SOURCE: Aon Hewitt

Aon Hewitt

14 janv. 2016 08h00 HE

La hausse des coûts médicaux dans le monde en 2016 devrait être 2,5 fois supérieure à l'inflation générale

Une analyse d'Aon prévoit une hausse moyenne des coûts dépassant 9 % à l'échelle mondiale

TORONTO, ON--(Marketwired - 14 janvier 2016) - Dans un nouveau rapport, Aon Hewitt, la division mondiale de solutions de gestion des talents, de retraite et de santé d'Aon plc, estime que l'augmentation moyenne des coûts des régimes de soins médicaux parrainés par les employeurs dans le monde sera de 9,1 % en 2016. Ce pourcentage est de 5,5 points supérieur au taux d'inflation moyen de 3,6 % prévu à l'échelle mondiale.

Le rapport d'Aon Hewitt présente les tendances qui se dessinent en matière de coûts des régimes de soins médicaux parrainés par les employeurs dans 90 pays. Celles-ci sont fondées sur des données provenant de professionnels d'Aon, de clients et d'assureurs du portefeuille de régimes de soins médicaux d'Aon dans chaque pays.

Selon Aon, les taux tendanciels prévus devraient varier considérablement par région. L'Amérique latine et le Moyen-Orient devraient connaître des taux tendanciels moyens au-dessus de 10 % en 2016, tandis que les taux tendanciels observés en Europe et en Amérique du Nord devraient se situer tout juste sous les 6 %. Les taux tendanciels moyens pour toutes les régions devraient dépasser l'inflation régionale moyenne d'au moins 4 pour cent. Au Canada en particulier, l'analyse d'Aon Hewitt suggère que la hausse moyenne des coûts pourrait atteindre 8 %, dépassant de 6 pour cent le taux d'inflation générale prévu, qui est de 2 %. Pour le Canada, il s'agit de la plus importante hausse des coûts médicaux prévue depuis le milieu des années 2000.

" Nous nous attendons à ce que la hausse des coûts médicaux se poursuive à travers le monde en raison du vieillissement de la population mondiale, d'un état de santé général en déclin, des mauvaises habitudes de vie en particulier dans les pays émergents, du transfert continu des coûts issus des programmes sociaux et de l'utilisation croissante des régimes d'assurance-maladie parrainés par des employeurs, déclare M. Wil Gaitan, vice-président principal et actuaire-conseil, équipe mondiale chez Aon Hewitt. Quel que soit le système d'assurance médicale sous-jacent, les employeurs à travers le monde demeurent confrontés à des coûts organisationnels additionnels et à une perte de productivité des employés résultant de ces facteurs. "

Taux tendanciels moyens des coûts médicaux par région

                 
    2015   2016
    Taux tendanciel
des coûts
médicaux
  Taux annuel
d'inflation
générale
  Taux tendanciel
des coûts
médicaux
  Taux annuel
d'inflation
générale
Asie Pacifique   10,4 %   4,2 %   9,4 %   3,2 %
Europe   5,7 %   1,6 %   5,9 %   1,6 %
Amérique latine et Caraïbes   16,7 %   6,9 %   20,0 %   11,0 %
Moyen-Orient e tAfrique   13,3 %
  6,6 %
  11,6 %
  6,3 %
Amérique du Nord   5,3 %
  1,6 %
  5,8 %
  1,5 %
Monde   8,7 %   3,2 %   9,1 %   3,6 %
                 

Risque. Réassurance. Ressources humaines.

Exclusif et confidentiel

Au Canada, l'analyse d'Aon Hewitt portant sur les programmes de soins médicaux complémentaires montre que tant les hausses de coûts brutes que celles ajustées en fonction de l'inflation devraient surpasser considérablement la moyenne nord-américaine, inversant une tendance plus récente d'inflation des coûts médicaux inférieure à 3 %.

Les pressions que les médicaments de spécialité nouvellement commercialisés pour traiter l'hépatite C, l'insuffisance cardiaque et certains types de cancers devraient exercer sur les coûts des programmes d'assurance-médicaments à compter de 2016 constituent la cause principale de la hausse. De plus, les nouveaux médicaments biologiques à coût élevé visant à traiter des pathologies plus courantes (comme l'hypercholestérolémie) devraient avoir une incidence sur les coûts en 2016, éclipsant la tendance des médicaments à coût modique dont les promoteurs de régimes canadiens ont bénéficié ces dernières années en raison de la réglementation du prix des médicaments génériques et de l'expiration de brevets. Par ailleurs, le recours croissant à des praticiens paramédicaux demeure un facteur de hausse des coûts médicaux. Ce contexte de hausse de coût incitera davantage les promoteurs de régimes à adopter des mesures de gestion des coûts, tant à court qu'à long terme.

" Les organisations devront réagir à la nouvelle réalité de l'inflation des coûts médicaux par une saine gestion de leurs régimes, commente Jean-Guy Gauthier, vice-président, Assurance collective, Aon Hewitt Canada, et elles ne peuvent perdre de vue l'évolution structurelle à plus long terme des coûts médicaux - par exemple, le vieillissement de la main-d'œuvre et l'incidence des conditions comme l'obésité et l'hypertension artérielle. Les promoteurs de régimes doivent non seulement réagir aujourd'hui, mais aussi se préparer pour demain. "

Facteurs mondiaux influant sur les taux tendanciels des coûts médicaux
Dans son rapport, Aon Hewitt constate que les problèmes cardiovasculaires, le cancer et les troubles gastro- intestinaux sont les maladies qui influencent le plus l'augmentation des demandes de règlement de frais médicaux à travers le monde. Au nombre des facteurs de risque dans le monde qui devraient faire augmenter le nombre de demandes de règlement futures - et contribuer à de fortes hausses des coûts médicaux - figurent principalement : hypertension artérielle, obésité et hypercholestérolémie, suivies par l'inactivité physique. Au Canada en particulier, les principaux facteurs de risque sont l'obésité, l'inactivité physique et le vieillissement.

" Plusieurs des facteurs contribuant à la hausse des coûts dans le monde sont directement liés aux modes de vie modernes, et leurs répercussions peuvent être considérablement atténuées si les personnes modifient leurs habitudes de vie, déclare François Choquette, chef de pratique mondiale, Assurance collective chez Aon Health. Dans chaque pays, les employeurs doivent intensifier leurs efforts en vue d'aider les employés à comprendre les risques pour leur propre santé et de les motiver à prendre des mesures pour améliorer leur santé. "

À propos d'Aon
Aon plc  (NYSE: AON) est le principal fournisseur mondial de services de gestion des risques, de courtage d'assurance et de réassurance, et de services de consultation et d'impartition en capital humain. Par l'entremise de plus de 72 000 employés dans le monde, Aon s'unit pour aider ses clients dans plus de 120 pays à atteindre les résultats escomptés au moyen de solutions innovatrices et efficaces visant la gestion des risques et des effectifs. Pour en apprendre davantage sur nos capacités et découvrir comment nous générons des résultats pour les clients, veuillez visiter le site http://aon.mediaroom.com.

Suivez Aon Hewitt sur Twitter : @AonHewittCA

Pour de l'information sur le service de veille informationnelle d'Aon plc et pour vous y abonner : aon.mediaroom.com

Renseignements