Canards Illimites Canada

Canards Illimites Canada

17 nov. 2008 15h26 HE

La disparition des milieux humides détruit l'environnement du lac Winnipeg et du Manitoba

Une étude sans précédent de CIC révèle que le drainage et la détérioration des milieux humides coûtent 15 millions de dollars par année aux Manitobains

MARAIS OAK HAMMOCK, MANITOBA--(Marketwire - 17 nov. 2008) - Une nouvelle étude menée par Canards Illimités Canada (CIC) révèle que la disparition soutenue des milieux humides au Manitoba augmente les déversements de phosphore dans le lac Winnipeg; c'est comme si l'on déversait 10 semi-remorques d'engrais agricole commercial ou 544 000 sacs d'engrais de gazon directement dans le lac chaque année.

"Jamais auparavant l'intervention de CIC pour freiner la disparition des milieux humides n'a été aussi fermement appuyée par la recherche, affirme Bob Grant, directeur des opérations provinciales pour Canards Illimités Canada. Nos résultats représentent de loin la preuve scientifique irréfutable des avantages que procurent les milieux humides du Manitoba à tous les Manitobains. En fait, cette recherche a des applications étendues partout au Canada et elle devrait être prise au sérieux par les gouvernements municipaux, provinciaux et fédéral."

Près de 70 % des milieux humides des régions peuplées du Canada ont disparu ou se sont dégradés. Selon Bob Grant, cette situation a des répercussions négatives grandissantes sur l'environnement du Manitoba.

Afin de démontrer l'impact de la disparition des milieux humides sur l'environnement, CIC s'est associé à l'Université de Guelph et à la Tarleton State University, un membre du système de la Texas A and M University, pour réaliser une étude sur le bassin versant de Broughton's Creek, situé dans la municipalité rurale de Blanshard, au nord de Brandon. La principale source de financement de ce projet, assurée par la Murphy Foundation, a permis de terminer la phase I de ce projet à phases multiples.

Cette première phase du projet de recherche a permis d'établir que 5 921 bassins de milieux humides ou 70 % du nombre total de milieux humides de tout le bassin versant de Broughton's Creek se sont dégradés ou ont disparu entre 1968 et 2005 en raison des activités de drainage.

Les chercheurs principaux de CIC Shane Gabor, Pascal Badiou et Lyle Boychuk ont augmenté à l'échelle les résultats de Broughton's Creek pour les appliquer à la région sud-ouest du Manitoba et évaluer les répercussions de la disparition des milieux humides qui se sont traduites par :

- l'augmentation des déversements de phosphore dans le lac Winnipeg; comme si l'on déversait 10 semi-remorques d'engrais agricole commercial ou 544 000 sacs d'engrais de gazon directement dans le lac chaque année.

- la libération de cinq millions de tonnes de carbone dans l'atmosphère, l'équivalent des émissions polluantes de 169 000 véhicules pendant 20 ans.

- une augmentation de la région acheminant les eaux de ruissellement dans le lac Winnipeg de 4 518 km2, ce qui correspond à une superficie 10 fois plus grande que celle de la ville de Winnipeg.

En 2005, l'élimination des éléments nutritifs et l'augmentation des quantités de carbone libéré dans l'atmosphère, occasionnées par la perte des milieux humides, auraient coûté 15 millions de dollars aux Manitobains. Ces chiffres estimatifs se fondent sur les coûts associés à l'élimination du phosphore et de l'azote de l'eau et à la compensation des émissions de carbone.

"Puisque la province du Manitoba et la ville de Winnipeg investissent des millions de dollars des contribuables pour réduire les déversements d'éléments nutritifs dans le lac Winnipeg et gérer les changements climatiques, mettre un terme à la destruction constante des milieux humides devrait être une priorité absolue, déclare Pascal Badiou, un chercheur scientifique à l'Institut de recherche sur les terres humides et la sauvagine de Canards Illimités Canada. Si l'on maintient le statu quo, le rendement des fonds investis pour corriger la situation en sera considérablement réduit. D'ici 2020, il en coûtera 19 millions de dollars par année si nous ne mettons pas fin au drainage et à la dégradation des milieux humides."

Pascal Badiou souligne que cette estimation ne tient pas compte du coût économique des inondations, de la disparition de la biodiversité, de la diminution de l'écotourisme, du non-renouvellement des eaux souterraines et des nombreuses fonctions écologiques perdues par les milieux humides lorsqu'ils sont drainés ou asséchés.

L'impact du drainage des milieux humides et la qualité de l'eau devraient préoccuper tous les Manitobains. La disparition des milieux humides a des répercussions sur notre qualité de vie et notre bien-être économique. Il faut prévoir des incitatifs financiers pour les propriétaires fonciers et une protection légale pour s'assurer de la restauration et de la conservation des milieux humides et empêcher que les ressources en eau du Manitoba se détériorent davantage.

"CIC compte 70 ans d'expertise et d'expérience en matière de milieux humides et peut aider les gouvernements et intervenants à instaurer une politique sur les milieux humides qui sera profitable à tous les Manitobains, mentionne Grant. CIC espère travailler avec le gouvernement et la communauté agricole à l'élaboration d'une politique en matière de milieux humides pour le Manitoba."

Canards Illimités Canada est un organisme privé sans but lucratif conserve les milieux humides et les habitats qui s'y rattachent au bénéfice de la sauvagine et fait la promotion d'un environnement sain pour la faune et les humains.

Renseignements

  • Canards Illimités Canada
    Leigh Patterson
    Coordonnatrice nationale, Relations avec les médias
    (204) 467-3306
    Courriel : l_patterson@ducks.ca
    Site Web : www.ducks.ca