Campagne d'appui aux résistants à la guerre

16 juil. 2016 13h00 HE

La députée Kwan publiera une lettre signée par le caucus de la C.-B. du NPD pour demander la fin du Bulletin opérationnel 202

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 16 juillet 2016) - La porte-parole du NPD en matière d'Immigration, de Réfugiés et de Citoyenneté, Jenny Kwan (Vancouver-Est) demande au gouvernement libéral d'inverser les mesures prises par le gouvernement conservateur précédent et d'apporter les modifications requises pour permettre aux objectrices et objecteurs américains de demeurer au Canada.

« Les Canadiennes et Canadiens savent que la guerre contre l'Iraq en 2003 était injuste et a entraîné la mort de milliers de civiles et civils innocents, a déclaré Kwan. Nous devons rétablir notre tradition qui permettait d'offrir le refuge aux objectrices et objecteurs de conscience, comme l'a promis le premier ministre lors des dernières élections. »

Pendant la campagne électorale, le parti libéral avait promis d'annuler une ordonnance du gouvernement conservateur - le Bulletin opérationnel 202 de Citoyenneté et Immigration Canada - qui traite de criminels les résistantes et résistants à la guerre, ce qui les rend inadmissibles à la résidence au Canada.

Rodney Watson, un ancien combattant et résistant des É.-U., est obligé de vivre dans un sanctuaire depuis près de sept ans afin de ne pas être séparé de son fils qui est né au Canada. « Actuellement, Rodney ne peut pas quitter l'église, pas même pour visiter son fils, a déclaré Kwan. Cette situation ne reflète pas les valeurs canadiennes ni nos antécédents de refuge temporaire sûr. Les libéraux ont promis d'agir, mais jusqu'à maintenant ils sont demeurés inactifs. »

« Rodney et d'autres comme lui se sont dressés contre la guerre illégale menée en Iraq, a déclaré Sarah Bjorknas, porte-parole de la Campagne d'appui aux résistantes et résistants à la guerre. Rodney est un homme de principe et compatissant qui aime sa famille. Ce gouvernement a la possibilité de résoudre la situation aujourd'hui, et il ne doit pas permettre que Rodney dépasse le septième anniversaire de son sanctuaire. »

« Je sais que j'ai pris la bonne décision quand j'ai dit "non" à la guerre contre l'Iraq, et bon nombre de Canadiennes et Canadiens m'ont soutenu dans cette décision. Je demande également au gouvernement libéral de prendre la bonne décision pour que je puisse enfin quitter cette église et rester au Canada.

Pendant la guerre du Vietnam, le Canada a accepté quelque 50 000 objecteurs de conscience des États-Unis. Bien que 200 soldats américains aient tenté d'obtenir la protection au Canada après l'invasion en Iraq en 2003, aujourd'hui il en reste moins de 25.

Renseignements

  • Pour plus d'information ou pour confirmer votre présence,
    veuillez prendre contact avec :
    Gabriel Yiu
    Cabinet de la députée Jenny Kwan
    778-238-8404
    jenny.kwan.c1a@parl.gc.ca

    Ken Marciniec
    Campagne d'appui aux résistants à la guerre
    416-803-6066
    communications@resisters.ca