Commission de la fonction publique du Canada

Commission de la fonction publique du Canada

06 oct. 2005 10h00 HE

La CFP dépose son Rapport annuel 2004-2005

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 6 oct. 2005) - La Commission de la fonction publique du Canada (CFP) a déposé aujourd'hui son Rapport annuel 2004-2005. Celui-ci propose une réflexion sur le système de dotation de la fonction publique et une évaluation de l'état de préparation des ministères et organismes, en regard des défis que leur pose l'entrée en vigueur de la nouvelle Loi sur l'emploi dans la fonction publique (LEFP) prévue pour décembre 2005.

"Des milliers de transactions ont été enregistrées l'an dernier en matière de dotation; la plupart ont été effectuées adéquatement et ont mené à l'embauche de personnes compétentes", selon Maria Barrados, présidente de la CFP. "Par contre, il est clair que certaines questions doivent être abordées. Par exemple, nous continuons de voir l'embauche à court terme, le manque de transparence des processus de recrutement, la sous-représentation des minorités visibles et la planification inadéquate des RH."

Dans l'ensemble, le nombre de personnes nouvellement recrutées au cours des deux dernières années a diminué. En outre, la plupart d'entre elles ont été embauchées à court terme; ce type d'embauche, qui prévoit combler des besoins temporaires, n'est généralement pas soumis aux exigences plus rigoureuses de l'embauche permanente. Néanmoins, cette façon de faire est devenue la principale voie à l'emploi permanent. Ainsi, près de 70 p. 100 des personnes embauchées dans des postes permanents l'an dernier étaient des employés temporaires. Cette voie à l'emploi permanent peut porter atteinte à l'équité et à la transparence.

La CFP mentionne par ailleurs que certains fonctionnaires croient qu'il y a du favoritisme dans les mesures de dotation prises au sein de leur unité de travail. La CFP est préoccupée par cette perception, qui semble varier selon le soin avec lequel l'employeur communique ses décisions en matière de dotation. Cela n'est pas sans rappeler l'importance de la transparence et de la communication dans un système de dotation efficace. Finalement, le Rapport souligne qu'en dépit du fait que des progrès aient été réalisés en ce qui a trait à l'embauche des femmes, des Autochtones et des personnes handicapées, les membres des minorités visibles sont encore considérablement sous-représentés dans la fonction publique fédérale.

Les inquiétudes soulevées dans le Rapport annuel 2004-2005 de la CFP sont d'autant plus significatives compte tenu de l'entrée en vigueur imminente de la nouvelle LEFP en décembre 2005. "Beaucoup de travail de préparation a été accompli en vue de l'entrée en vigueur de la nouvelle LEFP et nous continuons de collaborer avec les ministères et les organismes pour la mise en oeuvre du nouveau régime de dotation", a déclaré Mme Barrados. "Les organisations reconnaissent qu'il y a des lacunes au chapitre des politiques et de la planification des ressources humaines et elles se sont engagées à les corriger. A long terme, il faudra également accroître le nombre de spécialistes qualifiés en ressources humaines, opérer un changement de culture dans la collectivité et offrir davantage de soutien et de formation à l'égard des systèmes d'information."

La CFP est un organisme indépendant qui relève du Parlement. Elle est responsable de protéger l'intégrité du système de dotation dans la fonction publique fédérale de même que l'impartialité des fonctionnaires sur la plan politique. Il lui incombe également de recruter des Canadiens et des Canadiennes de talent provenant de partout au pays.

Note : La CFP tiendra un point de presse à l'intention des médias qui aura lieu à 10 h ce matin. La présidente donnera ensuite une conférence de presse à 11 h. Les deux activités auront lieu à l'Amphithéâtre national de la presse, au 150, rue Wellington, à Ottawa.

On peut consulter le Rapport annuel 2004-2005 de la CFP sur le site Web de la CFP à l'adresse www.psc-cfp.gc.ca.

Renseignements