L'office d'investissement du RPC

L'office d'investissement du RPC

17 mai 2012 14h00 HE

La caisse du RPC totalise 161,6 milliards de dollars à la clôture de l'exercice 2012

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 17 mai 2012) - La caisse du RPC a clôturé l'exercice le 31 mars 2012 avec un actif net de 161,6 milliards de dollars, comparativement à 148,2 milliards de dollars à la fin de l'exercice 2011, ce qui constitue un nouveau sommet record pour la caisse. Cette hausse de 13,4 milliards de dollars de l'actif, déduction faite des charges d'exploitation, est attribuable à un revenu de placement de 9,9 milliards de dollars et à des cotisations nettes au RPC de 3,9 milliards de dollars. Le portefeuille a généré un rendement de 6,6 pour cent pour l'exercice 2012.

« Dans l'ensemble, nos programmes de placement ont généré un excellent rendement pour l'exercice 2012, malgré des conditions difficiles sur les marchés boursiers mondiaux au cours de la dernière année », a déclaré David Denison, président et chef de la direction de l'Office d'investissement du RPC (l'« Office »). « Même si les marchés financiers mondiaux ont connu de fortes fluctuations, la caisse a affiché de solides résultats grâce à la diversification de notre actif et au nombre croissant de nos placements à l'échelle mondiale. »

Alors que les marchés boursiers canadiens ont enregistré des baisses au cours du dernier exercice, les placements de l'Office sur les marchés boursiers américains et étrangers ainsi que dans les titres à revenu fixe ont affiché des gains. La caisse a également réalisé des gains sur ses placements privés, notamment les placements en infrastructures et en biens immobiliers.

« Le rendement de la caisse pour l'exercice 2012 a tiré parti de nos programmes de gestion active et de nos placements sur les marchés privés, lesquels ont été moins sensibles à la volatilité excessive des marchés boursiers », a affirmé M. Denison. « La caisse a été très active au cours de cet exercice. En tant qu'investisseur à long terme, nous avons été en mesure de saisir les occasions qui se sont présentées en cette période de turbulence des marchés. Nous avons par ailleurs étendu notre portée mondiale afin de participer à la croissance et au dynamisme des marchés émergents dans le monde. »

Au cours de l'exercice 2012, les équipes de placement de l'Office ont ajouté au portefeuille plusieurs placements importants dans des actions de sociétés fermées, des infrastructures, des biens immobiliers et des titres de créance de sociétés fermées. Voici quelques faits saillants de leurs activités pour l'exercice :

  • Nous avons conclu l'acquisition de Kinetic Concepts, Inc., une grande société mondiale de technologie médicale, en partenariat avec Apax Partners et Investissements PSP. Cette acquisition a été la deuxième opération de placement privé en importance à l'échelle mondiale en 2011, marquant ainsi la troisième année consécutive où l'Office participe à la première ou à la deuxième opération de placement privé en importance à l'échelle mondiale.

  • Nous avons conclu un large éventail de placements immobiliers, notamment les suivants : le plus important placement immobilier de l'Office à ce jour, soit un placement de 1,84 milliard de dollars dans un portefeuille de centres commerciaux régionaux et de sites à réaménager aux États-Unis; notre premier placement direct dans le secteur des immeubles d'habitation aux États-Unis; notre premier placement direct à Hong Kong visant l'acquisition d'une installation industrielle; deux nouveaux placements dans des immeubles de commerces de détail au Brésil; la formation d'une coentreprise en vue de l'aménagement du Victoria Circle dans un secteur de premier plan du West End de Londres; et la formation d'une coentreprise en vue de l'aménagement d'une importante tour de bureaux dans le centre-ville de Toronto.

  • Nous avons conclu l'acquisition d'une participation de 24,1 pour cent dans la coentreprise Gassled, qui détient une grande partie du réseau de gazoducs en Norvège, dans le cadre d'un consortium formé avec Allianz Capital Partners et une filiale en propriété exclusive de l'Abu Dhabi Investment Authority.

  • Nous avons conclu l'acquisition de la chaîne de magasins de vente au détail et de rabais 99 ¢ Only Stores aux États-Unis, en partenariat avec Ares Management LLC et la famille Gold-Schiffer.

  • Nous avons participé à la vente de Skype Technologies à Microsoft Corporation. Cette vente de notre placement direct a généré un important rendement d'un montant approximatif de 964 millions de dollars sur notre placement initial de 329 millions de dollars effectué en septembre 2009.

Par ailleurs, nous avons annoncé un placement d'envergure en infrastructures après la fin de l'exercice, soit la conclusion d'une entente visant l'acquisition d'une importante participation minoritaire dans cinq grandes autoroutes à péage au Chili, pour un montant de 1,14 milliard de dollars.

