L'Office d'investissement du RPC

L'Office d'investissement du RPC

10 nov. 2010 09h00 HE

La caisse du RPC termine le deuxième trimestre à 138,6 milliards de dollars

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 10 nov. 2010) - À la clôture du deuxième trimestre de l'exercice 2011 le 30 septembre 2010, la caisse du RPC totalisait 138,6 milliards de dollars comparativement à 129,7 milliards de dollars à la fin du premier trimestre terminé le 30 juin 2010.

La hausse de 8,9 milliards de dollars de l'actif, déduction faite des charges d'exploitation, au cours du trimestre est attribuable à un revenu de placement de 8,4 milliards de dollars, ce qui représente un taux de rendement de 6,6 pour cent, ainsi qu'aux cotisations reçues totalisant 0,5 milliard de dollars. Les résultats de ce trimestre s'expliquent principalement par le rendement solide des marchés boursiers mondiaux, qui s'est reflété dans le rendement du portefeuille d'actions de sociétés ouvertes de l'Office.

Depuis le début de l'exercice, la caisse du RPC a augmenté de 11 milliards de dollars, alors qu'elle se chiffrait à 127,6 milliards de dollars au 31 mars 2010. L'augmentation de l'actif, déduction faite des charges d'exploitation, est attribuable à un revenu de placement de 6,7 milliards de dollars, soit un taux de rendement de 5,2 pour cent, ainsi qu'à des cotisations de 4,3 milliards de dollars.

« Tous les principaux indices des marchés boursiers ont enregistré des gains au cours de ce trimestre, en particulier les marchés des États-Unis qui ont affiché leurs meilleurs résultats pour le mois de septembre depuis les 70 dernières années », a déclaré David Denison, président et chef de la direction de l'Office.

Pour la période de cinq exercices terminée le 30 septembre 2010, la caisse du RPC a généré un taux de rendement annualisé de 3,4 pour cent, ou un revenu de placement de 18,3 milliards de dollars. Pour la période de 10 exercices terminée le 30 septembre 2010, la caisse a généré un revenu de placement de 44 milliards de dollars, ce qui correspond à un taux de rendement annualisé de 5,5 pour cent.

Mise à jour sur le portefeuille de placements

L'Office a continué d'être actif dans tous ses programmes de placement tout au long du deuxième trimestre. Parmi les principaux placements réalisés, notons la conclusion de l'acquisition de Tomkins plc en partenariat avec Onex Corporation, des placements dans huit centres commerciaux régionaux au Canada, y compris l'acquisition du Hillside Centre à Victoria, en Colombie-Britannique, un placement dans le Colonial First State Global Asset Management Property Retail Partnership en Australie, et la formation d'une coentreprise avec Hammerson plc, un promoteur et gestionnaire immobilier du Royaume-Uni, en vue de l'acquisition de l'immeuble à bureaux situé au 10 Gresham Street dans la ville de Londres.

Depuis la fin du deuxième trimestre, l'Office a également annoncé la formation d'une coentreprise avec REIT Vornado Realty Trust aux États-Unis, afin d'effectuer un placement dans deux immeubles à bureaux de premier ordre à Washington, D.C., il a effectué l'acquisition, en partenariat avec LaSalle Investment Management, du centre commercial Hürth Park, le premier placement immobilier direct de l'Office en Allemagne, et il poursuit ses démarches en vue de la conclusion des offres d'achat annoncées précédemment visant l'acquisition de participations dans 407 ETR.

« Les activités que nous avons réalisées récemment démontrent nos efforts continus axés sur l'acquisition d'actifs à long terme, tels que des infrastructures et des biens immobiliers principaux, qui, à notre avis, procureront d'excellents rendements ajustés en fonction des risques pour la caisse du RPC pendant de nombreuses années », a affirmé M. Denison.

Viabilité à long terme

La caisse du RPC sera viable tout au long de la période de 75 ans visée dans le rapport de l'actuaire en chef du Canada. Ce rapport précise que le montant des cotisations au RPC devrait excéder celui des prestations annuelles jusqu'en 2021. Le revenu de placement de l'Office ne servira donc pas au versement des prestations pour les 11 prochaines années.

Composition de l'actif

  • Exprimé en dollars historiques, les actions représentaient 73,8 milliards de dollars ou 53,2 pour cent du portefeuille de placements. De ce montant, les actions de sociétés ouvertes représentaient 53,5 milliards de dollars ou 38,6 pour cent, et les actions de sociétés fermées, 20,3 milliards de dollars ou 14,6 pour cent.

  • Les titres à revenu fixe, qui comprennent les obligations, les titres du marché monétaire, les autres titres de créance et les passifs liés au financement par emprunt, représentaient 45,3 milliards de dollars ou 32,7 pour cent.

  • Les placements sensibles à l'inflation représentaient 19,6 milliards de dollars ou 14,1 pour cent du portefeuille. Ces placements se répartissent comme suit :

    • 9,1 milliards de dollars, ou 6,5 pour cent, en biens immobiliers;

    • 6,2 milliards de dollars, ou 4,5 pour cent, en infrastructures;

    • 4,3 milliards de dollars, ou 3,1 pour cent, en obligations indexées sur l'inflation.

Office d'investissement du RPC

L'Office d'investissement du RPC est un organisme de gestion de placements professionnel qui investit, pour le compte de 17 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l'Office investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des obligations indexées sur l'inflation, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L'Office a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Londres et à Hong Kong. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L'Office n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 30 septembre 2010, la caisse du RPC totalisait 138,6 milliards de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'Office, veuillez consulter le site www.oirpc.ca.

Renseignements