LA CHAMBRE DE COMMERCE DU CANADA

LA CHAMBRE DE COMMERCE DU CANADA

15 sept. 2007 12h00 HE

La Chambre de commerce du Canada lance un appel à l'action pour contrer le manque de productivité du Canada

MARKHAM, ONTARIO--(Marketwire - 15 sept. 2007) - Durant son congrès annuel, la Chambre de commerce du Canada demande à tous les paliers de gouvernement de lancer un plan d'action national pour aider les entreprises à relever les défis concurrentiels à l'échelle mondiale posés par les économies comme la Chine, l'Inde et l'Europe. Quelque 400 délégués venus de toutes les régions du Canada se réunissent à Markham pour établir le programme d'action de la Chambre de commerce du Canada pour l'année à venir.

"Dans l'économie mondiale, on mène ou on perd. Les changements technologiques et l'essor des marchés émergents comme l'Inde et la Chine signifient que le rythme ne sera plus jamais lent, la concurrence sera acharnée et l'excès de confiance sonnera le glas", a déclaré Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada, à l'issue d'une réunion du conseil d'administration de la Chambre plus tôt aujourd'hui.

"Le Canada doit agir maintenant pour régler les pénuries de compétences, mettre en place un régime fiscal et réglementaire concurrentiel et stimuler sa productivité. Nous devons travailler ensemble pour que nos citoyens soient promis à un brillant avenir économique. En cette nouvelle ère de commercialisation, pleine de défis et de possibilités, les entreprises canadiennes peuvent éperonner le changement et devenir des chefs de file mondiaux", a poursuivi M. Beatty.

Il est évident que les Canadiens doivent voir plus grand et avoir plus d'ambition. Le Canada tend à adopter une approche gradualiste, mais ce genre de démarche et de réflexion fonctionne mal au sein d'une économie mondiale qui progresse par bonds.

"Le gouvernement et les entreprises ont tous deux un rôle à jouer à cet égard. Les entreprises canadiennes doivent viser au-delà du marché domestique et nord-américain", a affirmé John Peller, président élu du conseil d'administration et président-directeur général d'Andrew Peller Ltd. "Les entreprises canadiennes ont toutes les qualités requises pour réussir sur les marchés mondiaux. Nous devons leur fournir les outils et la réglementation nécessaires pour y arriver."

Dans la session et le discours du Trône à venir, le gouvernement doit privilégier la mise en place de politiques d'encadrement favorables à une gestion économique efficace, afin d'aider les entreprises canadiennes à exceller sur la scène mondiale, a dit M. Beatty. Un cadre stratégique concurrentiel inclurait, notamment, des mesures fiscales compétitives (le taux effectif marginal d'imposition sur le capital du Canada est le sixième du monde), une infrastructure de transport améliorée (telle que l'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie-Pacifique), des politiques favorables à la recherche-développement et à l'innovation, ainsi qu'une ouverture à la concurrence mondiale (c.-à.d. étrangère).

"Nous devons faire preuve de créativité et sortir des schémas habituels de pensée", a précisé M. Beatty. "Non seulement pour les entreprises canadiennes, mais également pour les nombreux Canadiens qui veulent jouir d'un niveau de vie plus élevé."

Renseignements

  • La Chambre de commerce du Canada
    Katie Anderson
    Directrice, Communications
    Cellulaire : 613-797-1860
    kanderson@chamber.ca