Corporation Minière Golden Share
TSX CROISSANCE : GSH

Corporation Minière Golden Share

25 mai 2011 09h36 HE

La compilation de Golden Share montre 10,16 g/t Au sur 10,50 m ouvert en profondeur à Berens River, Ontario, Canada

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 25 mai 2011) -

Note aux rédacteurs : 3 cartes sont associées à ce communiqué de presse

Corporation Minière Golden Share ("Golden Share" - ou la " Compagnie ") (TSX CROISSANCE:GSH) a le plaisir d'annoncer les résultats de ses récents travaux de compilation sur la propriété Berens River ("Berens River") située dans le district de Red Lake du nord-ouest de l'Ontario, Canada. En novembre 2010, un mandat a été octroyé à InnovExplo, un groupe de consultance en géologie et en mines de la région de Val d'Or, pour la réalisation d'une compilation complète de tous les forages antérieurs et des données souterraines sur la propriété.

Historique et contexte géologique

Le système minéralisé de Berens River comprend 10 zones fortement silicifiées et hydrothermalisées (historiquement appelées "Veines") développées dans des systèmes de fractures-cisaillement-failles à fort pendage montrant une orientation générale de 110° et un pendage de 75° vers le SSO et qui recoupent la stratigraphie à angle élevé (voir figure 1 ci-jointe ou consulter: http://www.goldenshare.ca). Les zones varient en épaisseur de 15 cm à 4,50 m et montrent une extension latérale pouvant atteindre quelques centaines de mètres. La production historique sur Berens River provient de la Veine no1 et l'exploitation a été réalisée par le puits no1 qui a été foncé jusqu'à une profondeur de 990 m ; aucune production n'a été enregistrée sous le niveau 518 m. Un deuxième puits a été foncé à une profondeur de 232 m sur la Veine no3, mais celle-ci n'a, à ce jour, fait l'objet d'aucune exploitation. La mine de Berens River a été exploitée par une filiale de Newmont Mining de 1939 à 1948 et a produit 158 000 onces d'or et 5,8 millions d'onces d'argent ainsi que 1,7 millions de livres de zinc et 6,1 millions de livres de plomb.

Résultats de compilation

La majorité de l'information provenant des forages au diamant concerne les Veines no1, no3 et no19 et montre clairement des extensions en profondeur des structures connues.

Extension en profondeur

La Veine no3 a été investiguée par 121 forages au diamant ("DDH") pour un total de 13 753 m forés et les trous historiques les plus profonds sur les deux sections principales montrent que la minéralisation s'élargit et demeure présente en profondeur (voir figures 2 et 3 ci-jointes ou consulter: http://www.goldenshare.ca) :

- 10,16 g/t Au et 178,20 g/t Ag sur 10,50 m (DDH GZ-82-225-05, profondeur verticale de 525 m).

- 9,26 g/t Au et 145,03 g/t Ag sur 14,06 m (DDH G-15, profondeur verticale de 260 m).

La Veine no19 n'a été recoupée que par 13 forages au diamant pour un total de 1 400 m forés et la compilation met également en relief son potentiel sous les niveaux de forage historiques, un des deux forages les plus profonds sur la section principale historique montrant les résultats suivants:

- 24,26 g/t Au et 678,06 g/t Ag sur 1,85 m (DDH 15-12, profondeur verticale de 475 m).

Ces résultats corroborent les résultats de surface obtenus par Golden Share en octobre 2010 qui ont montré la Veine no19 comme la plus riche connue à ce jour avec des teneurs argentifères de surface atteignant 1 630 g/t Ag (52,4 oz/t Ag) et des teneurs aurifères atteignant 37,71 g/t Au (1,21 oz/t Au).

