Syndicat des douanes et de l'immigration (SDI)

Syndicat des douanes et de l'immigration (SDI)

10 sept. 2010 10h52 HE

La GRC annonce l'intégration de l'ASCF à son unité de patrouille d'intervention à la frontière

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 10 sept. 2010) - La Gendarmerie royale du Canada a confirmé que les agent(e)s des services frontaliers (ASF) de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) prendront part au volet d'intervention de « phase 3 » du projet pilote récemment annoncé de patrouille frontalière au sud du Québec.

La GRC dirige ce projet dont le Syndicat des Douanes et de l'Immigration assure depuis longtemps la défense, aux côtés des agent(e)s affecté(e)s aux services de première ligne des douanes et de l'immigration qu'il représente également. Prenant la parole au nom de la Gendarmerie royale du Canada, le caporal Luc Thibault a informé les médias nationaux la semaine dernière que neuf (9) véhicules de la GRC commenceront à patrouiller la région au cours du présent mois. Ainsi, chaque véhicule sera doté d'un(e) agent(e) de la GRC, qui patrouillera en partenariat avec un(e) agent(e) de l'ASFC ou de la Sûreté du Québec.

Ron Moran, président national du SDI, a appuyé cette initiative et la décision d'intégrer l'ASFC à tous les aspects du projet pilote dont l'unité de patrouille mixte fondée sur le renseignement, qui exercera ses fonctions le long de la frontière, entre les points d'entrée désignés.

« Nous sommes très satisfaits de ce développement stratégique déterminant, qui tirera parti de l'autorité et des compétences spécialisées des agent(e)s que nous représentons, un atout clé dont le gouvernement conservateur a fait la promotion lors de l'engagement dans le projet d'armement, tout en contribuant à rehausser la rentabilité de ce projet d'importance fondamentale. Une unité mixte et mobile d'interception fondée sur le renseignement constitue un élément essentiel à l'efficacité de notre stratégie de sécurité frontalière, qui vise la contrebande illégale des drogues, des armes et le trafic humain au Canada. Nous félicitons le gouvernement de son engagement constant et de son intervention décisive dans ces domaines », a déclaré M. Moran de son bureau d'Ottawa.

Ron Moran a également souligné que la participation autorisée de l'ASFC à ce projet s'inscrit dans la reconnaissance opportune, par la direction de l'ASFC, de l'expansion du rôle de l'Agence au-delà d'une présence aux points d'entrée désignés, au cours des derniers mois.

« Ce progrès important s'harmonise entièrement avec la reconnaissance publique de la haute direction de l'ASFC, qui a annoncé récemment que les ASF sont légalement habilité(e)s à exécuter leurs tâches obligatoires loin des points d'entrée, ce qui constitue une intervention prévue par le projet. Voici un excellent exemple de la façon dont la collaboration interpolicière peut mieux rentabiliser la sécurité frontalière et nationale, et ainsi profiter à tous les Canadiens respectueux des lois qui souhaitent le maintien de la sécurité au sein de leurs collectivités », a ajouté Ron Moran.                                    

Le projet pilote, qui devrait débuter au cours du présent mois, correspond à l'un des objectifs établis par le SDI depuis des années. En outre, il constitue un engagement pris par le gouvernement, dans le cadre de sa plateforme électorale de 2008.

Renseignements