L'Office d'investissement du RPC

L'Office d'investissement du RPC

10 févr. 2016 09h00 HE

La caisse du RPC totalise 282,6 milliards de dollars pour le troisième trimestre de l'exercice 2016

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 10 fév. 2016) -

Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

La caisse du RPC a clôturé le troisième trimestre de l'exercice 2016 le 31 décembre 2015 avec un actif net de 282,6 milliards de dollars, comparativement à 272,9 milliards de dollars à la fin du trimestre précédent. Cette augmentation de 9,7 milliards de dollars de l'actif au cours du trimestre est attribuable à un revenu de placement net de 12,3 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts engagés par l'Office, moins des sorties de trésorerie du RPC de 2,6 milliards de dollars. Le montant des cotisations au RPC que reçoit la caisse du RPC est habituellement plus élevé que le montant nécessaire au versement des prestations au cours du premier semestre de l'année civile, facteur qui est en partie contrebalancé par des versements supérieurs aux cotisations au cours des derniers mois de l'année. Le portefeuille a produit un rendement de placement brut de 4,6 pour cent pour le trimestre, soit 4,5 pour cent déduction faite de tous les coûts.

Pour les neuf premiers mois de l'exercice, la caisse du RPC a augmenté de 18,0 milliards de dollars par rapport à 264,6 milliards de dollars au 31 mars 2015. Cette augmentation est attribuable à un revenu de placement net de 16,3 milliards de dollars, déduction faite de tous les coûts engagés par l'Office, et à des cotisations nettes au RPC de 1,7 milliard de dollars. Le portefeuille a produit un rendement de placement brut de 6,3 pour cent pour la période, soit 6,1 pour cent déduction faite de tous les coûts.

« Les revenus générés par l'ensemble de nos programmes de placement et la progression des actions mondiales ont contribué à la croissance de la caisse au cours du trimestre, tandis que les résultats relatifs aux placements à revenu fixe ont été inégaux. Notre portefeuille mondial diversifié nous a permis d'enregistrer des profits de change importants en raison de la dépréciation du dollar canadien par rapport à la plupart des devises, a déclaré Mark Wiseman, président et chef de la direction de l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (l'Office). La constitution de notre portefeuille extrêmement diversifié continue d'assurer une croissance lorsque les conditions du marché sont favorables, tout en préservant la valeur des titres en modérant l'effet des marchés difficiles sur la baisse des cours. Les rendements sur cinq et dix exercices demeurent solides et témoignent de la prudence de notre approche de placement à long terme. »

La capitalisation et les obligations multigénérationnelles du Régime de pensions du Canada nécessitent un horizon de placement exceptionnellement long. Pour atteindre ses objectifs de placement à long terme, l'Office constitue un portefeuille et investit dans des actifs qui permettront de générer et d'optimiser les rendements à long terme ajustés en fonction des risques. Par conséquent, le rendement à long terme des placements est une mesure plus appropriée de la performance de l'Office que les rendements générés pour un trimestre donné ou un seul exercice.

Viabilité à long terme

Dans le plus récent rapport triennal publié en décembre 2013, l'actuaire en chef du Canada a de nouveau confirmé qu'au 31 décembre 2012, le RPC demeure viable, selon son taux de cotisation actuel de 9,9 pour cent, tout au long de la période de 75 ans visée dans ce rapport. Les prévisions de l'actuaire en chef reposent sur l'hypothèse selon laquelle la caisse atteindra un taux de rendement réel hypothétique de 4,0 pour cent, lequel tient compte de l'incidence de l'inflation. Le taux de rendement nominal net annualisé sur 10 exercices de 7,5 pour cent, qui correspond à un rendement réel de 5,8 pour cent, enregistré par l'Office est passablement supérieur à l'hypothèse prévue par l'actuaire en chef pour cette même période. Ces données sont présentées déduction faite de tous les coûts engagés par l'Office, conformément à l'approche utilisée par l'actuaire en chef.