La Veine no1 a été investiguée par plus de 70 forages au diamant historiques pour un total foré excédant 12 831 m. La totalité de la production historique de la mine de Berens River provident de la Veine no1 et a consisté en 560 607 tonnes de minerai traité à un rythme de 250 tonnes par jour produisant un total de 157 696 onces d'or à une teneur moyenne au moulin de 9,6 g/t Au. Toutes les données disponibles relatives aux puits 1 et 2 et aux ouvertures minières souterraines ont été intégrées dans un modèle 3D. Il demeure cependant un fort taux d'incertitude sur la position exacte des ouvertures relativement à la position des forages.

La compilation a néanmoins démontré que dans le secteur du puits no1 la zone de minerai principale montrait une plongée d'environ 70° vers le SE et que les poches de minerai au sein de la Veine no1 présentaient des extensions de 18 à 106 m, des largeurs variant entre 1 et 5 m et des extensions verticales variant entre 25 et 150 m. La minéralisation de la Veine no3 dans le secteur du puits no2 semble présenter la même géométrie.

Minéralisation à haute teneur près de la de surface

Bien que les figures 2 et 3 rehaussent le potentiel de la minéralisation en profondeur, seules les intersections de plus d'un mètre le long du sondage ont été indiquées. Les rapports historiques montrent cependant de très hautes teneurs dans les intersections près de la surface atteignant 246,65 g/t Au sur 0,42 m et telles que reprises au tableau suivant.

ForageDeAmAu oz/tAu g/t
N87-2592,6693,160,501,0833,59
Z-150-1616,0516,550,501,0432,35
Z-150-1939,6340,130,501,4344,48
Z-150-2152,8253,320,501,4344,48
Z-225-288,679,230,567,47232,34
9,239,830,601,9259,72
Z-225-4210,1210,620,501,4545,10
10,6211,120,502,2971,23
Z-225-6688,3688,640,281,2839,81
Z-225-6721,5921,890,301,3842,92
Z-225-9472,3272,870,552,0162,52
74,8275,170,351,1435,46
Z-225-973,864,280,427,93246,65
Z-225-986,547,040,505,75178,85

Statistiques sur les données historiques

Le travail de compilation d'InnovExplo a également permis d'obtenir les statistiques suivantes :

  • Un total de 45 754 m de forage a été exécuté au cours de l'histoire de la propriété Berens River dont 8 864 m ont été forés préalablement à 1938.

  • Les 36 890 m forés depuis 1938 représentent 344 DDH qui se répartissent de la manière suivante :

    • Veine no1 = plus de 70 DDH pour un total approximatif excédant 12 831 m
    • Veine no3 = 121 DDH pour un total de 13 753 m
    • Veine no19 = 13 DDH pour un total de 1 400 m
    • Autres veines = 132 DDH pour un total de 20 791 m

  • Des journaux de sondage avec des descriptions géologiques sont disponibles pour 137 DDH totalisant 17 035 m.

  • Des journaux de sondage détaillés avec résultats d'analyses et descriptions géologiques sont disponibles pour 42 DDH totalisant 8 985 m.

Limites concernant les données historiques

Les informations historiques sont fragmentaires et incomplètes. Ceci représente un handicap important pour l'exécution d'un calcul de ressources en conformité avec l'IN 43-101 compte tenu de l'information actuellement disponible. La plupart des informations historiques doivent être vérifiées, en particulier dans le cas des intersections à haute teneur, ce qui inclut les informations souterraines. L'emplacement des trous de forage, des puits et des galeries doit possiblement être corrigé par le biais de levés d'arpentage afin d'en préciser les caractéristiques principales. Cette vérification mènera à la réalisation d'un modèle 3D précis. Les données historiques de géochimie de sol devraient aussi être considérées comme un point de départ pour identifier des veines aurifères potentielles qui peuvent augmenter les ressources minérales de la propriété.

La Veine no3 présente un potentiel de ressources exploitables et devrait faire l'objet d'une attention particulière en ce qui concerne la vérification des informations historiques et le forage de suivi.

