SOURCE: Ambassade du Royaume d'Arabie Saoudite en France

04 août 2016 16h15 HE

La croissance du secteur privé non pétrolier atteint un plus haut de huit mois

Le « Plan Vision 2030 » encourage la diversification de l'économie, hors secteur pétrolier

PARIS, FRANCE--(Marketwired - Aug 4, 2016) - La croissance du secteur privé non pétrolier de l'Arabie saoudite a accéléré à un plus haut de huit mois en juillet, selon l'indice des « Emirates NBD Saudi Arabia Purchasing Managers », qui mesure la performance de 400 entreprises non pétrolières du secteur privé.

"L'enquête de juillet est encourageante car elle suggère que l'économie non pétrolière de l'Arabie saoudite continue à se développer à un rythme sain » a déclaré Jean-Paul Pigat, économiste senior chez Emirates NBD.

Le caractère sain de la croissance de l'économie saoudienne est mis en évidence par la forte augmentation de l'indice de croissance du secteur privé, passé à 63,3 en juillet, après 58,6 en juin. L'augmentation de l'emploi et des activités économiques nouvelles ont également accéléré tout au long de juillet.

Une croissance soutenue du secteur privé et la diversification économique sont les principaux axes du Plan Vision 2030, dévoilé en avril par le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane. Le Plan Vision 2030 est le plan national qui vise à diversifier l'économie par la création d'emplois dans le secteur privé.

« Nous avons une dépendance au pétrole », avait déclaré Mohammed ben Salmane, qui est considéré comme l'un des décideurs les plus influents du Royaume. "C'est dangereux. Cela a retardé le développement des autres secteurs (...) Je pense qu'en 2020, nous pourrons vivre sans pétrole. Cette vision n'est pas un rêve, c'est une réalité qui va se réaliser. »

En juin, le président français François Hollande a rencontré le vice-prince héritier à Paris, pour discuter des possibles partenariats politique et économique entre les deux pays, à la lumière des récentes réformes du royaume. Lors de la réunion, François Hollande a promis le soutien de la France au développement du Plan Vision 2030, soulignant son espoir que les deux pays participent à des projets d'investissement communs à l'étranger.

A Paris, Mohammed ben Salmane a également rencontré des hommes d'affaires français, rassemblés par l'organisation du patronat (MEDEF). Le Président du MEDEF INTERNATIONAL, Frédéric Sanchez, a répété à plusieurs reprises que l'Arabie Saoudite est une « bonne cible d'affaires » au « potentiel immense. »

Il y a plus de 80 entreprises françaises opérant en Arabie Saoudite, avec environ 27.000 ressortissants français qui y sont basées.

Renseignements