Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés

Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés

31 mars 2015 16h56 HE

La faiblesse record de la croissance au sein des régimes publics d'assurance-médicaments cache de nouvelles tendances préoccupantes

Le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés dévoile son rapport phare CompasRx sur les dépenses des régimes publics d'assurance-médicaments

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 31 mars 2015) - Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés

Le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) est fier de dévoiler, dans le cadre de l'initiative de recherche du Système national d'information sur l'utilisation des médicaments prescrits (SNIUMP), son rapport CompasRx, rapport phare annuel et premier de son genre qui cerne les principaux moteurs à l'origine des changements observés en matière de dépenses en médicaments d'ordonnance au sein des régimes publics d'assurance-médicaments au Canada - un élément important permettant aux stratèges et aux chercheurs de bien comprendre les tendances actuelles et de prévoir les futures pressions sur les coûts et les niveaux de dépenses.

Cette première édition du rapport CompasRx utilise des données tirées de la base de données du SNIUMP sur les régimes publics d'assurance-médicaments afin de présenter un aperçu de l'augmentation des dépenses en médicaments d'ordonnance de certains régimes publics d'assurance-médicaments au Canada au cours de l'exercice 2012-2013 et de fournir aux stratèges et aux chercheurs un niveau de référence pour des tendances à explorer dans des rapports à venir sur les dépenses des régimes publics d'assurance-médicaments. Le rapport présente aussi une rétrospective des tendances des dépenses des régimes publics d'assurance-médicaments depuis 2008-2009 et suit des événements de premier plan qui ont trait à l'approbation, à l'examen, à l'établissement des prix et au remboursement des médicaments au Canada.

L'analyse présentée dans CompasRx repose sur un modèle d'inducteurs de coût pour déterminer et mesurer l'effet de chacun des quatre principaux moteurs de changement - démographie, volume, prix et combinaison de médicaments - des deux éléments constituants des dépenses en médicaments d'ordonnance, soit les coûts des médicaments et les frais d'exécution. Le rapport aborde aussi des sous-effets importants comme les substitutions de médicaments génériques, l'augmentation de la population et le volume des ordonnances.

Les faits en bref

  • Les dépenses en médicaments d'ordonnance de certains régimes publics d'assurance-médicaments ont totalisé 7,7 milliards de dollars en 2012-2013 et étaient constituées du coût des médicaments (74,4 %), des frais d'exécution des pharmaciens (21,4 %) et des marges bénéficiaires au détail (4,2 %). Les régimes publics d'assurance-médicaments ont pris en charge la majeure partie des dépenses (82 %) et le reste a été payé par les bénéficiaires, que ce soit directement ou par l'entremise d'un assureur privé tiers.
  • Le changement annuel de la composante « coût des médicaments » des dépenses en médicaments d'ordonnance recule régulièrement, les dépenses totales diminuant de 0,8 % en 2012-2013 comparativement à 2011-2012. Ce repli découle de plusieurs facteurs contraires clés qui ont exercé une « poussée » à la hausse et une « traction » à la baisse sur les coûts des médicaments, et qui se sont presque annulés mutuellement.
  • Les augmentations du nombre de bénéficiaires, le recours accru aux médicaments d'ordonnance et l'utilisation de médicaments plus coûteux ont exercé un effet de « poussée » à la hausse sur les coûts des médicaments qui, sans les réductions de dépenses découlant d'effets de « traction » contraires, comme la substitution de médicaments génériques et les réductions de prix qui en ont découlé, auraient fait grimper le niveau des coûts des médicaments de 8,5 % en 2012-2013.
  • Les politiques des provinces qui ont réduit les prix des médicaments génériques et entraîné le remplacement des médicaments de marque par des médicaments génériques ont exercé une « traction » à la baisse sur les coûts des médicaments d'ordonnance dans l'ensemble et, sans les pressions exercées sur les coûts par des facteurs comme l'augmentation du nombre des bénéficiaires, le recours accru aux médicaments d'ordonnance et l'utilisation de médicaments plus coûteux, auraient fait baisser les niveaux des coûts des médicaments de 9,2 % en 2012-2013.
  • Les dépenses découlant des frais d'exécution des pharmaciens augmentent dans la plupart des régimes depuis quelques années, les niveaux des coûts grimpant de 5,8 % en 2012-2013 par rapport à l'année précédente.
  • Les changements des dépenses liées aux frais d'exécution des pharmaciens découlent en général d'augmentations du nombre des bénéficiaires et de leur vieillissement, de la montée du coût moyen des frais d'exécution remboursés par ordonnance, du recours accru aux médicaments et d'une tendance, dans certaines provinces, à distribuer des médicaments pour une période plus brève, ce qui accroît la fréquence de la distribution et fait grimper les coûts connexes.
  • L'effet « poussée-traction » et d'autres tendances signalées dans cette édition de CompasRx seront suivis de près dans les livraisons annuelles à venir du rapport.

Citations

« Le point principal à retenir du rapport CompasRx est que, malgré le fait que les provinces ont dernièrement très bien réussi à limiter les coûts par l'entremise d'un recours accru aux substitutions de médicaments génériques et de réductions des prix des médicaments génériques, des solutions à plus long terme seront nécessaires afin de faire face aux inducteurs de coûts fondamentaux observés au sein des régimes publics d'assurance-médicaments. »

Douglas Clark - Directeur exécutif, CEPMB

Produits connexes

Liens connexes

Le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés

Le Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés protège et informe les Canadiens en veillant à ce que les prix des médicaments brevetés vendus au Canada ne soient pas excessifs et en faisant rapport des tendances relatives aux produits pharmaceutiques.

L'initiative du SNIUMP

Le Système national d'information sur l'utilisation des médicaments prescrits est une initiative de recherche conjointe du CEPMB et de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS). Le SNIUMP vise à fournir aux responsables de l'élaboration des politiques et aux gestionnaires des régimes d'assurance-médicaments de l'information et un aperçu des tendances relatives aux prix, à l'utilisation et aux coûts des médicaments.

La principale source de données de ce rapport est la base de données du SNIUMP, qui a été élaborée par l'ICIS.

Renseignements