Viabilité à long terme

Dans son dernier rapport triennal publié en novembre 2010, l'actuaire en chef du Canada a de nouveau confirmé que la caisse du RPC demeurera viable, selon le taux de cotisation actuel de 9,9 pour cent, tout au long de la période de 75 ans visée dans son rapport.

Les prévisions de l'actuaire en chef se fondent sur l'hypothèse que la caisse atteindra un taux de rendement réel annualisé de 4,0 pour cent.

« Nous sommes heureux de constater que notre taux de rendement nominal annualisé de 6,2 pour cent sur 10 exercices est supérieur au taux de rendement réel prospectif de 4,0 pour cent établi par l'actuaire en chef dans son plus récent rapport où il confirme la viabilité du RPC; ce taux ayant été atteint malgré les fortes baisses enregistrées par les marchés boursiers ces dernières années », a affirmé M. Denison. « Même si la reprise qui s'est amorcée en 2010 et qui s'est poursuivie en 2011 a été un peu plus fragile au cours de cet exercice, le rendement sur 10 exercices renforce notre confiance en la composition actuelle du portefeuille de la caisse et en la capacité de notre stratégie de placement à gestion active à générer les rendements requis à plus long terme pour assurer la viabilité du RPC selon le taux de cotisation actuel. »

Le rapport de l'actuaire en chef précise également que le montant des cotisations au RPC devrait excéder celui des prestations annuelles jusqu'en 2021. Le revenu de placement de l'Office ne servira donc pas au versement des prestations pour les neuf prochaines années.

Rendement par rapport aux indices de référence

Au cours de l'exercice 2007, l'Office a lancé une stratégie de gestion active dans le but de générer des rendements additionnels pour la caisse. L'Office évalue son rendement par rapport à un indice de référence fondé sur le marché, le portefeuille de référence du RPC, lequel représente un portefeuille de placements à gestion passive sur les marchés publics qui est raisonnablement susceptible de générer les rendements à long terme nécessaires pour assurer la viabilité du RPC, selon le taux de cotisation actuel.

Au cours de l'exercice 2012, le rendement du portefeuille global a excédé celui du portefeuille de référence du RPC, ce qui s'est traduit par l'ajout de 3,1 milliards de dollars à la caisse. Compte tenu de notre vision à long terme, nous suivons également les rendements à valeur ajoutée accumulés depuis la création de notre stratégie de gestion active. Pour les six exercices qui se sont écoulés depuis la création, le rendement cumulatif ajouté à la caisse du RPC s'est établi à 4,8 milliards de dollars. La valeur ajoutée nette en dollars, déduction faite des charges, est de 3,3 milliards de dollars pour cette période.

« Nos programmes de gestion active ont contribué au rendement supérieur de la caisse pour l'exercice 2012 », a déclaré M. Denison. « L'Office a augmenté la pondération des placements privés au sein de la caisse, lesquels conviennent bien à notre taille, à la certitude à l'égard de notre actif et à notre horizon de placement à long terme. Avec le temps, ces actifs devraient créer encore plus de valeur étant donné la durée à long terme qui caractérise ce type de placements. »

Rendement du portefeuille par catégorie d'actifs

Le rendement du portefeuille par catégorie d'actifs est présenté dans le tableau ci-après. Une analyse plus détaillée du rendement généré par chaque service de placement est présentée dans le rapport annuel de l'Office pour l'exercice 2012, accessible à l'adresse www.oirpc.ca.

RENDEMENTS DU PORTEFEUILLE1
Catégorie d'actifs Exercice 2012 Exercice 2011
Actions de sociétés ouvertes canadiennes -10,7 % 20,3 %
Actions de sociétés fermées canadiennes 8,1 % 16,9 %
Actions de sociétés ouvertes étrangères sur les marchés établis 3,6 % 9,1 %
Actions de sociétés fermées étrangères sur les marchés établis 12,1 % 19,4 %
Actions de sociétés ouvertes sur les marchés émergents -7,9 % 11,2 %
Actions de sociétés fermées sur les marchés émergents 6,6 % 17,1 %
Obligations et titres du marché monétaire 9,5 % 5,3 %
Obligations non négociables2 14,4 % 4,3 %
Obligations indexées sur l'inflation 16,3 % 10,2 %
Autres titres de créance 8,5 % 16,3 %
Obligations souveraines étrangères3 s.o.4 3,0 %
Biens immobiliers 13,0 % 13,9 %
Infrastructures 12,8 % 13,3 %
Portefeuille de placements5 6,6 % 11,9 %
1 Les résultats de placement par catégorie d'actifs sont présentés sur une base non couverte par rapport au dollar canadien, car la couverture du risque de change, le cas échéant, est effectuée à l'échelle du portefeuille global (à l'exception des obligations souveraines étrangères).
2 Les obligations non négociables étaient auparavant présentées au poste « Obligations et titres du marché monétaire ».
3 Les rendements des obligations souveraines étrangères tiennent compte de l'incidence de la couverture du risque de change.
4 Le rendement des obligations souveraines étrangères n'est pas présenté pour l'exercice 2012, car la stratégie a été mise en œuvre pendant moins de un an.
5 Le rendement du portefeuille de placements pour l'exercice 2012 comprend une perte de 129 millions de dollars découlant des activités de couverture du risque de change et un gain de 127 millions de dollars tiré des stratégies de rendement absolu, qui ne sont pas attribués à une catégorie d'actifs en particulier.

