Journal de Montréal

Journal de Montréal

09 juil. 2009 19h45 HE

La Commission des relations de travail rejette la quasi-totalité des plaintes du STIJM et rend une décision fortement favorable à l’endroit du Journal de Montréal

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 9 juillet 2009) - C'est avec satisfaction que la direction du Journal de Montréal accueille la décision rendue aujourd'hui par la Commission des relations de travail qui lui est fortement favorable. En somme, la CRT rejette la quasi-totalité des plaintes du Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal, alléguant une contravention aux dispositions anti-briseurs de grève par le quotidien. Par la même décision, la Commission confirme la légalité du mode opératoire du Journal de Montréal en conflit de travail.

Plus précisément, la Commission a confirmé la légalité du recours à l'Agence QMI par le Journal de Montréal. On peut lire dans la décision du Commissaire André Bussière : "Il ne serait sans doute jamais venu à l'esprit des représentants du requérant (STIJM-CSN) de prétendre que, parce qu'il publie des articles de la Presse canadienne pendant le conflit de travail, le Journal utilise les services des journalistes de la Presse canadienne pour remplir les fonctions des salariés en lock-out."

La Commission a rejeté les prétentions syndicales à l'effet que le Journal de Montréal aurait contrevenu aux dispositions du Code du travail en publiant des textes et des caricatures provenant de médias de la Corporation Sun Media, entreprise dont elle partie prenante. La Commission a fait de même en ce qui a trait à l'augmentation du nombre de chroniques de certains collaborateurs spécialisés.

La Commission confirme en outre la légalité du recours aux collaborateurs externes ou spécialisés mais interdit que ces derniers réalisent des entrevues comme le font des journalistes. L'ordonnance de la Commission en ce sens n'a pas de conséquence pour le Journal puisque seulement quelques textes de cette nature ont été publiés représentant une infime partie de son contenu et un aspect de la plainte qui était accessoire aux prétentions syndicales.

Renseignements

  • Quebecor Media
    Isabelle Dessureault
    Vice-présidente, Affaires publiques
    514-380-7501