Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

09 juin 2005 11h26 HE

La cause du Dr. Chaoulli

Urgence que les gouvernements nous rassurent et défendent notre système public de santé Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur à l'international, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales OTTAWA--(CCNMatthews - 9 juin 2005) - Le Congrès du travail du Canada exprime sa déception devant la décision de la Cour suprême du Canada dans la cause du Dr. Chaoulli. Les familles travailleuses canadiennes se retrouvent avec plus d'interrogations que de réponses devant cette décision en faveur des arguments du Dr. Jacques Chaoulli et de son patient, George Zeliotis, voulant qu'ils aient un droit constitutionnel à des soins et à une assurance privés, et que l'attente de soins fournis en vertu du régime d'assurance-maladie et les lois encadrant ces soins, portant atteinte à leurs droits.

« Le gouvernement fédéral et les provinces doivent agir rapidement pour rassurer les Canadiennes et les Canadiens », affirme Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada. Nous avons besoin de savoir que notre système de soins de santé demeure et sera toujours là quand nous en aurons besoin. Les familles travailleuses du pays veulent qu'on rappelle haut et clair à toutes les parties en cause que la Loi canadienne sur la santé a toujours force de loi et que les cinq principes de l'assurance-maladie publique demeurent en vigueur. »

« Il faut également se rappeler que la cause du Dr. Chaoulli et de M. Zeliotis a été entamée en 1997. Depuis, deux accords sur la santé ont été signés entre le fédéral et les provinces pour régler la plupart des questions qui ont inquiété la Cour, notamment celle des listes d'attente », ajoute-t-il.

« Le mouvement syndical canadien se penchera sérieusement sur cette décision de la Cour suprême pour bien clarifier si certains des problèmes soulevés restent encore à régler et pour trouver les moyens d'améliorer et de renforcer notre système public de santé pour l'ensemble de la population canadienne », de conclure M. Georgetti.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site Web : www.congresdutravail.ca /Renseignements: Jean Wolff, (613) 878-6040/ IN: ÉCONOMIE, FINANCE, TRAVAIL, POLITIQUE, SOCIAL

Renseignements

  • Jeff Atkinson, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-526-7425
    Numéro de téléphone secondaire: 613-863-1413
    Courriel: communications@clc-ctc.ca