Composition de l'actif

Nous avons poursuivi la diversification de notre portefeuille par caractéristiques de risque/rendement et par secteur géographique au cours de l'exercice 2012. À la clôture de l'exercice 2012, l'actif net de la caisse était évalué à 161,6 milliards de dollars, soit une augmentation d'un exercice à l'autre de 13,4 milliards de dollars, déduction faite des charges d'exploitation de 440 millions de dollars ou 28,6 points de base.

Les actifs canadiens représentaient 40,2 pour cent du portefeuille de placements, et totalisaient 65,1 milliards de dollars; alors que les actifs étrangers représentaient 59,8 pour cent du portefeuille de placements, et totalisaient 96,7 milliards de dollars.

POUR L'EXERCICE CLOS LE
31 MARS
(en milliards de dollars)
2012
2011
2010
2009
2008
ÉVOLUTION DE L'ACTIF NET
Cotisations nettes 3,9 5,4 6,1 6,6 6,5
Revenu (perte) de placement, déduction faite des charges d'exploitation 9,5 15,2 16,0 (23,8 ) (0,4 )
Augmentation (diminution) de l'actif net 13,4 20,6 22,1 (17,2 ) 6,1
AU 31 MARS (en milliards de dollars)
2012

2011
2010
2009
2008
PORTEFEUILLE DE PLACEMENTS (%) ($) ($) ($) ($) ($)
Actions1
Canada 8,8 14,2 21,0 18,5 15,6 28,9
Actions étrangères sur les marchés établis 35,1 56,7 50,8 46,2 40,4 47,5
Marchés émergents 6,5 10,6 7,6 6,5 4,6 0,7
Placements à revenu fixe
Obligations non négociables 14,6 23,6 21,8 22,7 23,2 23,8
Obligations négociables 11,1 18,0 15,8 12,7 5,2 6,4
Obligations indexées sur l'inflation 2,0 3,2 3,9 4,4 4,1 4,7
Autres titres de créance 5,4 8,8 6,1 3,5 1,8 1,1
Titres du marché monétaire 1,6 2,5 2,3 1,7 (0,8 ) -
Passifs liés au financement par emprunt (1,5 ) (2,4 ) (1,4 ) (1,3 ) - -
Actifs réels
Biens immobiliers 10,6 17,1 10,9 7,0 6,9 6,9
Infrastructures 5,8 9,5 9,5 5,8 4,6 2,8
Portefeuille de placements2 100,0 161,8 148,3 127,7 105,6 122,8
RENDEMENT
Taux de rendement annuel 6,6 % 11,9 % 14,9 % -18,6 % -0,3 %
1 Les actions représentaient 50,4 pour cent du portefeuille de placements, soit 81,5 milliards de dollars. De ce montant, les actions de sociétés ouvertes représentaient 34,1 pour cent ou 55,2 milliards de dollars, et les actions de sociétés fermées, 16,3 pour cent ou 26,3 milliards de dollars.
2 Exclut les actifs autres que les actifs de placement tels que les locaux et le matériel, et les passifs autres que les passifs de placement.
Rendements sur cinq et 10 exercices
(pour la période close le 31 mars 2012)
Taux de rendement Revenu de placement1
Taux annualisé sur cinq exercices 2,2 % 17,7 milliards de dollars
Taux annualisé sur 10 exercices 6,2 % 59,4 milliards de dollars
1 Les données en dollars sont cumulatives.

Office d'investissement du RPC

L'Office d'investissement du RPC est un organisme de gestion de placements professionnel qui investit, pour le compte de 18 millions de cotisants et de bénéficiaires canadiens, les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l'Office investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L'Office a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Londres et à Hong Kong. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L'Office n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 mars 2012, la caisse du RPC totalisait 161,6 milliards de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'Office, veuillez consulter le site www.oirpc.ca.

Renseignements