Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

03 mars 2011 11h39 HE

La fonction publique fantôme, une menace pour les contribuables-un changement de cap s'impose selon l'Institut professionnel

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 3 mars 2011) - L'augmentation rapide et constante du recours à la sous-traitance par les grands ministères fédéraux compromet la responsabilisation et la transparence au sein du gouvernement selon l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, qui s'appuie sur les constatations publiées aujourd'hui par le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA).

Ce nouveau rapport, La fonction publique fantôme : Le nombre de travailleurs contractuels ne cesse d'augmenter au gouvernement fédéral, s'ajoute aux preuves de plus en plus nombreuses confirmant l'étendue et la portée de la sous-traitance dans la fonction publique fédérale. Le coût de la sous-traitance au gouvernement a atteint des milliards de dollars ces cinq dernières années.

« Mis à part le gaspillage honteux de l'argent des contribuables, le fait que des connaissances cruciales se retrouvent entre les mains d'entrepreneurs privés représente des risques et des coûts incalculables pour les Canadiens » affirme Gary Corbett, président de l'Institut. « À la suite de la grave cyberattaque dont ont été victimes des ministères fédéraux importants, notre gouvernement devrait être encore plus conscient de l'importance de la sécurité des données et de la protection des renseignements personnels des Canadiens. »

Ce rapport fait état des préoccupations récemment exprimées par la Commission de la fonction publique quant aux répercussions de l'« utilisation abusive » des travailleurs contractuels sur les valeurs fondamentales de la fonction publique comme le mérite, l'intégrité et l'équité.

« Les employés de cette fonction publique fantôme travaillent aux côtés de nos membres, mais sans être assujettis aux mêmes règles, ils n'ont pas les mêmes droits ni ne sont tenus de respecter les mêmes normes en matière de transparence et de reddition de comptes », ajoute M. Corbett.

Le directeur parlementaire du budget, Kevin Page, a pris le gouvernement à partie parce qu'il n'a pas adopté de plans des ressources humaines qui lui auraient permis de respecter ses objectifs de réduction budgétaire pour 2010.

« Le gouvernement fédéral doit mettre fin à la sous-traitance inutile et envoyer un message clair qu'il respectera l'esprit et la lettre de sa propre Loi sur l'emploi dans la fonction publique », insiste M. Corbett. « Les contrats passés avec des sous-traitants représentent des milliards de dollars et devraient être soumis à un examen rigoureux. Sinon, nous sacrifions de précieux services publics et empêchons le gouvernement fédéral de s'acquitter de son obligation de protéger les Canadiens et d'assurer leur prospérité », conclut-il. 

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada est un syndicat national qui représente quelque 59 000 professionnels et scientifiques dans l'ensemble de la fonction publique du Canada. 

Renseignements

  • Institut professionnel de la fonction publique du Canada
    Pierre Villon
    613-228-6310, poste 2228
    613-794-9369 (cell.)