Conseil canadien des ressources humaines en tourisme

Conseil canadien des ressources humaines en tourisme
Gouvernement du Canada - Déclaration de financement

Gouvernement du Canada - Déclaration de financement

27 sept. 2011 05h00 HE

La Journée mondiale du tourisme célèbre la compréhension culturelle par les voyages

Les travailleurs formés à l'étranger apportent diversité et tolérance au travail et dans la collectivité

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 sept. 2011) - L'Organisation mondiale du tourisme a décrété que le 27 septembre serait la Journée mondiale du tourisme, une journée consacrée à accroître la sensibilisation à l'importance du tourisme dans le monde entier ainsi que sa valeur sur les plans social, culturel, politique et économique. Le thème de la Journée mondiale du tourisme 2011 est « Le tourisme et le rapprochement des cultures ». En 2010, 940 millions de touristes ont voyagé à l'extérieur de leur pays. Ce nombre incroyable de voyages internationaux a permis aux gens de découvrir de nouvelles cultures et de mieux comprendre et respecter les traditions différentes.

L'importance économique du secteur du tourisme au Canada est indéniable. Dans toutes les collectivités et régions du pays, le tourisme est un moteur de croissance et un créateur d'emplois même en période d'incertitude économique. Il génère 74 milliards de dollars en activité économique et emploie 1,6 million de personnes, soit un travailleur canadien sur 10. La demande de biens et services liés au tourisme devrait continuer d'augmenter puisque les touristes des marchés émergents comme la Chine, l'Inde et le Brésil sont de plus en plus nombreux à voyager à l'étranger.

Malgré ces faits impressionnants, le secteur du tourisme au Canada éprouve, en matière de ressources humaines, des problèmes réels et croissants qui doivent être résolus dès maintenant pour assurer sa durabilité et préserver sa compétitivité.

À mesure que l'économie se redressera, le secteur souffrira de nouveau des pénuries de main-d'œuvre. En effet, on prévoit que, d'ici 2025, 219 000 postes en tourisme au Canada seront à pourvoir. Statistique Canada s'attend à ce que la croissance nette de la main-d'œuvre canadienne provienne entièrement de l'immigration à compter de cette année. Le recrutement de travailleurs formés à l'étranger (TFE), qu'il s'agisse de travailleurs étrangers temporaires ou de nouveaux Canadiens, constitue une stratégie de plus en plus importante pour contrebalancer les effets de ces changements dans la population active du Canada, et une autre façon pour le secteur du tourisme de favoriser la compréhension interculturelle.

En 2010, le Conseil canadien des ressources humaines en tourisme (CCRHT) a publié une série d'études de cas intitulées « Pratiques exemplaires des employeurs : attirer et maintenir en poste les travailleurs formés à l'étranger dans le secteur du tourisme au Canada ». Dans le cadre de ce projet de recherche, on a cherché à obtenir le point de vue d'entreprises touristiques de partout au Canada qui ont réussi à recruter, à embaucher et à intégrer des TFE dans leur main-d'œuvre. On a par la suite analysé leurs processus et politiques connexes et cerné plusieurs des pratiques exemplaires et des avantages associés à l'embauche de TFE.

De nombreux avantages liés à l'embauche de TFE sont ressortis des études de cas. Les employeurs trouvent invariablement les TFE extrêmement loyaux, enthousiastes et reconnaissants de l'occasion qui leur est offerte de travailler au Canada. Les entreprises nationales ont constaté que, puisque les TFE sont souvent loin de leur pays, ils sont plus disposés que les autres travailleurs à s'installer ailleurs au Canada. Les employeurs ont aussi remarqué que ces travailleurs deviennent de grands ambassadeurs pour leurs entreprises, en établissant des liens avec de nouvelles collectivités locales et internationales d'employés et de clients potentiels.

Pour les travailleurs, les emplois en tourisme donnent l'occasion d'apprendre à maîtriser une vaste gamme de compétences essentielles et transférables, y compris une formation linguistique et une introduction aux normes de service nord-américaines. La formation et l'expérience pratique sont très précieuses pour les travailleurs qui changent de carrière, mais de nombreux TFE profitent également du fait que les entreprises touristiques offrent souvent des possibilités d'avancement dans l'organisation, d'un poste de premier échelon à un poste de supervision et même de gestion.

La conscientisation et l'appréciation des différences culturelles qui découlent de l'embauche de TFE procurent des avantages réels à une entreprise. Un emploi dans le secteur du tourisme donne aux TFE une occasion unique de découvrir la culture canadienne, tandis que les employeurs et leurs employés en place doivent comprendre les traditions culturelles de leurs nouveaux collègues et s'y adapter. En fin de compte, on obtient un degré de tolérance et de compréhension qui crée une ambiance familiale et un sentiment d'unité au sein de l'entreprise.

Donner l'occasion à des TFE d'œuvrer dans le secteur du tourisme n'est qu'une des stratégies éprouvées pour répondre aux besoins du secteur en matière de ressources humaines ainsi que pour accroître la compréhension culturelle des personnes concernées. Assurer une main-d'œuvre professionnelle, dévouée et durable qui comprend des TFE permettra au Canada d'accueillir et de servir les 16 millions de touristes étrangers qui visitent chaque année le pays et de profiter de tous les avantages économiques, sociaux et culturels qu'ils apportent.

Afin de combler la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur du tourisme au Canada, le pays doit faire tout ce qu'il peut pour aider les employeurs à attirer des TFE et à les maintenir en poste ainsi que pour aider ces travailleurs à se préparer et à s'ajuster à leur vie et à leur emploi au Canada. Quoi de mieux pour célébrer la Journée mondiale du tourisme que d'accueillir ce groupe de travailleurs sous-représentés, mais si précieux, et de profiter de ses contributions uniques pour bien illustrer le thème de cette année, « Le tourisme et le rapprochement des cultures »?

Pour obtenir un exemplaire de « Pratiques exemplaires des employeurs : attirer et maintenir en poste les travailleurs formés à l'étranger dans le secteur du tourisme au Canada » et des renseignements sur les ressources et les programmes qu'offre le CCRHT aux entreprises et aux employés du secteur du tourisme, visitez le www.cthrc.ca.

À propos du Conseil canadien des ressources humaines en tourisme (CCRHT)

Le Conseil canadien des ressources humaines en tourisme (CCRHT) est un organisme national qui facilite et coordonne les activités de développement des ressources humaines ayant pour but d'assurer la compétitivité et la viabilité du secteur canadien du tourisme. Le Conseil mène des recherches sur le marché du travail (www.cthrc.ca), offre des produits de formation et de reconnaissance professionnelle en tourisme de marque emerit (www.emerit.ca), fait la promotion des carrières en tourisme par l'entremise de son site Explorez le tourisme (www.explorezletourisme.ca) et contribue à repérer les entreprises qui appliquent de bonnes pratiques RH grâce à son programme Employeur de choix, dans lequel le rendement des employeurs est évalué par leurs employés.

Renseignements