SERVICE EMPLOYEES INTERNATIONAL UNION CANADA

SERVICE EMPLOYEES INTERNATIONAL UNION CANADA

08 mars 2005 15h20 HE

La Charte mondiale des femmes met Paul Martin au défi d'agir

La Marche mondiale des femmes présentera, dans tout le Canada, 13 revendications pour améliorer la situation de la femme Attention: Rédacteur financier , Rédacteur de la santé, Directeur général et de l'information, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales TORONTO--(CCNMatthews - 8 mars 2005) - Dix groupes de femmes et de justice sociale nationaux, chapeautés par le Comité canadien de la marche des femmes de 2005, ont marqué aujourd'hui la Journée internationale de la femme en lançant un programme mobilisateur pour améliorer la situation des femmes au Canada et partout ailleurs dans le monde.

Intitulé Charte mondiale des femmes pour l'humanité, le programme renferme 13 revendications centrales pour améliorer la situation de la femme au Canada, dont la création d'un plan national de garde d'enfants, l'équité salariale pour toutes les travailleuses et des efforts accrus pour éradiquer la pauvreté et la violence à l'endroit des femmes.

La Fédération des femmes du Québec a dévoilé la Charte au Canada aujourd'hui, à une conférence de presse. Elle a souligné les points particuliers sur lesquels le gouvernement fédéral est appelé à agir, ainsi que les cinq principes fondamentaux de la Charte, soit l'égalité, la liberté, la solidarité, la justice et la paix.

« Il y a cinq ans, nous avions présenté au gouvernement de Jean Chrétien un plan d'action réaliste pour améliorer la situation de la femme », dit Sharleen Stewart, vice-présidente (Canada) de l'Union internationale des employés et employées de service (UIES), qui représente des milliers de travailleuses dans le secteur tertiaire, qui s'occupent, entre autres, du nettoyage et de l'entretien d'établissements de soins de santé. « Aujourd'hui, nous avons toujours besoin de grands investissements dans les programmes sociaux, et ces revendications n'ont toujours pas été abordées de façon sérieuse par nos représentantes et représentants élus. »

« Pendant la Journée internationale de la femme, nous réaffirmons notre présence au gouvernement fédéral, pour qu'il sache que nous formons un mouvement mondial encore plus large et encore plus puissant, qui pose de nouveau ses revendications, dit Sharleen Stewart. Nous n'avons pas l'intention de cesser tant que nous n'aurons pas vu des améliorations concrètes dans la vie des femmes. »

Une campagne internationale a été lancée pour presser les gouvernements de satisfaire les revendications de la Charte. La campagne se déroulera du 8 mars 2005, Journée internationale de la femme, au 17 octobre 2005, Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté. La Charte va faire le tour du Canada, en mai, et des femmes dans chaque région du pays vont présenter leurs revendications en même temps qu'elles participeront à des activités publiques, telles que des marches et des rassemblements.

L'UIES appuie fermement le Comité de la marche des femmes et la Marche mondiale des femmes. Ces mobilisations s'inscrivent dans un mouvement international de femmes qui luttent contre l'exploitation, l'oppression, l'intolérance et l'exclusion.

Au Canada, l'UIES représente plus de 93 000 personnes, dont la plupart sont des femmes.

- 30 -
IN: SANTÉ, TRAVAIL, POLITIQUE

Renseignements

  • Carl Mavromichalis, National Communications Coordinator
    Numéro de téléphone: 416-951-4905
    Numéro de téléphone secondaire: 416-447-2311 poste 243
    Courriel: mavromichalisc@seiu.ca