Modèle géologique

InnovExplo est d'accord avec les hypothèses historiques postulant la formation d'une caldera avec l'activité plutonique post-volcanique réactivant le système de veines et formant un dépôt de type épithermal. Plusieurs indicateurs pointent vers un modèle épithermal de type low-sulphidation. Cependant, la présence de formations de fer, d'altération à grenat-chlorite-actinolite et quartz-séricite ainsi que d'altération liée au faciès des schistes verts et amphibolite indique une altération hydrothermale associée à un modèle VMS. Il est possible que le dépôt de Berens River représente un ensemble complexe d'environnement de type VMS avec superposition d'un gisement épithermal causé par la transition possible d'un volcan stratiforme vers un système de caldera.

Status du projet

Le programme de suivi sur Berens River annoncé précédemment a été retardé afin d'intégrer les résultats de compilation. Ce délai supplémentaire a permis à Golden Share de tenir une première réunion d'introduction au cours du T1 2011 avec la Première Nation de Sandy Lake, la plus importante communauté des Premières Nations dans la zone du projet de Berens River. L'objectif de la réunion était d'établir une relation respectueuse et constructive en présentant la Société et ses intentions initiales pour le projet. Alors que l'équipe technique de Golden Share prépare le démarrage de la saison estivale sur le projet de Shebandowan, l'approche de la Société en ce qui concerne les développements futurs sur Berens River s'efforcera de trouver le juste équilibre entre la création de richesse et la préservation de l'environnement, à la fois pour le bénéfice de la région et pour la communauté de la Première Nation de Sandy Lake.

Au sujet de Corporation Minière Golden Share

Corporation Minière Golden Share, est une société minière canadienne dont l'objectif principal est l'identification, l'exploration et le développement de gisements aurifères au Canada. Golden Share développe un portfolio prometteur de propriétés situé dans les ceintures de roches vertes de l'Est du Canada et notamment dans les secteurs de Val d'Or-Malartic, Red Lake and Shebandowan.

La Compagnie est dirigée par une équipe de gestion à dominance technique s'appuyant sur ΓÇïΓÇïun solide réseau de contacts de qualité et de consultants comprenant SRK Consulting Canada à Toronto et InnovExplo à Val d'Or. Golden Share compte également sur conseil d'administration expérimenté et un solide conseil consultatif composé des géologues reconnus Roy Corrans et Sethu Raman ainsi que d'Anthony Frizelle, un financier chevronné.

Golden Share a signé une lettre d'intention datée du 25 mars 2011 (la "LOI ") pour l'acquisition de l'intérêt de 100% détenu par Lake Shore Gold Corp. dans la propriété aurifère Band Ore située dans la ceinture de Shebandowan du nord-ouest de l'Ontario. Selon les termes de la LOI, et si la Transaction (la "Transaction") de Band Ore est clôturée avec succès, Lake Shore Gold Corp. obtiendrait en contrepartie un intérêt de 19,99% dans Golden Share, pouvant être augmenté jusqu'à 30% sous certaines conditions, et deviendrait ainsi l'actionnaire majoritaire de la Société.

Les programmes d'exploration de Golden Share sont exécutés sous la supervision de Mme Laurence Huss, M.Sc., P. Geo., et Vice-Présidente Exploration de Golden Share. Laurence Huss est une " Personne Qualifiée " au sens du Règlement 43-101. Philippe Giaro, P. Geo., Président et chef de la direction de Corporation Minière Golden Share et Personne Qualifiée pour Golden Share, a revu et approuvé le contenu du présent communiqué.

POUR PLUS D'INFORMATION CONSULTEZ http://www.goldenshare.ca OU NOTRE PAGE FACEBOOK SUR : http://www.facebook.com/people/Golden-Share/100001472712018

Pour voir les figures 1, 2 et 3 associées à ce communiqué, veuillez consulter le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/GHS_Figure123.pdf

La Bourse de croissance TSX ainsi que son fournisseur de services de régulation (tel que ce terme est défini dans les politiques de la bourse de croissance du TSX) n'acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de son contenu.

Renseignements