des impôts sur
les bénéfices de 1 703 000 $ 7 960
------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin (4 452)$
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


13. Etats des flux de trésorerie

a) Variation des éléments hors caisse liés à l'exploitation

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)

Débiteurs 9 283 $ 5 843 $ (348)$ 1 681 $
Impôts sur les bénéfices
à recevoir 245 - - 304
Charges payées d'avance 227 891 (1 201) 825
Droits de diffusion 1 807 (2 265) (3 471) (1 816)
Créditeurs et charges
à payer 48 369 46 018 4 536 17 381
Droits de diffusion
à payer (3 116) 138 2 049 2 057
Impôts sur les bénéfices
à payer 672 (850) 373 299
Produits reportés et
perçus d'avance (199) (242) 1 707 2 949
Autres - 418 - -
------------------------------------------------------------------------
57 288 $ 49 951 $ 3 645 $ 23 680 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------

b) Autres informations

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)

Immobilisations acquises
par le biais de contrats
de location-acquisition 268 $ 419 $ 3 005 $ 1 979 $
Intérêts versés 12 242 11 701 56 429 55 817
Impôts sur les bénéfices
versés 39 483 4 752 2 715
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


14. Avantage sociaux futurs

La Compagnie et ses filiales offrent à leurs employés des régimes de
retraite contributifs à prestations déterminées, à cotisations
déterminées ou un régime enregistré d'épargne-retraite collectif qui
sont décrits dans les états financiers consolidés annuels de la
Compagnie. La charge totale liée à ces régimes s'établit comme
suit :

Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 août les 31 août
------------------------------------------------------------------------
2006 2005 2006 2005
------------------------------------------------------------------------
(non (non
vérifié) vérifié) (vérifié) (vérifié)

Régime de retraite à
prestations déterminées 783 $ 703 $ 3 334 $ 2 285 $
Régime de retraite à
cotisations déterminées
et régime enregistré
d'épargne-retraite
collectif 502 388 1 914 1 593
------------------------------------------------------------------------
1 285 $ 1 091 $ 5 248 $ 3 878 $
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


15. Secondes options de vente et d'achat de TQS inc.

Le 15 février 2002, les actionnaires de 3947424 Canada Inc. ("TQS
Holdco"), Cogeco Radio Télévision Inc. (" CRTI ") et Bell Globemedia
inc. ("BGM"), ont conclu une convention entre actionnaires à la
suite de l'acquisition de TQS inc. (la "convention entre
actionnaires"). Le 31 octobre 2002, BGM a transféré ses actions de
TQS Holdco à CTV Television inc. ("CTV"), filiale de BGM. La
convention entre actionnaires accorde le droit à CTV d'aviser
CRTI, au cours d'une période de 180 jours débutant le 15 février
2007, de son offre de vendre à CRTI toutes les actions qu'elle
détient dans TQS Holdco pour une contrepartie entièrement en espèces
calculée à la juste valeur marchande de TQS Holdco, multipliée par le
ratio des actions détenues par CTV par rapport à la totalité des
actions émises et en circulation du capital de TQS Holdco, et
multipliée par 1,15. CRTI peut choisir d'acquérir les actions de CTV
dans les 90 jours suivant la réception de l'avis de vente en
présentant un avis de levée de l'option à CTV. Si CRTI choisit de ne
pas lever ou omet de lever cette option, CTV peut, dans les 90 jours
suivant ce choix ou l'omission de lever l'option par CRTI, envoyer un
avis d'achat à CRTI visant l'acquisition de toutes les actions
détenues par CRTI dans TQS Holdco, pour une contrepartie entièrement
en espèces calculée à la juste valeur marchande de TQS Holdco,
multipliée par le ratio des actions détenues par CRTI par rapport à
la totalité des actions émises et en circulation du capital de TQS
Holdco, et multipliée par 1,30. A moins que les parties décident de
modifier la convention entre actionnaires , dans l'éventualité que
CTV avise CRTI de son offre de vendre à CRTI toutes les actions
qu'elle détient dans TQS Holdco, et que CRTI ne les achète pas et que
CTV n'achète pas les actions de CRTI, CRTI et CTV se sont entendus
pour mettre en vente toutes les actions de TQS Holdco à une tierce
partie, sujet aux autorisations gouvernementales requises, avec
l'objectif d'obtenir le prix le plus élevé possible et de maximiser
la valeur pour l'actionnaire.

Le 31 août 2006, BGM a annoncé qu'elle avait complété sa nouvelle
structure de propriété, aux termes de laquelle BCE a vendu 48 % de sa
participation comportant droit de vote dans BGM à The Woodbridge
Company Limited et ses filiales, au Régime de retraite des
enseignantes et des enseignants de l'Ontario et à Torstar
Corporation. Cette opération constitue un changement de contrôle aux
termes de la convention entre actionnaires et, par conséquent,
déclenche l'application de certains droits d'achat conformément à la
convention en faveur de CRTI d'acheter la totalité, et non moins de
la totalité, des actions dont CTV est propriétaire.


16. Chiffres comparatifs

Certains chiffres comparatifs ont été reclassés afin de se conformer
à la présentation adoptée au cours de la période courante.

Contact Information

  • Médias : Marie Carrier, Directrice, communications
    d'entreprise, (514) 874-2600;
    Source : Pierre Gagné, Vice-président, finances et chef de la direction financière, COGECO inc.,
    (514) 874-2600