FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER ALEXIS NIHON
TSX : AN.UN

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER ALEXIS NIHON

17 oct. 2005 11h00 HE

La journée des investisseurs du FPI Alexis Nihon passe en revue orientationstratégique et avenues de croissance

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 17 oct. 2005) - A l'occasion de la troisième réunion annuelle avec investisseurs et analystes qui s'est tenue aujourd'hui, la haute direction du Fonds de placement immobilier Alexis Nihon (TSX:AN.UN) a résumé l'orientation stratégique du FPI, passé en revue ses avenues de croissance à long terme et brossé le tableau des principaux indices de performance qui ont jalonné son parcours. Cet événement, qui a duré toute la journée, était présidé par le président et chef de la direction du FPI, Paul J. Massicotte

" Lorsque le FPI a lancé son premier appel public à l'épargne voilà près de trois ans, a souligné M. Massicotte, nous avons promis aux investisseurs de cibler avant tout des distributions stables et une croissance rentable. Je constate aujourd'hui avec fierté que le portefeuille du FPI, qui comportait déjà à l'origine des actifs solides et de grande qualité, n'a jamais cessé de s'accroître. Bien sûr, sa taille a beaucoup augmenté, mais nous avons surtout réussi à le diversifier et à imposer notre solide image de marque dans de nouveaux marchés et de nouvelles régions. "

M. Guy Charron, qui a été nommé vice-président directeur et chef de l'exploitation du FPI à la fin de 2004, participait pour la première fois cette année à la journée des investisseurs. " Au cours de l'exercice qui vient de se terminer, a-t-il remarqué, le FPI s'est accru à la fois grâce à sa croissance organique et à ses acquisitions. Jusqu'ici, en 2005, le FPI a fait l'acquisition de cinq nouveaux immeubles totalisant 1,3 million de pieds carrés en plus d'annoncé un nouvel agrandissement du Centre Laval. "

Le premier vice-président acquisitions et développement David De Santis a passé en revue les réalisations du FPI depuis son premier appel public à l'épargne et discuté de ses possibilités de croissance.

" Lorsque nous sommes devenus en décembre 2002 une société ouverte, explique-t-il, nous avions en portefeuille 374 millions de dollars d'actifs et nous nous donnions cinq ans pour doubler ce chiffre. Aujourd'hui, à la moitié de ce délai, nous avons déjà augmenté de 97 % la valeur de notre portefeuille. Cette croissance rapide du FPI devrait se poursuivre et je ne serais pas surpris que notre portefeuille atteigne - ou même dépasse - le milliard de dollars lorsque ces cinq années se seront écoulées. "

Le premier vice-président et chef de la direction financière René Fortin a passé en revue les résultats financiers du FPI. " Pour nous, les fonds tirés de l'exploitation par part sont l'indice le plus fiable du rendement opérationnel du FPI ", a-t-il précisé, ajoutant que les FTE par part ont démontré une progression constante en mars et juin 2005 versus les mêmes périodes en 2004.

M. Fortin a également fait remarquer qu'au 30 juin 2005, le FPI affichait pour le premier semestre un ratio distributions/bénéfice de 99,3 %, et s'est dit confiant que ce ratio continuerait de s'améliorer au cours de l'exercice actuel, pour se rapprocher de 93 à 95 %, ce qui constitue l'objectif à plus long terme du FPI.

" Nos plus récents résultats financiers, a-t-il souligné, y compris ceux qui se rapportent à nos acquisitions, témoignent de la solidité de notre rendement. On y reconnaît la qualité supérieure de notre portefeuille, le rythme soutenu et la plus-value de notre croissance et la solidité de la structure financière dont s'est doté le FPI. "

Au cours de sa présentation, M. Fortin a signalé quelques-uns des principaux changements qui affectaient au 30 septembre la situation financière du FPI, en particulier :

- la dette totale atteint environ 426 millions de dollars,

- le ratio de la dette par rapport à la valeur comptable brute s'établit à 53,2 %, et de 60,1 % en tenant compte des débentures convertibles,