Ce rapport de l'actuaire en chef révèle également que le montant des cotisations au RPC devrait excéder celui des prestations annuelles à verser jusqu'à la fin de 2022. Par la suite, une partie du revenu de placement de l'Office devra servir au versement des prestations.

Composition de l'actif
Pour la période close le 31 décembre 2015
(en milliards de dollars)
$ %
Actions
Actions de sociétés ouvertes 87,7 31,0
Actions de sociétés fermées 59,3 21,0
147,0 52,0
Placements à revenu fixe 78,2 27,7
(Comprend les obligations, les titres du marché monétaire, les autres titres de créance et les passifs liés au financement par emprunt)
Actifs réels
Biens immobiliers 37,0 13,1
Infrastructures 20,5 7,2
57,5 20,3
Total1 282,7 100,0
1 Exclut les actifs autres que les actifs de placement (tels que les locaux et le matériel) et les passifs autres que les passifs de placement, d'un montant total de (80) millions de dollars pour le troisième trimestre de l'exercice 2016. Par conséquent, le montant de l'actif total diffère de celui de l'actif net de 282,6 milliards de dollars.

Faits saillants des activités de placement du troisième trimestre

Placements privés
  • Acquisition conjointe de Petco Animal Supplies, Inc. (Petco) avec CVC Capital Partners pour une contrepartie totale d'environ 4,6 milliards de dollars américains. Petco est un important détaillant spécialisé dans la nourriture, les accessoires et les services de premier choix destinés aux animaux et exploite plus de 1 400 emplacements situés partout aux États-Unis, au Mexique et à Porto Rico.

  • Signature d'une entente en partenariat avec OMERS et le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario visant l'acquisition de Skyway Concession Company LLC (SCC) pour une contrepartie totale de 2,8 milliards de dollars américains. L'Office, OMERS et le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario détiendront chacun une participation de 33,33 pour cent dans SCC et feront chacun un placement en titres de capitaux propres d'environ 512 millions de dollars américains. SCC assure la gestion, l'exploitation et l'entretien d'une autoroute à péage surélevée de 12,6 km située à Chicago, en vertu d'une convention de concession qui expire en 2104.

  • Engagement à fournir, conjointement avec BC European Capital IX (BCEC IX), un fonds conseillé par BC Partners, et d'autres co-investisseurs, environ 30 pour cent des capitaux dans le cadre de l'acquisition proposée de Cablevision Systems Corporation (Cablevision) par Altice. L'Office et BC Partners ont exercé leur option de participation au prorata dans l'acquisition de Cablevision, liée à la vente par l'Office et BC Partners d'une participation majoritaire dans Suddenlink à Altice, qui a été conclue en décembre 2015. L'Office et BCEC IX financeront chacun 12 pour cent de l'acquisition de Cablevision, ce qui représente environ 400 millions de dollars américains pour chacune des parties. Cablevision est l'un des plus grands câblodistributeurs des États-Unis.

  • Signature d'une entente par l'entremise de Crestone Peak Resources, une entité formée conjointement avec The Broe Group, visant l'acquisition de la totalité des actifs pétroliers et gaziers du bassin Denver Julesberg, au Colorado, détenus par Encana Oil & Gas (USA) Inc., une filiale en propriété exclusive d'Encana Corporation, pour une contrepartie totale d'environ 900 millions de dollars américains. L'Office détient une participation de 95 pour cent dans Crestone Peak Resources. L'opération devrait être conclue au deuxième trimestre de l'année civile 2016.
Placements sur les marchés publics
  • Réalisation d'un placement supplémentaire de 150 millions de dollars américains dans Markit Ltd., un fournisseur mondial de services liés à l'information financière. Le placement total de l'Office dans Markit à ce jour s'élève à 400 millions de dollars américains, et sa participation est d'environ 9 pour cent.

