L'Office d'investissement du RPC

L'Office d'investissement du RPC

13 févr. 2015 09h00 HE

La caisse du RPC totalise 238,8 milliards de dollars pour le troisième trimestre de l'exercice 2015

Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 13 fév. 2015) - La caisse du RPC a clôturé le troisième trimestre de l'exercice 2015 le 31 décembre 2014 avec un actif net de 238,8 milliards de dollars, comparativement à 234,4 milliards de dollars à la fin du trimestre précédent. Cette augmentation de 4,4 milliards de dollars de l'actif au cours du trimestre est attribuable à un revenu de placement net de 7,3 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts engagés par l'Office, moins des sorties de trésorerie de 2,9 milliards de dollars. Le montant des cotisations au RPC que reçoit la caisse du RPC est habituellement plus élevé que le montant nécessaire au versement des prestations au cours du premier semestre de l'année civile et, par conséquent, une partie des fonds restants est utilisée pour le versement des prestations au cours du second semestre de l'année. Le portefeuille a généré un rendement brut de 3,3 pour cent pour le trimestre.

Pour les neuf premiers mois de l'exercice, la caisse du RPC a augmenté de 19,7 milliards de dollars par rapport au 31 mars 2014 où elle se chiffrait à 219,1 milliards de dollars. Cette augmentation est attribuable à un revenu de placement net de 18,3 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts engagés par l'Office, et à des cotisations nettes au RPC de 1,4 milliard de dollars. Le portefeuille a généré un rendement brut de 8,4 pour cent au cours de cette période.

« L'augmentation de valeur continue dans la plupart des marchés boursiers mondiaux a contribué au rendement de la caisse pour ce trimestre, tout comme la progression enregistrée par nos placements privés et nos actifs à revenu fixe », a déclaré Mark Wiseman, président et chef de la direction de l'Office d'investissement du RPC (l'Office). « La caisse continue de tirer parti de la diversification de nos placements à l'échelle mondiale, ce qui permet au portefeuille global de résister aux fluctuations importantes dans des secteurs d'activité ou des régions en particulier, comme dans le cas récent de la baisse rapide des prix du pétrole. »

La capitalisation et les obligations multigénérationnelles du Régime de pensions du Canada nécessitent un horizon de placement exceptionnellement long. Pour atteindre ses objectifs de placement à long terme, l'Office constitue un portefeuille et investit dans des actifs qui permettront de générer et d'optimiser les rendements à long terme. Le rendement à long terme des placements est une mesure plus appropriée de la performance de l'Office que les rendements générés pour un trimestre ou un exercice donné.

Viabilité à long terme

Dans le plus récent rapport triennal publié en décembre 2013, l'actuaire en chef du Canada a de nouveau confirmé qu'au 31 décembre 2012, le RPC demeurera viable, selon son taux de cotisation actuel de 9,9 pour cent, tout au long de la période de 75 ans visée dans ce rapport. Les prévisions de l'actuaire en chef reposent sur l'hypothèse selon laquelle la caisse atteindra un taux de rendement réel hypothétique de 4,0 pour cent, lequel tient compte de l'incidence de l'inflation. Le taux de rendement nominal annualisé sur 10 exercices de 7,3 pour cent, ou un rendement réel de 5,5 pour cent, enregistré par l'Office est supérieur à l'hypothèse prévue par l'actuaire en chef pour cette même période. Ces données sont présentées déduction faite de tous les coûts engagés par l'Office, conformément à l'approche utilisée par l'actuaire en chef.

Ce rapport de l'actuaire en chef révèle également que le montant des cotisations au RPC devrait excéder celui des prestations annuelles à verser jusqu'à la fin de 2022. Par la suite, une partie du revenu de placement de l'Office devra servir au versement des prestations.

Composition de l'actif

Pour la période close le 31 décembre 2014
(en milliards de dollars)
$ %
Actions
Actions de sociétés ouvertes 73,8 30,9
Actions de sociétés fermées 44,3 18,6
118,1 49,5
Placements à revenu fixe 81,2 34,0
(comprend les obligations, les titres du marché monétaire, les autres titres de créance et les passifs liés au financement par emprunt)
Actifs réels
Biens immobiliers 26,3 11,0
Infrastructures 13,2 5,5
39,5 16,5
Total1 238,8 $ 100
1. Exclut les actifs autres que les actifs de placement tels que les locaux et le matériel, et les passifs autres que les passifs de placement.

Faits saillants des activités de placement du troisième trimestre :

Placements privés

  • Conclusion d'un placement de 10 milliards de roupies indiennes (environ 182 millions de dollars canadiens) dans L&T Infrastructure Development Projects Limited (L&T IDPL), une filiale de Larsen & Toubro Limited (L&T). L&T IDPL possède un portefeuille de 20 actifs d'infrastructure, y compris le plus important portefeuille de concessions d'autoroutes à péage privées en Inde totalisant plus de 2 000 kilomètres.

