BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

30 oct. 2012 10h00 HE

La fête de l'Halloween demeure du bonbon pour les détaillants canadiens, selon le service des études économiques de BMO

BMO prévoit une hausse de deux pour cent des ventes au détail durant le mois d'octobre

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 30 oct. 2012) - Les agriculteurs et les détaillants canadiens espèrent une bonne saison pour la fête de l'Halloween de cette année, alors que les consommateurs se préparent en vue de la soirée du 31 octobre, et le service des études économiques de BMO prévoit que les ventes au détail seront plus élevées que l'année dernière à la même époque.

« Les détaillants ont enregistré une certaine croissance de leurs ventes malgré une économie au ralenti, et des messages mitigés envoyés par les consommateurs tout au long de l'année. Nous estimons que les ventes au détail pour le mois d'octobre devraient être en hausse d'un peu plus de deux pour cent par rapport à l'année dernière, pour un total de 39,5 milliards de dollars », a déclaré Doug Porter, économiste en chef délégué, BMO Marchés des capitaux.

Dans le cas des bonbons et des friandises, les Canadiens ont dépensé 356 millions de dollars au mois d'octobre de l'année dernière, soit une hausse de 80 millions par rapport à la moyenne mensuelle des ventes. Seul le mois de décembre a été meilleur pour la vente de bonbons et de friandises, atteignant 465 millions de dollars l'année dernière.

Selon Statistique Canada, plus de 3,7 millions d'enfants au Canada sont en âge de passer l'Halloween (soit de cinq à quatorze ans). Nombre d'entre eux seront occupés bien avant le grand soir, à sculpter des citrouilles. La valeur estimée des citrouilles cultivées au Canada l'an dernier a été de 16,7 millions de dollars, tandis que la valeur marchande de la production de pommes a atteint 160,5 millions de dollars pour la même année.

« La période des récoltes est une excellente occasion de s'amuser sur le thème de l'Halloween, et de montrer aux agriculteurs locaux à quel point leurs efforts et leur dévouement sont appréciés, en achetant des aliments cultivés à l'échelle locale, tels que des pommes, des citrouilles et des courges », a expliqué David Rinneard, directeur national - Services financiers aux agriculteurs, BMO Banque de Montréal. « Les résultats d'un sondage de BMO démontrent que la plupart des Canadiens essaient d'acheter des produits locaux lorsqu'ils font leurs courses, et qu'ils sont prêts à payer plus cher, jusqu'à 19 pour cent de plus, pour mettre des produits locaux sur leur table. »

M. Rinneard encourage également les Canadiens à intégrer les pommes cultivées à l'échelle locale à leurs festivités de l'Halloween, en particulier parce que les producteurs de pommes de l'Ontario ont dû encaisser une baisse de leur production du fait de gelées survenues au début du printemps.

Pommes, citrouilles et courges

  • 2 743 hectares - Superficie approximative de terres arables (6 778 acres) sur lesquelles des citrouilles ont été cultivées au Canada en 2011.
  • 88 400 tonnes - Quantité de citrouilles et de courges produites au Canada en 2011.
  • 43 310 tonnes - Quantité de citrouilles et de courges importées au Canada en 2011.
  • 1,68 kilogramme - Quantité de citrouilles et de courges disponibles pour consommation et par habitant au Canada en 2011.
  • 2 239 - Nombre de fermes ayant des parcelles réservées à la culture de citrouilles au Canada (selon les résultats du recensement de l'agriculture de 2011).
  • 7,23 kilogrammes - Quantité de pommes fraîches disponibles pour consommation et par habitant au Canada en 2011.
  • 390 362 tonnes - Quantité de pommes cultivées au Canada en 2011.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 542 milliards de dollars au 31 juillet 2012 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services d'investissement.

Renseignements