  • Placement de 3,2 milliards de yuans (500 millions de dollars américains) dans les actions ordinaires de la Postal Savings Bank of China (PSBC). Comptant plus de 400 millions de clients de détail et près de 40 000 succursales, PSBC est la plus importante banque de la Chine selon le nombre de clients et le réseau de distribution et la sixième banque en importance du pays selon le total de l'actif.
Placements immobiliers
  • Engagement à investir un montant additionnel de 1 milliard de dollars américains dans Goodman China Logistics Partnership (GCLP), conformément à la participation de 80 pour cent de l'Office dans cette coentreprise établie avec Goodman Group en 2009 afin de détenir et d'aménager des actifs logistiques en Chine continentale. À ce jour, l'Office s'est engagé à investir 2,6 milliards de dollars américains dans GCLP, qui a maintenant investi dans 45 projets logistiques sur 16 marchés chinois.

  • Établissement d'une coentreprise avec Kendall Square Logistics Properties, la filiale établie à Séoul du promoteur, propriétaire et exploitant de projets logistiques e-Shang, et APG Asset Management N.V. afin d'aménager et de détenir un portefeuille d'actifs logistiques modernes de qualité supérieure en Corée du Sud. L'engagement d'apport en capital initial de tous les partenaires totalisait 500 millions de dollars américains et était assorti d'une option permettant d'augmenter la capitalisation totale à 1 milliard de dollars américains.

  • Acquisition d'une participation de 10,6 pour cent dans un portefeuille diversifié de biens logistiques aux États-Unis pour un montant de 350 millions de dollars américains, par l'entremise d'une coentreprise établie avec Global Logistic Properties Limited et trois autres investisseurs institutionnels mondiaux. Ce portefeuille comprend 721 actifs logistiques de grande qualité, y compris des entrepôts, des parcs d'affaires et des actifs de l'industrie légère, d'une superficie totale de 115 millions de pieds carrés.

  • Établissement de la société en commandite Goodman UK Logistics avec Goodman Group et APG Asset Management dans le but d'investir dans des projets de logistique et de développement industriel de grande qualité au Royaume-Uni. Chaque investisseur s'engagera à investir 200 millions de livres pour acquérir une participation de 33 pour cent dans la société en commandite. Le portefeuille initial comprend deux projets d'aménagement situés entre Londres et Birmingham.
Voici les faits saillants de nos activités de placement après la fin du trimestre :
  • Formation d'une coentreprise de logements pour étudiants, Scion Student Communities LP, avec GIC and The Scion Group LLC (Scion). Par l'entremise de sa filiale UHC Acquisition Sub LLC, cette coentreprise a signé une entente visant l'acquisition de University House Communities Group, Inc. (UHC), un important portefeuille de logements pour étudiants aux États-Unis, pour une contrepartie totale d'environ 1,4 milliard de dollars américains, qui comprend le coût d'achèvement des projets d'aménagement en cours. Par l'entremise de cette coentreprise, l'Office et GIC détiendront chacun une participation de 47,5 pour cent dans UHC, et Scion détiendra la participation restante de 5 pour cent.
Cession d'actifs
  • Capital London Fund, dont l'Office détient 80 pour cent des capitaux propres, a vendu le 55 Bishopsgate, un immeuble de bureaux situé à Londres, au Royaume-Uni. Le produit de la vente qui revient à l'Office s'élève à environ 150 millions de livres. Le placement dans cet immeuble avait été effectué en 2006.

