Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

13 janv. 2017 11h00 HE

La cavalerie canadienne et française arpente les régions de Saguenay et de Charlevoix

VALCARTIER, QUÉBEC--(Marketwired - 13 jan. 2017) - Une quarantaine de membres du 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC), basé à Valcartier, au nord de Québec, prennent part à un entraînement qui les mènera progressivement dans les régions de la Capitale-Nationale (Québec), de la Mauricie et du Saguenay-Lac-Saint-Jean d'ici le 21 janvier prochain. Une cinquantaine de collègues français se joindront à eux dans le cadre d'un programme d'échange entre petites unités en place depuis quatre ans entre le 12 RBC et le 4e régiment de chasseurs (4e RCh) de l'armée de Terre française de Gap (Hautes-Alpes, France). Cet échange vise à créer des contacts qui permettront aux membres de ces deux unités de l'arme blindée de partager leurs connaissances et leur savoir-faire respectifs liés à la guerre hivernale.

Faits en bref

Lieux de transit et de campement

  • 12 et 13 janvier : Domaine du lac Édouard, 340, rue principale, Lac-Édouard
  • 13 et 14 janvier : Auberge Éva, 160, chemin de la montagne, Lac-Bouchette
  • 14 au 18 janvier : Manège militaire Saguenay, 2578, chemin de la Réserve, Saguenay (arrondissement de Chicoutimi)
    • 16 janvier de 9 h à 11 h : activité portes ouvertes au manège de Saguenay
  • 18 au 21 janvier : Palissades de Charlevoix, 1000, route 170, Saint-Siméon

Sentiers de motoneiges et routes empruntés

  • Lors de leurs déplacements, les troupes emprunteront alternativement les sentiers de motoneiges 73, 355, 83, 367, 83 et 3. Au total, quelque quarante-cinq motoneiges seront utilisées
  • Cinq véhicules militaires logistiques à roues seront aussi nécessaires à la réalisation de cet entraînement. Ces véhicules circuleront sur les routes 367 et 155, et sur les autoroutes 70 et 40

Le 12e Régiment blindé du Canada

  • Le 12 RBC, l'une des huit unités du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), généra, maintiendra et emploiera des troupes de reconnaissance blindée et, sur ordre, de chars, afin d'accomplir leurs tâches assignées avec compétence, efficacité et agilité dans l'ensemble du spectre des opérations, et ce, au pays comme à l'étranger
  • Le 12 RBC est composé de trois escadrons blindés de reconnaissance, ainsi que d'un escadron de commandement et services à Valcartier. Un escadron blindé basé à Gagetown, au Nouveau-Brunswick, est de plus rattaché au 12 RBC. Bien que la principale plateforme employée soit le véhicule Coyote, le Régiment est prêt, sur ordre, à utiliser des troupes de chars d'assaut
  • Une quarantaine de membres de l'Escadron D du 12 RBC prendront part à l'entraînement

Le 4e régiment de chasseurs

  • Le 4e RCh est le régiment de cavalerie blindée de la 27e brigade d'infanterie de montagne (27e BIM). Son rôle est de :
    • combattre en combinant les mouvements rapides et les feux puissants, variés et précis
    • renseigner, notamment sur les intentions de l'adversaire
    • contrôler de vastes zones
  • Seul régiment de cavaliers montagnards, le 4e RCh entretient des capacités uniques, combinant les savoir-faire de la cavalerie à la rusticité et à la technique des troupes de montagne. Cette spécificité montagne le prédispose à combattre dans des conditions climatiques rudes et sur des terrains escarpés
  • Une cinquantaine de membres du 4e RCh prendront part à cet exercice

Guerre hivernale

  • Cet entraînement de guerre hivernale conduit au niveau d'unité s'inscrit dans une série d'exercices d'unité du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada qui aura lieu dans les secteurs d'entraînement de la Base Valcartier et dans différentes municipalités du Québec d'ici la fin de février 2017. Au niveau de brigade, ce type d'exercice annuel porte le nom « RAFALE BLANCHE ». Les soldats du 5 GBMC, dont le 12 RBC fait partie, doivent se pratiquer dans divers environnements, de façon à être prêts à accomplir n'importe quelle mission. C'est dans cet esprit que se déroule l'Exercice RAFALE BLANCHE, alors que les troupes devront faire face à différents défis physiques, psychologiques et logistiques causés par la rudesse du climat hivernal
  • En plus de permettre aux nouveaux arrivants d'obtenir les qualifications élémentaires de guerre hivernale, cet entraînement offre l'occasion aux militaires détenant déjà ces compétences d'actualiser leurs connaissances. Le pilotage de motoneiges, le montage d'un bivouac, la conduite de patrouilles à pied et à bord de véhicules et les opérations de combat en contexte hivernal ne sont que quelques exemples de manœuvres exécutées par les troupes de Valcartier

Citation

« Ce type d'échange entre unités profite autant aux troupes du 12e Régiment blindé du Canada qu'à nos collègues français. L'année dernière, par exemple, nous étions dans les Alpes françaises pour y parfaire la reconnaissance en région montagneuse. Cette année, c'est à notre tour de démontrer et de partager notre savoir-faire avec nos "cousins" français. Nous nous assurons ainsi d'être prêts à opérer conjointement avec nos confrères de l'arme blindée si le besoin s'en faisait sentir. »

Lieutenant-colonel Éric Landry, commandant du 12e Régiment blindé du Canada

Liens associés

Renseignements

  • Capitaine Mathieu Dufour
    Officier des affaires publiques
    5e Groupe-brigade mécanisé du Canada
    418 844-5000, poste 4688 (en semaine)
    Courriel : mathieu.dufour@forces.gc.ca (en tout temps)