BMO Groupe financier

TSX : BMO
NYSE : BMO


BMO Groupe financier

05 févr. 2013 06h00 HE

La Direction des études économiques de BMO prédit que l'industrie automobile nord-américaine sera en position de force d'ici la fin de 2013

- L'industrie automobile au Canada et aux États-Unis devrait connaître une solide croissance.

- L'innovation des fabricants alimente la demande des consommateurs.

- Les conditions du marché, les investissements du secteur et l'accessibilité stimuleront le rendement en 2013.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 5 fév. 2013) - Les industries automobiles canadienne et américaine sont sur le point de connaître une solide croissance cette année et devraient finir en force avec une hausse prévue de 7 % pour atteindre 17,5 millions de véhicules vendus, selon un nouveau rapport de la Direction des études économiques de BMO. Avec une reprise notable des dépenses de consommation, les ventes du secteur manufacturier devraient s'accélérer.

Le secteur est sur un élan qui s'est établi l'an dernier. De 2011 à 2012, les ventes canadiennes d'automobiles ont progressé de 5,5 %. En novembre, le montant des ventes était en progression de 6,5 % par rapport à un an plus tôt, passant de 92,6 à 98,6 milliards de dollars canadiens.

Aux États-Unis, les ventes de voitures ont progressé de 15 % par rapport à 2011. Les ventes annuelles chez les concessionnaires et vendeurs de pièces d'auto aux États-Unis ont atteint 891 milliards de dollars américains en 2012 - une hausse de 7,7 %.

« La vigueur du marché intérieur fait de l'Amérique du Nord un lieu attrayant pour les investissements des constructeurs automobiles en 2013 », a déclaré Alex Koustas, économiste, BMO Marchés des capitaux. « La croissance récente donne à penser que les constructeurs continueront d'accroître leur capacité de production et d'accélérer le développement technologique en Amérique du Nord - tendance que nous pensons voir se poursuivre dans les années à venir. »

Stimulation de l'innovation et de la demande par les investissements

Les investissements soutenus dans le secteur de l'automobile - de part et d'autre de la frontière - stimulent l'innovation manufacturière et la demande à la consommation. Parmi les annonces dignes de mention par les gouvernements et les fabricants, il y a un engagement de 250 millions de dollars canadiens par le premier ministre Stephen Harper et un investissement de 600 millions de dollars américains dans une usine de General Motors à Kansas City (Kansas).

M. Koustas a souligné les nombreuses innovations technologiques des quatre dernières années, notamment en matière d'économie d'essence. Trente-sept pour cent des véhicules ont atteint une consommation de moins de 9,41 litres par 100 kilomètres, soit plus de deux fois plus qu'en 2008.

« Chaque segment, des voitures compactes aux camionnettes de grande taille, a connu une amélioration de son économie d'essence, alors que les fabricants s'efforcent de respecter les nouvelles normes d'efficacité américaines prévues pour 2016 », a fait observer M. Koustas.

Les véhicules compacts et intermédiaires comportent maintenant des caractéristiques qui étaient jadis réservées aux véhicules haut de gamme. Ce segment de luxe, toutefois, est celui qui connaît la plus forte croissance et qui est le plus rentable pour les fabricants depuis quatre ans.

Accessibilité dans le secteur des véhicules neufs

La National Automobile Dealers Association indique que les prix ont augmenté légèrement en 2012, alors que les véhicules neufs sont plus abordables qu'ils ne l'ont été depuis quelques années.

La Direction des études économiques de BMO fait les constatations suivantes :

  • De 2008 à 2012, le prix des voitures usagées a augmenté de 12 % comparativement à 5,7 % pour les voitures neuves au cours de la même période.
  • Les consommateurs achètent des véhicules neufs en raison de l'amélioration de la qualité des voitures; les voitures usagées conservent plus longtemps leur valeur.

Les trois grands de l'automobile (Ford, General Motors et Chrysler) ont semé l'émoi avec de nouveaux prototypes, mais des changements importants de leurs gammes ordinaires stimuleront les ventes cette année. Le remaniement de leurs gammes de camionnettes améliorera le profil de ces constructeurs alors que le marché de l'habitation sera en effervescence. Entre-temps, Toyota et Honda ont redessiné certains de leurs modèles les plus populaires pour protéger leur position dans le segment des voitures intermédiaires contre la vive concurrence de Kia et de Hyundai.

Robert Sadokierski, chef des Services financiers aux concessionnaires de BMO, prévoit que les constructeurs automobiles continueront d'offrir d'autres incitations aux consommateurs. « C'est là une bonne nouvelle pour les acheteurs éventuels, alors que les constructeurs lancent des modèles redessinés dans les segments des voitures compactes, moyennes et de luxe. De plus, la vigueur du huard devrait soutenir les ventes et profiter tant aux concessionnaires qu'aux consommateurs en abaissant le coût des véhicules et en accroissant le pouvoir d'achat. »

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-américain de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 525 milliards de dollars au 31 octobre 2012 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires.

Renseignements