  • Vente de notre participation indirecte de 45 pour cent dans le 600 Lexington Avenue, un immeuble de bureaux de Midtown Manhattan. Le produit de la vente revenant à l'Office s'élève à environ 79 millions de dollars américains. Cet immeuble avait été acquis en 2010 et était détenu avec notre partenaire de coentreprise SL Green.
Faits saillants de l'Office
  • Soutien du lancement de l'indice mondial S&P de création de valeur à long terme, conçu pour évaluer les sociétés qui ont le potentiel de créer de la valeur à long terme en fonction de critères de viabilité et de qualité financière. Six des investisseurs institutionnels les plus importants du monde, dont l'Office, ont accordé leur soutien à l'indice, qui est un puissant catalyseur capable d'influencer le comportement des entreprises et des investisseurs. Pour souligner immédiatement ce potentiel, l'Office et d'autres investisseurs se sont initialement engagés à investir environ 2 milliards de dollars américains dans des fonds qui surveillent l'indice. La création de l'indice est une recommandation clé découlant de l'initiative Focusing Capital on the Long Term.

  • CPPIB Capital Inc. (CPPIB Capital), une filiale en propriété exclusive de l'Office, a procédé à la deuxième émission de titres d'emprunt consistant en billets à terme de trois ans totalisant 1,25 milliard de dollars. L'émission d'un montant prudent de titres d'emprunt à court et à moyen terme est l'un des moyens auxquels l'Office a recours pour gérer ses opérations de placement. L'émission de titres d'emprunt procure à l'Office la souplesse dont il a besoin pour financer des placements qui ne correspondent pas nécessairement au cycle des cotisations. L'Office utilisera le produit net de ce deuxième placement privé à des fins générales. En mai 2015, CPPIB Capital a procédé à l'émission de billets à moyen terme de cinq ans de 1,0 milliard de dollars.

  • Nomination de Mary Sullivan au poste de directrice générale principale et chef de la gestion des talents et en tant que membre de la haute direction. Mme Sullivan s'est jointe à l'Office après avoir travaillé pour Holt Renfrew & Cie, limitée, où elle était vice-présidente principale des ressources humaines. Elle fera bénéficier l'Office de son grand leadership et de la vaste expérience qu'elle a acquise dans des sociétés canadiennes et mondiales renommées. Pierre Lavallée, qui assumait le double rôle de directeur général principal et chef de la gestion des talents et de directeur général principal et chef mondial, Partenariats de placement, se concentrera maintenant exclusivement sur la direction du service Partenariats de placement.
Rendements sur cinq et dix exercices1,2
(pour la période close le 31 décembre 2015)
Taux de rendement (nominal) Taux de rendement (réel) Revenu de placement3
Taux annualisé sur cinq exercices 11,9 % 10,3 % 117,5 milliards de dollars
Taux annualisé sur dix exercices 7,5 % 5,8 % 136,6 milliards de dollars
1 Déduction faite de tous les coûts engagés par l'Office.
2 Les taux de rendement sont calculés sur une base pondérée en fonction du temps.
3 Les données en dollars sont cumulatives.

À propos de l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada

L'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (l'Office) est un organisme de gestion de placements professionnel qui investit, pour le compte de 19 millions de cotisants et de bénéficiaires, les fonds dont le Régime de pensions du Canada (RPC) n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes. Afin de diversifier le portefeuille du RPC, l'Office investit dans des actions de sociétés ouvertes, des actions de sociétés fermées, des biens immobiliers, des infrastructures et des titres à revenu fixe. L'Office a son siège social à Toronto et compte des bureaux à Hong Kong, à Londres, au Luxembourg, à Mumbai, à New York et à São Paulo. Sa gouvernance et sa gestion sont distinctes de celles du Régime de pensions du Canada. L'Office n'a pas de lien de dépendance avec les gouvernements. Au 31 décembre 2015, la caisse du RPC totalisait 282,6 milliards de dollars. Pour obtenir plus de renseignements sur l'Office, veuillez visiter le site www.cppib.com/fr ou nous suivre sur LinkedIn ou Twitter.

Renseignements

  • Dan Madge
    Directeur principal, Relations avec les médias
    +1 416 868 8629
    dmadge@cppib.com

    Mei Mavin
    Directrice, Communications d'entreprise
    +44 20 3205 3515
    mmavin@cppib.com