SOURCE: Colombian Coffee Growers Federation

Colombian Coffee Growers Federation

27 juin 2013 10h04 HE

La Colombie accroit le nombre de ses caféiculteurs durables encadrés par des sceaux d'approbation nationaux

Au cours du premier trimestre 2013, 162 039 caféiculteurs colombiens ont produit du café conformément aux contrôles et aux vérifications associés à diverses normes de développement durable

Proposer des cafés de spécialité colombiens de qualité et reconnus constitue l'une des principales réussites de ces dernières années

BOGOTA, COLOMBIE--(Marketwired - Jun 27, 2013) - Suite au travail mené conjointement par les producteurs et la Fédération des caféiculteurs colombiens, un nombre croissant de producteurs de café cultivent et vendent leurs fèves conformément à certaines normes internationales de développement durable telles que Rainforest Alliance, UTZ Certified, Fair Trade et 4C, dont les retombées économiques, sociales et environnementales profitent à leurs familles, leurs communautés et l'ensemble du monde.

L'un des principaux domaines stratégiques à valeur ajoutée sur lequel la Fédération des caféiculteurs colombiens (ci-après, la « FNC », d'après son acronyme en espagnol) concentre particulièrement ses efforts est constitué par l'augmentation de la présence et de la participation des cafés de spécialité colombiens au sein des marchés nationaux et internationaux, en réponse à la demande croissante.

Au cours des dix dernières années, les participations à des compétitions internationales, l'implication active dans de grands évènements de l'industrie haut de gamme (tels que les salons de cafés de spécialité et les concours de barista) et le développement des boutiques de café Juan Valdez(R) en Colombie et dans le monde ont joué un rôle essentiel dans la création d'une demande et d'un intérêt pour les cafés de spécialité.

Dans le même temps, une nouvelle stratégie a été mise au point et s'avère au moins aussi complexe du point de vue de l'offre. Elle permet aux producteurs colombiens d'être perçus comme des fournisseurs viables sur ces marchés exigeants, qu'ils agissent à titre individuel ou au nom d'une association, avec la participation des exportateurs ou avec la Fédération elle-même.

Grâce à cet effort, les producteurs, les Comités de caféiculteurs, le Service de développement et la Fédération ont réussi à tirer parti des ressources nécessaires, en collaboration avec les entités nationales et étrangères. Leur but est de mettre en œuvre des stratégies efficaces, afin de permettre aux producteurs impliqués dans la culture du café d'accéder progressivement au surcoût lié à la qualité et au développement durable, admis par la clientèle mondiale du café colombien.

Ces efforts ont été accompagnés dans les plantations de café par le Service de développement de la Fédération. Au cours du premier trimestre de cette année, ils ont permis à 162 039 producteurs d'être contrôlés et/ou certifiés « café bio » ou par Rainforest Alliance, UTZ Certified, 4C, Nespresso AAA et/ou Starbucks CAFE Practices. Fin 2007, 24 372 plantations répondaient à ces normes, ce qui signifie que le nombre de caféiculteurs impliqués dans ces initiatives continue d'augmenter à un rythme rapide. L'année 2012 s'est achevée sur un total de 129 184 plantations contrôlées et/ou certifiées selon l'une de ces normes.

Cette croissance évidente reflète la solidité du cadre institutionnel des caféiculteurs, qui comprend non seulement une assistance technique par le Service de développement, mais aussi une garantie d'achat, la poursuite de recherches scientifiques par Cenicafé, ainsi que le contrôle de la qualité, la logistique et la traçabilité par Almacafé. Ces entités encouragent les caféiculteurs à participer plus activement aux différents programmes liés aux cafés de spécialité.

Andrés Valencia, directeur commercial de la Fédération, nous rappelle que chaque sceau de contrôle et de certification renforce dans des proportions variables les trois piliers ou principes du développement durable : économique, social et environnemental.

« Tous les sceaux d'approbation contribuent à l'augmentation des prix, ce qui encourage la participation des caféiculteurs, et garantit le maintien à long terme de ces programmes, dans la mesure où des investissements sont nécessaires », a déclaré M. Valencia. « En outre, tous les programmes disposent d'un volet éducatif associé, qui permet aux caféiculteurs, grâce à la formation assurée par le Service de développement, de se familiariser avec les sujets d'intérêt liés au sceau d'approbation qui les concerne ».

L'une des autres grandes valeurs ajoutées aux cafés de spécialité par la Fédération est la prise en charge par le directeur commercial de la recherche de clients prêts à payer plus cher pour ces produits.

« Cette augmentation des contrôles et des certifications va de pair avec une augmentation du volume de café durable vendu par la Fédération. On ne peut pas se développer si l'on ne vend pas », a ajouté M. Valencia. « En tant que directeurs commerciaux, nous concentrons nos efforts sur l'assurance que l'offre de ces fermes contrôlées ou certifiées peut répondre aux exigences de sceaux d'approbation du marché ».

En plus de l'énorme progrès réalisé dans le domaine des producteurs contrôlés et/ou certifiés, la Fédération nous rappelle, à travers sa politique « Sustainability that matters », qu'elle promeut le développement durable tout au long de la chaîne du café, en traitant les cafés standard et de spécialité sur un pied d'égalité.

Renseignements



  • Fédération des caféiculteurs colombiens - Bureau de presse
    Calle 73 No. 8- 13 Torre B Piso 8
    Téléphone : 3136600 Poste 1790-1752 Ligne directe : 2352262
    Bogota - Colombie
    www.federaciondecafeteros.org