- le ratio de la dette à taux variable par rapport à la valeur comptable brute s'établit à 5.3 %, alors que le FPI s'autorise un ratio allant jusqu'à 15 %,

- la moyenne pondérée de l'échéance des hypothèques est de 5,3 ans,

- le taux moyen pondéré des intérêts hypothécaires se chiffre à 6,2 % et

- le FPI dispose en théorie d'une capacité d'acquisition de 110 millions de dollars, ce qui lui donne toute la souplesse nécessaire pour procéder à de nouveaux investissements et de nouvelles acquisitions tout en respectant les balises qu'il s'est données relativement à l'endettement.

Les vice-présidents responsables de la location ont brossé le tableau du taux d'occupation des quatre catégories d'actifs que comporte le portefeuille du FPI. Au 30 septembre, le taux d'occupation de l'ensemble du portefeuille s'établissait à 90,5 %. Par catégories d'actifs, il atteignait 87,5 % pour les immeubles de bureaux, 90,4 % pour les immeubles industriels, 95.9 % pour les centres commerciaux et 95.5 % pour notre immeuble résidentiel.

" Les six prochains mois seront critiques ", prévient la vice-présidente de la location des bureaux et locaux industriels en banlieue Anne-Marie Dubois. " Le taux d'absorption élevé qu'a manifesté au deuxième et troisième trimestres, tant au centre ville qu'en banlieue, le marché des immeubles de bureaux me réjouit, mais les résultats d'un seul trimestre ne suffisent pas à caractériser une nouvelle tendance. C'est pourquoi nous devrons surveiller étroitement ceux des deux ou trois prochains trimestres. "

La vice-présidente de la location des centres commerciaux Céline Fournier constate que le monde du commerce de détail est en plein bouleversement. " Tout comme dans le reste du Canada, explique-t-elle, les grandes surfaces constituent au Québec le secteur le plus actif de tous les établissements commerciaux. Certains détaillants délaissent même les centres commerciaux traditionnels au profit des mégacentres, en raison d'une part des loyers moins élevés qui s'y pratiquent, et d'autre part de l'ambiance différente qui y règne, des services commerciaux plus pointus qu'on y trouve et des restaurants qui y sont mieux adaptés à une clientèle active. "

Mme Fournier précise que les centres commerciaux du FPI continuent de prospérer grâce à la supériorité de leur situation géographique, au fait qu'ils offrent des locaux attrayants, à une excellente diversification de leurs locataires et à un environnement économique favorable.

L'enregistrement audio des présentation sera archivé à la page des relations avec les investisseurs du site Web www.alexisnihon.com.

A propos du FPI Alexis Nihon

Le FPI Alexis Nihon possède actuellement des intérêts dans 55 propriétés (immeubles de bureaux, centres commerciaux, locaux industriels et un immeuble résidentiel multifamilial de 426 logements), toutes situées dans la région métropolitaine de Montréal et celle de la capitale nationale du Canada. Le portefeuille du FPI comprend au total plus de 8,4 millions de pieds carrés de superficie locative, dont 0,4 million en copropriété.

Il se peut que le présent document contienne des énoncés prospectifs concernant les activités du FPI Alexis Nihon ou le milieu dans lequel il les exerce. Ces énoncés reflètent l'exploitation, le budget des dépenses, les prévisions et les projections financières du FPI Alexis Nihon. Ils ne garantissent en rien les futurs résultats du FPI et sont assujettis à des risques et incertitudes difficiles à prévoir ou indépendants de la volonté du FPI Alexis Nihon. Un certain nombre de facteurs importants peuvent entraîner des différences sensibles entre les résultats budgétaires effectifs et le contenu des présents énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment ceux stipulés dans d'autres documents publics. De surcroît, les énoncés prospectifs s'appliquent à la date à laquelle ils sont effectués. Le FPI Alexis Nihon ne s'engage ni ne s'oblige à mettre à jour ou à réviser ses énoncés prospectifs conséquemment à de nouveaux renseignements, de futurs événements ou pour toute autre raison.

Renseignements