Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

17 mai 2012 18h35 HE

La Garde côtière canadienne procède à l'amélioration de ses services de communication et de trafic maritimes

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 17 mai 2012) - La Garde côtière modernise 12 centres de services de communication et de trafic maritimes à travers le pays avec une technologie de pointe pour assurer la cohérence et la continuité des services de communication et de trafic aux navigateurs.

« La sécurité des Canadiens et des navigateurs est la priorité de la Garde côtière canadienne, a déclaré le ministre Keith Ashfield, ministre des Pêches et des Océans. Grâce à l'amélioration et à l'intégration des centres de communication partout au Canada, l'information importante pourra être correctement diffusée aux navigateurs et les appels d'urgence seront reçus en toutes circonstances. »

Les centres des Services de communication et de trafic maritimes diffusent de l'information sur la sécurité maritime comme les avertissements météorologiques et les avis aux navigateurs, régularisent le trafic et gèrent les appels de détresse et de sécurité. L'information est transmise à partir d'un réseau de 214 pylônes de transmission radio et de 24 installations radar au Canada. Les pylônes de transmission radio et radar assurent une couverture uniforme de toutes les régions du Canada, mais les stations de communication et de trafic emploient actuellement une technologie désuète et leur capacité de se relayer ou de répartir la charge de travail en cas d'urgence ou d'événements imprévus, comme des pannes d'électricité, est limitée.

La Garde côtière canadienne consolide et modernise ses services de communication et de trafic maritime en 12 stations réparties dans l'ensemble du Canada, en les équipant d'une technologie de pointe qui leur permettra d'être mieux interreliées. Les installations modernisées pourront capter tous les signaux des autres installations. Certaines installations seront aussi chargées d'un plus grand territoire et recevront en conséquence du personnel et des ressources supplémentaires. Ainsi, la Garde côtière sera en mesure de regrouper les services dans ces stations améliorées et de fermer celles dont la technologie est désuète. Tous les pylônes de transmission radio et les installations radar resteront au même endroit pour maintenir la couverture actuelle.

Au fur et à mesure que la nouvelle technologie plus efficace de transmission radio et de navigation a évolué au fil des ans, la Garde côtière a intégré les services dans un moins grand nombre de centres de communication et de trafic maritimes. Depuis 30 ans, la Garde côtière a accru à deux reprises la capacité de ces centres en recourant à la nouvelle technologie pour concentrer les services dans un moins grand nombre de centres. Par exemple, dans les années 1990, la Garde côtière a fait appel à la nouvelle technologie pour réduire le nombre de ses centres, qui est passé de 44 à 22.

Les centres des Services de communication et de trafic maritimes modernisés seront situés stratégiquement sur le territoire du Canada aux endroits suivants :

  • Placentia, à Terre-Neuve-et-Labrador
  • Goose Bay, à Terre-Neuve-et-Labrador
  • Port aux Basques, à Terre-Neuve-et-Labrador
  • Halifax, en Nouvelle-Écosse
  • Sydney, en Nouvelle-Écosse
  • Québec, au Québec
  • Les Escoumins, au Québec
  • Sarnia, en Ontario
  • Prescott, en Ontario
  • Iqaluit, au Nunavut
  • Prince-Rupert, en Colombie-Britannique
  • Sidney, en Colombie-Britannique

Renseignements

  • Melanie Carkner
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    Ottawa, Ontario
    613-993-2674

    Barbara Mottram
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474