SOURCE: Exportation et développement Canada

Exportation et développement Canada

11 déc. 2014 01h00 HE

La confiance des exportateurs émoussée par l'instabilité croissante, selon un rapport d'EDC

OTTAWA, ON--(Marketwired - 11 décembre 2014) - Les entreprises canadiennes qui vendent à l'étranger entretiennent un optimisme plus modéré à l'égard des perspectives à court terme, selon un rapport semestriel publié par Exportation et développement Canada (EDC).

EDC est la banque de commerce extérieur du Canada et le principal fournisseur de produits de financement destinés aux petites entreprises canadiennes qui vendent sur les marchés étrangers.

L'indice de confiance commerciale (ICC) d'EDC évalue les sentiments des exportateurs et des investisseurs canadiens à l'égard de leurs débouchés commerciaux au cours des six prochains mois.

Le résultat global du sondage sur l'ICC, qui est indicatif du niveau de confiance des exportateurs canadiens, a glissé de 1,4 point pour s'établir à 75,8 après avoir enregistré trois hausses consécutives depuis le printemps 2013.

" L'instabilité soutenue à l'échelle mondiale, notamment au Moyen-Orient, et la volatilité des devises ont freiné la progression continue de la confiance des exportateurs depuis six mois ", a déclaré Peter Hall, l'économiste en chef d'EDC. " Malgré tout, les exportateurs affichent dans l'ensemble un niveau élevé de confiance et ils sont de plus en plus séduits à l'idée de s'implanter sur de nouveaux marchés. "

Les exportateurs canadiens affichent un optimisme moindre qu'au printemps à propos des ventes sur le marché intérieur, de la croissance mondiale et des débouchés commerciaux internationaux.

" Voilà une évolution étonnante ", explique M. Hall. " Les exportateurs s'attendent à une embellie de leurs ventes, mais des événements inquiétants sur la scène internationale refroidissent leur enthousiasme. "

L'instabilité mondiale et le conflit persistant au Moyen-Orient figurent en tête de la liste des préoccupations des entreprises canadiennes exprimant des attentes négatives.

" Fondamentalement, je crois que la baisse d'optimisme est par sa faible ampleur attribuable à des facteurs psychologiques plutôt qu'à la situation des ventes ", a ajouté M. Hall. " Cette perception est sans doute à l'origine des titres plutôt déprimants ayant récemment fait la une. "

Veuillez cliquer ici pour en savoir plus à propos d'EDC et de l'indice de confiance commerciale.

Renseignements

  • Phil Taylor
    Exportation et développement Canada
    613-598-2904
    ptaylor@edc.ca