SOURCE: Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

21 juin 2016 07h00 HE

La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC s'engage à combler l'écart en santé autochtone

La stratégie en santé des peuples autochtones de la Fondation met l'accent sur la conciliation en matière de santé

OTTAWA, ON--(Marketwired - 21 juin 2016) - La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC adopte une position stricte sur la santé des Autochtones. En cette Journée nationale des Autochtones, elle réitère son engagement pour combler l'écart en santé autochtone. Sa stratégie en santé des peuples autochtones repose sur la conciliation en santé, avec pour but de renforcer les capacités au sein de ces collectivités en vue d'améliorer la santé du cœur et du cerveau.

Les systèmes de santé font défaut aux populations autochtones du pays. Par conséquent, les Premières Nations, les Métis et les Inuits souffrent de maladies chroniques, d'une mauvaise santé, de malnutrition, et de décès précoces à un taux alarmant. La Fondation s'est engagée à travailler avec les collectivités et les partenaires autochtones pour réaliser ses objectifs d'impact d'ici 2020 : réduire de 10 % les facteurs de risque de maladies du cœur et d'AVC, et de 25 % le taux de décès attribuables à ces maladies.

" Nous devons combler l'écart en matière de santé et de bien-être social entre les Autochtones et les groupes non autochtones du pays, explique David Sculthorpe, chef national de la direction de la Fondation. Les peuples autochtones d'ici ont un risque de maladies du cœur jusqu'à deux fois plus élevé que le reste de la population. De plus, les déterminants sociaux ont un impact considérable sur leur santé. L'accès à un meilleur traitement et à un rétablissement optimal en santé cardiaque et cérébrale est un grave problème dans de nombreuses communautés autochtones, et nous voulons changer cette situation. Nous devons y parvenir. "

La stratégie de la Fondation inclut les domaines clés de l'éducation et de la formation en matière de RCR et de DEA (défibrillateur externe automatisé) pour tous les élèves inuits et des Premières Nations de huitième année (deuxième secondaire) au pays. L'organisme estime devoir maintenant recruter environ 1 200 nouveaux instructeurs en RCR pour les collectivités inuites et des Premières Nations ainsi qu'octroyer des cartes Cardio-secours Plus à plus de 14 000 élèves de huitième année qui ont suivi la formation avec succès partout au pays. Il s'agit d'un premier pas pour permettre le développement des capacités chez les jeunes et la sensibilisation auprès de la collectivité. La stratégie comprend également une alliance en santé, l'accès équitable à une eau potable abordable et de qualité chez les peuples autochtones, et l'amélioration de la capacité de ces derniers en recherche. La Fondation sollicitera les ressources nécessaires à cet effet.

" Nous savons que de véritables partenariats et collaborations fondés sur le respect mutuel contribueront à éliminer le fossé en matière de santé chez les peuples autochtones, déclare David Sculthorpe. Notre travail reposera sur des partenariats solides et durables avec les chefs de file, les collectivités et les organismes inuits, métis et des Premières Nations. "

Dans le cadre de ce travail, la Fondation publiera prochainement une déclaration sur la santé, les maladies du cœur et l'AVC chez les peuples autochtones, laquelle reposera sur les inégalités sociales et économiques qui ont un impact sur la santé. Elle inclura des recommandations pour la population du pays, le gouvernement du Canada, les entreprises nationales, les employeurs, les établissements de soins de santé ou de formation liés à la santé, les chercheurs et les bailleurs de fonds, les communautés et les organismes autochtones, ainsi que les dispensateurs de soins et les systèmes de santé.

Au cours des prochaines semaines, la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC annoncera la tenue d'un Conseil des champions qui aura pour but d'orienter sa stratégie en santé des peuples autochtones.

"Les valeurs fondamentales de la Fondation -- être passionnés pour la santé, faire une différence, apprendre tous les jours, être extraordinaires ensemble, et accueillir la diversité à bras ouverts -- nous guideront alors que nous relevons fièrement le défi de la conciliation en santé."

La Fondation des maladies du cœur et de l'AVC a pour mission de prévenir les maladies, de préserver la vie et de favoriser le rétablissement. En tant qu'organisme bénévole de bienfaisance en santé, nous nous efforçons tous les jours d'améliorer de façon tangible la santé de toutes les familles du pays. Ensemble, éliminons les maladies du cœur et les AVC pour vivre en santé. fmcoeur.ca #CreonsDesSurvivants

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/6/20/11G103552/Images/HSF_Aboriginal_Day_Emailer_2016_FR_100dpi_(2)-3f5d983b97f184c8af9d5335350a62b3.jpg

Renseignements

  • Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
    Maryse Bégin
    Gestionnaire, Communications, Québec
    Fondation des maladies du cœur et de l'AVC
    514 871-8038, poste 232
    maryse.begin@fmcoeur.qc.ca