  • En partenariat avec le fonds Hony Capital, conclusion d'un engagement à investir environ 60 millions de dollars américains dans Neusoft Medical, un grand fabricant national chinois d'appareils d'imagerie diagnostique, tels que des appareils de tomodensitométrie, d'IRM, à ultrasons et à rayons X. Les produits de Neusoft Medical sont vendus dans plus de 90 pays et régions du monde, au profit de près de 8 000 institutions médicales à l'échelle mondiale.

  • Wilton Re, une société de portefeuille détenue par l'Office et la direction de Wilton Re, a conclu une entente visant l'acquisition de Transamerica Life Canada et d'autres entreprises auprès d'Aegon N.V., pour un montant de 600 millions de dollars. Sous réserve des approbations réglementaires, Wilton Re financera la transaction au moyen d'un apport en capital supplémentaire fourni par l'Office.

Placements immobiliers

  • Formation d'une nouvelle coentreprise régionale au Royaume-Uni avec Hermes Real Estate, pour une participation de 50 pour cent dans Wellington Place, à Leeds. La valeur brute totale de ce projet d'aménagement s'élève à plus de 185 millions de livres sterling. Le plan directeur prévoit 1,5 million de pieds carrés d'espaces commerciaux et résidentiels, de locaux pour commerce de détail et de zones de loisirs, faisant ainsi de Wellington Place l'un des nouveaux quartiers centraux des affaires les plus imposants en Europe.

  • Engagement à investir un montant additionnel de 400 millions de dollars américains dans la coentreprise Goodman China Logistics Holding (GCLH) détenue avec le groupe Goodman, qui s'est lui-même engagé à investir un montant additionnel de 100 millions de dollars américains. Grâce à cet investissement additionnel, les partenaires portent à 2 milliards de dollars américains leur participation conjointe dans GCLH qui, depuis sa création en 2009, a investi dans 27 projets logistiques répartis dans 12 marchés de la Chine continentale.

  • Accroissement du portefeuille immobilier de l'Office au Brésil au cours du trimestre, grâce à des engagements d'apport en capital additionnel dans des actifs de logistique et de commerce de détail. Plus récemment, nous avons conclu deux placements dans le secteur du commerce de détail, soit l'acquisition d'une participation de 44 pour cent dans un projet d'aménagement d'un nouveau centre commercial à Nova Iguaçu, dans l'État de Rio de Janeiro, pour un montant de 187 millions de reales (90 millions de dollars canadiens), en partenariat avec la coentreprise Ancar Ivanhoe, ainsi que l'augmentation de notre participation dans le centre commercial Iguatemi, situé dans la ville de Salvador, la faisant ainsi passer de 15 pour cent à 18 pour cent pour un apport additionnel de 56 millions de reales (25 millions de dollars canadiens). Au cours des neuf derniers mois, les engagements d'apport en capital de l'Office dans des actifs de logistique et de commerce de détail au Brésil ont totalisé environ 1,2 milliard de reales (560 millions de dollars canadiens).

Voici les faits saillants de nos activités de placement après la fin du trimestre :

  • Annonce d'un investissement de l'Office de 525 millions de dollars australiens pour la construction et l'exploitation d'un nouveau tunnel autoroutier en Australie par l'entremise d'un consortium formé avec le Transurban Group et la Queensland Investment Corporation. Cet investissement représente une participation de 25 pour cent pour l'Office. Appelé NorthConnex, ce tunnel autoroutier de neuf kilomètres reliera les banlieues nord de Sydney au réseau routier Orbital et sera le plus long de l'Australie.

  • Engagement à investir un montant additionnel de 330 millions de dollars dans le marché canadien du capital-investissement au moyen d'un programme de fonds de fonds qui sera géré par Northleaf Capital Partners, le partenaire de placement de longue date de l'Office. Depuis 2005, l'Office s'est engagé à investir 1,2 milliard de dollars dans des placements en actions de sociétés fermées canadiennes par le truchement de son partenariat avec Northleaf.

  • Engagement à investir 1 250 millions de yuans (234 millions de dollars canadiens) en vue de l'aménagement du Times Paradise Walk, un important projet à usage mixte à Suzhou, dans la province du Jiangsu, en Chine, réalisé conjointement avec Longfor Properties Company Ltd. Ce projet à usage mixte comprend des espaces résidentiels et hôteliers ainsi que des locaux pour bureaux et pour commerce de détail pour une superficie brute totale de 7,9 millions de pieds carrés. Le projet, qui sera achevé en plusieurs phases entre 2016 et 2019, vise à devenir la destination commerciale de choix tout-en-un de Suzhou.

  • Formation d'une coentreprise avec Hudson Pacific Properties par l'intermédiaire de laquelle l'Office a acquis une participation de 45 pour cent dans un immeuble de bureaux de premier ordre situé au 1455 Market Street, à San Francisco, pour un montant de 219,2 millions de dollars américains. Situé dans le quartier du marché central en plein essor de San Francisco, le 1455 Market Street est un immeuble de bureaux de catégorie A de 22 étages et d'une superficie de 1,0 million de pieds carrés, qui occupe un côté complet d'un pâté de maisons sur la 11th Street. Hudson conserve une participation de 55 pour cent et continuera de superviser les activités de gestion et de location.

Cessions d'actifs

  • Après la fin du trimestre, l'Office a vendu sa participation de 50 pour cent dans le 151 Yonge Street à GWL Realty Advisors. Le produit de la vente revenant à l'Office s'élève à environ 76 millions de dollars. Situé au centre-ville de Toronto, l'immeuble du 151 Yonge Street a été acquis en 2005 dans le cadre de l'acquisition d'un large portefeuille d'immeubles de bureaux canadiens.

  • Annonce de la vente de deux immeubles de bureaux de Londres, au Royaume-Uni, qui étaient détenus par notre coentreprise londonienne formée avec Hermes Real Estate. L'Office et Hermes ont conclu des contrats visant la vente de leur intérêt franc dans l'immeuble du 100 New Oxford Street, WI, à Tishman Speyer Properties (UK) Limited. La coentreprise a également conclut la vente de ses droits de tenure à bail à long terme dans le 69 Carter Lane, EC4, à The Low Carbon Workplace Fund, pour un montant de 17,6 millions de livres sterling.

  • Vente à Ivanhoé Cambridge d'une participation de 39,4 pour cent dans une coentreprise d'immeubles de bureaux de Denver. L'Office avait fait un placement en titres de capitaux propres de 114 millions de dollars américains dans la coentreprise en 2007. Le produit de la vente revenant à l'Office s'élève à environ 132 millions de dollars américains.

Faits saillants de l'Office

  • Le 27 janvier 2015, l'Office a annoncé la nomination des cadres dirigeants suivants :

    • Mark Jenkins a été nommé directeur général principal et chef du groupe mondial des placements privés et dirigera les groupes des placements directs en actions de sociétés fermées, des infrastructures, des placements directs en instruments de crédit, des ressources naturelles et de la création de valeur pour le portefeuille. M. Jenkins est entré au service de l'Office en 2008 et avant de se joindre à l'équipe de la haute direction, il occupait la fonction de directeur général et chef, Placements directs.

    • Pierre Lavallée a été nommé au nouveau poste de directeur général principal et chef du groupe mondial des partenariats de placement. M. Lavallée dirigera ce nouveau service de placement qui visera à élargir les relations avec les gestionnaires externes de l'Office dans les secteurs des fonds, des placements secondaires et des co-investissements sur les marchés privés et publics, à accroître les placements directs en actions de sociétés fermées en Asie et à renforcer les capacités de placement thématique. M. Lavallée, qui est entré au service de l'Office en 2012, continuera d'assumer sa fonction actuelle de directeur général principal et chef de la gestion des talents jusqu'à la nomination d'un successeur.

  • L'Office a également annoncé que M. André Bourbonnais quittait immédiatement l'Office pour assumer la fonction de chef de la direction de l'Office d'investissement des régimes de pensions du secteur public à compter du 30 mars 2015. M. Bourbonnais s'était joint à l'Office en 2006 et, avant son départ, il occupait la fonction de directeur général principal et chef du groupe mondial des placements privés.

Rendements sur cinq et 10 exercices1

(pour la période close le 31 décembre 2014)

Taux de rendement
(nominal)
Taux de rendement
(réel)
Revenu de
placement
2
Taux annualisé sur cinq exercices 10,5 % 8,7 % 90,3 milliards de dollars
Taux annualisé sur 10 exercices 7,3 % 5,5 % 108,8 milliards de dollars
1. Déduction faite de tous les coûts engagés par l'Office.
2. Les données en dollars sont cumulatives.

À propos de l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada

L'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (l'Office) est un organisme de gestion de placements professionnel qui investit, pour le compte de 18 millions de cotisants et de bénéficiaires, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l'Office investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L'Office a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, à New York et à São Paulo. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L'Office n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 décembre 2014, la caisse du RPC totalisait 238,8 milliards de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements à propos de l'Office, veuillez consulter le site www.cppib.com/fr.

Renseignements

  • Linda Sims
    Directrice, Relations avec les médias
    +1 416 868 8695
    lsims@cppib.com

    Mei Mavin
    Directrice, Communications d'entreprise
    +44 20 3205 3515
    mmavin@cppib.com